Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire Universelle L'Homme, l'Espace et la Lune (1961-1981)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

L'Homme, l'Espace et la Lune (1961-1981)

Terre et LuneCinq siècles après Christophe Colomb, entre 1961 et 1981, l'homme se lance dans une nouvelle conquête, la plus grande jamais entreprise: celle de l'Espace. Mystérieux, froid et encore de nos jours bien méconnu, l'Espace fascine. De la première mise en orbite d'une capsule habitée jusqu'au lancement du premier véritable vaisseau spatial, 20 ans d'exploits ont fait rêver toute une génération.

 

L'Homme se lance à la conquête de l'Espace

Près de deux millénaires après les premiers écrits de Lucien de Samosate, qui avait imaginé un vent d'une telle force sur la Méditérranée qu'un navire avait fini par atteindre la Lune, et environ quatre siècles après les récits des écrivains Français et Anglais imaginant un transport par Ballons, les premières fusées dignes de ce nom sont construites en 1937 puis lancées dès la fin 1942.

Certes, pas pour aller sur la Lune, mais pour franchir la manche. Mais le pas est franchi et pour la première fois, en cette seconde moitié du 20° siècle, l'Homme va réellement pouvoir se lancer en direction du ciel.

Et plus question de se demander si, comme au moyen-âge, aller dans l'Espace pourrait déplaire à l'église ; les Conquistadors du vide profitent de la rivalité des deux grandes puissances du moment pour s'installer dans leurs capsules et faire face, sereinement ou la peur au ventre, à l'énorme risque de ne jamais revenir, prêts à tout pour être les premiers à s'affranchir de l'apesanteur.

Premier homme dans l'espace

youri_gagarineLe 12 avril 1961,  moins de 4 ans après l'envoi de la "petite boule qui bippe", Youri Gagarine fait le tour de la Terre à bord du vaisseau spatial Vostok 1. Il reste 1 h 48 mn dans l'espace, avant de redescendre sur Terre. Devenu un héros de l'Union soviétique, il sera par la suite assigné au programme du nouveau vaisseau spatial Soyouz, mais ne sera jamais autorisé à retourner dans l'espace. Il meurt accidentellement en 1968 à bord d'un MIG, ce qui le privera malheureusement du spectacle de la conquête de la Lune.

Les Américains, vexés, envoient de leur côté Alan Shepard accom­plir un saut de 15 mn dans le cosmos (mais sans satellisation) à bord de la cabine Mercury « Liberté 7 », le 5 mai 1961. Il faudra attendre John Glenn, le 20 février 1962, pour faire trois fois le tour de la Terre à bord de la cabine « Amitié 7 ».

Enfin, la première femme dans  l'espace est elle aussi soviétique: Valentina Terechkova accomplit 48 orbites à bord de Vostok 6 du 16 au 19 juin 1963.

Première sortie dans l'espace

Cette exploit revient à Alexis Leonov qui passe 10 mn hors du vaisseau Voskhod le 2 mars 1965, nageant dans le vide sidéral, froid et silencieux. Edward White le suit trois mois plus tard pour les américains, en flottant pendant 20 mn hors de sa cabine Gemini 4.

Première perte lors d'une mission spatiale

Vladimir Komarov, en avril 1967, se tue en regagnant la Terre, après en avoir fait 17 fois le tour à bord de Soyouz 1. Son parachute s'est mis en torche... Un astéroïde sera baptisé en son nom pour honorer sa mémoire. 

Premier homme sur la Lune

Pour la première fois, la NASA réalise la première un exploit de  grande envergure: Neil Armstrong, le 20 juillet 1969, décroche la Lune et laisse son empreinte sur le sol de l'astre. Les soviétiques, épuisés par 10 ans de lutte acharnée, ne réaliseront jamais le même exploît et se concentreront sur leur projet de station spatiale.

Première station spatiale

Le 19 avril 1971, Saliout 1 est mise en orbite à l'aide d'une fusée Proton.  Elle reçoit la visite de deux vaisseaux Soyouz. Le premier, Soyouz 10 (du 23 au 25 avril), ne peut s'arrimer à la station et est obligé de retourner sur Terre. C'est finalement Soyouz 11 qui réussit l'amarrage le 7 juin. À son bord, Gueorgui Dobrovolski, Viktor Patsaïev et Vladislav Volkov restent au total 23 jours en orbite.

L'Homme ne se contente plus de traverser l'Espace: il y demeure. Malheureusement, les trois cosmonautes perdent la vie lors du retour sur Terre, suite à une dépressurisation.

Premier vol spatial international

Signe de détente entre les deux blocs, la mission Apollo-Soyouz de juillet 1975 voit un vaisseau spatial américain s'amarrer à un vaisseau soviétique après un rendez-vous en orbite. Les Améri­cains T. Stafford, V. Brand et D. Slayton, rencontrent ainsi A. Leonov et V. Kubasov.

Première fusée réutilisable

La navette spatiale américaine Columbia est lancée le 12 avril 1981, vingt ans jour pour jour après le vol du premier homme dans l'espace. C'est le premier engin de ce type, capable d'emmener de gros satellites en orbite basse et, éventuellement, de les rapporter sur la Terre.

Et c'est finalement, à ce jour, le seul de ce type malgré de nombreux projets semblables dont les célèbres Bourane (URSS) et le très ambitieux Hermès (CNES puis ESA). Avec ce véhicule, l'Homme maîtrise définitivement l'Espace immédiat de la Terre.

D'autres conquêtes l'attendent...

L'Univers, un nouvel environnement pour l'Homme

Neil-Armstrong-luneAvant l'envoi des premiers hommes dans l'espace, les scien­tifiques étaient quelque peu inquiets, car ils ne savaient pas quels seraient les effets du vol spatial sur l'organisme et le psychisme. Les astronautes passent en effet de l'immobilité, sur la plate-forme de lancement, à la vitesse de 28 000 km/h en moins de dix minutes. L'accé­lération d'une fusée atteint parfois des valeurs à la limite du supportable pour un individu entraîné, qui peut alors peser presque dix fois son poids normal. Puis il y a l'apesanteur, une sensation que l'on ne connaît pas sur Terre, et qui peut provoquer des troubles.

En orbite basse autour de la terre, le jour et la nuit se répètent toutes les heures et demie et non plus toutes les 24 heures. Il n'y a plus d'air pour intercepter les météorites ou filtrer les dange­reux rayonnements du Soleil et, contrairement à ce que peuvent laisser croire les films de science fiction, il n'y a aucun bruit.

Enfin, au retour,les hommes de l'espace doivent de nouveau encaisser de fortes décélérations et traverser un véritable brasier, car leur cabine spatiale est portée à plus de 1500°C et pourrait brûler comme une météorite.

En un quart de siècle de vols spatiaux, des progrès considérables ont été accomplis dans le domaine des scaphandres, comme dans celui du confort à bord des vaisseaux spatiaux. Les scaphandres deviennent ainsi légers et souples ; sans être de la grande cuisine, l'on mange presque normalement dans l'espace, et les accélérations au lancement ont été réduites. Des cosmonautes ont vécu pendant 7 mois autour de la Terre, en apesanteur, à bord de la station orbitale soviétique Saliout 7. Et enfin, à bord de la navette, l'on part dans l'espace sans difficultés, un peu comme on prend l'avion. Plus tard, des touristes partiront d'ailleurs à leur tour...

La Lune, sans cesse revisitée

Avant de se rendre lui même sur la Lune, et même encore après, l'Homme y a envoyé ses robots. Voici en quelques dates ces explorations "par procuration" qui ont contribué de belle manière à la conquète de l'Astre que l'être humain à passé toute son existence à contempler. 

  • 14 septembre 1959: Luna 2 (U.R.S.S.) fut la pre­mière sonde à percuter la Lune.
  • 4 octobre 1959 : l'U.R.S.S. lança Luna 3. Cette sonde sur­vola la Lune et en prit les pre­mières photographies de sa face cachée.
  • 28 juillet 64 : Ranger 7 (U.S.A.) transmit 4000 photos par radio, durant sa chute libre vers la Lune.
  • 3 février 1966: le premier engin spatial à se poser en douceur sur la Lune fut Luna 9 (U.R.S.S.). La capsule se posa sur l'astre et envoya des clichés du sol pen­dant trois jours.
  • 31 mars 1966 : lancement de Luna 10 (U.R.S.S.) : c'est la pre­mière sonde qui se soit mise en orbite autour de la Lune.
  • Août 1966 à août 1967 : les États-Unis ont placé cinq « Lunar orbiter » en orbite autour de la  Lune. Leur mission était de photographier l'astre sous toutes les  coutures,  afin  d'établir des cartes permettant de choisir les sites d'atterrissage des futures missions Apollo.
  • Les sondes Surveyor (U.S.A.) ont atterri en douceur sur la Lune entre mai 1966 et janvier 1968. Il y eut cinq missions réussies sur sept tentatives. Le but était de prendre des photos de la surface et de procéder à des analyses chimiques du sol.
  • Explorer 35 (U.S.A.) s'est mis en orbite autour de la Lune le 22 juillet 1967 pour mesurer son champ magnétique.
  • L'U.R.S.S. a lancé Luna 16 le 12  septembre  1970.   La sonde s'est posée sur la Lune huit jours plus  tard pour  y  prélever  100 grammes de poussière et revenir automatiquement sur Terre le 24 septembre.
  • Luna 17 (U.R.S.S.), lancée le 10 novembre 1970, s'est posée en douceur sur la Lune sept jours plus  tard. Elle y a déposé un véhicule télécommandé, le Lunok-hod 1. 

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire