bombardement hiroshimaLe 6 août 1945, par une matinée ensoleillée, la première bombe atomique de l'histoire, « Little Boy », fut larguée sur Hiroshima. En l'espace de quelques se­condes, des dizaines de milliers de personnes furent tuées ou brûlées, et une ville réduite en cendres. Le 9 août, une deuxième bombe explosa au-dessus de Nagasaki. Ces bombardements précipitèrent la fin du conflit qui ravageait le continent mais mar­quèrent également la naissance de l'ère nucléaire.


Les Bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki (6-9 août 1945)

ancien deporteLe 27 janvier 2015, fut commémoré la libération des camps d'Auschwitz Birkenau, en mémoire des millions de Juifs assassinés et massacrés au nom de l'idéologie raciste d'Hitler, selon laquelle, la race allemande présente une supériorité vis-à-vis d'autres races jugées inférieures. Sur la base de cette idéologie, a été perpétré la Shoah – La catastrophe en hébreu qui va coûter la vie à plus de cinq millions de Juifs, organisée de façon méthodique et froide.


Auschwitz et la solution finale

Soldats prêts à débarquer« Soldats, Marins et Aviateurs des Forces Expéditionnaires Alliées ! Vous êtes sur le point de vous embarquer pour la grande croisade vers laquelle ont tendu tous nos efforts pendant de longs mois. » Ainsi débutait, il y a 70 ans, le message du général Dwight D. Eisenhower à ses hommes, lançant la plus grande opération militaire de l'Histoire. En ce 6 juin 1944, l'opération Overlord est lancée : dès l'aube, les troupes américaines, britanniques et canadiennes débarquent sur les plages d'Omaha, Utah, Gold, Juno et Sword, en Normandie, inaugurant la Libération du territoire français, tenu par les Allemands depuis 1940. Afin de comprendre la signification et les enjeux des commémorations actuelles, il convient de revenir sur événement majeur de la Seconde Guerre mondiale.


6 juin 1944: Opération Overlord, le débarquement en Normandie

pearlharborarizona 

A plus d’un titre, l’attaque aéronavale japonaise sur la flotte américaine à Pearl Harbor est une date majeure pour la Seconde guerre mondiale, mais aussi pour l’Histoire au-delà. Qu’elle soit considérée comme une superbe attaque-surprise ou comme le coup en traître absolu, son évocation n’en finit pas de provoquer débats et polémiques. De plus, et avant tout, c’est la date qui marque l’entrée en guerre du géant américain dans la boucherie de 39-45, avec les conséquences que l’on sait : mondialisation totale du conflit, rééquilibrage des forces, puis rivalités pré-Guerre Froide entre Alliés et enfin, évidemment, le début de l’ère nucléaire.

Pearl Harbor : 7 décembre 1941, le Jour d'infamie

Katyn_massacre_1En 1940, la forêt de Katyn, située près de Smolensk, fut le théâtre du massacre des officiers polonais par des agents du NKVD, la police secrète de Staline. Le sujet passionne aussi bien les historiens que les « amateurs », en particulier les familles des victimes qui n’ont pu véritablement faire leur deuil que cinquante ans après les faits, lorsque Mikhaïl Gorbatchev reconnut publiquement l’implication de l’Union soviétique dans cette tuerie. Depuis l’ouverture des archives secrètes concernant le massacre, les faits sont connus et l’on reviendra rapidement dessus avant de nous interroger sur les circonstances du drame ainsi que sur le symbole incarné par Katyn de 1943 à nos jours.


Le massacre de Katyn, symbole de la barbarie soviétique

DunkerqueDynamo26 mai 1940, Dunkerque. Voilà 6 jours que les divisions blindées (Panzerdivisionen) du XIXe corps d’armée allemand du général Guderian ont atteint la région d’Abbeville et l’embouchure de la Somme. Le coup de faucille, point focal du plan d’invasion allemand pour 1940 (dit Plan Jaune), a parfaitement fonctionné. L'opération Dynamo, qui vise à évacuer le corps expéditionnaire anglais pris au piège va devoir commencer...


L'opération Dynamo, mai-juin 1940

270px-bundesarchiv_dvm_10_bild-23-63-06_panzerschiff_admiral_graf_spee

Le traité de Versailles (1919) avait imposé à l’Allemagne des limites à la taille des navires de ligne. Il lui était interdit de construire des vaisseaux de plus de 10 000 tonnes, ce qui de fait, excluait la possibilité de lancer des cuirassés. Même si l’Allemagne nazie finit par passer outre avec la construction du Bismarck, elle commença par habilement détourner ces interdictions en inventant une nouvelle classe, des « cuirassés de poche », avec une artillerie supérieure à celle des croiseurs lourds (6x 280 mm) et une cuirasse capable de résister à leurs obus de 203 mm, tout en ayant un tonnage limité. De plus, leur vitesse et leur autonomie les rendaient presque irrattrapables…Le Graf Spee fut le second de cette classe (après le Deutschland, rebaptisé Lützow, et avant le Admiral Scheer), lancé en 1934 à Wilhemshaven ; il allait terroriser la flotte marchande britannique en ce début de guerre, et connaître un destin tragique presque aussi marquant que celui du Bismarck, de l’autre côté du monde…


Le Graf Spee et la bataille du Rio de la Plata

japanese-delegation-leaving-uss-missouri-k15394Débutée le 7 décembre 1941 à Pearl Harbor, la guerre du Pacifique a vu s’affronter des centaines de milliers de combattants sur le théâtre d’opérations le plus grand du globe, dans une guerre à la fois terrestre et aéronavale, des affrontements qui ont marqué la guerre contemporaine à plus d’un titre : prise de pouvoir du porte-avions au détriment du cuirassé, emploi des kamikazes du côté japonais,…Mais c’est surtout l’emploi de l’arme nucléaire à Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945 que l’on retient, et qui finalement amène à la capitulation japonaise du 2 septembre, au terme d’un lent processus politique.


La capitulation du Japon (2 septembre 1945)

pencihe_dieppe19 août 1942, Dieppe. Il est 4h45 lorsque les troupes d’assaut de la 2e Division Canadienne du général Roberts débarquent sur une zone de 20 km autour de Dieppe. Le premier grand débarquement allié en Europe occidentale vient de commencer. Il va aboutir un échec sanglant. Souvent oubliée ou reléguée au rang des erreurs stratégiques couteuses, l’opération Jubilé n’en fut pas moins un événement important du processus qui devenait mener au débarquement du 6 juin 1944. C’est par le sang abondamment versé sur les plages de galets de la Seine Maritime, que les états-majors anglo-saxons tirèrent les indispensables leçons qui firent le succès d’Overlord.


Opération Jubilé : le débarquement de Dieppe (août 1942)

scharnberlin03Si le cuirassé de poche Graf Spee a vécu une courte mais glorieuse vie, si le Bismarck s’est illustré en détruisant le navire fétiche de la marine britannique et en mobilisant la moitié de ses effectifs pour sa destruction, d’autres bâtiments allemands se sont faits remarquer, en particulier dans la course contre les convois alliés en Atlantique et en mer du Nord. Parmi eux, le Scharnhorst et le Gneisenau, qui donnèrent de nombreuses sueurs froides à la Home Fleet…


Le Scharnhorst et le Gneisenau, corsaires en mers du Nord

y1La Seconde guerre mondiale aurait pu être l’apogée des cuirassés, elle fut leur cimetière. Très rapidement supplantés par les porte-avions, ces monstres des mers, héritiers des grands navires de guerre à voile de l’Age d’Or de la marine, ont vu leurs représentants les plus illustres connaître des destins contrastés. Après les héroïques raids du Graf Spee et du Bismarck, l’agonie du Prince of Wales et du Repulse ou les évasions miraculeuses du Jean Bart et du Scharnhorst, qu’est-il advenu du plus énorme d’entre tous, le Yamato ?


Le Yamato, roi maudit des cuirassés

mussolini25 juillet 1943. C’est un Benito Mussolini nerveux qui répond à la convocation du Roi d’Italie Victor Emmanuel III en se rendant à la villa Savoia. La séance du Grand Conseil Fasciste de la veille a amorcé ce que le Duce lui-même a qualifié de « crise du régime. » Néanmoins le maitre des destinées de l’Italie depuis 1922, pense encore pouvoir retourner la situation à son avantage. Quelle n’est pas sa surprise, lorsque le Roi en grand uniforme (alors qu’il a enjoint au dictateur de revêtir un costume civil) lui annonce qui il est destitué, remplacé à son poste de Premier Ministre par le maréchal Badoglio. Après à peine vingt minutes d’entretien, Mussolini est congédié puis arrêté par des carabiniers. Le régime Fasciste vient d’être renversé, sans un coup de feu…


La Chute de Mussolini (24-25 Juillet 1943)

attentat hitler

20 Juillet 1944. Rastenburg, Prusse Orientale. C’est par une chaleur étouffante, typique des étés Prussiens, que se tient la réunion quotidienne du Haut Commandement Allemand. Hitler qui la préside, ne prête pas plus d’attention que d’ordinaire à l’officier placé à sa droite: Claus Von Stauffenberg. Lorsque celui-ci quitte le baraquement, prétextant un coup de téléphone à donner, personne ne s’en offusque. Quelques secondes plus tard, la bombe, déposée par le colonel Stauffenberg aux pieds du Führer, explose...


Opération Walkyrie : l'attentat contre Hitler (20 juillet 1944)

Potsdam_conference_194517 Juillet 1945, le palais de Cecilienhof à Potsdam, voit l’arrivée des plus puissants chefs d’état et de gouvernement d’un monde encore en guerre. Joseph Staline et Winston Churchill vétérans des précédentes conférences interalliées sont une fois de plus présents, alors qu’Harry Truman remplace Franklin Delano Roosevelt, décédé le 12 Avril. Cependant l’essentiel va se jouer entre le nouveau président américain et le leader soviétique. Face à une armée rouge qui contrôle l’essentiel de l’Europe Centrale, Truman dispose d’un atout de taille : la bombe atomique testée un jour plus tôt…


La conférence de Potsdam (juillet 1945)

Mers_el_kebirJuin 1940. La France à genoux n’en possède pas moins une capacité militaire encore importante outremer, et en particulier sa marine. L’Amirauté britannique ne peut donc se permettre de prendre le risque de voir une telle flotte tomber aux mains des Allemands et lui contester la maîtrise des mers, indispensable à sa survie. Malgré les engagements français, les Britanniques décident donc de prendre l’initiative et de veiller au désarmement voire à la destruction des navires français se trouvant dans les bases navales non métropolitaines et en premier lieu Mers-el-Kébir.


Mers-el-Kébir : le drame de la marine française

jean-b10La débâcle française sur terre a été rapide, et pratiquement sans contestation. En revanche, la marine française reste puissante, et à la veille de l’armistice, ce sont autant les Anglais que les Allemands qui lorgnent vers ses fleurons. Parmi eux, le cuirassé Jean Bart, frère jumeau du Richelieu, pas encore achevé en ce mois de juin 1940. Il va pourtant être le héros d’une remarquable évasion…


L'évasion du cuirassé Jean Bart (20 juin 1940)

Appel_du_18_juin_1940-2Mardi 18 Juin 1940. Quatre jours que les forces allemandes sont entrées dans Paris. Le 17, le Maréchal Pétain, nouveau président du Conseil, a énoncé aux français le « cœur serré » la nécessité de « cesser le combat ». Le gouvernement, réfugié à Bordeaux, s’apprête à négocier un armistice avec Berlin. Toute résistance semble désormais vaine, et pourtant certains se refusent à déposer les armes. Leur volonté de résistance, va s’incarner en ce jour par le fameux appel du 18 juin, lancé par un obscur général de Brigade, Charles de Gaulle.


L'appel du 18 juin 1940

bundesarchiv_bild_183-m1112-500_waffenstillstand_von_compigne_hitler_gringJuin 1940. Le bilan pour la France après l’évacuation de Dunkerque est terrible : plus de vingt divisions perdues, un commandement désorganisé et des alliés qui ont dû rentrer en Angleterre, et que beaucoup de Français considèrent à ce moment comme des déserteurs. Nouveau chef des armées françaises, le général Weygand ne se fait alors guère d’illusions…


Juin 1940 : la France vaincue

bismarck8Abordons un événement qui a tous les aspects d’un film de guerre hollywoodien ! Le contexte : mai 1941, l’Angleterre est seule face à l’ogre nazi, la France a été vaincue, les Etats-Unis n’entreront en guerre qu’en décembre de la même année. Les acteurs : les flottes allemandes et britanniques, rivales depuis la bataille du Jutland de 1916, avec à leur tête quelques-uns de leurs navires les plus prestigieux. Le scénario : le Bismarck, terreur de la Navy ; le sacrifice du Hood, le coup du sort de la torpille, la chasse et la mise à mort…Les enjeux et les leçons : la survie de l’Angleterre, la fin de l’époque des grands cuirassés. Tous les ingrédients sont là pour une histoire passionnante.


Coulez le Bismarck !

british_troops_retreat_dunkerqueMai 1940. La réussite inespérée de la percée vers la Manche ne signifie pas encore la victoire pour l’armée allemande. Il faut encore se débarrasser des Britanniques et de la Ière armée française disposés au nord du « corridor des panzers ». Une fois cette mission accomplie, la France tombera comme un fruit mûr.


Mai-juin 1940, de Sedan à Dunkerque (2/2)

montecassinoMonte Cassino, Italie, 17 Mai 1944. Voilà six jours que la bataille fait rage autour de la position centrale de la ligne Gustav, dite de Monte Cassino. Le Maréchal Kesselring, commandant en chef des troupes de l’Axe engagées en Italie, devant la percée des unités françaises du CEF (Corps Expéditionnaire Français du général Juin) ordonne l’abandon de cette position. La vallée du Liri est ouverte aux alliés, et avec elle la route de Rome qui tombera le 4 juin...la bataille la plus mémorable du théâtre Italien vient de trouver son issue sanglante.

guderian-en-ardennes-en-mai-1940Le 10 mai 1940 marque la fin de la drôle de guerre ; la veille, Rommel écrit à sa femme : « Chère Lu, nous plions bagages. Espérons que ce ne sera pas pour rien […] Tout ira bien ». En moins d’un mois, l’armée allemande va enfoncer le front, perçant à Sedan pour terminer aux portes de Dunkerque, là où les restes de l’armée alliée vont tenter de sauver ce qui peut l’être…

resistance_1945_05_08aHitler se suicide le 30 avril à 15h30, son corps est brûlé peu après. Bormann et Goebbels tentent de négocier avec les Russes, mais devant leur refus le premier informe Dönitz de la mort du führer (il doit lui succéder), et le second se suicide. C’est le 1er mai au soir, sur la 7eme symphonie de Brückner, que la radio annonce officiellement la mort d’Hitler. Que va devenir le IIIè Reich ?

ghetto-varsovieLe 19 avril 1943, la révolte du ghetto de Varsovie entre dans son ultime et plus cruelle phase. Depuis Janvier l'« Union Militaire Juive » et l'« Organisation juive de combat » sporadiquement soutenues par l'« Armée Intérieure » polonaise s'opposent par la force aux déportations, qui ont déjà concernés plus de 300 000 personnes. Les allemands à l'origine dépassées par la situation, se décident à réagir et à écraser l'insurrection, ce par tous les moyens possibles.

maginot6Dès 1936, la France possède un système de fortifications flambant neuf et en apparence invulnérable. Les années qui suivirent et en particulier, bien sûr, le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale vont donner l’occasion à la ligne Maginot de prouver ses qualités dans la bataille. En effet, la ligne Maginot a joué un véritable rôle stratégique dans la campagne de France, rôle qui est bien souvent inconnu du grand public de nos jours quand bien même les combats qui s’y déroulèrent furent d’une grande violence.

galleriemaginotDans les mémoires, la ligne Maginot est souvent associée au douloureux souvenir de la défaite de 1940 : dans la mémoire collective, elle en porte une lourde part de responsabilité, symbolisant l’immobilisme, la sclérose et l’archaïsme de l’armée française, strictement cantonnée dans une stratégie défensive inadaptée à la réalité de la guerre moderne, rapide et mobile. Mais en réalité cela traduit souvent une méconnaissance non seulement de la ligne Maginot elle-même mais aussi des motivations et de la stratégie générale de la France durant l’entre-deux-guerres et ensuite. En effet, pourquoi avant tout la France a-t-elle décidé de construire un système de fortifications aussi important au lendemain de la Première Guerre mondiale ?

rommel voiture

14 février 1941, Tripoli, Libye. L’armée Italienne en Afrique du Nord est en pleine déroute. Les Britanniques ne sont plus qu’à 650km de Tripoli, rien ne semble pouvoir les arrêter. Cependant, ce général allemand, cet Erwin Rommel, juste arrivé d’Europe pense pouvoir renverser la situation. C’est avec confiance qu’il voit débarquer les premiers éléments de son « Afrikakorps ».  En effet 6 mois plus tard, Rommel sera sur le point d’envahir l’Egypte. Une légende va naitre… Mais au-delà du mythe du « Renard du désert » que peut-on dire d’Erwin Rommel et de l’Afrikakorps?

dresde10Entre le 13 et le 15 février 1945, la ville de Dresde alors surnommée la "Florence de l'Elbe" est bombardée par les forces aériennes britanniques et américaines. En 4 raids rassemblant prés de 1300 bombardiers lourds, 3900 tonnes d'explosifs et de bombes incendiaires furent largués sur la ville. Les effets en auront été dévastateurs, l'essentiel de la ville est réduit en cendres par un typhon de feu, on compte (selon les estimations les plus récentes), plus de 25 000 morts.