Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)
Histoire Universelle (du Monde)

agnes_sorelUne fois disparues les incertitudes du Haut Moyen âge, l’Europe occidentale renoue dès le Xe siècle avec la stabilité et la prospérité. Le système féodal naissant conduit à l’émergence de nouveaux royaumes, dans lesquels les seigneurs s’organisent autour de leur château fort. La confiance revenue, la population se met à croître, le commerce est relancé et religion et culture connaissent un regain d’activité. Faible sous Hugues Capet, le pouvoir royal s’affirme dans le royaume de France avec de puissants souverains comme Saint Louis ou Philippe Auguste. Une guerre de cent ans va opposer la France et l'Angleterre, jusqu’à ce que Charles VII et Jeanne d’Arc y mettent fin.




table_seigneursDivisée en trois ordres, la société médiévale comprend les bellatores (les nobles) les oratores l'ordre des religieux et les laboratores qui sont ceux qui travaillent. Chacun de ces groupes est soumis à des normes alimentaires précises selon le rang social auquel il appartient. Cette conviction, restée immuable durant tout le Moyen Âge, stipule que nourritures et boissons ainsi que la façon de les consommer se doivent d'afficher aux yeux de tous le statut occupé par chacun. Le ''mangeur'' du Moyen Âge est par le fait contraint de suivre un modèle d'alimentation et ne peut en déroger sous peine d'être accusé de faire « péché de bouche », voire d'encourir une sanction.


A la table du Moyen Âge : rituels et codes alimentaires

Zeng-He-Portrait-213x300Le 11 juillet est le jour de la mer en Chine, commémorant le départ de la première expédition en 1405 du Grand amiral Zheng He en Océan indien. Le 26 avril 2017, la Chine a lancé son second porte-avions chinois. Le 14 mai 2017, le Président Xi Jinping a invoqué les expéditions pacifiques de Zheng pour promouvoir devant les dirigeants du monde le modèle harmonieux de codéveloppement des Nouvelles routes de la soie. Puissance maritime, diplomatie économique et soft power participent de la même ambition : jouer d'égal à égal avec l'autre superpuissance, les Etats-Unis.


Zheng He, l'amiral icône des nouvelles routes de la soie

trouvere1Un des aspects particulier de la musique du Moyen Âge en France s'épanouit dans l'art des trouvères et des troubadours, art profane entièrement monodique, alors que la musique chrétienne de l'époque s'oriente progressivement vers un art polyphonique. Depuis un passé immémorial, ces compositions mélodiques se propagent, célébrant le plus souvent la nature, l'histoire, l'amour ou les métiers. Parfois accompagnés de danse, ils présentent tous une simplicité charmante et une réelle fraîcheur de sentiments. Mais il faut arriver au IX e siècle pour voir apparaître en grand nombre des créations non religieuses qui expriment le désir d'élargir le domaine de l'art.


Trouvères et troubadours : la musique au Moyen Âge

tournois jeux armesSports préférés des nobles au Moyen Âge, les tournois connaissent dès le XIIe siècle une vogue extraordinaire en France avant de se propager en Allemagne et en Angleterre. Jeux de guerre à l'origine, ils se transforment en spectacle. Il s'agit de simulacres ritualisés de combats violents entre deux équipes en rase campagne et plus tard de joutes opposant les chevaliers se mesurant par paires au cours de fêtes chevaleresques, donnés au XIVe siècle « en l'honneur des dames », au cours de cérémonies, mariages princiers et autres réceptions...


Tournois, joutes et jeux d'armes au Moyen Âge

vinkings-canada-280x184S'il est vrai que Christophe Colomb est universellement reconnu comme le premier Européen à découvrir le continent américain, on sait maintenant que 500 plus tôt, les Vikings ont eux aussi accosté sur ces terres. En effet, vers l'an 1000, des Islandais établis au Groenland ont abordé les rivages d' Amérique du Nord. Deux sagas rapportent ces faits : d'une part la saga d'Erik le Rouge et d'autre part la saga des Groenlandais.


Les Vikings, découvreurs des Amériques

Templiers_livres_au_bucher_British_Library_Royal_20_C._VII_f.48r_fin_du_XIVe_siecleConsidérée comme l’un des traits les plus choquants du Moyen Âge, l'inquisition médiévale a souvent été définie comme un outil de régression mentale réprimant le progrès intellectuel. Perçue comme le symbole de l’obscurantisme religieux et de tous ses excès, persécutant sans relâche les cathares, cette institution apparaît être l’objet d’une véritable légende noire notamment en raison d’un amalgame avec l’Inquisition espagnole de l’époque moderne. Pour autant, cette vision provient principalement de l’anticléricalisme des Lumières du XVIIIe siècle et de la IIIe République du XIXe siècle. Un mythe s’est alors façonné et semble aujourd’hui plus que jamais toujours à l’œuvre alors que les récentes recherches historiques dévoilent un tout autre point de vue. Qu’en est-il réellement ?


L’inquisition médiévale : une légende noire ?

accouchementL'enfance semble être absente des représentations du Moyen Age. Et pourtant. L'iconographie médiévale est riche en enseignements. Il suffit presque d'ouvrir un manuscrit médiéval dans n'importe quelle région, de regarder attentivement une fresque ou encore de contempler des sculptures pour se rendre compte que l'enfant est partout. Simple spectateur, on le retrouve également au centre de nombreuses compositions. Les auteurs de l'époque médiévale en sont conscients. Contrairement à ce qu'écrivait Philippe Ariès, le Moyen Âge est une époque où l'enfant est au centre des attentions.


Représenter l'enfance au Moyen Âge

cuisine-medievaleLa cuisine médiévale, bien que différente de notre cuisine actuelle et contrairement à ce que l’on peut penser, est tout en finesse, légèrement acidulée, haute en couleur, épicée et non grasse. La plupart des sauces accompagnant les volailles et les poissons sont plutôt acides (vin, vinaigre, verjus), et l’aigre-doux est très prisé en rajoutant du sucre, du miel ou des fruits...


Cuisine au Moyen Âge et recettes médiévales

Tapisserie Bayeux Une célèbre broderie longue de soixante-dix mètres célèbre la conquête en 1066 de l'Angleterre par Guillaume le conquérant, duc de Normandie, arrière-arrière petit-fils de viking. Aussi bel ouvrage d'art qu'instrument primitif de communication politique, la "Tapisserie de Bayeux" raconte une fabuleuse épopée. Ce que la tapisserie ne raconte pas, ce sont les origines du futur monarque anglais. Car avant de devenir duc, conquérant puis roi, Guillaume fut d'abord un descendant de ces illustres hommes du nord de l'Europe que l'on nommait vikings.


Guillaume le Conquérant, duc normand et roi d’Angleterre

chute constanntinopleLa date de 1453 est souvent citée comme la fin du Moyen Âge (au lieu de 1492). En effet, le 29 mai signe la fin de l’Empire romain d’Orient, avec la chute de sa capitale Constantinople sous les coups des Turcs ottomans. Quelles ont été les circonstances de cet événement, et ses conséquences ?


La chute de Constantinople (29 mai 1453)

jrusL'histoire des croisades peut être considérée comme une véritable épopée, passionnante pour une foule de raisons : ce pèlerinage guerrier s’effectue dans un contexte plus global d’expansion de l’Occident, dû d’abord à un essor démographique, puis économique ; c’est aussi une période d’affirmation progressive des pouvoirs royaux, et la volonté de certains seigneurs d’aller guerroyer et s’enrichir ailleurs…C’est enfin, évidemment, l’importance croissante de l’Eglise sur les sociétés, dans la droite ligne des réformes grégoriennes, et la concurrence avec les pouvoirs politiques mais aussi les autres religions : le christianisme byzantin, et bien entendu l’islam. Ces «guerres saintes» sont donc bien plus qu’un «choc de civilisations», ou de religions, et elles vont durer 200 ans…


Histoire des croisades : La Première Croisade (1095-1099)

couronnement baudoin IVFils du roi de Jérusalem Amaury Ier, Baudouin IV succède à son père de 1174 à 1185. Son règne est marquant à plus d’un titre : d’abord grâce à Baudouin IV lui-même, très tôt atteint de la lèpre, mais qui parvient avec courage et une certaine habileté politique et militaire à tenir le royaume pendant plus de dix ans ; par le contexte ensuite, un royaume de Jérusalem assiégé, qui doit faire face à la montée en puissance de Saladin. La fin tragique de Baudouin IV, mort à vingt-quatre ans, précède symboliquement le destin de la Jérusalem franque et du royaume latin dans son ensemble.


Baudouin IV le lépreux, roi de Jérusalem (1174-1185)

saladinSaladin...Un nom entré dans la légende, tant en Occident qu’en Orient, et qui draine avec lui tout un tas d’autres figures et lieux mythiques et de grands événements historiques : Richard Cœur de Lion, Jérusalem, les Croisades, Hattin, les Assassins,…Un nom qui est aussi associé très souvent à des qualités humaines exceptionnelles, que même chez ses adversaires d’Occident on n’a pas hésité à qualifier de « chevaleresques ». Mais qui était vraiment Saladin, et surtout comment s’est construit (et s’est-il lui-même construit) son destin ? Pourquoi et comment est-il devenu une légende en Occident chrétien et un mythe dans le monde arabe ?


Saladin (XIIe siècle) : Biographie, légende et mythe

remedes_moyen_age01Pendant mille ans, la médecine du Moyen Âge s'est peu à peu enrichie de connaissances et de découvertes, avec des phases contrastées d'essor et de stagnation. Innombrables et extrêmement variées, certaines préparations médicinales tentantes par leur douceur et leur efficacité sont encore utilisées de nos jours. D'autres remèdes sont pleins de paradoxes car science, religion, magie et cruauté se conjuguent pour ceux qui souffrent, causant parfois l'aggravation de leurs maux. Quelques chercheurs éminents ont cependant contribué à la progression du savoir.


La médecine et les remèdes du Moyen Âge

MOZARABES

La conquête de la péninsule Ibérique par les musulmans a évidemment créé un « choc » des cultures. Une rencontre entre les populations mélangées de l’Espagne wisigothique et des musulmans en pleine mutation avec « l’intégration » des Berbères aux déjà très divers Arabes. Comment alors le nouveau pouvoir allait-il gérer son statut de minorité, pour ensuite le transformer en majorité par une arabisation et une islamisation de la société andalouse ? Comment les anciennes minorités allaient-elles réagir ?


Les mozarabes en Al Andalus (VIIIè-XIè)

maureL’histoire de l’Espagne musulmane - Al Andalus - véhicule tout un tas de clichés, voire de fantasmes ; elle est en fait mal connue, en France mais pas seulement puisqu’en Espagne les débats historiographiques continuent également, exacerbés par les particularismes régionaux. Quelle fut donc l’histoire de cette si fascinante « Al Andalus », dont le nom même est mystérieux ?


Al Andalus : Histoire de l'Espagne musulmane

352px-Palais_XV_0001A partir de 1309,  le pape Clément V s’installe en Avignon, normalement provisoirement, dans le contexte de la rivalité entre la papauté et le roi de France Philippe le Bel et de la crise des Templiers. Pourtant, la présence des souverains pontifes dans la ville durera finalement plusieurs décennies, jusqu’au Grand Schisme d’Occident, qui éclate en 1378. La Cité des Papes sera entre temps devenue une cour renommée pour son mécénat, attirant les plus grands lettrés et artistes de son époque.


La papauté en Avignon (1309-1377)

rue_moyen_age4Si l'accès à l'eau courante et l'hygiène corporelle étaient une préoccupation majeure du monde romain de l'Antiquité, il en était tout autrement au Moyen Age. De même, si le mot pollution existait peu dans le vocabulaire médiéval, aussi surprenant que cela paraisse, il eût été approprié... Les représentations urbaines du Moyen Âge, iconographies, œuvres de maître, gravures, tapisseries et sculptures nous montrent des rues aux pavés luisants de propreté bordées de maisons bien alignées. La réalité de l'époque est très différente. 


Hygiène et pollution au Moyen-Age

foireIl existe une grande diversité de modes de travail au moyen-âge : du labeur fourni par les esclaves puis par les serfs au travail domestique ou salarié des valets et des compagnons, en passant par les corvées fournies par les paysans à leurs seigneurs, se développent les multiples petits métiers de l'artisanat révélés par les textes administratifs et financiers, mais aussi par les peintures, les sculptures les vitraux, les enluminures. L'approche des découvertes de ces métiers permet de pénétrer au cœur d'une société en mouvement toujours en quête de nouveaux savoirs et de techniques d'expérimentation.


Les métiers du Moyen Age

livre_ma5Depuis le Moyen Âge, l'histoire du livre est liée à notre civilisation occidentale, l'écrit étant indispensable à la transmission de la culture. Les bibliothèques Européennes renferment une grande part de notre patrimoine culturel et artistique, auquel l'avènement du christianisme a largement contribué en donnant au livre une aura sacrée. Grâce au travail lent et laborieux des scribes et au talent des enlumineurs, la passion du livre, objet rare et précieux, est donc bien un legs du Moyen Âge. Les lieux de cette création, leur déplacement des monastères aux villes a fait évoluer le rapport livre-lecteur vers de nouvelles utilisations.


Le livre : une passion du Moyen Âge

Les_epoux_giovaniQuelle était la place des femmes au Moyen Age dans la société médiévale ? Celle-ci se déclinait suivant la diversité des âges et des positions sociales, suivant la place occupée dans la famille, au sein du couple par rapport à la sexualité, et au rôle primordial de la maternité. De la petite-fille à la grand-mère, de la paysanne à la moniale en passant par la gente dame, c'est tout un univers méconnu que l'on redécouvre depuis peu.

papesse1A la fin du Moyen Age, une curieuse rumeur circule en Europe : une femme aurait occupé le trône pontifical entre l’an 855 et l’an 858 sous le nom de Jean VIII l’Angélique. Jusqu'au XVIe siècle, l’Église n’y apportera aucun démenti, avant de se raviser et de réfuter l’existence de cette encombrante et bien peu apostolique Papesse Jeanne.

1 Détail le rusticanSi les sources iconographiques ne sont pas négligeables dans l'étude du jardin médiéval urbain, il s'agit en majorité d'images prestigieuses destinées à une élite, représentant des jardins princiers ou de personnes fortunées, comme l'illustration du Palais de l'île de la Cité et de ses jardins dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Pour une étude des jardins plus modestes détenus par la plupart des citadins, il est utile de se tourner vers les les sources textuelles ; comme le Ménagier de Paris, un texte narratif dans lequel est décrit un jardin parisien ; les documents d'archives mentionnant des jardins, les sources archéologiques, et de s'intéresser à la toponymie urbaine.

ainsi03La femme ne peut être l'égale de l'homme : en témoigne ce corps qui suscite l'incompréhension ou même le mépris car l'idée de l'infériorité de la femme est implantée dans les mentalités suscitant dégoût et mépris partagés par les clercs et les laïcs. Les œuvres d'Aristote (322-384) arrivées en occident, contribuent à établir que la femme est un ''mas occasionatus'' un mâle manqué ou mutilé. La femme étant descendante d'Eve elle porte la responsabilité du péché originel.

tristan iseult dagliDe la publication des bans à l'acte charnel, l'église cherche à régir très strictement dès 1181 l'union des époux depuis l'instauration du sacrement du mariage. Mais que se passait-il en réalité dans les coulisses du dit mariage ?

eglise en bois debout de Roskilde « La mission (évangélique) par échanges culturels, puis par la parole, puis par l'épée » (1). Cette phrase résume en substance l'ensemble des procédés qui ont permis l'évangélisation de ceux que les chroniqueurs latins nomment les Nortmann, les peuples établis au delà de l'empire carolingien au nord, c'est-à-dire la Scandinave. Cette appellation regroupe les peuplades qui vivent dans ce qui est aujourd'hui le Danemark, la Norvège, la Suède et l'Islande (2).

pelerins ma« Tous les vrais chrétiens devraient avoir grand dépit de ce que Jésus-Christ était ainsi déshérité par leur abandon, et son pays livré à ses ennemis ». Lorsque Urbain II s'exprime le 27 novembre 1095 au Concile de Clermont en faveur d'une action militaire en Orient, son but est de libérer la terre du Christ et secourir les « frères d'Orient ». Le pape déplore les guerres que se livrent les chrétiens et se montre extrêmement critique envers la chevalerie. Il insiste sur le fait qu'elle doit, dés à présent, se mettre au service du Christ. La mentalité occidentale de l'époque, très fortement empreinte de religion voit la Terre sainte, le lieu où Jésus vécut et mourut, comme une région chrétienne par nature. La croisade apparaît donc comme une « reconquête » d'un espace géographique borné par les pas du Christ.

Depart croisade2La notion de voyage, au sens où nous l'entendons aujourd'hui du déplacement d'une personne vers une région éloignée est un phénomène original au Moyen-Age. On confond les termes de viator et de peregrinator pour nommer le voyageur, sans pour autant décrire le motif de son déplacement. On désigne par là ceux qui empruntent la via, la voie terrestre pour se déplacer d'un endroit à un autre. On préfère parler de peregrini, de ''pèlerin'' pour qualifier celui qui prend part à la Croisade, ou de Hierosolymitani, nom usuel donné à ceux qui vont à Jérusalem. Les acteurs directs de cette expédition s'appellent eux-mêmes ainsi, le terme de croisade n'existant pas encore (1).