Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)
Histoire du Monde

agnes_sorel

Traditionnellement, le Moyen Age est une période de l’histoire européenne qui s’étend de 476, date de la chute de l’Empire romain d’Occident, à 1453 date de la prise de Constantinople par les Ottomans et de la fin de l'empire romain d'orient. La fin du XVe siècle et l’année 1492, marquée par la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, sont cependant préférées pour symboliser la fin du moyen âge.

Au Ve siècle, sur les ruines de l’empire romain s’établissent de nombreux royaumes “barbares”. On revient à un mode de vie plus simple, le commerce décline et les villes rétrécissent. Le royaume des francs devient le plus puissant de l’Europe occidentale et le baptême de Clovis scelle son alliance avec l'église catholique. Charlemagne restaure un temps la grandeur de l’empire, avant que celui ci ne sombre dans les querelles de succession et sous les coups des invasions vikings.

Une fois disparues les incertitudes du Haut Moyen âge, l’Europe renoue dès le IXe siècle avec la stabilité et la prospérité. Le système féodal naissant conduit à l’émergence de nouveaux royaumes, dans lesquels les seigneurs s’organisent autour de leur château fort. La confiance revenue au XIe siècle, la population se met à croître, le commerce est relancé et religion et culture connaissent un regain d’activité. La religion chrétienne se développe et l’Église s’affirme comme force d’interposition entre les seigneurs.

Faible sous Hugues Capet, le pouvoir royal s’affirme dans le royaume de France avec de puissants souverains comme Saint Louis, Philippe Auguste et Louis XI, qui étendent le domaine royal. Une guerre de cent ans va opposer la France et l'Angleterre, jusqu’à ce que Charles VII et Jeanne d’Arc y mettent fin. Dès le milieu du XVe siècle, la Renaissance marque le début de la fin du Moyen Age.

Effectuez une recherche parmi nos centaines d'articles, ou bien parcourez notre sélection ci-dessous !




vinkings-canada-280x184Les Vikings ont bien découvert les amériques en premier, cinq cents ans avant Christophe Colomb. Vers l'an mille, des Islandais établis au Groenland ont abordé les rivages de l'Amérique du Nord, nommant les terres recontrées Vinland. Deux sagas rapportent ces faits : d'une part la saga d'Erik le Rouge et d'autre part la saga des Groenlandais et de Leif Erikson. Des découvertes archéologiques récentes réalisées au Canada corroborent ces récits.

545px-blason_abbaye_cluny.svgL’abbaye de Cluny et l'odre de Cluny sont l’une des institutions religieuses les plus importantes du Moyen Age occidental, et leur influence s’étend bien au-delà de la sphère de l’Eglise et du monarchisme. La réforme monastique qui suit la fondation de l’abbaye a essaimé jusqu’à Rome, comptant de façon non négligeable dans ce que nous avons appelé les réformes grégoriennes, conduisant à une émancipation de l’Eglise des pouvoirs laïcs.

InstrumentsMoyenAgeMalgré une espérance de vie durant le Moyen Âge qui reste faible, la population européenne a connu du Xe siècle à la fin du XIIIe une indéniable période de croissance démographique. Parler de croissance démographique à une époque marquée par les guerres, la famine et les épidémies peut paraître incongru. Pourtant,  un accroissement de la population qui a stimulé l’activité économique, contribuant tant à l’augmentation de la production agricole ou artisanale qu’à un essor des villes et du commerce...

Tapisserie Bayeux Une célèbre broderie longue de soixante-dix mètres célèbre la conquête en 1066 de l'Angleterre par Guillaume le conquérant, duc de Normandie, arrière-arrière petit-fils de viking. Aussi bel ouvrage d'art qu'instrument primitif de communication politique, la "Tapisserie de Bayeux" raconte une fabuleuse épopée. Ce que la tapisserie ne raconte pas, ce sont les origines du futur monarque anglais. Car avant de devenir duc, conquérant puis roi, Guillaume fut d'abord un descendant de ces illustres hommes du nord de l'Europe que l'on nommait vikings.

table_seigneursDivisée en trois ordres, la société médiévale comprend les bellatores (les nobles) les oratores l'ordre des religieux et les laboratores qui sont ceux qui travaillent. Chacun de ces groupes est soumis à des normes alimentaires précises selon le rang social auquel il appartient. Cette conviction, restée immuable durant tout le Moyen Âge, stipule que nourritures et boissons ainsi que la façon de les consommer se doivent d'afficher aux yeux de tous le statut occupé par chacun. Le ''mangeur'' du Moyen Âge est par le fait contraint de suivre un modèle d'alimentation et ne peut en déroger sous peine d'être accusé de faire « péché de bouche », voire d'encourir une sanction.

Zeng-He-Portrait-213x300Le 11 juillet est le jour de la mer en Chine, commémorant le départ de la première expédition en 1405 du Grand amiral Zheng He en Océan indien. Le 26 avril 2017, la Chine a lancé son second porte-avions chinois. Le 14 mai 2017, le Président Xi Jinping a invoqué les expéditions pacifiques de Zheng pour promouvoir devant les dirigeants du monde le modèle harmonieux de codéveloppement des Nouvelles routes de la soie. Puissance maritime, diplomatie économique et soft power participent de la même ambition : jouer d'égal à égal avec l'autre superpuissance, les Etats-Unis.

trouvere1Un des aspects particulier de la musique du Moyen Âge en France s'épanouit dans l'art des trouvères et des troubadours, art profane entièrement monodique, alors que la musique chrétienne de l'époque s'oriente progressivement vers un art polyphonique. Depuis un passé immémorial, ces compositions mélodiques se propagent, célébrant le plus souvent la nature, l'histoire, l'amour ou les métiers. Parfois accompagnés de danse, ils présentent tous une simplicité charmante et une réelle fraîcheur de sentiments. Mais il faut arriver au IX e siècle pour voir apparaître en grand nombre des créations non religieuses qui expriment le désir d'élargir le domaine de l'art.

tournois jeux armesSports préférés des nobles au Moyen Âge, les tournois connaissent dès le XIIe siècle une vogue extraordinaire en France avant de se propager en Allemagne et en Angleterre. Jeux de guerre à l'origine, ils se transforment en spectacle. Il s'agit de simulacres ritualisés de combats violents entre deux équipes en rase campagne et plus tard de joutes opposant les chevaliers se mesurant par paires au cours de fêtes chevaleresques, donnés au XIVe siècle « en l'honneur des dames », au cours de cérémonies, mariages princiers et autres réceptions...

Templiers_livres_au_bucher_British_Library_Royal_20_C._VII_f.48r_fin_du_XIVe_siecleConsidérée comme l’un des traits les plus choquants du Moyen Âge, l'inquisition médiévale a souvent été définie comme un outil de régression mentale réprimant le progrès intellectuel. Perçue comme le symbole de l’obscurantisme religieux et de tous ses excès, persécutant sans relâche les cathares, cette institution apparaît être l’objet d’une véritable légende noire notamment en raison d’un amalgame avec l’Inquisition espagnole de l’époque moderne. Pour autant, cette vision provient principalement de l’anticléricalisme des Lumières du XVIIIe siècle et de la IIIe République du XIXe siècle. Un mythe s’est alors façonné et semble aujourd’hui plus que jamais toujours à l’œuvre alors que les récentes recherches historiques dévoilent un tout autre point de vue. Qu’en est-il réellement ?

accouchementL'enfance semble être absente des représentations du Moyen Age. Et pourtant. L'iconographie médiévale est riche en enseignements. Il suffit presque d'ouvrir un manuscrit médiéval dans n'importe quelle région, de regarder attentivement une fresque ou encore de contempler des sculptures pour se rendre compte que l'enfant est partout. Simple spectateur, on le retrouve également au centre de nombreuses compositions. Les auteurs de l'époque médiévale en sont conscients. Contrairement à ce qu'écrivait Philippe Ariès, le Moyen Âge est une époque où l'enfant est au centre des attentions.

cuisine-medievaleLa cuisine médiévale, bien que différente de notre cuisine actuelle et contrairement à ce que l’on peut penser, est tout en finesse, légèrement acidulée, haute en couleur, épicée et non grasse. La plupart des sauces accompagnant les volailles et les poissons sont plutôt acides (vin, vinaigre, verjus), et l’aigre-doux est très prisé en rajoutant du sucre, du miel ou des fruits...

chute constanntinopleLa date de 1453 est souvent citée comme la fin du Moyen Âge (au lieu de 1492). En effet, le 29 mai signe la fin de l’Empire romain d’Orient, avec la chute de sa capitale Constantinople sous les coups des Turcs ottomans. Quelles ont été les circonstances de cet événement, et ses conséquences ?

jrusL'histoire des croisades peut être considérée comme une véritable épopée, passionnante pour une foule de raisons : ce pèlerinage guerrier s’effectue dans un contexte plus global d’expansion de l’Occident, dû d’abord à un essor démographique, puis économique ; c’est aussi une période d’affirmation progressive des pouvoirs royaux, et la volonté de certains seigneurs d’aller guerroyer et s’enrichir ailleurs…C’est enfin, évidemment, l’importance croissante de l’Eglise sur les sociétés, dans la droite ligne des réformes grégoriennes, et la concurrence avec les pouvoirs politiques mais aussi les autres religions : le christianisme byzantin, et bien entendu l’islam. Ces «guerres saintes» sont donc bien plus qu’un «choc de civilisations», ou de religions, et elles vont durer 200 ans…

couronnement baudoin IVFils du roi de Jérusalem Amaury Ier, Baudouin IV succède à son père de 1174 à 1185. Son règne est marquant à plus d’un titre : d’abord grâce à Baudouin IV lui-même, très tôt atteint de la lèpre, mais qui parvient avec courage et une certaine habileté politique et militaire à tenir le royaume pendant plus de dix ans ; par le contexte ensuite, un royaume de Jérusalem assiégé, qui doit faire face à la montée en puissance de Saladin. La fin tragique de Baudouin IV, mort à vingt-quatre ans, précède symboliquement le destin de la Jérusalem franque et du royaume latin dans son ensemble.

saladinSaladin...Un nom entré dans la légende, tant en Occident qu’en Orient, et qui draine avec lui tout un tas d’autres figures et lieux mythiques et de grands événements historiques : Richard Cœur de Lion, Jérusalem, les Croisades, Hattin, les Assassins,…Un nom qui est aussi associé très souvent à des qualités humaines exceptionnelles, que même chez ses adversaires d’Occident on n’a pas hésité à qualifier de « chevaleresques ». Mais qui était vraiment Saladin, et surtout comment s’est construit (et s’est-il lui-même construit) son destin ? Pourquoi et comment est-il devenu une légende en Occident chrétien et un mythe dans le monde arabe ?

remedes_moyen_age01Pendant mille ans, la médecine du Moyen Âge s'est peu à peu enrichie de connaissances et de découvertes, avec des phases contrastées d'essor et de stagnation. Innombrables et extrêmement variées, certaines préparations médicinales tentantes par leur douceur et leur efficacité sont encore utilisées de nos jours. D'autres remèdes sont pleins de paradoxes car science, religion, magie et cruauté se conjuguent pour ceux qui souffrent, causant parfois l'aggravation de leurs maux. Quelques chercheurs éminents ont cependant contribué à la progression du savoir.

MOZARABES

La conquête de la péninsule Ibérique par les musulmans a évidemment créé un « choc » des cultures. Une rencontre entre les populations mélangées de l’Espagne wisigothique et des musulmans en pleine mutation avec « l’intégration » des Berbères aux déjà très divers Arabes. Comment alors le nouveau pouvoir allait-il gérer son statut de minorité, pour ensuite le transformer en majorité par une arabisation et une islamisation de la société andalouse ? Comment les anciennes minorités allaient-elles réagir ?

maureL’histoire de l’Espagne musulmane - Al Andalus - véhicule tout un tas de clichés, voire de fantasmes ; elle est en fait mal connue, en France mais pas seulement puisqu’en Espagne les débats historiographiques continuent également, exacerbés par les particularismes régionaux. Quelle fut donc l’histoire de cette si fascinante « Al Andalus », dont le nom même est mystérieux ?

352px-Palais_XV_0001A partir de 1309,  le pape Clément V s’installe en Avignon, normalement provisoirement, dans le contexte de la rivalité entre la papauté et le roi de France Philippe le Bel et de la crise des Templiers. Pourtant, la présence des souverains pontifes dans la ville durera finalement plusieurs décennies, jusqu’au Grand Schisme d’Occident, qui éclate en 1378. La Cité des Papes sera entre temps devenue une cour renommée pour son mécénat, attirant les plus grands lettrés et artistes de son époque.

rue_moyen_age4Si l'accès à l'eau courante et l'hygiène corporelle étaient une préoccupation majeure du monde romain de l'Antiquité, il en était tout autrement au Moyen Age. De même, si le mot pollution existait peu dans le vocabulaire médiéval, aussi surprenant que cela paraisse, il eût été approprié... Les représentations urbaines du Moyen Âge, iconographies, œuvres de maître, gravures, tapisseries et sculptures nous montrent des rues aux pavés luisants de propreté bordées de maisons bien alignées. La réalité de l'époque est très différente. 

foireIl existe une grande diversité de modes de travail au moyen-âge : du labeur fourni par les esclaves puis par les serfs au travail domestique ou salarié des valets et des compagnons, en passant par les corvées fournies par les paysans à leurs seigneurs, se développent les multiples petits métiers de l'artisanat révélés par les textes administratifs et financiers, mais aussi par les peintures, les sculptures les vitraux, les enluminures. L'approche des découvertes de ces métiers permet de pénétrer au cœur d'une société en mouvement toujours en quête de nouveaux savoirs et de techniques d'expérimentation.

livre_ma5Depuis le Moyen Âge, l'histoire du livre est liée à notre civilisation occidentale, l'écrit étant indispensable à la transmission de la culture. Les bibliothèques Européennes renferment une grande part de notre patrimoine culturel et artistique, auquel l'avènement du christianisme a largement contribué en donnant au livre une aura sacrée. Grâce au travail lent et laborieux des scribes et au talent des enlumineurs, la passion du livre, objet rare et précieux, est donc bien un legs du Moyen Âge. Les lieux de cette création, leur déplacement des monastères aux villes a fait évoluer le rapport livre-lecteur vers de nouvelles utilisations.

Les_epoux_giovaniQuelle était la place des femmes au Moyen Age dans la société médiévale ? Celle-ci se déclinait suivant la diversité des âges et des positions sociales, suivant la place occupée dans la famille, au sein du couple par rapport à la sexualité, et au rôle primordial de la maternité. De la petite-fille à la grand-mère, de la paysanne à la moniale en passant par la gente dame, c'est tout un univers méconnu que l'on redécouvre depuis peu.

papesse1A la fin du Moyen Age, une curieuse rumeur circule en Europe : une femme aurait occupé le trône pontifical entre l’an 855 et l’an 858 sous le nom de Jean VIII l’Angélique. Jusqu'au XVIe siècle, l’Église n’y apportera aucun démenti, avant de se raviser et de réfuter l’existence de cette encombrante et bien peu apostolique Papesse Jeanne.

1 Détail le rusticanSi les sources iconographiques ne sont pas négligeables dans l'étude du jardin médiéval urbain, il s'agit en majorité d'images prestigieuses destinées à une élite, représentant des jardins princiers ou de personnes fortunées, comme l'illustration du Palais de l'île de la Cité et de ses jardins dans les Très Riches Heures du Duc de Berry. Pour une étude des jardins plus modestes détenus par la plupart des citadins, il est utile de se tourner vers les les sources textuelles ; comme le Ménagier de Paris, un texte narratif dans lequel est décrit un jardin parisien ; les documents d'archives mentionnant des jardins, les sources archéologiques, et de s'intéresser à la toponymie urbaine.

ainsi03La femme ne peut être l'égale de l'homme : en témoigne ce corps qui suscite l'incompréhension ou même le mépris car l'idée de l'infériorité de la femme est implantée dans les mentalités suscitant dégoût et mépris partagés par les clercs et les laïcs. Les œuvres d'Aristote (322-384) arrivées en occident, contribuent à établir que la femme est un ''mas occasionatus'' un mâle manqué ou mutilé. La femme étant descendante d'Eve elle porte la responsabilité du péché originel.

tristan iseult dagliDe la publication des bans à l'acte charnel, l'église cherche à régir très strictement dès 1181 l'union des époux depuis l'instauration du sacrement du mariage. Mais que se passait-il en réalité dans les coulisses du dit mariage ?

eglise en bois debout de Roskilde « La mission (évangélique) par échanges culturels, puis par la parole, puis par l'épée » (1). Cette phrase résume en substance l'ensemble des procédés qui ont permis l'évangélisation de ceux que les chroniqueurs latins nomment les Nortmann, les peuples établis au delà de l'empire carolingien au nord, c'est-à-dire la Scandinave. Cette appellation regroupe les peuplades qui vivent dans ce qui est aujourd'hui le Danemark, la Norvège, la Suède et l'Islande (2).

pelerins ma« Tous les vrais chrétiens devraient avoir grand dépit de ce que Jésus-Christ était ainsi déshérité par leur abandon, et son pays livré à ses ennemis ». Lorsque Urbain II s'exprime le 27 novembre 1095 au Concile de Clermont en faveur d'une action militaire en Orient, son but est de libérer la terre du Christ et secourir les « frères d'Orient ». Le pape déplore les guerres que se livrent les chrétiens et se montre extrêmement critique envers la chevalerie. Il insiste sur le fait qu'elle doit, dés à présent, se mettre au service du Christ. La mentalité occidentale de l'époque, très fortement empreinte de religion voit la Terre sainte, le lieu où Jésus vécut et mourut, comme une région chrétienne par nature. La croisade apparaît donc comme une « reconquête » d'un espace géographique borné par les pas du Christ.

Depart croisade2La notion de voyage, au sens où nous l'entendons aujourd'hui du déplacement d'une personne vers une région éloignée est un phénomène original au Moyen-Age. On confond les termes de viator et de peregrinator pour nommer le voyageur, sans pour autant décrire le motif de son déplacement. On désigne par là ceux qui empruntent la via, la voie terrestre pour se déplacer d'un endroit à un autre. On préfère parler de peregrini, de ''pèlerin'' pour qualifier celui qui prend part à la Croisade, ou de Hierosolymitani, nom usuel donné à ceux qui vont à Jérusalem. Les acteurs directs de cette expédition s'appellent eux-mêmes ainsi, le terme de croisade n'existant pas encore (1).

c croisade7 damiette1Dans un discours prononcé par Jean Paul II au cours de la journée du pardon de l'année sainte 2000 : « Nous ne pouvons manquer de reconnaître les infidélités à l'Evangile qu'ont commises certains de nos frères, en particulier au cours du second millénaire. Demandons pardon pour les divisions qui sont intervenues parmi les chrétiens, pour la violence à laquelle certains d'entre eux ont eu recours dans le service à la vérité, et pour les attitudes de méfiance et d'hostilité adoptées parfois à l'égard des fidèles des autres religions ».  Dans son allocution, Jean Paul II assume au nom de l'Église Catholique la responsabilité des croisades qu'il qualifie d' « infidèles » en référence aux textes bibliques...

Joueur de vielle Cantique de Santa Maria vers 1300Du chant du moine, louant Dieu six-huit heures par jour aux improvisations d'un trouvère ou d'un troubadour, la musique rythme par son omniprésence le quotidien de la société médiévale tant dans la vie collective que privée. Pour autant, le Moyen Âge n'a pas pensé la musique, il a pensé selon la musique, vue comme une clef de voûte de la société chrétienne en Occident. Il en découle une conception philosophique héritée de l'Antiquité gréco-latine, adaptée au christianisme par les Pères de l'Église faisant de la musique tant un art qu'une science mathématique, philosophique et divine contribuant par son harmonie à l'ordre du monde.

Bataille de PoitiersLa bataille de Poitiers est encore souvent considérée comme le premier contact entre les musulmans et les Francs. Un contact guerrier, qui aurait conditionné la suite des rapports entre les deux mondes. C'est la logique du « choc des civilisations » de Huntington. A l'inverse, se répand l'idée que cet affrontement cacherait une « rencontre » entre les deux civilisations, à l'image du mariage entre la chrétienne Lampégie et le Sarrasin Munnuza. Entre histoire, mémoire collective et légendes, qu'en est-il vraiment de la présence musulmane en France au Moyen Âge ?

Chèvrefeuille (XVe)Au Moyen Âge, l'imaginaire fait partie intégrante de la réalité. Le monde d'alors ne saurait se penser autrement. Au sein de ce panorama à la fois réel et merveilleux, le végétal tient une place majeure dans différents domaines. Que ce soit d'un point de vue politique, héraldique, littéraire ou matériel, le monde végétal est partout. Souvent, comme presque partout au Moyen Âge, les Écritures viennent justifier certains choix et donner corps aux mises en scènes de telle ou telle fleur, plante ou structure végétale.

fete moyen age lomenechVivantes évocations d'un Moyen-Age festif, les extravagants ''entremets'' de la cour de Bourgogne, les « esbatements » multiples de la rue, les folies de carnaval ou les tournois des seigneurs nous parlent de célébrations politiques, de festivités liées aux fêtes religieuses et profanes ou de réjouissances de la vie privée. La plupart de ces manifestations s'inscrivent dans un calendrier liturgique et agraire. Depuis la nativité jusqu'à l'épiphanie se succèdent les mascarades de la fête des fous et de l'âne. L'allégresse de Pâques est célébrée par des danses ecclésiastiques et tableaux mimés, alors que le mois de mai abonde en jeux seigneuriaux et populaires honorant le « doux temps gai ». Les divertissements ne manquent pas, aussi bien parmi le peuple que dans les cours princières (La Fete au Moyen Age, de Gérard Lomenec'H, éditions ouest-France).

 

Steuben - Bataille de PoitiersL'incroyable réussite des conquêtes islamiques pourrait laisser croire que les Arabes étaient tous unis derrière les différents califes. Pourtant, c'est très rapidement le contraire qui se produit. Dès la guerre de la Ridda, on a vu que le jeune Etat en construction, suite à la mort de Muhammad, avait dû combattre des rébellions au cœur même de la péninsule Arabique. Ce n'est rien en comparaison de ce qu'il advient quand il s'agit de donner des successeurs au Prophète, et notamment après la mort du premier d'entre eux, Abû Bakr. Peu à peu, l'Islam tombe dans la fitna, et les conquêtes finissent par s'essoufler...

cavalierarabeParties de la péninsule Arabique, les armées musulmanes ont, en quelques années, conquis une bonne partie du Moyen Orient, de l'Irak à l'Egypte, en passant par la Syrie. Pour cela, elles ont battu les deux empires les plus puissants de l'époque : les Byzantins et les Perses sassanides. Si les premiers ont finalement résisté et ralenti l'avancée arabe, les seconds ont disparu en tant qu'Etat et dynastie ! Comment expliquer ces succès ? Et comment étaient vus les conquérants par les populations locales ?

cavaliers arabesEn un peu plus d'un siècle, parties de la péninsule Arabique, les armées islamiques ont conquis tout le sud du bassin méditerranéen, et une bonne partie du Moyen Orient. Au milieu du VIIIe siècle, l'empire musulman s'étendait de l'Espagne aux rives de l'Indus. Cette réussite est l'un des grands mystères de l'histoire, et continue de provoquer débats et fantasmes. Tout ne fut pas si facile pour autant, et les conquêtes ont rapidement montré les divisions au sein même de l'Islam. Quant aux populations conquises, leur réaction fut bien plus complexe qu'on le pense souvent.

tournoi mdival

A partir du XIe siècle, outre le nombre d'honneurs et la position qu'il occupe auprès de son souverain, le prestige d'un aristocrate se mesure également en fonction du nombre de domaines dont il dispose. De plus, plus les terres sont dispersées dans l'espace, plus il y a de chances qu'il s'agisse d'un aristocrate de haut rang. Le pouvoir s'exerce de manière directe au sein même des domaines. Déjà, à l'époque mérovingienne s'élabore un nouveau mode d'exploitation.

aristocrates caroligiensEcrire l'histoire d'un « groupe » social sur une période aussi vaste que le Moyen Age parait être impossible et chose vaine. En effet, il n'existe pas plus « d'aristocratie » médiévale que de « paysannerie » médiévale dont on pourrait prétendre livrer une définition qui résiste au temps et à l'espace. Il y a donc des « aristocraties », comme il y a des « paysanneries », éparpillées en différents lieux à des moments différents.

crmonieAvant de commencer l'étude du sujet, il convient d'effectuer quelques précisions. Le thème de la féodalité est vaste. Ici, nous nous proposons d'étudier le contrat vassalique, largement pratiqué durant cette période. Mais, comme ce sujet est lui-même étendu, nous avons dû opérer des choix et écarter certains éléments - certes importants - mais non essentiels à la compréhension globale. Ainsi le terme de « bénéfice », les liens de vassalité multiples, les cas particuliers ou encore la définition de ce qu'est un « fief », ne seront pas abordés. Le but de cet exposé est simple. Nous voulons donner une vision la plus claire possible du contrat vassalique, en ne retenant que les aspects les plus « visibles ».

olegOleg le Sage, mort en 912, est prince de Novgorod et de Kiev. C'est un seigneur rus', un Varègue, de la dynastie des Riourikides. La chronique de Nestor, connue également sous le nom de « Récit des temps passés », rédigée au XIIe siècle par des moines orthodoxes, raconte les premières années de la construction de l'état rus' de Kiev, tout au long de la « Route des Varègues aux Grecs », route reliant la Baltique à la Mer Noire et Constantinople, en empruntant notamment les cours de la Lovat et du Dniepr.

Evariste-Vital Luminais - Pirates normands au IXe siècleHásteinn, chef viking, né en 810, est un célèbre chef viking qui mena des expéditions dans tout le royaume franc, en Espagne et jusqu'en Italie. Il est devenu un personnage quasiment légendaire ; à partir des années 860, le mythe semble se substituer à la réalité quant à certaines de ses expéditions. La prise de Luna, ville d'Italie aujourd'hui disparue, située à l'embouchure du Magra, à quelques kilomètres de Carrare en Italie, fait partie, ainsi, de ces « Histoires ».

fibule vikingLa société scandinave est composée de trois classes, évoquées dans la Rìgsþula, poème eddique composé au Xè siècle : viennent d'abord les esclaves (þræll), puis les hommes libres (bændr), enfin les rois (jarls). La famille (aett, kyn), qui inclut en plus des consanguins, les concubines, les amis proches, les frères jurés, les parents adoptifs, les pauvres en charge de la maison, est la cellule de base de la société scandinave, cellule dans laquelle chacun dépend à des niveaux divers, du chef de famille (húsbóndi) et de sa femme (húsfreyja).

imagedrakkarL'origine du mot viking est multiple : les anciens Scandinaves appelaient « víkingar », ceux d'entre eux qui partaient en expéditions guerrières par-dessus les mers tandis que l'expression « fara í víkingu » - partir en expédition - est courante dans les sagas. Mais le terme viking peut également être rapproché avec le mot « vík » qui désigne la baie, avec le verbe « vikja » qui signifie courir des bords ou encore avec le latin vicus, le village.

saint-sepulcreConstruit au IVe siècle par la volonté de l'empereur Constantin et de sa mère Hélène sur l'emplacement de la grotte où aurait été déposé le corps de Jésus de Nazareth, l'église du Saint-Sépulcre est l'un des lieux les plus sacrés du christianisme. Patiemment entretenu et agrandi par les successeurs de Constantin, devenus après la chute de Rome les empereurs byzantins, visité par des milliers de pèlerins, le Saint-Sépulcre entre avec le VIIe siècle dans une période plus troublée. Dès lors, son histoire est étroitement liée au contexte agité de la région, et plus particulièrement celui de la ville qui le recueille, Jérusalem.

Boucherie_medievale_XIVe_siecleAujourd’hui, les crises sanitaires – vache folle, fièvre aphteuse, grippe aviaire – des filières de la viande donnent à s’interroger sur les réglementations de la chaine alimentaire. Pour autant, ces interrogations ne sont pas nouvelles. En effet, dès le Moyen Âge, la peur du malsain et du corrompu amena l’Occident à mettre sous surveillance et à légiférer sur l’alimentation, tout particulièrement sur la viande afin de prévenir tout risque potentiel. Lors du récent scandale de la viande de cheval, les médias parlèrent de « tromperie digne du Moyen Âge » mais qu’en était-il des règles sanitaires de l’époque ?

mdival_1Voici quelques recettes typiques du Moyen Âge, extraites des célèbres ouvrages comme « Le Viandier de Taillevent », « Le Mesnagier de Paris », « A la Table des Seigneurs, des moines et des paysans du Moyen Age » d’Eric Birlouez ainsi que de « la Cuisine du Moyen Âge » de Brigitte Racine. Elles permettront de composer un menu complet tel qu'il pouvait être servi à l'époque médiévale.

c_vierge_eleousa_bfL'île de Chypre, déjà importante pendant l'Antiquité, devient un enjeu majeur durant le Moyen Âge. La richesse de l'histoire de Chypre se nourrit des différentes influences importées par ceux qui la conquièrent, même partiellement, mais l'identité chypriote demeure forte et originale, tout en étant toujours très « byzantine ». Dans la première partie du Moyen Âge, c'est entre Byzance justement et les califats que l'île balance, puis au cœur des croisades elle devient un Etat latin, refuge des derniers croisés après la chute d'Acre, avant que Venise ne s'impose, à l'aube de l'époque moderne.

claire2En 2012 l’Ordre des Pauvres Dames, dites Clarisses, fête ses 800 ans d’existence. L’occasion pour nous de revenir sur la vie de la jeune adolescente italienne Chiara Offreduccio di Favarone qui à l’exemple de Saint François d’Assise fonda un ordre monastique au XIIIe siècle. Elle entraina par son exemple les femmes de la noblesse d’Assise et jusqu’à la princesse de Bohême qui préféra l’imiter plutôt que de vivre dans le luxe qui lui assurait les propositions de mariage qui lui étaient faites par l’empereur… Huit siècles plus tard, plus de 15.000 sœurs continuent de suivre la règle de celle que l’Église catholique a canonisée sous le nom de Sainte Claire, fêtée le 11 août.

chrtiensislam1La question des rapports entre l’Europe (l’Occident latin ici) et le monde musulman (l’Islam) continue, plus que jamais, de provoquer des débats. Continue, car ils ne sont en effet pas nouveaux, loin de là. En ne remontant qu’à la première moitié du XXe siècle, il suffit d’évoquer la thèse d’Henri Pirenne dans Mahomet et Charlemagne (1936). Nous ne trancherons pas de débat historiographique ici, mais nous essayerons de savoir quand et comment se sont rencontrés ces deux « civilisations », et quelle fut la nature de leurs rapports, de la naissance de l’islam jusqu’au règne de Charlemagne.

bataille_azincourtLe terme même de chevalerie évoque à nos esprits tout un univers onirique et fantastique qui nous parle de dépassement de soi, d'honneur, de fidélité, de gratuité et de courtoisie dont la littérature, puis le cinéma se sont largement fait l'écho. Monté sur un puissant destrier, coiffé du heaume et caparaçonné d'acier, le chevalier, maniant l'épée « d'estoc et de taille » arbore fièrement ses couleurs. Belle, loyale, vaillante et courageuse, la chevalerie témoigne encore aujourd'hui de ce que fut réellement le Moyen Âge.

LXImedailleS’il est un domaine auquel Louis XI n’est pas associé en général, c’est bien celui des arts. Le roi de France (1461-1483) est le plus souvent vu comme un politique très habile, voire retors et pour certains tyrannique. Son image est loin de celle d’un prince mécène à l’italienne, ou même du bibliophile Charles V (roi de 1364-1380). Pourtant, contrairement à ce qu’a pu affirmer Jean Favier dans sa biographie du souverain, il semblerait bien que Louis XI se soit intéressé aux arts, mais dans la logique de sa façon de gouverner : pas par goût, par intérêt politique.

338px-Escut_de_Catalunya_apuntat.svgRégion à cheval entre la France et l’Espagne, la Catalogne historique est marquée par une culture très forte forgée par une histoire singulière, où la volonté d’indépendance s’est toujours affirmé. Des razzias musulmanes à l’empire méditerranéen formé avec l’Aragon, en passant par la Marche créée par Charlemagne, jusqu’au tournant décisif du XVe siècle et le rapprochement avec la Castille, voici l’histoire, trop méconnue en France, de la Catalogne médiévale.

220px-kievskaya_psaltir_kinocefalContrairement aux idées reçues, l’homme du Moyen Âge se montre curieux du monde, et il commence à l’explorer vraiment dès le XIIIe siècle (et même un peu avant pour les voyageurs musulmans). Cependant, il a déjà en tête une imagerie inspirée non seulement des récits des Anciens, mais aussi de la littérature où les merveilles sont très présentes. Ainsi, quand l’homme médiéval part en voyage dans des contrées inconnues, sur qui ou quoi s’attend-il à tomber ? Et comment sa vision du monde change-t-elle grâce à ses voyages ?

polo-kamikaseLe voyage est souvent associé en histoire aux grandes explorations, et en particulier aux Grandes découvertes. Celles-ci sont censées être la rupture entre l’époque dite moderne qui s’ouvre, et un Moyen Âge qui aurait été fermé sur lui-même. Pourtant, le voyage fait bien partie intégrante du Moyen Âge, mais il y est associé très souvent à la littérature, et surtout aux merveilles que celle-ci décrit comme peuplant les contrées inexplorées. Et c’est le cas tant en Occident chrétien qu’en Islam.

500px-flag_of_the_kingdom_of_naples.svgEn France, les guerres d’Italie ne sont finalement connues que par la célèbre victoire de François Ier à Marignan, dont tout le monde se rappelle la date (1515, Marignan) sans souvent savoir à quoi elle correspond vraiment. Pourtant, les enjeux de ces guerres ont été très importants dès la fin du Moyen Age, pour la France et l’Italie, mais aussi dans les relations internationales. La situation en Italie centrale et septentrionale a eu son importance, avec l’apparition des seigneuries et des condottieres, et les rivalités entre cités ; mais finalement tout commence peut-être dans le royaume de Naples…

bataille_beneventL'Italie de la fin du Moyen Age est connue en France pour nous avoir transmis la Renaissance, suite aux guerres d'Italie de Charles VIII, Louis XII et surtout François Ier. Mais dans le détail, on ignore trop souvent une situation complexe, issue du système des communes et de la division de l'Italie, mais aussi des influences étrangères comme l'Empire et l'Espagne. Pour comprendre les guerres d'Italie et les enjeux politiques du XVIè siècle, il faut donc remonter un peu en arrière dans le temps.

guillaumeii couronnEn Italie du Sud et en Sicile, bien loin des tourments de Bohémond et Tancrède en Terre sainte, Roger II s’est fait roi avec l’appui du pape. Il a étendu son influence au-delà de la péninsule et de la grande île, jusque sur les côtes de l’Ifriqiya. Mieux, le Normand a fondé un régime original, influencé tant par ses origines personnelles que par les cultures locales, grecque et musulmane. Ses successeurs ont-ils été à la hauteur ?

545px-armoiries_bohmond_dantioche.svgLes Normands ont assis leur domination sur l’Italie du Sud, puis sur la Sicile. Ils ont été jusqu’à menacer l’Empire byzantin lui-même, pillant la Grèce et maraudant jusqu’aux alentours de Constantinople. Mais l’histoire des Normands avec l’Orient, et la Terre sainte en particulier, a des racines profondes, avant même la Croisade ou les raids de Guiscard et Roger II…

rogerIIILa conquête de l’Italie du Sud et de la Sicile s’est étalée sur presque un siècle. Les Normands eux-mêmes, les Hauteville en tête, n’auraient jamais imaginé comment de simples mercenaires, ils auraient pu devenir des seigneurs à part entière, assez puissants pour tenir le pape dans leur main et menacer jusqu’à l’empereur byzantin. Mais plus encore que la conquête, c’est par la création d’un royaume original que l’aventure normande en Méditerranée s’est illustrée.

robert_guiscardLes Normands sont en quelques décennies passés de simples pèlerins à mercenaires, puis de mercenaires à seigneurs dans le Sud de l’Italie. Cette installation normande, inattendue et marquée tant par l’habileté politique des barons que par la violence dont ils pouvaient faire preuve, est décisive pour l’histoire de la Méditerranée médiévale. Elle ouvre une ère qui va voir la création d’un modèle original, d’ambition impériale, marqué par les cultures qu’il a soumises. Mais d’abord place aux conquêtes…

Tancrede_et_ses_filsL’aventure des Normands en Méditerranée est originale à plus d’un titre : comment des pèlerins, descendants des terribles Vikings, venus du jeune duché de Normandie ont pu devenir des mercenaires, puis des conquérants, de la Sicile à la Terre Sainte, avant de fonder des Etats aux caractéristiques inédites, mélangeant les influences latines et orientales ?

femme

Le corps est une donnée capitale, que ce soit pour nous, à l’heure d’aujourd’hui, mais aussi dans l’histoire : il permet de comprendre certains comportements humains, et de les expliquer. Le corps féminin est d’autant plus compliqué à aborder qu’il répond à un manque de sources caractérisé, ou plutôt à des discours qui sont avant toute chose le fait d’hommes eux-mêmes. Dans le cadre de cet article, il s’agit d’essayer de dresser un tableau d’ensemble - et quelque peu généraliste – de la conception du corps féminin au Moyen Âge.

 

sicile1Carrefour de la Méditerranée, la Sicile a accueilli les Phéniciens, les Grecs, les Carthaginois et les Romains. Avec la chute de l’Empire romain d’Occident, elle voit les Vandales fouler son sol avant que les Byzantins, avec à leur tête Bélisaire, général de l’empereur Justinien, ne conquièrent l’île à leur tour. La Sicile est donc à nouveau grecque au moment où se profile la menace musulmane.

c_croisade1_combatEn cette fin de XIIIè siècle, les Etats croisés sont à l’agonie ; l’Occident s’en désintéresse, et les dernières expéditions pour les sauver ont échoué. Parallèlement, les musulmans ont résisté à la furia mongole grâce aux Mamelouks. Ce sont ces derniers qui vont achever les Etats francs et signer ce qu’on considère comme la fin de l’épopée des croisades, symbolisée par la chute de Seant-Jean-d'Acre en 1291.

d_mamelouksHistoire des croisades, 13ème partie. Les Etats latins sont secoués de turbulences politiques depuis le début du XIIIè siècle, mais ils tiennent encore. Cela est en grande partie dû à la faiblesse de leur principal ennemi, les Ayyûbides. Mais ces derniers vont être eux-mêmes menacés par deux dangers, l’un extérieur et l’autre intérieur, ce qui aura aussi des conséquences sur les Etats latins.

templarsignLes croisades étaient des pèlerinages guerriers, et c’est dans cette logique qu’apparaît le concept de « chevalier du Christ ». Mais plus encore que les chevaliers se croisant afin de combattre pour Dieu, c’est bien l’apparition des ordres religieux militaires qui marque l’originalité de la Croisade, en devenant l’un des symboles.

seventh_crusadeAlors que la Croisade était avant tout une entreprise décidée par le pape, les échecs répétés d’Innocent III semblent avoir porté un coup fatal à l’influence de Rome dans le pèlerinage guerrier. La croisade de Frédéric II qui, malgré son excommunication, a tout de même récupéré Jérusalem par traité, en est un bon exemple. Les croisades du futur Saint Louis enfoncent le clou.

al-kamil_muhammad_al-malik_and_frederick_ii_holy_roman_emperorSi le pape Innocent III a été très actif dans l’appel à la croisade, son bilan s’avère plus que mitigé, que ce soit avec celle détournée sur Constantinople, où la Vè croisade qui a échoué en Egypte à cause en partie du légat du pape, Innocent III lui-même étant décédé avant le départ des croisés. Il est alors temps pour les souverains d’Occident de reprendre la main, avec l’un des plus importants d’entre eux, Frédéric II Hohenstaufen.

belagerung_von_damiette_1218L’échec retentissant de la IVè croisade, qui l’a vue être détournée sur Constantinople, donne un très mauvais coup à l’esprit de croisade. Pourtant, interviennent aussi des mouvements populaires, laissant entendre que seuls les humbles peuvent libérer le tombeau du Christ. C’est dans ce curieux contexte, mais aussi celui d’un Orient où Latins et musulmans négocient, que va être lancée la Cinquième croisade.

richard_coeur_lion6 Avril 1199, Chalus. Richard, roi d’Angleterre, duc de Normandie et d’Aquitaine, comte du Maine et d’Anjou vient de mourir de la gangrène. Le fameux Croisé, dont la mère veille sur la lente agonie, était alors en guerre contre l'un de ses vassaux rebelles. La garnison du château de Chalus Chabrol qu'il assiège ne compte tout au plus que 40 personnes (femmes et enfants compris) mais sa défense est animée par deux chevaliers courageux Pierre Brun et Pierre Basile.

vepres_siciliennes

Les 30 et 31 mars 1282, en ce mardi de Pâques, les populations de Palerme et de Corleone se soulèvent contre le roi Charles d'Anjou et ses agents. Le sanglant massacre qui en résulte, reste connu sous le nom de Vêpres Siciliennes. Fait majeur de l'histoire de la Sicile, il est un énième avatar de la compétition de plusieurs familles aristocratiques européennes pour le contrôle de cette ile stratégique.

c_croisade4_flotteLe pape Innocent III, dès 1198, ne tient pas compte des accords entre Richard Cœur de Lion et Saladin, et appelle à une nouvelle croisade pour reprendre Jérusalem. Mais il n’est cette fois pas suivi par les principaux souverains européens, et ce sont des barons qui vont répondre à l’appel et demander de l’aide à la puissante Venise. Ce ne sont pas les infidèles qui vont en subir les conséquences, mais « la deuxième Rome » : Constantinople !

croissaintLa croisade est le plus souvent assimilée avant tout à une guerre sainte. Quelles sont donc les origines de cette notion de « guerre sainte » ? De même, le concept de jihad est considéré comme le pendant musulman de cette conception religieuse de la guerre, accomplie pour Dieu et des objectifs qui seraient justes. Mais le jihad est-il seulement cela, et comment a-t-il été construit dans le contexte des croisades ?

f_bakras1On a souvent tendance à réduire les croisades à un affrontement armé entre deux blocs que l’on définit selon leur religion, une étape dans le long « choc des civilisations » entre Occident et Islam,…Pourtant, comment ne pas imaginer qu’une présence de près de deux siècles des Latins en Orient pourrait avoir aussi créé d’autres types de relations que la guerre, par exemple des échanges économiques mais peut-être aussi culturels ? Comment se passait la cohabitation entre les Latins et les musulmans, et comment chacun voyait l’Autre ?

Les bases coraniques et juridiques de la dhimma posées, il faut insister à présent sur le contexte de son application. En effet, c'est ce dernier qui a le plus conditionné les relations entre musulmans et Gens du Livre, en particulier dans les périodes de persécutions, souvent apparues durant des temps où l'Islam se sentait en danger. Nous pourrons peut-être ainsi, après avoir abordé tant les bases que l'application de la dhimma, sortir des clichés "positifs" ou "négatifs" sur ce statut original à plus d'un titre.

verset du coranLe statut de dhimmi charrie avec lui nombre de fantasmes opposés : certains y voient la preuve d’une grande tolérance des musulmans envers les non-musulmans, allant jusqu’à une idéalisation transposée à la période tout aussi fantasmée d’Al Andalus ; d’autres y voient la preuve d’une volonté des musulmans d’assimiler petit à petit les non-musulmans, les poussant à se convertir pour sortir de ce statut de minorité. Evidemment, c’est bien plus complexe.

c_croisade3_voeu_de_croisadeCela fait presque un siècle qu’Urbain II a lancé la Croisade pour libérer Jérusalem, quand celle-ci est reconquise par Saladin en 1187. Les Etats latins sont affaiblis, le comté d’Edesse a même été détruit et une croisade précédente, pourtant emmenée par deux souverains majeurs d’Occident, a lamentablement échoué. La situation est donc critique quand une nouvelle croisade est proclamée par le pape Grégoire VIII ; commence alors la Troisième croisade, peut-être la plus célèbre, car elle oppose de grands rois d’Occident, dont Richard Cœur de Lion, au déjà légendaire Saladin.

545px-armoiries_de_jrusalem.svgLe motif central de la Première croisade avait été la libération du tombeau du Christ, à Jérusalem. L’importance de la ville, haut lieu de pèlerinage bien avant sa prise en 1099, était centrale pour les chrétiens d’Occident. Il était donc logique que le royaume créé autour d’elle dès 1099 ait été le plus important des Etats latins, et que son souverain ait eu la prééminence (en tout cas en théorie et en volonté) sur les autres princes et comtes. Pourtant, la vie du royaume de Jérusalem n’allait pas être de tout repos, et pas uniquement à cause de la volonté des musulmans de reprendre la ville…

c_croisade2_depart lvii

Les Etats latins ont émergé de la Première croisade, avant même la prise de Jérusalem, avec le comté d’Edesse en 1098. Malgré le départ massif des pèlerins guerriers, désireux de retourner en Occident leur devoir accompli, ces Etats croisés ont subsisté et se sont même consolidés au début du XIIè siècle, avec comme figure de proue le royaume de Jérusalem dirigé par Baudouin Ier. A la mort de celui-ci en 1118, le danger immédiat semble écarté…

CroisadesLe but de la croisade lancée le 27 novembre 1095 par Urbain II a été accompli : Jérusalem et le tombeau du Christ ont été libérés des mains impies des musulmans, et purifiés dans le même temps dans un bain de sang. Le pape est mort la même année, en 1099, probablement sans savoir que le pèlerinage guerrier avait réussi. La croisade des paysans ayant été décimée, il ne reste que les barons et leurs suites pour consolider leur position. Pourtant, il ne semble pas que la motivation soit là pour rester ! La faiblesse des moyens et des effectifs ne va pourtant pas empêcher la création d’Etats latins, issus de cette Première croisade, et dont la dernière place forte ne tombera qu’en 1291…

querelle-des-investituresLes luttes entre la papauté et le Saint Empire romain Germanique ont marqué les XIè et XIIè siècles, mais on peut considérer que leur apogée se tient lors de ce que l’on appelle communément la « Querelle des Investitures ». Le début de ce conflit, dont les racines sont très profondes, peut être choisi à différentes dates, mais généralement on considère celle de l’assemblée de Worms, ce 24 janvier 1076, comme décisive.

La Première croisade a permis la prise de Jérusalem par les Croisés en 1099. Mais le pèlerinage guerrier achevé, beaucoup de combattants s'en sont retournés chez eux. Il fallait pourtant veiller sur les Etats latins, nouvellement créés, et surtout sur les Lieux Saints récupérés pour relancer le pèlerinage vers la Ville Sainte en toute sécurité. Plusieurs ordres sont créés après la Croisade, d’abord par l’initiative de l’Avoué du Saint-Sépulcre Godefroy de Bouillon, qui met en place l’Ordre des chanoines du Saint-Sépulcre. Puis c’est au tour des Hospitaliers en 1113 (même si ses véritables origines datent d’avant la Croisade). Aucun n’est cependant encore ouvertement un ordre religieux militaire.

nefLes cités italiennes, renforcées par la révolution dite « des communes » (qui a favorisé l’émergence des grands marchands) ont assis leur domination maritime en Méditerranée par une habile diplomatie, que ce soit avec les puissance chrétiennes comme en soutenant les croisades et la Reconquista, ou que ce soit avec les Musulmans, n’hésitant pas à aller contre les décisions papales en commerçant avec les Infidèles.

galre_venitienneLe XIè siècle représente un tournant dans l’histoire de la Méditerranée médiévale et des rapports entre Occident latin et monde musulman. C’est le moment où les Chrétiens passent à l’offensive (ou à la contre-attaque) alors que les pouvoirs musulmans se trouvent fragilisés de l’intérieur. La Méditerranée est contrôlée depuis le VIIIè siècle par les Musulmans, y compris au niveau du commerce ; mais les IXè et Xè siècles ont vu l’émergence de nouveaux marchands venus principalement d’Italie et de villes comme Amalfi, puis Gênes, Pise ou Venise.

Pape_Urbain-IIC’est le 27 novembre 1095 que le pape Urbain II tient un concile à Clermont. Cet événement et cette date sont connus pour être le lancement de la Première croisade, épopée religieuse et guerrière qui allait avoir nombre de suites durant les deux siècles suivants, aux conséquences infinies encore jusqu’à aujourd’hui… Mais qui était ce pape, quel était le but de ce concile, et surtout peut-on vraiment parler de début des « croisades » ?