statue ramsesIIL'Égypte antique est l'une des plus anciennes civilisations de l'antiquité. Un peu avant 3000 avant J.-C., le roi Narmer réunit la Haute et la Basse-Égypte en un seul pays. Il est le premier pharaon d’une longue lignée de souverains qui va régner pendant plus de 2 500 ans. Le pays des pharaons doit sa prospérité et son exceptionnelle longévité au Nil, qui apportait des inondations annuelles régulières, assurant des récoltes toujours plus abondantes. Principal axe de communication nord-sud, le fleuve était bordé par un immense désert qui protégeait la région des invasions et offrait pierres de construction et métaux précieux. Sans le Nil, l’Égypte ne serait donc qu’un désert, et la civilisation égyptienne n’aurait probablement pas pu naître. Comme le soulignera l’écrivain grec Hérodote dès le Ve siècle avant J.-C., « l’Égypte est un don du Nil ».


Egypte antique et civilisation égyptienne

petra jordanieCapitale des Nabatéens jusqu’au IIe siècle apr. J.-C. et située dans l’actuelle Jordanie, Pétra est une cité antique d’une rare beauté aux apparences de forteresse inexpugnable. La ville, dont le nom signifie « roche » en grec, s'élevait au milieu de falaises de grès veinées de rouge, de pourpre et de jaune où furent sculptées les façades de nombreux tombeaux et temples. Important centre caravanier et riche cité commerçante, elle fut supplantée par Palmyre et amorça un rapide déclin. Prise par les croisés au XIIe siècle, elle est tombée progressivement en ruine. Pétra a été redécouverte en 1812 par l'explorateur suisse Johann Burckhardt et suscite aujourd’hui l’enthousiasme des archéologues et l'émerveillement des touristes.


Pétra (Jordanie) : la fabuleuse capitale des Nabatéens

vase détrurie 525Les étrusques étaient un peuple dont la civilisation s'est developpée durant l'antiquité en Étrurie dans la péninsule italienne. Son nom est la version latine du mot grec Tyrrhenia ou Tyrsenia ; les Romains appelèrent ce peuple Etrusci ou Tusci, dont dérive le nom de l’actuelle région italienne de Toscane. À son apogée, entre le VIIIe et le Ve siècle av. J.-C., l’Étrurie dominait alors le Latium, la Campanie et la plaine du Pô, avant d'être entièrement soumise à Rome au IIIe siècle av. J.-C. D'où viennent les étrusques ? Comment vivaient-ils ? Pourquoi ont-ils disparus ? Cohabitant avec leurs voisins Celtes, Romains et Grecs, ils laisseront une trace importante dans la culture romaine qui leur survivra.


Les Étrusques

maquette tenochtitlanLes Aztèques (ou Mexicas) ont dominé le sud et le centre du Mexique du XIVe au XVIe siècle, y érigeant un empire et une brillante civilisation. Le terme « Aztèque » viendrait d’Aztlan, patrie mythique du Nord du Mexique signifiant en Nawatl «Terre blanche.» Ce terme a été popularisé par des historiens comme le jésuite Francisco Javier Clavijero dans son ouvrage La Historia Antigua de México publié en 1780. Les Aztèques ont fondé sur les îles du lac Texcoco la célèbre ville Mexico-Tenochtitlan qui dépasse en nombre d’habitants les capitales européennes. Ils ont surpris les européens par la beauté de leur ville mais surtout par la récurrence des sacrifices humains. Le conquistador espagnol Hernan Cortès cause la chute de cet empire en 1521.


Les aztèques : un empire et une brillante civilisation

sanctuaire delphesLa « Grèce antique » est le terme donné à la civilisation qui a débuté vers 700 av. J.-C en Grèce et dans ses colonies et a connu son apogée au Ve siècle avant notre ère. Dans le domaine de l'art, en politique, en littérature, en philosophie ou en science, l'héritage de la Grèce antique influence encore notre monde. La civilisation grecque a presque tout inventé, à commencer par la démocratie. C’est pourtant au rythme des guerres que vivaient les cités grecques. Malgré leurs divisions, les Grecs étaient unis par une culture, une religion et une langue commune. La culture grecque se répandra en Asie avec les conquêtes d'Alexandre le Grand, puis en Europe au temps de la domination romaine.


Grèce antique et civilisation grecque

palais de cnossos 12La civilisation minoenne, située à l'âge du bronze, est considérée comme la première en Europe. Elle s'est épanouie en Crète dans la mer Egée et est à l'origine de bien des mythes et légendes de l'antiquité grecque. Elle connaît l'écriture, développe un art de la fresque raffiné, où apparaît une douceur de vivre unique, et construit de magnifiques palais tel celui de Cnossos. Le Minoen atteignit son apogée au IIe millénaire avant notre ère à Cnossos, Phaïstos, Malia notamment. En 1900, l'archéologue britannique Evans met à jour le palais minoen de Cnossos et entreprend aussitôt sa restauration, avec des méthodes qui susciteront de nombreuses polémiques. La forme labyrinthique du palais évoquant le légendaire roi Minos, Evans donnera son nom à la civilisation qui a construit cet édifice.


Civilisation minoenne, la première en Europe

louve romaineLa « Rome antique » est le terme donné à la civilisation qui s’est développée, dans l’Antiquité, en Italie puis sur tout le pourtour méditerranéen, submergeant les civilisations grecques et carthaginoises. Cette période, longue et tumultueuse plonge ses racines dans la mythologie, depuis Romulus jusqu'à Marius (VIIIe siècle avant J.-C. - IIe siècle avant J.-C.), en passant par le duel entre Hannibal Barca et Scipion l'Africain. Elle voit se succéder une royauté, d'abord mythique, puis étrusque avec les Tarquins avant de voir naître la fameuse République romaine et son célèbre Sénat (510 av. J.-C. à 27 av. J.-C.).


Rome antique et République romaine, de Romulus à César

fresque mayasLes mayas sont à l'origine d'une brillante civilisation précolombienne d’Amérique centrale qui a connue son apogée à l’époque classique entre 200 et 900 après J-C. Leurs territoires s’étendaient de la péninsule du Yucatán au Mexique central. Les principales cités de cette époque étaient Tikal, Uaxactún, Piedras Negras et Quiriguá, au Guatemala ; Copán, au Honduras ; Palenque, Uxmal, Chichén Itzá et Yaxchilán, au Mexique. Tout comme les aztèques, la société maya était très hiérarchisée et pratiquait des sacrifices humains. La civilisation maya que l’on peut penser éteinte depuis l’invasion espagnole et les maladies, subsiste pourtant à travers les descendants actuels, qui ont conservé les traditions ancestrales et sont en quête de reconnaissance.


Les Mayas, une civilisation mystérieuse

ziggourat urLa première civilisation de l’histoire de l’humanité naquit en Mésopotamie au Ve millénaire avant notre ère, dans le croissant fertile qui s’étend entre deux fleuves, le Tigre et l’Euphrate. Les Sumériens y développent une brillante civilisation et inventent le premier système d’écriture : l’écriture cunéiforme. Cette découverte est révolutionnaire dans l’évolution de l’homme ; elle marque le passage de la préhistoire à l’histoire. Le monde mésopotamien influença de son empreinte ses voisins du Moyen-Orient, l’Égypte et la vallée de l’Indus, avant d’amorcer son déclin vers 500 ans avant J-C. À l’avènement de l’ère chrétienne, il avait disparu.


Mésopotamie, la première civilisation

colisee romeL'Empire romain est la période de l'histoire antique au cours de laquelle l’État romain et les provinces d’outre-mer furent sous la souveraineté d’un princeps (empereur). Il débute lorsqu' Octave reçut le titre d’« Auguste » en 27 av. J.-C. et se termine traditionnellement, pour sa partie occidentale, en 476 apr. J.-C. A son apogée, l'empire romain s'étendait depuis la Bretagne jusqu'à la péninsule arabique, réunissant une multitude d'ethnies, de cultures et de religions. L'empire apportait la paix (la Pax Romana), la stabilité et la prospérité à l'intérieur de ses frontières bien défendues. Mais la tension grandissante exercée par les peuples vivants à sa périphérie l'entraînera inexorablement vers sa chute.


Empire romain et civilisation romaine

Ashoka Sanchi StupaDès le début du troisième millénaire avant notre ère, envahisseurs et colonisateurs d'Asie centrale défièrent les cols de l'Himalaya pour s'installer dans la vallée de l'Indus. Parmi les berceaux de l'agriculture, ces brillantes civilisations du nord de l'Inde contemporaines de l'Egypte pharaonique et de la civilisation mésopotamienne donnèrent naissance à deux grandes religions, l'hindouisme et le bouddhisme. Longtemps oubliées, elles sont redécouvertes grâce à des fouilles archéologiques menées depuis 1920.


Civilisations de la Vallée de l'Indus

ville sacree caralOn a longtemps pensé que la guerre avait été la principale force créatrice de la civilisation. Des recherches récentes sur le site archéologique de Caral au Pérou viennent remettre en cause cette théorie. Il y a un peu plus de 6.000 ans de cela, en plusieurs endroits de la planète, l'homme a quitté forêts et savanes pour construire des cités et monuments grandioses, et cohabiter au sein de sociétés organisées. Depuis, on ne cesse de s'interroger sur les forces mystérieuses qui ont poussé l'humanité du stade du nomadisme vers la sédentarité, ouvrant la voie de la civilisation


Caral (Pérou) : la civilisation sans la guerre

incas andesL’Empire inca a été fondé au XIIe siècle par les Quechuas, peuple originaire de la vallée de Cuzco, au Pérou. Il s’étendait le long des Andes sur près de 5 000 kilomètres, de l’équateur au chili central et était relié par un réseau de routes et de ponts suspendus. Au XVe siècle, sous l’action du dieu souverain Vira cocha, il connaît une croissance importante et s’enrichit de nombreux territoires et de nouveaux peuples. Son apogée date du début du XVIe siècle. En dépit de sa richesse et de sa puissance, l’empire inca ne dura qu’un siècle avant de succomber sous les coups de Pizarro et des conquistadors espagnols. Les principaux sites historiques des incas sont Cuzco, la capitale, où est construit un célèbre temple du Soleil, et la cité forteresse de Machu Picchu.


Les incas, un empire dans les Andes

st petersburg XVIIDirigé par les Romanov, l’Empire russe se développe à partir de Pierre Ier : tout au long des XVIIIe et XIXe siècles, il s’agrandit à l’ouest en direction des États baltes, de la Pologne et des Balkans, ainsi qu’au sud (Caucase, Asie centrale) et à l’est (Sibérie). A l'origine (1240 à 1480), les principautés russes étaient assujetties aux tatars mongols. Le Grand-Prince de Moscou Ivan III entreprend dès son accession au trône en 1462 de les unifier sous son égide et d’entamer l’expansion territoriale de la Russie. Comparée au reste de l’Europe occidentale, celle-ci reste faible et arriérée. C’est Pierre le Grand qui, à la fin du XVIIe siècle, façonne la Russie impériale moderne et c'est sous Catherine II et Alexandre Ier que l'Empire russe atteindra son apogée.


L'Empire russe à son apogée (1682-1815)

Atlas catalanL'empire du Mali est le premier des grands empires musulmans d'Afrique occidentale, qui contrôla cette région du XIIIe au début du XVe siècle. Fondée par le légendaire Soundiata Keita, cette nouvelle entité devient rapidement un Etat riche et puissant, connecté aux réseaux commerciaux et culturels de l’Afrique, bien au-delà du Sahara, jusqu’au monde musulman. Au XIVe siècle, la réputation du Mansa franchit même la Méditerranée puisqu’on le retrouve présenté sur le célèbre Atlas catalan, offert au roi de France Charles V par le roi d’Aragon. L'Empire du Mali se désagrégea à partir du XVe siècle avec l'émergence du royaume de Gao, mieux placé pour les relations commerciales avec le monde arabe, et dont allait naître l'Empire songhaï.


Empire du Mali (XIIIe-XVe siècles)

SongLa dynastie Song débute en 960 de notre ère, et fait suite à plusieurs décennies de chaos politique en Chine. La Chine était alors divisée et en pleine guerre civile, chacune des factions essayant de recréer l'Empire et d'en prendre la tête. Le commandant en chef des armées de la dynastie Zhou tardive (l'un des Dix Royaumes de Chine du Sud), le commandant Zhao Hongyin, prend la tête d'un soulèvement et dépose le précédent empereur avant de prendre la nom d'Empereur Taizu, et de fonder la dynastie Song. Du début de son règne en 960 jusqu'à sa mort seize ans plus tard, il conquiert tout les autres royaumes à l'exception des Han du Nord, unifiant de nouveau la Chine sous une seule autorité. Ainsi débute la dynastie Song du Nord. 


La dynastie Song en Chine

 empereur basileAvec sa capitale construite sur la ville antique de Byzance, l’Empire byzantin était le descendant direct de l’Empire romain d'Orient. Il dura près de mille ans, jusqu’à la prise de Constantinople par les Turcs en 1453. Après la chute de Rome en 476, une rupture majeure dans l’histoire romaine, il est admis par les historiens que l’on parle d’Empire byzantin pour la période postérieure à cette date. Les premiers empereurs byzantins ont tenté de reconstituer les frontières géographiques de l’ancien Empire romain, en reconquérant les territoires perdus à l’ouest. De nombreuses campagnes militaires sont menées au VIe siècle, durant le règne de Justinien. Cependant, ces conquêtes sont de courte durée et l'empire se rétrécit peu à peu sous le coup des invasions arabes et slaves.


Empire byzantin - Histoire de l'Empire romain d'orient

lampe cour hanDes grandes dynasties chinoises, celle des Han est l’une des plus importantes, et paradoxalement l’une des moins connues. Son apogée, sous le règne de l’empereur Wudi, est contemporaine de la République romaine de l’époque des Gracques et de la lutte entre Sylla et Marius. C’est au même moment qu’est ouverte la célèbre route de la soie. La Chine des Han a également produit plusieurs des grandes inventions de l’histoire, qui allaient mettre plusieurs siècles à parvenir en Occident. La période Han connaît par ailleurs un foisonnement artistique et littéraire. C’est aussi au même moment que le bouddhisme s’introduit en Chine.Les Han ont régné pendant quatre cents ans sur la Chine, contribuant de façon considérable à sa déjà riche histoire.


La Chine de la dynastie des Han

empire ottoman ameeFondé au milieu du Moyen Âge, l'Empire Ottoman était un État musulman d’origine turque qui, à son apogée (aux XVe-XVIe siècles), a dominé un vaste territoire comprenant toute la Méditerranée orientale et l’Asie occidentale. Le fondateur de l’Empire ottoman était un guerrier du XIIIe siècle appelé Osman, qui a régné sur une petite partie de l’Anatolie. Le terme « ottoman » est tiré du nom de ce souverain, Osman (parfois écrit Othman). En 1453, sous le sultan Mehmet II, les Ottomans prennent Constantinople et en font leur propre capitale. L’Empire ottoman atteint son apogée sous le sultan Soliman Ier, dit le Magnifique, puis décline et se désagrège peu à peu sous la pression des puissances européennes montantes. En 1923, la Turquie est créée aux lendemains de la Première Guerre mondiale sur les décombres de l’Empire.


Empire ottoman, histoire et déclin (XIVe-XIXe siècles)

mongolsLes mongols ont été l’une des puissances conquérantes les plus destructrices que le monde ait jamais connu. Au XIIIe siècle, ils surgirent des steppes d’Asie, terrorisant les peuples établis en Eurasie, de la Chine à la Hongrie. Et pourtant, moins d’un siècle plus tard, l’immense empire mongol avait commencé à se désintégrer en plusieurs états indépendants. Vers la fin du XVe siècle, il avait presque disparu de l’histoire, ne laissant derrière lui, après une incroyable chevauchée, que ruines et désolation.


Empire mongol : chevauchées et conquêtes

muraille-chineTout au long de son histoire, l'Empire chinois dut affronter des envahisseurs venus du nord. La dynastie Ming, qui chassa les mongols et régna sur l’empire du milieu de 1368 à 1644, entreprit d’édifier les 5000 kilomètres de la grande muraille afin de défendre ses frontières. En vain. En 1644, profitant d’une guerre civile qui ravageait la Chine, les mandchous des régions septentrionales envahirent le pays et s’emparèrent de Pékin. Fondateurs de la dynastie Qing, ils furent les derniers souverains de la Chine impériale.


La Chine impériale (XIVe-XIXe siècle)