Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire Universelle Histoire des inventions: les transports terrestres

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Histoire des inventions: les transports terrestres

voiture_ancienne

De l'invention de la roue en 3500 avant J.-C. à l'avènement de l'automobile à la fin du 19° siècle, six inventions ont révolutionné le transport terrestre et contribué de manière extraordinaire au développement agricole, industriel et touristique de nos sociétés. Surtout, ces inventions ont entraîné de profonds changements sociaux, en particulier dans le rapport des individus à l'espace.

 

 

Invention de la roue (3500 avant J.-C.)

Au début de l'antiquité, les Sumériens utilisent des rondins de bois pour déplacer de lourdes pierres. Ce qui les conduit, aux environs de 3500 ans avant J.C., à faire un trou au centre d'une forme ronde et d'y placer un axe: c'est la naissance de la roue, sur laquelle toute notre civilisation va se construire.

Les premières roues étaient pleines, en pierre d'une seule pièce, ou en bois souvent constituées de trois ou quatre pièces assemblées. Les roues à rayons et à jantes, plus légères, seraient apparues environ 2000 ans av. J.-C.

Désormais les roues sont montées sur leur axe à l'aide de roulements à billes ou à rouleaux, ou de paliers hydrodynamiques. Ces derniers assurent une liaison mécanique fiable, avec un minimum de frottements.

Invention de la charrue (300 avant J.-C.)

Il s’agit de l'invention capitale qui a fait décoller la production agricole. Au néolithique apparaît l'araire, qui fend les sols de Palestine, mais sans retourner la terre. Tiré par deux bœufs, cet outil en bois remplace le bâton à fouir et se diffuse entre 7000 et 5000 avant J.-C. dans toute l'Europe.

Mais la «vraie» charrue telle qu’on la connaît ne naît qu'au 2° siècle avant notre ère, avec les premiers socs en planche. Un siècle plus tard, ils sont en métal et s'enfoncent plus profondément pour retourner les sols lourds, accroissant de 30%  les rendements agricoles dans le nord de l'Europe, et permettant de nourrir davantage de monde.

C’est le passage d'une espèce de jardinage soigné à un début d'agriculture extensive. La charrue se dotera ensuite de roues et se perfectionnera jusqu'au Moyen Age pour prendre sa forme définitive.

Invention du train (1804)

train

La locomotive à vapeur apparaît en Cornouailles, dans le sud de l'Angleterre, en 1804. Conçue par Richard Trevithick, elle peut tirer 20 tonnes de wagons et atteint la vitesse de 8 km/h.

Dans les années qui suivent, les chemins de fer sont utilisés par les manufacturiers qui transportent des minerais, produits sidérurgiques ou matières textiles sur des voies créées dans les enceintes de leurs usines.
Vingt ans plus tard, une ligne transportant des passagers est ouverte : 40 kilomètres séparant Stockton de Darlington, en Angleterre. Le transport rapide de quantités importantes de matériels entre les différentes zones économiques jouera un rôle fondamental pour la révolution industrielle en Angleterre.

La France n’est pas en reste : en 1830, les frères Seguin construisent leur première ligne entre Saint-Etienne et Lyon. Puis tout va très vite. Dopées par la spéculation, les compagnies se multiplient.

En 1850, le réseau mondial s'étend sur 38000 kilomètres. Un demi-siècle plus tard, il en comptera 800 000...

Invention de la bicyclette (1817)

tati-bicyclette

L'histoire de la bicyclette pourrait remonter au mythique Comte Mede de Sivrac supposé inventeur du célérifère en 1790. Mais elle commence réellement en 1817 : le baron et ingénieur allemand Karl Drais von Sauerbronn présente dans le jardin du Luxembourg, à Paris, une «machine à courir assis» composée de deux roues en fer reliées par une traverse et par l'action des pieds sur le sol.

Après la guerre de 1870, le perfectionnement des vélocipèdes va se poursuivre surtout en Angleterre. La roue avant devient plus grande, et la roue arrière diminue de taille. Ce genre de bicyclette connait alors un succès foudroyant.
Par la suite, l'artisan serrurier Pierre Michaux et son fils Ernest la dotent de pédales, et 1885 pour ces dernières sont placées dans leur position actuelle et reliées à la roue arrière par une chaîne. L'engouement ne se démentira plus, grâce à la popularité des facteurs de campagne et, à partir de 1903, des coureurs du Tour de France.

Aujourd'hui, le vélo reste le moyen de transport le plus répandu: on en compte 1,5 milliard dans le monde. Un temps éclipsé par la voiture dans les pays industriels, il y fait un retour en force. Plus ou moins selon les pays : les Hollandais et les Danois parcourent à vélo mille kilomètres par an en moyenne, les Français cent.

Invention du tramway (1832)

tramway

Comme son nom l'indique, le tramway est une invention américaine. C'est le New-Yorkais John Stephenson qui, en 1832, construit la première ligne tirée à cheval, entre Manhattan et Harlem.

Les premiers rails, en U saillant, créent une gêne importante et provoquent quelques accidents. Ils sont supplantés, dès 1850, à New York, par des rails à gorge, puis, en 1852, le Français Emile Loubat améliore le système en encastrant dans la chaussée les rails du tramway de la 6e Avenue.

En 1853, lors de l'Exposition universelle, une ligne d'essai est présentée à Paris. Puis, à partir de 1881, la traction électrique permet de réduire les coûts et les nuisances, et le tramway se développe alors dans de nombreuses villes d'Europe (Londres, Berlin, Paris, Milan, etc.). En France, il circule pour la première fois à Clermont-Ferrand en 1890.

Au siècle suivant, il sera mis au rancart par le bus, mais il ressuscitera. En France, ce transport « écologique » équipe aujourd'hui treize villes, et dix-huit projets sont en construction ou à l'étude.

Invention de l’automobile (1883)

voiture

Le premier véhicule automobile fonctionnel a été inventé en 1769 par Joseph Cugnot sous le nom de fardier de Cugnot, mais pour le premier modèle à essence il faut attendre l'inspiration d'un ingénieur textile du nom d'Edouard Delamare-Deboutteville. En 1883, à Rouen, cet inconnu monte un petit moteur deux cylindres à essence d'éclairage de sa fabrication, sur un «break de chasse» hippomobile. Il dépose un brevet, mais ne fabrique pas l'auto, préférant se spécialiser dans les moteurs à gaz.

Trois ans plus tard, l'Allemand Cari Benz fabrique un tricycle à moteur qu'il vend à deux exemplaires, et passe à la postérité. L’industrie automobile est née. A l'occasion de l'Exposition universelle de 1889, le premier véhicule à vapeur à mi-chemin entre l'automobile et le tricycle, développé par Serpollet-Peugeot, est présenté.

En 1900, les Etats-Unis, la France et l'Allemagne produisent déjà 9504 voitures. Huit ans après, Henry Ford invente son modèle T, qu'il fera construire à des millions d'exemplaires sur ses chaînes d'assemblage. Grâce à lui, le transport rapide individuel pour tous voit le jour.

L'automobile a révolutionné le transport et a entraîné de profonds changements sociaux, en particulier dans le rapport des individus à l'espace. Elle a favorisé le développement des échanges économiques et culturels et conduit au développement massif de nouvelles infrastructures (routes et autoroutes, parkings).

Bibliographie

- De l'histoire des transports à l'histoire de la mobilité ? : Etat des lieux, enjeux et perspectives de recherche de Martine Flonneau. PUR, 2009.

- 30 000 ans d'inventions de Thomas Craughwell. Gründ, 2009.

- Les 1001 inventions qui ont changé le monde de Jack Challoner. Flammarion, 2010.

Pour aller plus loin

- Le musée des transports urbains (Colombes, Hauts de Seine).

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire