Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)
Histoire de France

henri4La montée en puissance de la France des Bourbons, de la rivalité séculaire avec l'Espagne au nouvel affrontement Franco-Anglais. Apogée et déclin de la société d'ordres, affirmation du principe centralisateur et de la monarchie administrative. 

 
Effectuez une recherche parmi nos centaines d'articles, ou bien parcourez notre sélection ci-dessous !




echecsUne pièce de théâtre…un mélodrame… trois acteurs, trois actes, trois jours ! Les cris et les pleurs du premier, l’angoisse du second…et le triomphe du troisième ! La principale journée du 11 novembre 1630, appelée la Journée des Dupes par Guillaume de Bautru, comte de Serrant fut mémorable dans l’Histoire de France. La reine mère Marie de Médicis y perdit tout son pouvoir, le roi Louis XIII fut perturbé mais réussit à s’affirmer et le cardinal Richelieu sortait vainqueur de cette crise politique.

frondeLa Fronde, que certains ont qualifiée de prémices à la Révolution Française, est une série de révoltes entre 1648 et 1653 se propageant dans l’ensemble du royaume. Révoltes féminines car jamais autant de femmes y ont participé, visant une femme Anne d’Autriche ; révolte du Parlement s’opposant aux réformes de Mazarin dans les domaines de la justice et de la finance ; révolte des Princes mécontents de l’emprise de Mazarin sur la reine. Après cinq années de lutte acharnée, la Fronde s’arrêtera pour cause de contradictions entre les protagonistes ! Mais elle eut comme résultat d’étendre la puissance du ministre et de ramener l’autorité royale absolue .

philippe_de_francePhilippe d’Orléans, Monsieur frère du roi Soleil, neveu de Gaston, père du Régent et comme tous ceux de la lignée des d’Orléans, fut brimé, exclu de la politique et de la guerre. Malgré leur envie de bien faire, leur envie de se battre, ils ne furent que les seconds des grands rois. Les historiens ont fait des comparaisons entre les deux « paires » de frères  Louis XIII et Gaston d’Orléans avec Louis XIV et Philippe d’Orléans : les deux Louis sont des Bourbons, les deux Orléans sont des Médicis…attirés par les choses de l’esprit, sujets aux sauts d’humeur au moindre affront ou vexation !

Pierre-Paul_RiquetA l’âge de 51 ans, où beaucoup de personnes meurent au XVII è siècle, Pierre Paul Riquet entreprend sa « grande œuvre », la construction du canal des Deux Mers reliant l’Atlantique à la Méditerranée. Deuxième grand chantier sous Louis XIV, le futur canal du Midi est classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco en 1996, le plaçant au même niveau que la Grande Muraille de Chine, le Mont Saint Michel ou Versailles. Cette construction fut menée à bien, grâce à la volonté et le talent de Riquet. Qui était cet homme trop méconnu du public ?

Portrait Nicolas FouquetNicolas Fouquet, marquis de Belle-Ile, vicomte de Melun et Vaux, qui voulait devenir « duc de Bretagne et roi des îles adjacentes », invita le roi à Vaux-le-Vicomte, pour l’une des plus belles fêtes de l’époque…Ce fut la goutte d’eau qui « fit déborder le vase »…Louis XIV, jaloux et pour bien montrer qu’il est le Maître, doit réussir un beau coup politique ! Fouquet sera arrêté le 5 septembre 1661, puis jugé.

toilette_versaillesC'est un lieu commun de penser que les gens à la cour du roi Louis XIV étaient sales, que les courtisans s’oubliaient derrière les tapisseries et les recoins du château de Versailles ou encore que l’on se parfumait à outrance pour cacher les mauvaises odeurs corporelles. Ce ne sont que des rumeurs, apparaissant au XIX è siècle avec la naissance de l’hygiène moderne. Mais bien sûr que oui, on s’occupait d’hygiène sous Louis XIV !

4 mousquetairesQui dit d’Artagnan, pense aux Mousquetaires du Roi et la célèbre phrase « un pour tous, tous pour un ». Au départ, Alexandre Dumas immortalise les Trois Mousquetaires dans son roman de cape et d’épée. Se rajoute d’Artagnan, le dernier gascon qui devient le héros noble et chevaleresque. C’est en fin de compte une amitié entre ces hommes pourvus de loyauté et de courage. La légende est née grâce à Courtilz de Sandras et Alexandre Dumas ; sans eux « d’Artagnan n’aurait pas la même réalité ». Mais qui était le vrai d’Artagnan ?

code noir esclaveVu comme le symbole de la traite et de l’esclavage pratiqués par la France, le Code noir (ou « édit sur la police des esclaves »), qui comporte soixante articles, est promulgué en 1685, la même année que la révocation de l’Edit de Nantes, sous le règne de Louis XIV. Etabli par Colbert (même si celui-ci meurt deux ans avant sa promulgation), il vise à fixer le statut juridique des esclaves dans les Antilles françaises. D’autres textes s’en inspirant seront ajoutés pour d’autres colonies, et l’on devrait ainsi parler plutôt de Codes noirs.

louis II de bourbon condéLe Grand Condé, Louis II de Bourbon, pourrait être considéré comme rival de Louis XIV. Amateurs d'art, avec des connaissances en architecture, ils sont tous deux à l'origine de deux châteaux. Rivaux certainement, mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, ils avaient des points et des buts communs : le prestige et le sens du devoir.

Toilette monoAppelée à la rescousse afin de prendre le contrôle de la garde robe de la dauphine Marie Adélaïde de Savoie, une femme de chambre fit son ascension à la Cour jusqu'à réaliser des alliances avec les milieux financier et aristocrate, dont les descendants s'illustrèrent jusqu'à la Restauration. Tel fut le parcours sans fautes de Marie Angélique Poisson, épouse Quentin.

Régiment des Gardes suissesPierre Stoppa surnommé « Stuppa » par Saint Simon, fut un personnage très important de la maison militaire du roi. Suisse du canton des Grisons, il a parfaitement su s'intégrer dans sa patrie d'adoption et tenir sa place auprès du roi, en accédant au prestigieux grade de Colonel du régiment des Gardes Suisses, sans renier pour autant ses origines.

écuries royales vu du chateauL'Académie du spectacle équestre installée dans la Grande Ecurie du château de Versailles, propose des spectacles époustouflants, sur fond de musique baroque du temps de Versailles. Tout cela grâce à Louis XIV qui fit bâtir les Ecuries Royales vers 1680. Revenons sur cette vitrine des chevaux du royaume.

Excuses du 29 juillet 1664 à FontainebleauL'attentat des gardes corses survenu à Rome en août 1662, n'est pas un simple fait divers mais un incident entre la diplomatie française et la garde pontificale corse, entrainant des tensions politiques importantes dues à la mise en présence de puissances considérables. L'affront fait à la Couronne de France se règle par le Traité de Pise, signé le 12 février 1664.

Melle de ChoinCompagne de Louis de Bourbon fils de Louis XIV, dénommé « Monseigneur », elle fut trop caricaturée par le mémorialiste Saint Simon. En reprenant ses termes, « la Choin » est une « grosse fille écrasée, trop grande, trop forte, trop bronzée, très puante et d'une figure dégoûtante ». Et pourtant, la jeune femme a réussi à se faire apprécier du Roi et de Madame de Maintenon ; elle restera une digne et belle figure du XVII è siècle.

henri de sevigneOn parle toujours de Madame de Sévigné, mais point de Monsieur ! C'était un homme bien dans son temps, et comme tous les hommes de cette époque, prêt à en découdre avec le « premier venu », accomplissant quelques exploits à la guerre, et pourvu de quelques maîtresses... car il était de bon ton de tromper son épouse, il était d'ailleurs malséant de ne pas tromper sa femme ! Bref, il a vécu une vie « normale » au XVII è siècle, mais bien courte....

portrait francois bassompierreFrançois de Bassompierre...le beau Maréchal, bien sur ! Tallemant des Réaux dit : « le nom de Bassompierre était synonyme d'élégance et de perfection ». François de Bassompierre est non seulement un homme de guerre courageux, ambassadeur de grande allure, mais aussi un gentilhomme bien dans son temps, avec la rage de vivre (c'est l'époque des Chalais, Montmorency, Cinq Mars), beau, intelligent, joueur, bon « viveur ».

chevalier de LorrainePhilippe de Lorraine, l'âme damnée de Monsieur, de belle apparence et de par son statut de Favori, va manigancer toute sa vie pour obtenir toutes les faveurs et œuvrer pour que Monsieur n'ait confiance en personne, encore moins en ses deux épouses. Certainement bon guerrier, il eut des démêlés avec Henriette d'Angleterre et fut accusé de sa mort ; il s'en prend ensuite à la Princesse Palatine ; pour comble, il initie le fils du Roi au vice italien jusqu'à perdre tous ses biens obtenus et mourir un jour d'apoplexie.

lit_funebre_louisxiiiIl y a 370 ans, « Le Roi est mort, Vive le Roi » venait d’être prononcé. Mais les dernières semaines du roi Louis XIII furent bien occupées, car il lui a fallu penser à sa succession et baptiser son héritier. Déjà bien malade, il sort pour la dernière fois le 15 février 1643 à Versailles, lors d’un souper offert à son frère Gaston après leur réconciliation. Il rentre ensuite à Saint Germain, au Château Vieux pour s’aliter le 21, il ne se lèvera presque plus.

Entre_de_Mademoiselle_de_Montpensier__OrlansUne foule de personnages des plus divers, ont animé à leur façon la Fronde de 1648 à 1653. Les parlementaires ont participé par devoir, les Grands ont agi pour leurs intérêts et ceux de leurs proches, la Reine a subi, enfin les Dames dont l’ascension fut importante au XVI è siècle, étaient obsédées par l’intrigue à tel point que « pour un regard elles changeaient de camp, pour un baiser elles menaient les soldats à la bataille, tout en voulant se réconcilier avec la reine » ! Revenons sur ces grands personnages.

musique_richelieuRichelieu est plutôt connu pour son rôle de Premier Ministre de Louis XIII, mais il fut également un grand amateur d’art. A sa mort, il possédait plus de 20 000 livres et la plus importante collection d’œuvres antiques de France avec 200 bustes et statues. Considéré comme le « patron des arts et de la musique », il a créé notamment l’Académie Française et grâce à lui, la musique profane et la musique sacrée sont à l’honneur dès 1628.

le_notreL’an de grâce 2013 marque les 400 ans de la naissance d’André Le Nôtre, le « Roi des Jardiniers et le Jardinier des Rois ». A cette occasion, Versailles lui rend un hommage particulier dès le 12 mars, avec la création d’un jardin à la française installé sur la place de la cathédrale Saint Louis, un « jardin des senteurs » ainsi que le « jardin des Etangs Gobert », ces anciens étangs qui servaient à alimenter les grandes eaux du château, devenant jardin public, des concerts et des expositions.Quant au site de Vaux-le-Vicomte, dont les jardins firent partie des premiers à être transformés par Le Nôtre, il accueillera une exposition portant son nom. Mais qui était donc le « Jardinier des Rois » ?

louis_XIV_perruqueLa perruque signifiant à l’origine « une longue chevelure naturelle » par opposition aux faux cheveux appelés « perruque feinte » fut le symbole caractéristique de la monarchie des Bourbons jusqu’à la Révolution. Ce simple accessoire vestimentaire eut une longévité vraiment exceptionnelle pendant 150 ans et les barbiers créateurs de perruques furent les artisans de la gloire du Roi Soleil.

congrsLe Congrès est une pratique uniquement française, ayant duré environ 100 ans sous l’Ancien Régime, demandée par une femme en vue d’annuler son mariage pour cause d’impuissance de l’époux. Cette pratique humiliante, réalisée en public, rabaissant les humains au rang d’animaux fut heureusement abolie en février 1677.

Loudun_bcherDans la Vienne, au temps du règne de Louis XIII, dans les années 1630-1634, une affaire a défrayé la chronique, celle dite des « Possédées de Loudun ». Machination politique ? Reste des Guerres de Religion ? Vrai possession ? Sorcellerie ? Le fait est que, sous l’impulsion du Cardinal de Richelieu, Urbain Grandier (le curé) accusé d’être le diable, est mort inutilement sur le bûcher et les possessions n’ont malgré tout pas cessé. Revenons sur cette histoire !

Famine_hiver_1709Parfois, un « air de Sibérie » s’abat sur la France... comme ce fut le cas au temps du Roi Soleil, lors de l’hiver 1709 qui reste dans la mémoire des Français comme le « Grand Hiver », le plus grand froid depuis cinq cents ans et qui s’étalait de fin 1708 au printemps 1710 ! Voltaire disait « le cruel hiver de 1709 acheva de désespérer la nation »… En effet, depuis 1701, la France bataillait aux côtés de l’Espagne, cela lui coutait très cher, de même que les efforts faits par le peuple…alors si les Cieux s’y mettent, la France aura du mal à s’en remettre.

Jules_Hardouin_MansartQui dit « Mansarde » pense Jules Hardouin-Mansart ! oui et non. Ce petit mystère sera expliqué plus loin, mais penchons nous d’abord sur ce « grand patron de l’architecture du Roi Soleil », dénigré bien sur par Saint Simon, mais à l’origine de bâtiments administratifs comme la façade de l’Hôtel de Ville de Lyon, de châteaux tel celui de Dampierre, d’édifices religieux comme l’église Saint Roch à Paris et bien évidemment Versailles.

La_ReynieJusqu’en 1667, la sécurité de Paris dépend de quatre départements faisant office de Police. Grâce à la disparition du lieutenant criminel et du lieutenant civil, Colbert va pouvoir réformer la Police de Paris pour ne faire qu’un seul et unique organisme, à la tête de laquelle Louis XIV installe Gabriel Nicolas de La Reynie, homme fidèle à la royauté, patient, efficace et déterminé. Grâce à lui, Paris deviendra la ville la plus propre d’Europe.

louis_xiv_versaillesSaint Simon écrivait à propos de Louis XIV : « avec un almanach et une montre, on pouvait à trois cents lieues d’ici, dire ce qu’il faisait ». Dans les trois pièces principales du gouvernement : le Cabinet du Conseil, le salon de l’Oeil de Bœuf et la chambre à coucher royale, la journée du Roi était bien préparée et organisée par les officiers prévus à cet effet. Du lever au coucher, il suivait un programme strict et réglé comme une horloge...

Moliere_troupeVersailles fut un haut lieu de réjouissance, voulu par Louis XIV. Il y fit organiser de somptueuses fêtes, ayant toutes un thème et toutes une occasion spéciale ou une raison plus ou moins cachée. Les plus grands artistes et compositeurs s’y sont côtoyés. Ces fêtes furent plus magnifiques les unes que les autres, mais ne durèrent que le temps du règne de Louis XIV.

louisxiv_versaillesParmi les quatre Premiers Valets de Chambre du Roi Soleil, Alexandre Bontemps est resté dans l’Histoire de France pour avoir été le plus renommé, le plus courtois, le plus aimé du roi, mais le plus craint des ministres. Saint Simon, qui n’était pas tendre, a eu ces mots : « homme rare de son espèce, homme du secret domestique, qui sait tout du Roi, de ses habitudes, de sa vie privée, et fait rarissime, ne médit ni ne colporte aucun ragot ».

Ninon_de_Lenclos« Une belle femme qui a les qualités d'un honnête homme est ce qu'il y a au monde de plus délicieux. L'on trouve en elle tout le mérite. » C’est ainsi que s’exprimait La Bruyère à propos de Ninon de Lenclos. Quel beau compliment pour celle qui a défrayé la chronique au Grand Siècle, et pourtant qui fut recherchée dans les salons mondains.

Chalais_executionL’année 1626 fut riche en événements. Richelieu, au pouvoir, doit déjouer entre autres la « conspiration de Chalais » qui est son premier complot. Louis XIII et le cardinal forment le projet de mariage de Monsieur (Gaston, frère du roi) et de Mademoiselle de Montpensier (mère de la future Grande Mademoiselle). Gaston, poussé par son gouverneur Mr d'Ornano, refuse catégoriquement d’épouser cette héritière pourtant si riche. Un parti se crée alors autour de lui : celui de "l'aversion au mariage" et la « conspiration de Chalais » en est la triste fin.

Henri_IV_daprs_le_tlfilmPour la plupart de nos contemporains, le seul nom d' Henri IV évoque instantanément la légende du panache blanc et de la poule au pot. Mais le «bon roi Henri», dont le règne s'étend de 1589 à 1610 était un être jouissif et rustique, courageux et téméraire au combat, grand amateur de femmes et de bonne chère. Dans son excellent ouvrage « Henri IV et les femmes » Marylène Vincent(*) nous en brosse le portrait à travers la personnalité des huit femmes qui, depuis sa naissance jusqu'à sa mort ont influencé en bien ou en mal sa longue existence et ses vingt et un ans de règne.

henriIVLe 14 mai 1610, un homme frustré et convaincu de la portée salvatrice de son geste, monte sur la roue arrière du carrosse dans lequel est alors assis le roi Henri IV et lui assène deux coups de couteau. Comment un homme peut-il devenir parricide - tuer le roi qui est père de ses sujets - et par là porter gravement atteinte à l'inviolabilité de la personne royale ? En quoi et pourquoi Ravaillac jugea-t-il légitime de mettre fin aux jours du roi ? Cet acte, exceptionnel s'il en est, lui valut nécessairement un châtiment exemplaire: rué de coups, torturé, supplicié, jamais pourtant François Ravaillac ne prétendit, comme on eut voulu l'entendre, avoir agi pour le compte d'autrui. Le débat reste entier.