Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire de France Histoire du cristal de Baccarat

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Histoire du cristal de Baccarat

baccarat tables présidentiellesBaccarat, synonyme de cristal dont l'emblème est le Rouge Baccarat vit le jour il y a 250 ans dans la Lorraine de l'Ancien Régime. Son service « Harcourt » créé pour Louis Philippe, a fait sa renommée, une renommée mondiale qui se retrouve sur la table des plus Grands, de Napoléon III au Vatican.

 

L'autorisation de Louis XV

En 1760, les salines appartenant à l'évêché de Metz, fermaient. Pour sauver la région, l'évêque proposa au roi de remplacer les salines par une cristallerie. La région est faite pour : des bois, du sable et de la silice. De plus, le cristal étant très recherché par les Cours et les grandes fortunes, on utilisait celui d'Angleterre et de Bohème. L'évêque n'eut pas beaucoup à faire pour convaincre le roi de l'impact commercial : il est préférable de fabriquer le cristal en France, au lieu de l'importer...et il eut l'accord du roi. Le 16 octobre 1764, Louis XV autorisait la création de Baccarat.

En 1766, la verrerie fabrique des gobelets, des verres et des miroirs. Ils ne sont pas de superbe qualité, mais la manufacture prospère. La Révolution et les guerres de l'Empire vont mettre en sommeil la cristallerie jusqu'en 1816, car tous les jeunes travailleurs partaient au front.

Louis XVIII va relancer la cristallerie : il traite avec un propriétaire de cristalleries belges et lui propose l'exonération des droits de douane en échange de créer une cristallerie en France. Aimé Gabriel d'Artigues signe et la manufacture de cristal renait...pour peu de temps. Les affaires tournent court.

En 1822, un riche parisien Pierre Antoine Godard-Desmarest rachète la manufacture qui devient une société anonyme en peu de temps.

Les premières œuvres de Baccarat

Dès 1823 Baccarat participe à la première exposition nationale de produits de l'industrie. Les premières commandes royales de services de verres tombent. Louis XVIII est épaté par la finesse des objets, Charles X passe commande, tout le gotha fait de même. Les verres ne suffisant pas, les lustres sont fabriqués à partir de 1827.

baccarat service Harcourt1839 est l'année de la révolution chez Baccarat : les objets en cristal sont agrémentés de couleur, bleu céleste, rouge passion. Cette dernière couleur devient l'emblème de la cristallerie, le « rouge Baccarat » à l'or 24 carats. C'est la première fois aussi qu'une manufacture ajoute de la couleur. Puis en 1840, la manufacture se lance dans le verre d'apparat, avec le service « Harcourt » qui fait sa renommée, crée pour Louis Philippe.

Les récompenses

Les expositions universelles sont incontournables. Baccarat, durant ces années, obtient des médailles d'or aux différentes manifestations pour son savoir-faire et ses innovations ; la ville de Baccarat est devenue la capitale du savoir-faire et de l'art de vivre à la française. Elle devient l'ambassadrice du « cristal des rois » dans le monde entier. Elle réussit même à détrôner le cristal de Bohême et le cristal anglais.

Le cristal des Rois

En quelques années, Baccarat créé des objets magnifiques : un lustre de 140 lumières en 1855 ; une fontaine de 7 m de haut pour la Russie en 1867 ainsi qu'un candélabre de 4 m avec 79 bougies qui sera le premier candélabre électrifié ! Le sultan Abdul Aziz commande de grands lustres, ainsi qu'une multitude de vases pour ses palais.

baccarat temple de MercureLe roi du Portugal Charles Ier « fond » en 1878 pour le « Temple de Mercure », un kiosque d'inspiration florentine composé de 1960 pièces de cristal. On réclame Baccarat partout dans le monde : la manufacture ouvre donc des comptoirs à l'étranger : Bombay en 1886, Chine, Japon, Thaïlande à la fin du 19 è siècle. Le Président du Mexique s'offre un service de table en 1914 et Baccarat se trouve à la table de la Maison Blanche en 1939. Devenue une des plus grandes usines en France, Baccarat rivalise avec les Daum et la cristallerie de Saint Louis lors de l'expo internationale de l'est de la France en 1909.

La modernité de Baccarat

La cristallerie se lance dans la création des flacons de parfum au début du XX è siècle, et grave ses objets avec sa signature depuis 1920, sa « marque déposée ». Elle se diversifie avec une multitude de boites, coffrets, vases, coiffeuse, fauteuil.
L'exposition internationale de 1925 marque le triomphe de l'art déco et le retour à la transparence avec une simplification des formes, plus géométriques, plus modernes.

La modernité est de mise lors de l'exposition internationale de 1937 : Baccarat allie « le beau et l'utile », présente des services de verres aux lignes épurées, édite des catalogues commerciaux et créé une galerie d'exposition rue de Paradis à Paris.

Baccarat qui a su traverser des périodes agitées, est et restera LE symbole du cristal, du savoir-faire, de l'élégance et de la finesse des arts de la table ainsi que des arts décoratifs en France et dans le monde entier.

Source : catalogue de l'exposition automne 2014

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire