mammouth laineux2Le mammouth, mammifère fossile proche des éléphants, dont les derniers représentants se sont éteints il y a quelques milliers d'années, est représenté sur de nombreuses peintures rupestres de la préhistoire. Certains peuples se sont intimement liés à un animal particulier dont ils tiraient l’essentiel de leur subsistance, qui inspirait leur art et imprégnait profondément leur spiritualité. On a ainsi parlé de civilisation du bison pour les Amérindiens ou encore de civilisation du renne pour les Lapons. Qu'en est-il des Préhistoriques qui firent du mammouth un animal clé du bestiaire de l’art pariétal ?


Le mammouth et l'homme de la préhistoire

Reconstitution E. Daynès 2L’homme de Neandertal est un homme fossile qui a vécu en Europe et au Proche-Orient. Il est apparu il y a environ 200 000 ans et il a vécu jusqu’il y a 30 000 ans. Pas très grand (1,60 mètre), il est très robuste. Son corps, trapu et musclé, est bien adapté au climat froid qui régnait sur l’Europe à cette époque. Très habile pour tailler la pierre, l’homme de Neandertal fabrique une grande variété d’armes et d’outils. Il est le premier homme à enterrer ses morts avec soin, mais on sait aussi qu’il est volontiers cannibale. Il disparait quelques milliers d'années après l'arrivée des homo-sapiens en Europe.


L'homme de Néandertal : l'ancêtre disparu

lucy recLa découverte de Lucy en 1974 en Ethiopie a marqué les esprits en raison de l'état de conservation de son squelette et de son âge, 3,2 millions d'années. Composé de 52 fragments osseux, l’étude du squelette de Lucy revèlera qu'elle marchait sur ses deux jambes. Cette ancêtre de l’homme moderne de l’espèce australopithecus afarensis va devenir une célébrité à l'échelle planétaire qui ne sera pas assombrie par les dévouvertes postérieures d'autres fossiles.


Lucy, australopithèque star de la paléontologie

Ours ChauvetLes Hommes préhistoriques ont côtoyé les Ours des cavernes, vivaient dans les mêmes grottes, s’en nourrissaient et récupéraient leurs fourrures. Ils ont également inspiré leur art. Mais de nombreux mystères demeurent sur cette relation de l’Homme à l’animal : chassait-il cette force de la Nature ? Se contentait-il de dépecer les charognes ? Quelle place l’ours prenait-il dans l’univers symbolique des premières sociétés ? Un culte lui fut-il dédié ?


L’Homme préhistorique face à l’ours des cavernes

constantin I le grandSelon la tradition historiographique, l'édit de Milan est une lettre des empereurs Licinius et Constantin Ier publiée en 313, qui octroie la liberté de culte aux chrétiens et met fin à plusieurs siècles de persécutions. Le cardinal Angelo Scola, Archevêque de Milan déclarait le 6 décembre 2012 que « dans un certain sens, avec l’Édit de Milan, les deux dimensions que nous appelons aujourd’hui “liberté religieuse” et “laïcité de l’État” apparaissent pour la première fois dans l’histoire. » Si cette affirmation peut susciter le débat, cet édit de tolérance est bien un texte important dans l’histoire de l’humanité.


Edit de Milan : la liberté de culte pour les chrétiens (313)

buste nefertiti 3Néfertiti, qui a vécu au XIVe siècle avant J.-C, est avec Cléopatre VII l'une des plus célèbres reines d'Égypte. Elle épouse Amenhotep IV (le futur pharaon Akhenaton) lorsque celui-ci est âgé de douze ans et contribue à l'instauration du culte d’Aton, le « disque solaire ». Après avoir participé activement aux affaires politiques du royaume, elle passe la fin de sa vie dans son palais d’Akhetaton, la nouvelle capitale créée par le pharaon hérétique. Son buste, découvert par l'archéologue Ludwig Borchardt en 1912, est avec le masque de Toutânkhamon un des chefs d'œuvre de l’art antique. Exposé au musée de Berlin depuis 1925, ce beau visage ne cesse de fasciner les visiteurs et amateurs d’art. Voici l'histoire de la reine Néfertiti et de son célèbre buste.


