Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Salle_comdieIl y a 330 ans, naissait la Comédie Française, ayant pour devise « Simul et Singulis »– être ensemble et être soi-même - avec pour emblème une ruche et des abeilles. Dirigée par Molière, toutes les activités et la vie de cette troupe furent notées au départ par La Grange (1635-1692), comédien et ami fidèle de Molière. Grâce à lui, nous connaissons son histoire.

 


La comédie française, de Molière à nos jours

lapidation detienne enluminure xiiieLe monde médiéval est aussi – et surtout – un univers fait d'images qui doivent attirer l'œil des passants. Dans ces sociétés où la religion constitue le ciment des mentalités, l'iconographie est là pour que tous puissent voir et comprendre le monde. Ainsi, chaque élément, chaque trait physique, a une signification particulière. La mort des Saints et des martyrs est, de ce fait, représentée de manière violente, afin d'impressionner les fidèles et de leur rappeler la cruauté des persécutions commises par des « païens » ou des juifs. A travers ces quelques représentations, réalisées entre les XIIIe et XIVe siècles, nous allons voir de quelles manières sont mises en scène ces morts violentes.

 


La mort violente des Saints dans l'iconographie médiévale

Philipp_Jakob_LoutherbourgSymbole de la première révolution industrielle anglaise, Coalbrookdale, la nuit (1801) a été peint par le peintre français Philippe-Jacques de Loutherbourg (1740-1812). Tableau le plus célèbre et le plus reproduit de l’artiste, cette huile sur toile n’est pourtant pas très représentative de son œuvre. Le thème de ce tableau, la révolution industrielle, n'est pas original pour l'époque et a inspiré de nombreux autres artistes comme William Williams (1777), Anna Seward (1785) ou Joseph Mallord Turner (1797). Pourtant ce tableau d'un peintre largement méconnu est celui qui a le plus profondément marqué les esprits et a le mieux traversé les siècles.

 


Coalbrookdale, de nuit (de Loutherbourg)

4860-16Sous la Restauration, dès 1816, le roi Louis XVIII commande une dizaine de tableaux représentant les grands chefs de la révolte vendéenne qui en 1793 prirent la tête d’une armée de fortune composée de paysans pour défendre la Foi et le roi. C’est bel et bien l’image d’une résistance active, avec ses martyres, que le roi cherche à fixer, à mémorialiser. Le tableau de Jacques Cathelineau, simple roturier devenu premier généralissime de l’armée catholique et royale, est confié à Girodet.

 


Jacques Cathelineau (Girodet)

la_palatineHyacinthe Rigaud (1659-1743) fut le portraitiste français de la Cour et des Rois au Grand Siècle, décrit ainsi par Madame La Palatine « il y a un peintre ici, Rigo, qui bégaye si horriblement qu’il lui faut un quart d’heure pour chaque mot. Il chante dans la perfection et en chantant il ne bégaye pas le moins du monde ».

 


La princesse Palatine (Rigaud)

imagesRetrouvée dans la maison du Faune de Pompéi, où elle décorait le sol d’une petite pièce, la mosaïque de la bataille d’Issos est aujourd’hui conservée au musée de Naples. Œuvre magnifique, elle est également devenue un classique de l’enseignement de l’histoire de l’art pour les Sixièmes, dans le cadre de l’étude d’Alexandre le Grand, car elle met en scène le roi de Macédoine et son plus fameux ennemi, Darius, tout en montrant les armes employées par le Grec, et qui ont mené à sa victoire.

 


La mosaïque de la bataille d'Issos (IIe s. av-JC)

bonchampsTrès parlant, ce tombeau à la gloire du chef vendéen fut paradoxalement réalisé au XIXème siècle par le descendant d’un de ses ennemis. Comme un signe de réconciliation c’est sous les coups de marteaux d’un fils de soldat républicain que ce bloc de marbre s’est transformé en apothéose du général royaliste et, à travers lui, en exaltation de la bonté et de l’humanisme triomphant !

 


Le Pardon de Bonchamps (David d'Angers)

david_1« Il ne fait aucun doute que, de toutes les œuvres modernes et anciennes, grecques ou romaines, il remporte la palme. Une fois qu’on l’a vu, il devient inutile de regarder une autre sculpture ou l’œuvre d’un autre artiste ». C’est ainsi que Vasari parlait du David sculpté de 1501 à 1504 par l’illustre Michel-Ange, une œuvre inspirée de la Bible et de l’Antiquité pour mieux exalter les vertus civiques de la République florentine.

 


Le David (Michel-Ange)

grand-sphinx-de-tanis

Le Grand Sphinx de Tanis vous accueille à l’entrée du département Antiquités Egyptiennes créé au musée du Louvre, en 1826 par Charles X. Cette imposante statue de granit rose, pesant douze tonnes, mesurant quatre mètres quatre vingt de longueur, un mètre cinquante de largeur et haute d’un mètre quatre vingt a été trouvée parmi les ruines du temple d’Amon-Rê à Tanis, peut être capitale de la Basse Egypte, à l’est du Delta du Nil, à la suite du déchiffrage des hiéroglyphes par Champollion en 1822.

 


Le Grand Sphinx de Tanis