Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Dénoncer sous l’occupation (France 3)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Dénoncer sous l’occupation (France 3)

Parmi la profusion de sujets documentaires sur la seconde guerre mondiale et plus particulièrement sur la France durant cette période, il est encore des sujets véritablement originaux. C’est le cas de ce film racontant une histoire inédite tout du moins sur le petit écran, l’histoire d’une arme oubliée qui fit des ravages au sein de la population française : la délation. Grâce aux contributions des travaux de l’historien Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme, le réalisateur David Korn-Brzoza s’intéresse ainsi à ce cancer qui s’immisça et divisa la France et tente de le comprendre, interventions de victimes et de délateurs à l’appui.

 

Une honteuse machine répressive

Suite à la défaite de 40, l’occupant allemand en zone occupée mais également le fraichement formé gouvernement de Vichy en zone libre mettent en place une véritable machine répressive fondée sur la délation et mènent une véritable politique pour garder le contrôle via cette arme sournoise qui touche tous les milieux sociaux sans aucune distinction et qui s’opère majoritairement entre français. Car c’est souvent par son voisin, sa concierge, son collègue ou parfois même un proche de la famille que la dénonciation arrive. Un flot de lettres anonymes envahit alors les organes chargés de ce suivi. Pour les Français, c’est avant tout l’heure de régler leurs comptes. En effet, les dénonciations sont loin d’être toutes justifiées, un désire de vengeance ou même une simple rancune peut alors sceller le destin d’une personne.

Pourquoi la délation ?

lettres-denonciationPlus qu’un documentaire sur la délation en elle-même, David Korn-Brzoza cherche à la comprendre. Quelles sont donc les causes de la délation ? Par jalousie, par haine, par appât du gain, par antisémitisme, par embrigadement ou tout simplement par peur et par recherche d’une protection ? Les raisons sont multiples. A travers un projet de trois ans, révélant un sérieux et abouti travail d’archives, Dénoncer sous l’occupation se distingue également en allant à la rencontre de ceux qui ont vécu, fait ou subi la délation, et c’est sans doute à la fois le point fort et le point faible de ce film documentaire. En effet, à la force pédagogique du témoignage s’ajoute le pathos de leur histoire et c’est sans doute le seul point négatif de ce film : quand il commence à vous arracher une petite larme à l’œil, on se dit que la théâtralisation est certainement un peu trop poussée. Il n’en demeure pas moins un documentaire très intéressant, clair et riche en enseignements.

Dénoncer sous l’occupation, mercredi 14 mars 2012 à 20h35 dans Histoire Immédiate sur France 3. Rediffusion le 26 mars à 01:40.

Voir aussi

La bande annonce de cette émisssion

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire