Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Romans Et si Hitler...? : Le Reich de 1000 ans (uchronie)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Et si Hitler...? : Le Reich de 1000 ans (uchronie)

et si hitler j proustEt si Hitler... avait gagné la guerre ! Pour son premier roman uchronique, un jeune auteur, Jordan Proust envisage cette idée que l'on n'oserait imaginer. Et pourtant, l'histoire aurait bien pu se passer autrement : la victoire Alliée n'était pas inéluctable, et le IIIe Reich aurait pu durer 1000 ans...

 

Un roman uchronique

L'uchronie est un genre littéraire visant à imaginer un passé différent du notre, à « refaire l'histoire ». Né au XIXe siècle, ce genre a été notamment popularisé par un roman de l'auteur de science-fiction Philipp K. Dick, Le Maître du Haut Château, dans lequel il imaginait un monde où l'Axe, formé par l'Allemagne, le Japon et l'Italie, avait gagné la guerre. Ce genre commence à être peu à peu investi par les historiens, qui y voit là un moyen de saisir « le champ des possibles », de mieux saisir les phénomènes historiques en partant du principe qu'ils n'étaient pas inéluctables.

L'auteur, Jordan Proust, est un jeune passionné d'histoire militaire, et est notamment rédacteur en chef du webzine PM'Aria. Son goût pour l'histoire militaire se ressent fortement à travers les nombreux détails relatifs au déroulement des opérations et des batailles et au matériel utilisé par les armées.

Un contexte (trop ?) détaillé

L'ouvrage débute par une longue présentation du contexte historique précédent la Seconde Guerre mondiale. L'auteur commence donc par rappeler le contexte très difficile dans lequel se trouve l'Allemagne au lendemain de la Première Guerre mondiale : un pays traumatisé sur plusieurs plans, à la fois touchée par la crise économique, meurtrie par la défaite, humiliée par le traité de Versailles, et en proie au chaos révolutionnaire. Dans cette présentation du contexte, il fait également un tour d'horizon des différentes puissances à l'aube du second conflit mondial. Cette présentation est un peu longue, mais elle peut être utile pour une personne non spécialiste de la période. Cependant, quelques remarques de l'auteur sont très mal venues, notamment lorsqu'il souligne que « C'est en partie en raison de cette atmosphère générée par le Front Populaire que se créent les conditions de la défaite que la France va subir ». Sans vouloir polémiquer, cette assertion nous semble erronée et laisse totalement de côté la politique de défense menée par le Front populaire .

Le tournant de la guerre : la bataille de Dunkerque

La Seconde Guerre mondiale débute en Septembre 1939, mais, à l'Ouest, les combats s'intensifient à partir de mai 1940, alors que les Allemands surprennent l'armée française en osant traverser la forêt des Ardennes. Par un mouvement en « faucille », l'armée allemande remonte vers le Nord et encercle les armées françaises et britanniques à Dunkerque. C'est là que l'auteur a choisi de débuter son roman uchronique. Guderian, recevant l'ordre d'Hitler de patienter quelques jours avant de lancer de l'assaut, décide alors de désobéir et se lance à la poursuite de l'ennemi : en résulte une défaite cuisante pour les armées alliées. La Grande-Bretagne perd rapidement son allié français et une grande partie de son armée : c'est un désastre. La Perfide Albion est en position de grande faiblesse, et contrainte de négocier une paix : c'est le tournant de la guerre, bouleversant ainsi tout le déroulement du conflit...

C'est là tout l'intérêt d'un roman uchronique : il permet de mettre en lumière certains évènements qui ont constitué des tournants de la guerre, et qui, à peu de choses près, auraient pu donner un avantage primordial à l'autre camp.

Notre avis : de bonnes idées à creuser...

A court terme, on peut deviner qu'un retrait de la Grande-Bretagne aurait permis à Hitler de vaincre plus facilement les Soviétiques, à l'Est. C'est bien l'option qu'a choisi l'auteur. On peut parfois regretter que les détails sur les opérations militaires soient trop précis, peut-être au détriment des aspects politiques. En ce qui concerne la question juive, l'auteur envisage que l'opération Madagascar – une opération qui a réellement été envisagée et qui prévoyait l'envoi de tous les juifs sur l'île de Madagascar – ait été mise en œuvre.

Le roman continuant jusqu'aux années 2010, nous n'allons vous enlever le plaisir de découvrir par vous-même le développement de cette histoire. Quel attitude les Etats-Unis vont-ils adopter face à la nouvelle superpuissance nazie ? Qui succédera à Hitler ? Comment l'idéologie nazie va-t-elle évoluer ? La plupart de ces thèmes sont traités d'une manière plutôt sérieuse par Jordan Proust.

On peut cependant reprocher à l'auteur la dimension trop historienne de son écriture, une écriture un peu froide, descriptive et pas assez romancée à notre goût. Malgré cette réserve, la dernière partie du livre, qui est en fait un journal intime écrit par un jeune français, Thomas, au début des années 2010, se révèle être une intuition très intéressante. L'intrigue est bien mise en place et pourrait se révéler propice à l'écriture d'un roman véritablement littéraire.

Au final, ce livre, s'il possède quelques défauts, apporte certains éléments de réflexion intéressants et témoigne de la très grande connaissance des aspects militaires de la Seconde Guerre mondiale par l'auteur. De plus, il pose les bases d'un univers dont Jordan Proust pourrait se servir afin de construire un véritable roman autour de l'histoire du jeune Thomas...

Et si Hitler...? : Le Reich de 1000 ans, de Jordan Proust. Editions du Menhir, septembre 2013.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire