Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Biographies Magellan (Fernand de, 1480-1521) - Biographie

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Magellan (Fernand de, 1480-1521) - Biographie

magellanFernand de Magellan (1480 ?-1521), était un navigateur et explorateur portugais, dont l'expédition fut la première à traverser l'océan Pacifique et à faire le tour du monde, bien que le projet intitial ait été de découvrir une route maritime vers l'Asie par l'ouest et de revenir la même voie. Après un peu plus d'un quart de siècle, le rêve de Christophe Colomb était devenu réalité et comme l'a dit l'historien Pierre Chaunu, « jamais le monde n'a été aussi grand qu'au lendemain du périple de Magellan ».

 

Les origines de Fernão de Magalhães, en français Fernand de Magellan, sont obscures. Issu d’une famille aux multiples ramifications du nord du Portugais, on suppose qu’il naquit aux alentours de 1480. En revanche, on est certain qu’il s’embarqua en 1506 pour les Indes orientales, participant à plusieurs expéditions sur la côte orientale africaine et en Inde. En 1511, il participe à la prise de Malacca. Magellan n’ira pas plus loin, mais son ami Francisco Serrão se rendra en 1512 aux Moluques, d’où il enverra des lettres à Magellan lui décrivant ces îles lointaines où poussent les girofles.

Un portugais au service de Charles Quint

Il retourna début 1513, et combattit à Azemmour au Maroc, où il reçut une blessure à l’arrière du genou. De retour au Portugal, mécontent de sa situation, il partit en Espagne en 1517 pour proposer aux Espagnols un projet grandiose : trouver un passage au sud de l’Amérique du Sud pour atteindre les îles aux Épices qu’il supposait située dans la moitié de la sphère réservée aux Espagnols depuis le Traité de Tordesillas (1494). Rappelons que le méridien fixé à Tordesillas passait grosso modo par les bouches de l’Amazone. Tout ce qui était à l’est de cette ligne était réservé aux explorations portugaises, tout ce qui était à l’ouest revenait aux Espagnols. De l’autre côté du monde, un anti-méridien prolongeait le Méridien, divisant le globe en deux demi-sphères d’influence. Il faut savoir aussi que toute la production mondiale de girofle et de muscade provenaient alors des deux petits archipels des Moluques et de Banda.

Il offrit alors ses services au roi d’Espagne Charles Ier, le futur Charles Quint. Pendant deux ans, en butte aux suspicions espagnoles et aux manœuvres portugaises, il prépara méthodiquement son expédition. Le 20 septembre 1519, Fernand de Magellan leva l’ancre de Sanlúcar de Barrameda, le port de Séville, avec cinq navires et 437 hommes à bord (440 après une escale aux Canaries). À la mi-décembre, il débarqua dans la baie de Rio de Janeiro. En février 1520, il explora l'estuaire du río de la Plata et le 31 mars 1520, sa flotte accosta dans le havre de San Julián, où elle resta près de six mois. Pendant cette période une mutinerie éclata et on déplora le naufrage d'un navire. Après avoir étouffé la révolte, Magellan découvrit le 21 novembre l’entrée du détroit qui portera son nom. La traversée se fit sans encombres, si ce n’est la désertion d’un navire portant 57 hommes.

Le 28 décembre, trois navires entreprirent donc la première traversée du grand océan que Magellan nomme « Pacifique ». Il attint les Mariannes, ou «îles des voleurs» le 6 mars 1521 et découvrit dix jours plus tard, les Philippines. Il accosta à l'île de Cebu le 7 avril. Là, il conclut une alliance avec le souverain de l'île et lui proposa de combattre les indigènes de l'île voisine de Mactan. Magellan fut tué le 27 avril lors de la bataille. Une embuscade fomentée par le roi de Cebu attendit ses compagnons au retour : les marins comptèrent 26 morts dans leurs rangs. Les survivants s’enfuirent précipitamment.

Un tour du monde achevé... sans Magellan

Voyage_magellan

Après la mort de Magellan, le troisième vaisseau fut brûlé, faute d’hommes pour le manœuvrer, mais les deux autres atteignirent les Moluques le 6 novembre 1521. La Trindade tenta alors un retour par le Pacifique. Ce fut un échec, le navire finit arraisonné et ses hommes faits prisonniers par les Portugais. La Victoria, commandée par un ancien mutin, le basque Juan Sebastián Elcano, acheva le périple en passant par le cap de Bonne-Espérance et arriva à Sanlúcar de Barrameda le 6 septembre 1522, soit près de trois ans après son départ. Dix-huit Européens en débarquèrent ; douze autres, retenus un temps au Cap-Vert, les rejoignirent quelques semaines après.

Si le premier voyage autour du monde frappa l’imagination, il s’avéra un échec. Le chargement d'épices rapporté en Espagne sur la Victoria ne remboursa que très partiellement les frais de l'expédition. Le passage par le détroit de Magellan sera trop long et trop difficile pour constituer une route régulière entre l'Europe et l’Asie, et l’Espagne dut renoncer aux Moluques. Néanmoins, le voyage posa les jalons du commerce entre le Nouveau Monde et l'Orient. Mais ce n’est qu’en 1565 que López de Legazpi réussit à créer une liaison maritime entre les Philippines, que s’approprieront les Espagnols et le Mexique.

 

Bibliographie

Le voyage de Magellan (1519-1521). La relation de Pigafetta & autres témoignages. Edition établie par Xavier de Castro, en collaboration avec Jocelyne Hamon et Luís Filipe Thomaz. Préface de Carmen Bernand et Xavier de Castro. Chandeigne, 1048 p. 2007 ; 2° éd., 2010. Cette édition est la première au monde à avoir rassemblé et confronté tous les témoignages directs, avec de nombreuses nouveautés et rectifications. Xavier de Castro, pseudonyme de Michel Chandeigne, est spécialiste de la cartographie et des découvertes, et l’auteur de nombreuses conférences sur ces thèmes.

- Magellan de Stefan Zweig, biographie. Grasset, 2003.

- Fernand de Magellan de Antonio Pigafetta, biographie. Tallandier, 2005.

- Magellan de Jules Verne, biographie. Magellan & cie, 2005.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire