statue ramsesIIL'Égypte antique est l'une des plus anciennes civilisations de l'antiquité. Le pays des pharaons doit sa prospérité et son exceptionnelle longévité au Nil, qui apportait des inondations annuelles régulières, assurant des récoltes toujours plus abondantes. Principal axe de communication nord-sud, le fleuve était bordé par un immense désert qui protégeait la région des invasions et offrait pierres de construction et métaux précieux. Sans le Nil, l’Égypte ne serait donc qu’un désert, et la civilisation égyptienne n’aurait probablement pas pu naître. Comme le soulignera l’écrivain grec Hérodote dès le Ve siècle avant J.-C., « l’Égypte est un don du Nil ».


Egypte antique - Civilisation de l'Egypte ancienne

Temples mayaLes mayas sont à l'origine d'une brillante civilisation précolombienne d’Amérique centrale qui a connue son apogée à l’époque classique entre 200 et 900 après J-C. Leurs territoires s’étendaient de la péninsule du Yucatán au Mexique central. Tout comme les aztèques, la société maya était très hiérarchisée et pratiquait des sacrifices humains. La civilisation maya que l’on peut penser éteinte depuis l’invasion espagnole et les maladies, subsiste pourtant à travers les descendants actuels, qui ont conservé les traditions ancestrales et sont en quête de reconnaissance.


Les Mayas, une civilisation mystérieuse

vase détrurie - 525Peuple habitant l'Italie dans l'Antiquité et qui prospéra au VIIe siècle, les Étrusques restent un mystère sur bien des points. À son apogée, entre le VIIe et le Ve siècle av. J.-C., l’Étrurie comprenait probablement toute l’Italie des Alpes jusqu’au Tibre. Son nom est la version latine du mot grec Tyrrhenia ou Tyrsenia ; les Romains appelèrent ce peuple Etrusci ou Tusci, dont dérive le nom de l’actuelle région italienne de Toscane. D'où viennent les étrusques ? Comment vivaient-ils ? Pourquoi ont-ils disparus ? Cohabitant avec leurs voisins Celtes, Romains et Grecs, ils laisseront une trace importante dans la culture romaine qui leur survivra.


Les Étrusques : une civilisation mystérieuse

colisee-romeL'Empire romain est la période de l'histoire antique au cours de laquelle l’État romain et les provinces d’outre-mer furent sous la souveraineté d’un princeps (empereur). Il débute lorsqu' Octave reçut le titre d’« Auguste » en 27 av. J.-C. et se termine traditionnellement, pour sa partie occidentale, en 476 apr. J.-C. A son apogée, l'empire romain s'étendait depuis la Bretagne jusqu'à la péninsule arabique, réunissant une multitude d'ethnies, de cultures et de religions. L'empire apportait la paix (la Pax Romana), la stabilité et la prospérité à l'intérieur de ses frontières bien défendues. Mais la tension grandissante exercée par les peuples vivants à sa périphérie l'entraînera inexorablement vers sa chute.


Empire romain et civilisation romaine

empire ottoman ameeFondé au milieu du Moyen Âge, l'Empire Ottoman était un État musulman d’origine turque qui, à son apogée (aux XVe-XVIe siècles), a dominé un vaste territoire comprenant toute la Méditerranée orientale et l’Asie occidentale. Le fondateur de l’Empire ottoman était un guerrier du XIIIe siècle appelé Osman, qui a régné sur une petite partie de l’Anatolie. Le terme « ottoman » est tiré du nom de ce souverain, Osman (parfois écrit Othman). En 1453, sous le sultan Mehmet II, les Ottomans prennent Constantinople et en font leur propre capitale. L’Empire ottoman atteint son apogée sous le sultan Soliman Ier, dit le Magnifique, puis décline et se désagrège peu à peu sous la pression des puissances européennes montantes. En 1923, la Turquie est créée aux lendemains de la Première Guerre mondiale sur les décombres de l’Empire.


Empire ottoman (XIVe-XIXe siècles)

200px-Des grandes dynasties chinoises, celle des Han est l’une des plus importantes, et paradoxalement l’une des moins connues. Son apogée, sous le règne de l’empereur Wudi, est contemporaine de la République romaine de l’époque des Gracques et de la lutte entre Sylla et Marius. C’est au même moment qu’est ouverte la célèbre route de la soie. La Chine des Han a également produit plusieurs des grandes inventions de l’histoire, qui allaient mettre plusieurs siècles à parvenir en Occident.


La Chine de la dynastie des Han

mongolsLes mongols ont été l’une des puissances conquérantes les plus destructrices que le monde ait jamais connu. Au XIIIe siècle, ils surgirent des steppes d’Asie, terrorisant les peuples établis en Eurasie, de la Chine à la Hongrie. Et pourtant, moins d’un siècle plus tard, l’immense empire mongol avait commencé à se désintégrer en plusieurs états indépendants. Vers la fin du XVe siècle, il avait presque disparu de l’histoire, ne laissant derrière lui, après une incroyable chevauchée, que ruines et désolation.


Empire mongol : chevauchées et conquêtes

muraille-chineTout au long de son histoire, l'Empire chinois dut affronter des envahisseurs venus du nord. La dynastie Ming, qui chassa les mongols et régna sur l’empire du milieu de 1368 à 1644, entreprit d’édifier les 5000 kilomètres de la grande muraille afin de défendre ses frontières. En vain. En 1644, profitant d’une guerre civile qui ravageait la Chine, les mandchous des régions septentrionales envahirent le pays et s’emparèrent de Pékin. Fondateurs de la dynastie Qing, ils furent les derniers souverains de la Chine impériale.


La Chine impériale (XIVe-XIXe siècle)