Histoire du Monde

Tte_de_Toutnkhamon_enfant_muse_du_Caire_EgypteDans la sphère occidentale, l'antiquité commence au début du troisième millénaire avant notre ère, pour se terminer à la fin du Ve siècle. L'invention de l'écriture et la révolution agricole contribuent à la naissance des premières grandes civilisations, en Mésopotamie et en Egypte. Dès lors, la civilisation antique se propage le long de la mer méditerranée. Les antiquités grecques et romaines ont marqué la langue, les lois, l’organisation sociale, l’économie, les techniques des peuples colonisés du bassin méditerranéen et de l’Europe continentale. L’Antiquité gréco-romaine tient une grande place dans l’Europe occidentale qui y a puisé régulièrement ses modèles artistiques, scientifiques, intellectuels, politiques, juridiques... Après jésus Christ, la religion chrétienne se diffuse durablement dans le monde antique, remplaçant peu à peu les anciennes religions polythéistes. Traditionnellement, la fin de l'antiquité est située à la chute de l'empire romain d'occident en 476.

 
Effectuez une recherche parmi nos centaines d'articles, ou bien parcourez notre sélection ci-dessous !




guerre mycenienneBien que mal connue, la période archaïque est une époque de grands changements dans la Grèce antique tout juste sortie des "siècles obscurs". On y voit de nombreuses innovations, comme l'alphabet, un essor démographique ou encore la naissance de la cité (polis). Voici la définition que l'on donne à la cité : il s'agit d'un « État indépendant, au territoire (chôra) relativement réduit, centré sur une agglomération où siègent les organes de gouvernement, et qui s'incarne dans la communauté des citoyens (politai). ». Ces derniers font former aux VIIe et VIe siècles av. J.-C. un nouveau corps d'amée, les hoplites, qui vont constituer le nerf de l’armée des cités grecques, notamment Athènes, Sparte et Syracuse.

athenes agoraLa démocratie a été inventée à Athènes, aux alentours du Ve siècle avant J.-C. À cette époque, la ville d’Athènes forme, avec la région qui l’entoure, une communauté politique autonome, une cité. Tous les citoyens d’Athènes participent au gouvernement de leur cité. Réunis en assemblée, ils peuvent s’exprimer et prendre des décisions. Ils ont la possibilité d’accéder aux fonctions publiques et sont tous égaux devant la loi. Bien que l'accès à la citoyenneté y soit limité, la démocratie athénienne antique et son régime politique fait figure de modèle. Mais quels principes guidaient la structure des institutions athéniennes et comment était conduite la politique de la cité d'Athènes?

vestiges olympieAncêtre des jeux Olympiques modernes, les jeux Olympiques antiques réunissaient les cités grecques tous les quatre ans dans le stade d'Olympie au cours d'épreuves sportives très prestigieuses. Malgré les déchirements fratricides entre les cités, ces rencontres assurent la cohésion culturelle et communautaire de l'hellénisme. Cette compétition est en effet l’occasion d’une trêve sacrée pendant laquelle personne n’a le droit de faire la guerre. Les jeux Olympiques grecs ont connu leur âge d’or aux Ve et IVe siècles av. J.-C, avant d'être interdits en 391 apr. J.-C., sur ordre de l’empereur romain Théodose Ier.

Leónidas DavidSparte (en grec Spárti) était une cité de la Grèce antique, capitale de la Laconie et plus célèbre cité du Péloponnèse. Elle a marqué les esprits dès l'Antiquité par son caractère austère, son modèle de violence d'éducation imposé aux jeunes spartiates, mais également avec le sort réservé à la majorité de la population esclave lacédémonienne (les ilotes). Au Ve s. av. J.-C., Sparte soutint une longue rivalité avec Athènes (guerre du Péloponnèse, 431-404 av. J.-C.) dont elle sortit victorieuse. Mais, après une période d'hégémonie, sa puissance lui fut ravie par Thèbes (Leuctres, 371 av. J.-C.). L'expansion de la Macédoine mit fin à son rôle politique. Intégrée à l'Empire romain en 146 av. J.-C., elle fut détruite par les Wisigoths au IVe s. de notre ère.

acropole athenes 2Athènes était une cité hors-norme durant l'Antiquité. Devenue avec Sparte, entre le VIIIe et le VIe siècle av. J.-C., l’une des cités dominantes de la Grèce antique, Athènes connaît une évolution politique originale avec l’invention de la démocratie. Sur l’Acropole, la colline qui surplombe la ville, se dresse le Parthénon, un temple dédié à la déesse grecque Athéna (la déesse de la Guerre et de la Sagesse), considérée comme la protectrice de la cité pendant l’Antiquité. Grande puissance navale àla tête de la ligue de Délos, Athènes domine la mer Egée jusqu'à la fin du Ve siècle. Sa rivalité fratricide avec Sparte lui sera fatale, et à l’issue de la Guerre du Péloponnèse la prestigieuse thalassocratie perd son rôle politique, tout en conservant son aura culturelle et son statut de berceau de la démocratie.

temple apollon corintheCorinthe, en grec ancien Korinthos (que certains associent au mot Korus-thos signifiant casque) était une cité grecque, qui a joué un rôle non-négligeable dans l'histoire de l'Antiquité grecque. Située sur l'isthme de Corinthe, au sud-ouest de la ville de la ville moderne, elle fut un centre commercial important et une puissance auprès des autres cités grecques avec une politique extérieure plutôt forte. Elle s'allia à Sparte contre Athènes lors de la guerre du Péloponnèse (431-404 av. J.-C.), puis, après la défaite d'Athènes, s'allia avec elle contre Sparte lors de la guerre corinthienne (395-386 av. J.-C.).

odysseeL'Iliade et l'Odyssée sont considérés comme des chefs d'oeuvre de la Grèce antique, les premières de la littérature occidentale. Ce sont deux épopées attribuées à un poète grec nommé « Homère (en grec ancien Ὅμηρος, Hómêros, otage) ». Les grecs ne doutaient pas de de son existence. On racontait qu'il était né en Ionie à Chios ou Smyrne vers 850 av.J,-C., qu'il était aveugle, dictait ses poèmes à sa fille, et que son inspiration était divine ce qui expliquerait son aveuglement. Il serait mort à Ios vers 800 av.J.-C. Aujourd'hui on sait que l'Iliade et l'Odyssée ont été rédigés au VIIIe siècle av.J.-C. à un moment où l'on venait de redécouvrir l'écriture.

cresus roi de lydieCrésus (v. 560-546 av. J.-C.) est le dernier roi de Lydie, un ancien pays d'Asie Mineure. Après une courte lutte avec un demi-frère, il s’empare de la plupart des colonies grecques installées sur la côte. Ces conquêtes lui apportèrent de nombreux butins qui lui valurent une richesse proverbiale et une célèbre expression : « Riche comme Crésus ». Selon la légende, le sage athénien Solon visita un jour Sardes, la capitale de la Lydie. Crésus lui demanda si le possesseur de telles richesses ne pouvait pas être considéré comme le plus heureux des mortels. Solon répliqua : « Ne dis personne heureux avant sa fin. » Et effectivement, après un règne d'environ onze ans, Crésus fut confronté à la menace fatale des perses et à la ruine de son royaume…

statue zeus heemskerckLa statue de Zeus d’Olympie est une œuvre disparue du sculpteur Phidias, réalisée vers 430 av. J.-C. pour le sanctuaire d’Olympie. Cette statue colossale chryséléphantine est l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’art du monde ancien et faisait partie des Sept Merveilles du monde antique. Elle est connue grâce à une description de Pausanias, auteur de la Périégèse de la Grèce. Façonnée en ivoire et en or, montrant des détails d’une étonnante virtuosité, sa magnificence était telle qu’elle faisait disparaître l’abattement de l’âme la plus lasse. La vie d’aucune personne n’était complète tant qu ’elle ne l’avait pas vue.

