Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Biographies Giotto di Bondone (1267-1337) - Biographie

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Giotto di Bondone (1267-1337) - Biographie

uffiz-giottoGiotto di Bondone ou Ambrogiotto di Bondone (1267-1337) est un peintre, un sculpteur et un architecte italien du Trecento (XIVe siècle). Il est considéré comme le créateur du langage pictural de la Renaissance, en inspirant son œuvre de l’humanisme naissant en cette fin de Moyen Âge. Giotto a travaillé à Rome, Milan, Rimini et Florence principalement, et influencé quantité d’artistes de la Renaissance, parmi lesquels ceux de l’école de Rimini. Vasari a dit de lui : « il fut celui qui ressuscita l’art de la peinture, oublié depuis tant d’années ».


 

La vie de Giotto

Giotto naît probablement en 1267, à Vespignano ou Romignano, en Toscane. Il est issu d’une famille paysanne, mais nous ne savons que peu de choses de sa jeunesse. Il travaille durant les années 1290 dans l'église haute de la basilique d'Assise et peint des tableaux pour les églises de Florence, comme le "Crucifix" de Santa Maria Novella. En 1300, il est à Rome où il commence à acquérir sa réputation sur les chantiers pontificaux. Au début du XIVe siècle, il est à Padoue où il travaille sur la chapelle des Scrovegni (de 1304 à 1312), et sa réputation est déjà grande ; il est demandé à Milan (où il travaille pour les Visconti), à Rimini ou encore Naples (à la cour de Robert d’Anjou). Giotto est alors artiste de cour, il dirige les équipes de peinture des palais ; en outre, il reçoit nombre de privilèges qui lui permettent de fonder son propre atelier, où il forme des apprentis, parmi lesquels Taddeo Gaddi.

giotto_dposition_de_croix

Giotto est honoré par Florence le 12 avril 1334, il reçoit le titre de maître d’œuvre de la cathédrale de la ville. Il meurt en 1337, et il est enterré avec faste dans la cathédrale où il a travaillé, preuve de son impact sur les arts et les princes de son vivant.

L'œuvre de Giotto

L’œuvre de Giotto est une rupture avec l’influence byzantine des peintres de Sienne comme Cimabue, dont on dit qu’il aurait initié le jeune Giotto, alors pâtre, aux arts. Giotto se distingue par un naturalisme figuratif qui révolutionne la peinture de son temps, en donnant à cet art des principes narratifs clairs et lisibles, sans équivalents avant lui. On remarque aussi son utilisation de la perspective qui donne à ses œuvres une profondeur spatiale très réaliste.

Il nous reste cependant peu d’œuvres de Giotto de cette époque, sa réputation étant faite par ses disciples et successeurs, à Florence et Rimini, puis au XVIe siècle avec Vasari. Nous pouvons tout de même admirer ses fresques peintes à Florence, Padoue et Assise, celles de Milan et Naples ayant disparues.

Giotto est un artiste qui permet à la fois de constater le renouveau de la peinture dans cette Pré-Renaissance, et les rapports entre l’artiste et le mécène, prince ou ecclésiastique.


Bibliographie

-          E. Crouzet-Pavan, Enfers et paradis. L'Italie de Dante et de Giotto, 490 pages, Albin Michel, 2004.

-          F. Flores d'Arcais, Giotto, Actes Sud/Motta, 2001.

-          P. Burke, La Renaissance européenne, Points Seuil Histoire, 2002.

-          P. Boucheron, P. Brioist, D. Carrangeot, M. Traversier, Le Prince et les Arts, France-Italie (XIVe-XVIIIe siècles), Atlande, 2010.

 

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire