Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

champollionDes Égyptologues du XIXe siècle, Jean François Champollion reste certainement l’un de plus connus. Celui qui affirma « Je suis tout pour l’Egypte et elle est tout pour moi » aura marqué l’histoire (et pas seulement en tant que discipline) en produisant le premier système scientifique de déchiffrage des hiéroglyphes. Enfant de la Révolution et de l’expédition d’Egypte, Champollion contribua à sa manière à l’établissement d’une relation particulière entre Paris et le Caire, qui deux siècles plus tard perdure toujours. Pince des Egyptophiles, son œuvre incontournable est encore visible à Paris, avec un certain obélisque, Place de la Concorde…

 


Champollion et le mystère des hiéroglyphes

hawass_sphinxDepuis son dernier coup d’éclat médiatique réalisé autour des dernières révélations sur la mort et la généalogie de Toutankhamon, le puissant chef des antiquités égyptiennes n’est plus un inconnu du grand public. Inlassablement, Zahi Hawass parcourt les chantiers archéologiques comme les plateaux de télévision avec un double objectif : renforcer la protection du patrimoine antique de son pays et le valoriser. Une noble ambition entachée de relents de néonationalisme archéologique que l’égyptien à l’inamovible chapeau et au regard pétillant à du mal à cacher.

 


Zahi Hawass, le (trop ?) puissant patron des antiquités égyptiennes