phare alexandrie gravureAmoureux de l'art de voyageurs infatigables, les grecs anciens ont établi une liste de sept merveilles du monde antique. Ces monuments illustraient l'ambition fondatrice et artistique de l'humanité. Parmi ceux-ci on retrouve : le temple d'Artémis à Éphèse, les Jardins suspendus de Babylone, le colosse de Rhodes, la statue chryséléphantine de Zeus à Olympie, le mausolée d'Halicarnasse en Turquie, le phare d'Alexandrie et la pyramide de Khéops à Gizeh, la seule encore visible de nos jours. On ignore encore aujourd'hui comment cette liste est née au IIIe ou IIe siècle avant notre ère, ni qui en sont le ou les auteurs.

disque de phaistoLe Disque de Phaistos est un disque en argile, daté entre 1450 et 1200 av. J.-C. et découvert en 1908 dans le quartier domestique du palais de Phaistos en Crète. Ses deux faces sont couvertes de caractères hiéroglyphiques qui ne possèdent aucun équivalent dans le monde grec. Le disque a résisté à toutes les tentatives de déchiffrer le code qui y est inscrit et demeure l’un des plus grands mystères archéologiques de tous temps. Les historiens des sciences peuvent seulement faire des supposition sur la manière dont un objet devançant de 2500 ans son époque a pu se perdre sous le plancher palais minoen, tout comme le secret de sa création.

louveromulusremusSelon la tradition, Rome aurait été fondée par Romulus et Remus sur le mont Palatin en 753 av. J.-C. Romulus est le premier roi de cette cité issue du rassemblement de tribus latines, sabines et étrusques autour de lois communes. Romulus et Rémus sont désignés comme les fils de Mars, dieu de la guerre, et d'une prêtresse de Vesta. Jettés à leur naissance dans les eaux du Tibre et recueillis par une louve, les frères jumeaux décident de fonder une ville à l’endroit où le fleuve les a rejetés sur la terre ferme. La plus célèbre représentation de ce mythe est une statue étrusque datant du Ve siècle avant J.-C., appelée la Louve du Capitole.

grande pyramide kheopsLa grande pyramide de Khéops en Egypte est la plus gigantesque construction de l’Antiquité et la seule des Sept Merveilles du monde encore existante. Aux côtés des pyramides de Khéphren et de Mykérinos, la massive pyramide de Khéops, la plus importante du groupe de Gizeh, atteignait 147 mètres de haut et son orientation ne s’écartait que de 5’30”du nord géographique. Elle apparaît aujourd’hui privée de son revêtement externe (enlevé par les Arabes pour servir de matériau de construction) et de son sommet (pyramidion). Sa hauteur n’est donc plus que de 137 mètres environ. Ce tombeau monumental avait pour fonction de préserver l’immortalité du roi, un pari réussi puisque le nom de Khéops a traversé les siècles jusqu’à nos jours.

maquette temple jerusalemVille sainte de Palestine et lieu de pèlerinage pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, la ville de Jérusalem est apparue dans l’histoire dès le début de l’antiquité. Vers 2000 avant notre ère, la ville se développe et devient rapidement l’une des principales cités-États de la période dite cananéenne avant de passer sous domination égyptienne. Conquise par le roi David au Xe siècle avant notre, elle devient la capitale du royaume d'Israël et un centre religieux pour les hébreux, célèbre pour son temple construit par Salomon. Détruite à plusieurs reprises, Jérusalem passe sous domination romaine au Ier siècle.

empereur romainLe terme « empereur » vient du mot latin imperator, un titre honorifique attribué aux généraux victorieux durant la République romaine. Le premier empereur romain est Octave, le neveu et fils adoptif de Jules César. En 27 avant J.-C., il reçoit le titre d’Auguste, qui signifie le divin, et celui de princeps (c’est-à-dire le premier des citoyens). Dès lors, il concentre tous les pouvoirs : il est le chef des armées, le chef de la religion romaine et il possède les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. Il reçoit de nombreux honneurs et un culte lui est rendu. L’empereur choisit lui-même son successeur en l’adoptant comme fils. Jusqu’en 476 (date de la chute de Rome), 87 empereurs vont ainsi se succéder à la tête de l’Empire romain.

peloponnese1La Guerre du Péloponnèse est l'un des plus célèbres conflits de l'antiquité. De 431 à 404 av. J.-C., elle opposa Athènes et la ligue de Délos d'une part, Sparte, la ligue du Péloponnèse et ses alliés d'autre part. Au-delà d'une lutte pour l'hégémonie, ce conflit exprimait une opposition fondamentale entre l'idéal démocratique athénien et l'idéal aristocratique spartiate. Il débute en -431 alors Athènes est la puissance dominante au sein du monde Hellénique, dominant le commerce naval grâce à sa redoutable flotte de guerre. Elle doit pourtant capituler le 22 Avril -404 av JC après un long siège. La Guerre du Péloponnèse s'achève avec la victoire éphémère de Sparte, mais elle laisse la Grèce ravagée et les cités grecques profondément divisées.

carte ville troieTroie (ou Ilion) est une cité antique de l'Asie mineure, située sur le site actuel d'Hisarlik sur la côte égéenne, au nord-ouest de la Turquie. Les fondations du site de Troie furent localisées par Heinrich Schliemann dans les années 1870. Depuis cette date, les fouilles entreprises ont permis de déterminer neuf fondations successives de la ville, depuis le IIIe millénaire jusqu'à l'époque romaine. Ce site est reconnu par l'UNESCO en 1998 comme étant celui de la ville de Troie. Selon les archéologues, la cité a été détruite par un incendie au début du XIIe siècle av. J.-C, peut-être à la suite d'un conflit avec les Grecs... 

constantin I le grandSelon la tradition historiographique, l'édit de Milan est une lettre des empereurs Licinius et Constantin Ier publiée en 313, qui octroie la liberté de culte aux chrétiens et met fin à plusieurs siècles de persécutions. Le cardinal Angelo Scola, Archevêque de Milan déclarait le 6 décembre 2012 que « dans un certain sens, avec l’Édit de Milan, les deux dimensions que nous appelons aujourd’hui “liberté religieuse” et “laïcité de l’État” apparaissent pour la première fois dans l’histoire. » Si cette affirmation peut susciter le débat, cet édit de tolérance est bien un texte important dans l’histoire de l’humanité.

fresque israelC'est probablement au XIIe siècle avant notre ère que naquit le royaume d'Israël. Selon l'Ancien testament, il aurait été fondé par le roi Saül (1020-1000 av. J.-C.). Durant les règnes de David puis Salomon, il connait son apogée avant des connaître des périodes de divisions et d'occupations étrangères. Loin de rivaliser avec la puissance Mésopotamienne ou égyptienne, l'ancien royaume d'Israël n'en a pas moins marqué l'histoire de l'humanité. Contrairement à leurs voisins, les Hébreux ne vénéraient qu'un seul dieu, Yahvé. Leur religion devait exercer une grande influence à la fois sur le christianisme et sur l'islam.

buste empereur elagabalElagabal (ou Héliogabale) est un empereur romain qui a régné de 218 à 222, célèbre pour avoir tenté d'imposer à l'Empire le culte de son dieu oriental : le Baal d’Emèse. L’empereur Elagabal est intéressant à plus d’un titre : son court règne intervient dans la première moitié du IIIè siècle, période de transition suite à l’arrivée au pouvoir des Sévères, dynastie qui a succédé aux Antonins, considérés comme les empereurs de l’Age d’Or de Rome. Mais il est marquant également par ses origines orientales et par le culte qu’il a pratiqué, et surtout sa volonté de l’intégrer à la religion romaine. Enfin, sa légende ( ?) d’empereur décadent et fou ne peut que rendre le tout plus passionnant encore…

assassinat cesar ides marsLe jour des Ides de Mars (15 mars 44 av. J.-C.), Jules César, devenu dictateur à vie, est assassiné par un groupe de sénateurs dirigés par Caius Cassius et Marcus Junius Brutus. Soupçonné de vouloir rétablir la monarchie, le général romain s'était fait de nombreux ennemis parmi les aristocrates républicains et anciens partisans de Pompée, qui décident de l'élimininer. Menés par Brutus, les conspirateurs transpercent Jules César de vingt-trois coups de couteau los d'une scéance du sénat. Cet assassinat déclenchera une nouvelle guerre civile qui se terminera par la victoire des césariens Marc-Antoine et Octave.

forum_romainLe forum romain, de son appellation originelle forum romanum a longtemps été au centre de la vie politique, économique, commerciale sociale, et religieuse romaine. On l'appelle aussi forum magnum, littéralement le « grand forum ». Ce fût longtemps un lieu de dynamisme, de rencontres, situé au cœur de Rome. De ce lieu très fréquenté, il nous reste aujourd'hui des vestiges qui, couplés aux textes d'auteurs de l'antiquité tels que Plaute ou Tite-Live, nous permettent de reconstituer le forum afin d'en comprendre ses fonctions.

vespasienVespasien (en latin Titus Flavius Sabinus Vespasianus) est un général romain devenu empereur en 69. Le règne agité de son prédécesseur Néron s'était terminé par une guerre civile dans l’Empire (l’année des quatre empereurs) qui s'acheva par la victoire de Vespasien sur ses concurrents. Pas aussi célèbre qu’Auguste, Trajan ou Marc-Aurèle, il a pourtant laissé une trace importante dans l’histoire de la Rome impériale sur laquelle il a régné dix ans. Son règne est marqué par une période de paix relative au cours de laquelle il concentre sa politique sur la consolidation de l'Empire en renforçant les frontières, sur la réorganisation des finances et de l'armée et sur la construction de nombreux édifices publics, dont le Colisée. Il fait de ses deux fils Titus et Domitien ses successeurs, fondant ainsi la dynastie des Flaviens.

pyrrhus 1er bustePyrrhus Ier d'Épire est l'un des plus grands généraux de l'antiquité. De ses succès chèrement payés contre les romains est née l'expression célèbre « une victoire à la Pyrrhus ». Depuis son royaume des Molosses, il menaça la puissance romaine et carthaginoise. Selon Appien, Hannibal, lors d'une discussion avec Scipion, aurait déclaré que Pyrrhus était pour lui le deuxième plus grand commandant en raison de son audace, et que l'on ne pourrait trouver deux rois qui aient été plus audacieux que lui. Hannibal considérait même que Pyrrhus était meilleur que lui. C'est l'épopée mouvementée de ce souverain hellénistique si singulier et qui a tant fasciné les hommes que nous allons découvrir.

minoeensAvant de commencer, on peut déjà dire que l'histoire des civilisations minoennes et mycéniennes est malaisée à cerner avec précisions. Ainsi, vouloir définir avec exactitude une hiérarchie, une organisation sociale, des pratiques propres à un groupe dominant serait – d'un point de vue intellectuel- très satisfaisant mais aurait certainement pour principal défaut de proposer un modèle qui n'a que partiellement ou même jamais existé.

buste nefertiti 3Néfertiti, qui a vécu au XIVe siècle avant J.-C, est avec Cléopatre VII l'une des plus célèbres reines d'Égypte. Elle épouse Amenhotep IV (le futur pharaon Akhenaton) lorsque celui-ci est âgé de douze ans et contribue à l'instauration du culte d’Aton, le « disque solaire ». Après avoir participé activement aux affaires politiques du royaume, elle passe la fin de sa vie dans son palais d’Akhetaton, la nouvelle capitale créée par le pharaon hérétique. Son buste, découvert par l'archéologue Ludwig Borchardt en 1912, est avec le masque de son fils Toutânkhamon un des chefs d'œuvre de l’art antique. Exposé au musée de Berlin depuis 1925, ce beau visage ne cesse de fasciner les visiteurs et amateurs d’art. Voici l'histoire de la reine Néfertiti et de son célèbre buste.

masque toutankhamon 1Toutankhamon (dont le nom signifie « image vivante du dieu Amon ») était un pharaon du Nouvel Empire (1336-1327 av. J.-C.). Successeur d' Akhenaton, il monta sur le trône à l’âge de neuf ans. Sous son court règne, la paix s'installa en Égypte tandis que le culte d’Amon, abandonné par Akhenaton, était rétabli et que Thèbes, la ville sacrée d'Amon, redevenait la capitale de l'empire. C'est la découverte de sa tombe dans la Vallée des rois par Howard Carter en 1922 qui fera de lui l'un des plus célèbres des pharaons. Quasi intacte, cette tombe renfermait de magnifiques trésors que l'on peut admirer aujourd'hui au Musée égyptien du Caire.

Colossus of RhodesSelon la tradition, le colosse de Rhodes était une gigantesque statue de bronze érigée à l’entrée du port de Rhodes vers 300 av. J.-C. par le sculpteur grec Charès de Lindos. Construit en douze ans, il aurait mesuré 31 mètres de haut, ce qui faisait de lui la plus haute statue de son temps. Il faudra attendre le Colosse de Néron, plusieurs siècles plus tard, pour que le Colosse de Rhodes soit dépassé en hauteur. Face à la démesure de cette création, on ne peut que se demander ce qui a poussé les Rhodiens à l’élever. La ville de Rhodes était une démocratie, c’est donc le peuple (sauf les femmes et les esclaves, évidemment) qui a décidé la construction de ce monument qui deviendra la Sixième Merveille du monde.

Herbert Schmalz-ZenobiaEn 267, devenue régente de la riche cité de Palmyre, Zénobie entame la conquête de la Syrie, de l'Égypte et d'une grande partie de l'Asie Mineure, tout en continuant à faire acte d'allégeance envers Rome. Son ambition hégémonique est brisée quatre ans plus tard par l'empereur Aurélien, qui fait emprisonner la reine et reprend les territoires romains.L'histoire de Zénobie est entourée de nombreux fantasmes ou légendes et il est bien difficile de démêler le faux de l'histoire de la « reine de Palmyre ». En réalité, elle ne fut jamais reine de Palmyre (comme il n'y eut jamais de royaume à Palmyre), mais fit connaître à sa cité sa plus grande prospérité. 

HunsLes Grandes Invasions barbares correspondent à un vaste mouvement migratoire, qui s’est étalé en Europe de la fin de l’Antiquité au début du Moyen Age. Dès le Ier siècle, les Romains subissent les premières incursions de peuples étrangers à l'Empire, qu'ils appellent des « Barbares ». Les goths franchissent le Danube en 376 et les frontières du Rhin cèdent à partir de 406, ouvrant la voie à plusieurs vagues successives d’invasions. Elles sont à l’origine de la fin de l’Empire romain et de la création des grands royaumes du Moyen ge.

spartacus gravureEn 71 av. J.-C., une rébellion de gladiateurs et d'esclaves, menée par l'ancien gladiateur Spartacus, ravage l'Italie du Sud et tient tête aux légions romaines. Esclave et gladiateur peut-être originaire de Thrace, Spartacus était probablement un déserteur de l'armée romaine, vendu comme esclave à une école de gladiateurs de Capoue. En 73 av. J.-C., il s'échappa avec d'autres gladiateurs et occupa le cratère inactif du Vésuve, où le rejoignirent de nombreux esclaves fugitifs. Il entraîna ses partisans dans la troisième guerre servile, ou guerre des Gladiateurs, battant deux armées romaines et dévastant le sud de l'Italie. L'armée rebelle ne sera vaincue qu'au bout de deux ans et tous les partisans de Spartacus seront massacrés.

dames romaines fresquePendant des siècles, dans presque toutes les sociétés, les femmes n’ont pas bénéficié des mêmes droits que les hommes. Les femmes de la Rome antique, déclarées mineures vis-à-vis de la loi, en sont un parfait exemple. Il serait cependant réducteur et simpliste de vouloir dresser le portrait type de la femme romaine. En effet, si l'Histoire nous apprend bien une chose, c'est qu'il n'y a pas l'Homme et la Femme, mais des hommes et des femmes. L'Histoire se conjugue au pluriel. Sur une période aussi étendue, débutée en 753 av. J.C. et qui prend fin en 476, la condition féminine et le rôle de la femme dans la société romaine antique n'ont cessé d'évoluer et de prendre des formes diverses.

marbre neronNéron a été empereur de Rome de 54 à 68. Dernier représentant de la dynastie des julio-claudiens, il dut son accession au trône de l'Empire aux manœuvres et intrigues de sa mère Agrippine, qui descendait d'Auguste. A la mort de Claude, Néron fut proclamé empereur par les soldats de la garde prétorienne, évinçant le propre fils de l'empereur défunt, Britannicus. L'assassinat de ce dernier, ainsi que celui de la mère de Néron ternira l'image du jeune césar et les historiens (pour la plupart postérieurs) viendront encore noircir le tableau en lui attribuant tous les vices, sans en apporter les preuves. Les témoignages archéologiques révèlent pourtant une autre facette de sa personnalité, celle d'un homme épris de culture héllénistique, initiateur de grandes innovations artistiques et architecturales.

image-illustration-debutL'alphabet grec est, au sens strict, le plus ancien alphabet encore utilisé de nos jours. D'origine phénicienne, il a évolué pendant plusieurs siècles, avec l'introduction majeure des voyelles, pour répondre autant à des nécessités d'ordre littéraire que commerciales. L’alphabet grec s'est répandu partout dans le monde méditerranéen, donnant naissance à diverses formes modifiées, notamment aux alphabets latin, cyrillique et copte, et il est encore d'usage dans la langue grecque moderne.

senatromainLe Sénat romain est l’une des institutions politiques les plus permanentes de la Rome antique, à défaut d’être l’une des plus stables. Il a probablement été fondé avant que le premier roi de Rome n’accède au trône (-753) et survit à tous les changements de régime (chute de la Monarchie romaine en -509 puis de la République romaine en -27 et enfin à celle de l’Empire Romain en 476). Le Sénat n'a qu'un rôle marginal aux débuts de la République tandis que les magistrats de l’exécutif cumulent tous les pouvoirs. Le passage d'une Monarchie absolue aux règles institutionnelles de la République est un lent processus et il faut plusieurs générations avant que le Sénat soit en capacité d’affirmer son pouvoir sur les magistrats.

800px-romtriremeLa Méditerranée est au cœur de l’histoire romaine depuis la fondation de Rome, et encore plus quand s’est développé son impérialisme. Celui-ci lui a permis de contrôler en quelques siècles tout l’espace méditerranéen, et d’en faire ce qu’on appelle communément la « Mare Nostrum », même si le terme n’est pas tant répandu dans les sources latines, et a avant tout un sens politique et pas géographique. Pourtant, dès le IIè siècle ap.JC sous le règne de Marc Aurèle, le centre de gravité de l’Empire Romain semble s’être déplacé plus vers le Nord ; cela a-t-il changé les rapports entre Rome et la Méditerranée, et ce jusqu’au règne de Constantin ?

caracallaCaracalla est un empereur qui, dans l'imaginaire collectif hérité des Romains, reste comme un homme violent et emporté. En succédant à son père en 211, il perpétue un pouvoir dynastique héréditaire, différent de la lignée des Antonins (excepté Commode, succédant à son père Marc Aurèle) qui adoptaient celui qu'ils pensaient le plus digne. Cet élément de la succession impériale, jamais entériné par la loi à Rome, a toujours posé problème aux Romains car des exemples du passé, comme celui de Domitien, leur laissaient un goût amer.

Commode-empereurDans l'historiographie romaine, la dynastie des Antonins dont fait partie Commode (empereur de 180 à 192) marque l'apogée de l'Empire. Les empereurs de cette époque ; Nerva, Trajan, Hadrien, Marc Aurèle et Lucius Verus sont décrits dans les sources, hormis quelques exceptions, comme de bons souverains. Marc Aurèle, qui clôt cette liste (son co-empereur Verus étant mort en 169) représente le symbole de l'empereur modéré. Or sa succession est à l'origine d'une bien complexe suite d'évènements dont Commode n’est pas le seul artisan.

annee_quatre_empereurs2La première grande crise du régime impérial instauré par le premier empereur, Auguste, que l'on connait sous le nom d'année des quatre empereurs, marqua fortement les esprits puisqu'il apparu qu'un prince pouvait être fait hors de Rome, par les grandes armées provinciales. Le gouvernement de Néron, tout en provocations, fastes et excentricités fini par déclencher contre lui de vives oppositions qui naquirent tout d'abord en Gaule avec le gouverneur de la Gaule Lyonnaise, Vindex qui, après s'être entendu avec nombre de ses homologues entra en rébellion contre Néron. Dénoncé par la majeur partie de ses complices, son armée fut écrasée par des détachements de l'armée de Germanie. Mais il en était un qui persista dans la révolte, le gouverneur de Tarraconaise, Servius Sulpicius Galba. La révolte ne serait donc pas aussi simple à étouffer pour Néron.

buste hadrienL'empereur romain Hadrien est l'un des souverains romains les plus connus au monde. Représentant emblématique du siècle des Antonins, il a réformé et transformé radicalement l'Empire, tout en mettant un terme à la politique d'expansion. Amoureux des arts et des lettres, les ruines de son palais à Tivoli évoquent au visiteur l'apogée de Rome. Pourtant, si des images ou des portraits de cet empereur viennent rapidement à l'esprit, les sources le concernant sont peu nombreuses et problématiques. En effet, Hadrien n'était pas un empereur populaire dans les couches sénatoriales et son apothéose difficile montre que son action et sa personnalité n'ont pas fait l'unanimité au sein des couches dirigeantes.

femmes romainesQue sait-on de la femme romaine ? La population féminine représente pourtant la moitié des habitants de la rome antique, mais nous savons peu de choses sur leur condition et leur façon de vivre. La statuaire et la peinture murale sont deux sources archéologiques importantes, mais pour l'hygiène du corps et la cosmétique, il faut surtout se référer aux textes antiques, rédigés par des hommes. Nous allons ici nous intéresser à la toilette de la femme romaine au début de l'Empire Romain, l'époque où la femme n'est plus seulement considérée à travers son mari, mais où elle devient indépendante.

saint_denisTrois siècles après la crucifixion de Jésus à Jérusalem, les Chrétiens se dévoilent comme une force montante au sein de l’empire romain. Ils sont déjà majoritaires dans certaines provinces et pourtant le pouvoir romain cherche encore, de façon sporadique mais sanglante, à les éliminer. Mais derrière ce terme de « Chrétiens », derrière cette revendication de l’héritage de Jésus Christ que les païens peinent à comprendre, se trouve en réalité une multitude de communautés plus ou moins autonomes avec des doctrines et des pratiques parfois radicalement différentes, à l’origine de ce que nous appelons aujourd’hui les écrits apocryphes chrétiens.