Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire des Inventions L'invention du moulin à vent (700 avant J.-C.)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

L'invention du moulin à vent (700 avant J.-C.)

Moulin à vent (Alphonse Daudet)

Le vent fut avec l'eau la première source d'énergie exploitée par l'homme. Le moulin à vent est d'abord apparu en Orient, en Égypte ancienne en Iran, et il fut exploité en Perse pour l'irrigation dès l'an 600 avant J.C.. Cette invention se généralise ensuite en Europe à partir du X° siècle dans les zones les plus favorables aux vents, et elle connait un certain succès, en particulier auprès des meuniers qui s'en servent pour la fabrication des farines.

 

 

L'invention du moulin à vent

Sept cents ans avant notre ère, les Perses reprennent astucieusement le principe de la navigation à voile pour construire les premiers moulins à vent. Par la suite, on les retrouve en Occident à partir du  X° siècle. Ils remplacent avantageusement les meules à bras pour broyer les céréales et les plantes (principalement pour la fabrication d'huile) ou encore pour pomper efficacement l'eau. Les moulins iraniens étaient quant à eux constitués d'une éolienne à axe vertical confinée à l'intérieur du moulin. Cette technique offrait de meilleurs rendements que les éoliennes à axe horizontal, répandues en Europe.

Propriété des grands seigneurs, les Moulins à vent sont à cette époque confiés à l'expertise des maîtres meuniers.

Un développement sur le littoral

Logiquement, les moulins à vent sont principalement bâtis le long des littoraux de l'océan Atlantique et de la mer Baltique, là ou les vents sont puissants et réguliers. Progressivement, on les retrouve ensuite dans de nombreux pays méditerranéens.

dupre-moulins-a-ventC'est au Pays-Bas et au Danemark que cette technologie ancestrale est la plus exploitée. Grâce au pompage effectué par les moulins de drainage, les Néerlandais ont d'ailleurs réussi à étendre la superficie de leur pays d'un quart  en avançant sur la mer !

Vers 1880, l'aile Berton, inventée vers 1840, est un système de planches mobiles qui peuvent s'écarter pour offrir une large prise au vent. Elles dispensent le meunier de la lourde tâche de la manœuvre quotidienne des toiles. Ce système se répand dans les régions de France les plus productrices (Beauce, Anjou, Bretagne…) mais arrive trop tard pour une meunerie déjà en déclin.

Le moulin, élément du patrimoine

De nos jours, la France et la Grèce comptent encore de nombreux moulins, souvent conservés par attachement au patrimoine plus que pour leur rendement effectif. Pour leur part, les Pays-Bas possèdent encore un bon millier de moulins en activité, dont certains, près de Kinderdijk sont même inscrits  au patrimoine mondial de l'Unesco.

L'éolienne, digne successeur

La généralisation de l'électricité dans les campagnes et l'apparition de la minoterie industrielle ont entraîné un rapide déclin des moulins à vent au cours du xxe siècle. Mais le principe fait aujourd'hui un retour en force remarqué, grâce à l'apparition de la roue éolienne à pales nombreuses, inventée aux États-Unis.

Grâce à leur longue expérience en matière d'exploitation des vents, les pays d'Europe du Nord disposent d'ailleurs d'une avance stratégique dans la production d'éoliennes, digne successeur de l'antique Moulin, dont le développement se généralise à grande vitesse, poussée par des politiques incitatives à l'égard des énergies dites renouvelables.

Pour aller plus

- Au Temps des Moulins à Vent de Jean Guilbaud. 2005.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire