Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)
Histoire du Monde

rommel voitureLa seconde Guerre Mondiale débute le 1er septembre 1939, avec l’invasion de la Pologne par l’armée allemande. La Grande-Bretagne et la France, liées par des traités, n’ont d’autre choix que de déclarer la guerre à l’Allemagne nazie. En mai-juin 1940, l'Allemagne lance une offensive à l’ouest par une guerre éclair qui submerge la Belgique et les Pays-Bas puis la France en l’espace de quelques semaines, laissant la Grande-Bretagne seule face à l’Allemagne.

En France, un régime pro allemand dirigé par le maréchal Pétain est mis en place alors la résistance s’organise à Londres autour de De Gaulle. En mai 1941 et rompant le pacte germano soviétique, Hitler lance l’armée allemande et ses divisions blindées contre l’URSS. Le conflit devient mondial quand le Japon s’attaque aux Etats-Unis le 7 décembre 1941 à Pearl Harbor, et il fera des millions de morts, dans les camps de concentration comme sur les champs de batailles ou parmi les populations civiles.

Effectuez une recherche parmi nos centaines d'articles, ou bien parcourez notre sélection ci-dessous !




bombardement hiroshimaLes bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagazaki, les 6 et 9 août 1945, font brutalement entrer l'humanité dans l'ère nucléaire. Ils provoqueront la reddition japonaise et affirmeront temporairement la suprématie militaire des Etats-Unis sur l'URSS. Pour accélérer la fin de la guerre dans le Pacifique, les américains larguent la première bombe atomique de l'histoire, « Little Boy », sur la ville japonaise d'Hiroshima, le 6 août 1945. Trois jours plus tard, une deuxième bombe explose au-dessus de Nagasaki. Les deux villes sont instantanément réduites en cendres et les deux explosions provoquent des dizaines de milliers de victimes, immédiates ou ultérieures. 

goering apres attentat 20 07 1944L'opération Walkyrie était un complot fomenté par un groupe d’officiers de haut rang de la Wehrmacht, qui ont cherché à éliminer Adolf Hitler dès 1943, pour sauver l’Allemagne. Le comte Claus von Stauffenberg a joué un rôle essentiel dans cette conspiration, qui a abouti, le 20 juillet 1944, à une tentative d’assassinat du Führer. L’échec de l’opération a eu pour conséquence l’arrestation de la plupart des conjurés et leur élimination physique brutale, mais elle a aussi été le prétexte d’une grande vague de répression déclenchée par la Gestapo contre des opposants présumés qui n’avaient rien à voir avec les militaires initiateurs de l’attentat manqué.

Potsdam_conference_1945Le 17 Juillet 1945, le palais de Cecilienhof accueille la conférence de Potsdam, en présence des plus puissants chefs d’état et de gouvernement pour tenter de régler l'avenir de l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. Joseph Staline et Winston Churchill vétérans des précédentes conférences interalliées sont une fois de plus au rendez-vous, alors qu’Harry Truman remplace Franklin Delano Roosevelt, décédé le 12 Avril. Cependant l’essentiel va se jouer entre le nouveau président américain et le leader soviétique. Face à une armée rouge qui contrôle l’essentiel de l’Europe Centrale, Truman dispose néanmoins d’un atout de taille : la bombe atomique testée un jour plus tôt…

attaque mers el kebirLe 3 juillet 1940, la marine britannique attaque et détruit une grande partie de la flotte française réfugiée dans la rade de Mers el-Kébir. Après la défaite française de juin 40, le Premier ministre anglais, Winston Churchill, redoute que la flotte de son ancien allié ne tombe aux mains de l’armée allemande. Il ordonne à l’amiral Sommerville, le 2 juillet, de quitter Gibraltar à la tête d’une escadre, baptisée « force H », pour se rendre à Mers el-Kébir, près d’Oran, où se trouve une partie importante des navires de la marine de guerre française...

jean-b10La débâcle française sur terre a été rapide, et pratiquement sans contestation. En revanche, la marine française reste puissante, et à la veille de l’armistice, ce sont autant les Anglais que les Allemands qui lorgnent vers ses fleurons. Parmi eux, le cuirassé Jean Bart, frère jumeau du Richelieu, pas encore achevé en ce mois de juin 1940. Il va pourtant être le héros d’une remarquable évasion. Ce petit miracle sera vite oublié après le désastre de Mers-El-Kébir et le sabordage de la flotte de Toulon en 1942.

de gaulle bbc 18 juin18 juin 1940 : depuis un studio de la BBC, un obscur général de brigade, Charles de Gaulle, exhorte les français à poursuivre le combat. Ce qui restera dans l'histoire comme l'appel du 18 juin fait écho à celui lancé  la veille par le Maréchal Pétain, nouveau président du Conseil, qui a énoncé aux français le « cœur serré » la nécessité de « cesser le combat ». Le gouvernement, réfugié à Bordeaux, s’apprête à négocier un armistice avec l'Allemagne nazie, qui vient d'entrer dans Paris quelques jours plus tôt. Toute résistance semble désormais vaine, et pourtant certains se refusent à déposer les armes. Leur volonté de résistance, va s’incarner en ce jour par le fameux appel du 18 juin.

guderian-en-ardennes-en-mai-1940Le 10 mai 1940 marque la fin de la Drôle de guerre et le début de la Bataille de France (ou Campagne de France). L'Allemagne nazie passe à l'offensive en envahissant simultanément les Pays-bas, le Luxembourg, la Belgique et la France. En moins d’un mois, l’armée allemande va enfoncer le front, perçant à Sedan pour terminer aux portes de Dunkerque, là où les restes de l’armée alliée encerclée vont tenter de sauver ce qui peut l’être. Pour la France, il est déja trop tard et le maréchal Pétain annonce le 17 juin la cessation des hostilités.

Soldats prêts à débarquerLe 6 juin 1944, l'opération Overlord est lancée. Elle consiste à effectuer un débarquement en Normandie en vue de l’offensive finale contre l’Allemagne, la où le « mur de l’Atlantique », fortifications érigées par les Allemands, semble le plus faible. Dès l'aube de ce « jour le plus long », les troupes américaines, britanniques et canadiennes débarquent sur les plages d'Omaha, Utah, Gold, Juno et Sword, en Normandie, inaugurant la Libération du territoire français, tenu par les Allemands depuis 1940. Cet événement majeur de la Seconde Guerre mondiale est l'objet de commémorations sur les lieux du débarquement en Normandie chaque 6 juin.

resistance_1945_05_08aLe 8 mai 1945 est signé à Berlin l'acte de capitulation de l'Allemagne, qui met fin à la seconde Guerre Mondiale en Europe, après six années d'un conflit qui a ravagé le continent et fait des millions de morts. Cet acte de reddition inconditionnelle de toutes les forces armées allemandes avait été signé une première fois le 7 mai au quartier général d’Eisenhower à Reims, mais un second texte fut signé le lendemain au quartier général soviétique dans la capitale du Reich, à la demande express de Staline. La commémoration du 8 mai est un jour férié dans de nombreux pays. Chaque année en France la flamme de la tombe du soldat inconnu de l'Arc de Triomphe est ranimée lors des cérémonies officielles.

ghetto-varsovieLe 19 avril 1943, la révolte du ghetto de Varsovie entre dans son ultime et plus cruelle phase. Depuis Janvier l'« Union Militaire Juive » et l'« Organisation juive de combat » sporadiquement soutenues par l'« Armée Intérieure » polonaise s'opposent par la force aux déportations, qui ont déjà concernés plus de 300 000 personnes. Les allemands à l'origine dépassées par la situation, se décident à réagir et à écraser l'insurrection, ce par tous les moyens possibles.

hornetLe « Jour d’Infamie » est encore dans toutes les têtes quand le général Arnold propose au président Roosevelt un bombardement sur Tokyo: le raid Doolittle. Un raid que l’on savait avant tout symbolique, mais qui devait aider à soutenir le moral de toutes les troupes alliées victimes des Japonais depuis ce funeste 7 décembre 1941. Roosevelt donne donc carte blanche à son état-major pour trouver les moyens d’organiser ce raid. C’est le lieutenant-colonel Doolittle, spécialiste de l’aviation de bombardement, qui est chargé de mener l’opération.

DunkerqueDynamo26 mai 1940, Dunkerque est le théatre de la plus vaste opération d'évacuation de la Seconde guerre mondiale : l'opération Dynamo. Voilà 6 jours que les divisions blindées du XIXe corps d’armée allemand du général Guderian ont atteint la région d’Abbeville et l’embouchure de la Somme. Le coup de faucille, point focal du plan d’invasion allemand pour 1940 (dit Plan Jaune), a parfaitement fonctionné. Les forces britanniques (British Expeditionary Force, une dizaine de divisions pourvues d’un matériel très moderne) et Françaises (1ére armée et restes de la 7éme) accourues au secours de la Belgique et des Pays Bas se retrouvent piégées dans une poche allant des Flandres à la Zélande. Un millions de soldats alliés sont à la merci de la Wehrmacht...

dresde10Entre le 13 et le 15 février 1945, la ville de Dresde alors surnommée la "Florence de l'Elbe" est bombardée par les forces aériennes britanniques et américaines. En quatre raids rassemblant prés de 1300 bombardiers lourds, 3900 tonnes d'explosifs et de bombes incendiaires furent largués sur la ville. Les effets en auront été dévastateurs, l'essentiel de la ville est réduit en cendres par un typhon de feu, on compte (selon les estimations les plus récentes), plus de 25 000 morts.

y1La Seconde guerre mondiale aurait pu être l’apogée des cuirassés, elle fut leur cimetière. Ainsi en fut-il pour le célèbre Yamato, star de la marine impériale japonaise. Très rapidement supplantés par les porte-avions, ces monstres des mers, héritiers des grands navires de guerre à voile de l’Age d’Or de la marine, ont vu leurs représentants les plus illustres connaître des destins contrastés. Après les héroïques raids du Graf Spee et du Bismarck, l’agonie du Prince of Wales et du Repulse ou les évasions miraculeuses du Jean Bart et du Scharnhorst, qu’est-il advenu du plus énorme d’entre tous, le Yamato ?

YaltaS'étant tenue du 4 au 11 février 1945, la conférence de Yalta qui réunissait les dirigeants de l'Union Soviétique (Joseph Staline), des Etats-Unis (Franklin Delano Roosevelt) et du Royaume-Uni (Winston Churchill), fut longtemps considérée comme le moment où l'ordre de l'après guerre fut mis sur pied. En réalité bien qu'important, cet évènement, ne fut qu'un épisode du long processus de négociations entre les futurs vainqueurs du second mondial (de la Conférence de l'Atlantique à l'été 41, à celle de Postdam en juillet-août 45, en passant par celle de Casablanca en janvier 43, etc...).

WannseeC'est le 20 janvier 1942 que se tient la conférence de Wannsee. Cette réunion de quinze hauts dignitaires nazis (parmi lesquels Heydrich, Eichmann, Freisler et Müller) qui a lieu dans une villa cossue de Berlin, a été perçue par la suite comme un tournant dans le processus décisionnel qui a entraîné l'extermination des juifs d'Europe. En réalité, la conférence ne fut qu'un épisode, d'une série de réunions de l'hiver 41-42, où les dirigeants nazis qui avaient déjà commencé à mettre en œuvre "la solution finale de la question juive" (cf l'action des Einsatzgruppen sur le front de l'Est), mettent en place une rationalisation de leur politique génocidaire.

montecassinoLe point culminant de la bataille de Monte Cassino en Italie a eu lieu en mai 1944. Après le débarquement allié en Sicile en juillet 1943, les Allemands tentèrent d'arrêter l'avancée des Alliés sur Rome en utilisant la ville et l'abbaye de Cassino comme points de défense stratégiques. Entre novembre 1943 et le printemps 1944, c'est régulièrement la cible des offensives alliées, qui culminent le 15 février 1944 avec la destruction de la célèbre abbaye ; en mai, Cassino est le théâtre de l'un des combats les plus sanglants de la Seconde Guerre mondiale.

pearlharborarizona Le 7 décembre 1941 le Japon attaquait par surprise la flotte américaine du pacifique basée à Pearl Harbor à Hawaï. Ce tournant de la Seconde guerre mondiale, qui n’en finit pas de provoquer débats et polémiques, est avant tout l'événement qui a conduit les Etats Unis à entrer dans la guerre de 39-45, avec les conséquences que l’on sait : mondialisation totale du conflit, rééquilibrage des forces, puis rivalités pré-Guerre Froide entre Alliés et enfin, évidemment, le début de l’ère nucléaire.

afrika korpsL'Afrikakorps était un détachement de la Wehrmacht en Afrique du Nord, commandé par Erwin Rommel de février 1941 à mai 1943 pendant la Seconde Guerre mondiale. Composé de 45 000 hommes et 250 chars, l'Afrika Korps connaît une célébrité immédiate grâce à la remarquable intuition stratégique d’Erwin Rommel, général allemand dont la carrière a commencé dans les divisions blindées engagées dans la campagne de France en 1940.

bismarck8Abordons un événement qui a tous les aspects d’un film de guerre hollywoodien, la traque et la fin tragique du cuirassé Bismarck. Le contexte : mai 1941, l’Angleterre est seule face à l’ogre nazi, la France a été vaincue, les Etats-Unis n’entreront en guerre qu’en décembre de la même année. Les acteurs : les flottes allemandes et britanniques, rivales depuis la bataille du Jutland de 1916, avec à leur tête quelques-uns de leurs navires les plus prestigieux. Le scénario : le Bismarck, terreur de la Navy ; le sacrifice du Hood, le coup du sort de la torpille, la chasse et la mise à mort…Les enjeux et les leçons : la survie de l’Angleterre, la fin de l’époque des grands cuirassés. Tous les ingrédients sont là pour une histoire passionnante.

galleriemaginotLa ligne Maginot est souvent associée au douloureux souvenir de la défaite de 1940 : dans la mémoire collective, elle en porte une lourde part de responsabilité, symbolisant l’immobilisme, la sclérose et l’archaïsme de l’armée française, strictement cantonnée dans une stratégie défensive inadaptée à la réalité de la guerre moderne, rapide et mobile. Mais en réalité cela traduit souvent une méconnaissance non seulement de la ligne Maginot elle-même mais aussi des motivations et de la stratégie générale de la France durant l’entre-deux-guerres et ensuite. En effet, pourquoi avant tout la France a-t-elle décidé de construire un système de fortifications aussi important au lendemain de la Première Guerre mondiale ?

japanese-delegation-leaving-uss-missouri-k15394Les bombardements d'Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945 amène finalement à la capitulation japonaise du 2 septembre, qui marque la fin de la seconde Guerre Mondiale. Débutée le 7 décembre 1941 à Pearl Harbor, la guerre du Pacifique a vu s’affronter des centaines de milliers de combattants sur le théâtre d’opérations le plus grand du globe, dans une guerre à la fois terrestre et aéronavale, des affrontements qui ont marqué la guerre contemporaine à plus d’un titre : prise de pouvoir du porte-avions au détriment du cuirassé, emploi des kamikazes du côté japonais, premier emploi de la bombe atomique...

ancien deporteLe 27 janvier 2015, fut commémoré la libération des camps d'Auschwitz Birkenau, en mémoire des millions de Juifs assassinés et massacrés au nom de l'idéologie raciste d'Hitler, selon laquelle, la race allemande présente une supériorité vis-à-vis d'autres races jugées inférieures. Sur la base de cette idéologie, a été perpétré la Shoah – La catastrophe en hébreu qui va coûter la vie à plus de cinq millions de Juifs, organisée de façon méthodique et froide.

Katyn_massacre_1En 1940, la forêt de Katyn, située près de Smolensk, fut le théâtre du massacre des officiers polonais par des agents du NKVD, la police politique de Staline. Le sujet passionne aussi bien les historiens que les « amateurs », en particulier les familles des victimes qui n’ont pu véritablement faire leur deuil que cinquante ans après les faits, lorsque Mikhaïl Gorbatchev reconnut publiquement l’implication de l’Union soviétique dans cette tuerie. Depuis l’ouverture des archives secrètes concernant le massacre, les faits sont connus et l’on reviendra rapidement dessus avant de nous interroger sur les circonstances du drame ainsi que sur le symbole incarné par Katyn de 1943 à nos jours.

270px-bundesarchiv_dvm_10_bild-23-63-06_panzerschiff_admiral_graf_spee

Le traité de Versailles (1919) avait imposé à l’Allemagne des limites à la taille des navires de ligne. Il lui était interdit de construire des vaisseaux de plus de 10 000 tonnes, ce qui de fait, excluait la possibilité de lancer des cuirassés. Même si l’Allemagne nazie finit par passer outre avec la construction du Bismarck, elle commença par habilement détourner ces interdictions en inventant une nouvelle classe, des « cuirassés de poche », avec une artillerie supérieure à celle des croiseurs lourds (6x 280 mm) et une cuirasse capable de résister à leurs obus de 203 mm, tout en ayant un tonnage limité. De plus, leur vitesse et leur autonomie les rendaient presque irrattrapables…Le Graf Spee fut le second de cette classe (après le Deutschland, rebaptisé Lützow, et avant le Admiral Scheer), lancé en 1934 à Wilhemshaven ; il allait terroriser la flotte marchande britannique en ce début de guerre, et connaître un destin tragique presque aussi marquant que celui du Bismarck, de l’autre côté du monde…

pencihe_dieppe19 août 1942, Dieppe. Il est 4h45 lorsque les troupes d’assaut de la 2e Division Canadienne du général Roberts débarquent sur une zone de 20 km autour de Dieppe. Le premier grand débarquement allié en Europe occidentale vient de commencer. Il va aboutir un échec sanglant. Souvent oubliée ou reléguée au rang des erreurs stratégiques couteuses, l’opération Jubilé n’en fut pas moins un événement important du processus qui devenait mener au débarquement du 6 juin 1944. C’est par le sang abondamment versé sur les plages de galets de la Seine Maritime, que les états-majors anglo-saxons tirèrent les indispensables leçons qui firent le succès d’Overlord.

scharnberlin03Si le cuirassé de poche Graf Spee a vécu une courte mais glorieuse vie, si le Bismarck s’est illustré en détruisant le navire fétiche de la marine britannique et en mobilisant la moitié de ses effectifs pour sa destruction, d’autres bâtiments allemands se sont faits remarquer, en particulier dans la course contre les convois alliés en Atlantique et en mer du Nord. Parmi eux, le Scharnhorst et le Gneisenau, qui donnèrent de nombreuses sueurs froides à la Home Fleet…

Paulus est fait prisonnier le 31 janvier 1942

31 Janvier 1943, 11 heures, Stalingrad. Par cette glaciale matinée d’hiver c’est un Feldmarshall juste promu que le général Laskin de l’armée rouge vient de faire prisonnier. Cet officier fantomatique, diminué par des semaines de privation, n’est autre que Friedrich Paulus : commandant de la 6ème armée de la Wehrmacht. Sa reddition, fait inédit jusque là dans l’histoire militaire allemande, reste aujourd’hui considérée comme un symbole du tournant de la guerre sur le front germano-soviétique. Comment et pourquoi la plus puissante des armées allemandes a-t-elle pu subir un tel désastre ?

270px-hms_repulse_1920sLe 10 décembre 1941, avec la perte du Répulse et du Prince of Wales dans le pacifique, la marine britannique connait un désastre sans précédent. Pourtant, au lendemain de Pearl Harbor qui voit l’essentiel de la flotte américaine (porte-avions exceptés) hors de combat, seuls les Britanniques étaient encore en mesure de tenir tête à la marine impériale japonaise. Mais la guerre en Europe mobilise une partie importante de leur flotte, alors que l’ennemi japonais a pour lui un grand nombre de navires modernes, et surtout a totalement adopté l’utilisation de l’arme aérienne dans la guerre navale. Les Britanniques vont l’apprendre à leurs dépens…