Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Armagnacs et Bourguignons. Situés sur les rives de la Loire, respectivement aux marges du duché de Berry et du duché de Bourgogne, le Sancerrois et le Nivernais ont vu passer et s'affronter les plus grands personnages du conflit, de Charles VII au duc de Bedford, en passant par Jean sans Peur et Jeanne d'Arc, vaincue à La Charité-sur-Loire par un curieux individu, Perrinet Gressart. Pendant une vingtaine d'années, au début du XVe siècle, la Loire a ainsi été une véritable frontière de la Guerre de Cent ans.

 


La Loire, frontière de la Guerre de Cent ans (1419-1440)

rvolte_cabochienneL’assassinat du duc de Bourgogne Jean sans Peur le 10 septembre 1419 a déclenché la guerre civile en France, entre Armagnacs et Bourguignons. Quatre ans auparavant, le roi d’Angleterre Henri V a débarqué et infligé une sévère défaite aux Français à la bataille d’Azincourt. Le conflit qui déchire le royaume tombe bien mal, alors que la Guerre de Cent Ans a repris de la pire des façons. Ses racines sont profondes, et ses conséquences décisives.

 


Guerre de Cent Ans : Armagnacs contre Bourguignons (2)

armagnacs_bourguignonsAlors que la Guerre de Cent Ans connaît une relative accalmie, la situation en France est contrastée. Charles VI, trop jeune puis atteint par la maladie, est sous l’influence des grandes familles du royaume qui se disputent la réalité du pouvoir. Cette rivalité va culminer avec l’assassinat de Louis, duc d’Orléans, sur ordre de Jean sans Peur, duc de Bourgogne, le 23 novembre 1407. C’est le début de la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, au grand bonheur des Anglais.

 


Guerre de Cent Ans : Armagnacs contre Bourguignons (1)

CastillonEn 1453, il ne reste du prestigieux empire continental constitué par les Plantagênet que des illusions et la riche Guyenne. Henri VI d’Angleterre n’a pas renoncé à ses prétentions au trône de France et Charles VII souhaite désormais les bouter hors du sud de la Loire. De multiples défaites, humiliations et échauffourées trouvent leur conclusion à la bataille de Castillon, ultime engagement où se joue le destin des 2 grands royaumes de la chrétienté. Cette petite bourgade va laver en un jour plus de 100 ans d’humiliations françaises.

 


Guerre de Cent Ans : La fin du conflit