Néfertiti, reine d'Egypte (XIVe siècle avant J.-C)

Leónidas DavidSparte (en grec Spárti) était une cité de la Grèce antique, capitale de la Laconie et plus célèbre cité du Péloponnèse. Elle a marqué les esprits dès l'Antiquité par son caractère austère, son modèle de violence d'éducation imposé aux jeunes spartiates, mais également avec le sort réservé à la majorité de la population esclave lacédémonienne (les ilotes). Au Ve s. av. J.-C., Sparte soutint une longue rivalité avec Athènes (guerre du Péloponnèse, 431-404 av. J.-C.) dont elle sortit victorieuse. Mais, après une période d'hégémonie, sa puissance lui fut ravie par Thèbes (Leuctres, 371 av. J.-C.). L'expansion de la Macédoine mit fin à son rôle politique. Intégrée à l'Empire romain en 146 av. J.-C., elle fut détruite par les Wisigoths au IVe s. de notre ère.


Sparte, une cité grecque antique originale

Colossus of RhodesSelon la tradition, le colosse de Rhodes était une gigantesque statue de bronze érigée à l’entrée du port de Rhodes vers 300 av. J.-C. par le sculpteur grec Charès de Lindos. Construit en douze ans, il aurait mesuré 31 mètres de haut, ce qui faisait de lui la plus haute statue de son temps. Il faudra attendre le Colosse de Néron, plusieurs siècles plus tard, pour que le Colosse de Rhodes soit dépassé en hauteur. Face à la démesure de cette création, on ne peut que se demander ce qui a poussé les Rhodiens à l’élever. La ville de Rhodes était une démocratie, c’est donc le peuple (sauf les femmes et les esclaves, évidemment) qui a décidé la construction de ce monument qui deviendra la Sixième des Merveilles du monde antique.


Le Colosse de Rhodes, géant de l'antiquité

odysseeL'Iliade et l'Odyssée sont considérés comme des chefs d'oeuvre de la Grèce antique, les premières de la littérature occidentale. Ce sont deux épopées attribuées à un poète grec nommé « Homère (en grec ancien Ὅμηρος, Hómêros, otage) ». Les grecs ne doutaient pas de de son existence. On racontait qu'il était né en Ionie à Chios ou Smyrne vers 850 av.J,-C., qu'il était aveugle, dictait ses poèmes à sa fille, et que son inspiration était divine ce qui expliquerait son aveuglement. Il serait mort à Ios vers 800 av.J.-C. Aujourd'hui on sait que l'Iliade et l'Odyssée ont été rédigés au VIIIe siècle av.J.-C. à un moment où l'on venait de redécouvrir l'écriture.


L'Iliade et l'Odyssée : le monde d'Homère

louveromulusremusSelon la tradition, Rome aurait été fondée par Romulus et Remus sur le mont Palatin le 21 avril 753 av. J.-C. Romulus est le premier roi de cette cité issue du rassemblement de tribus latines, sabines et étrusques autour de lois communes. Romulus et Rémus sont désignés comme les fils de Mars, dieu de la guerre, et d'une prêtresse de Vesta. Jettés à leur naissance dans les eaux du Tibre et recueillis par une louve, les frères jumeaux décident de fonder une ville à l’endroit où le fleuve les a rejetés sur la terre ferme. La plus célèbre représentation de ce mythe est une statue étrusque datant du Ve siècle avant J.-C., appelée la Louve du Capitole.


Romulus et Rémus : la fondation légendaire de Rome

carte ville troieTroie (ou Ilion) est une cité antique de l'Asie mineure, située sur le site actuel d'Hisarlik sur la côte égéenne, au nord-ouest de la Turquie. Les fondations du site de Troie furent localisées par Heinrich Schliemann dans les années 1870. Depuis cette date, les fouilles entreprises ont permis de déterminer neuf fondations successives de la ville, depuis le IIIe millénaire jusqu'à l'époque romaine. Ce site est reconnu par l'UNESCO en 1998 comme étant celui de la ville de Troie. Selon les archéologues, la cité a été détruite par un incendie au début du XIIe siècle av. J.-C, peut-être à la suite d'un conflit avec les Grecs... 


La ville de Troie, une cité antique mythique

vestiges olympieAncêtre des jeux Olympiques modernes, les jeux Olympiques antiques réunissaient les cités grecques tous les quatre ans dans le stade d'Olympie au cours d'épreuves sportives très prestigieuses. Malgré les déchirements fratricides entre les cités, ces rencontres assurent la cohésion culturelle et communautaire de l'hellénisme. Cette compétition est en effet l’occasion d’une trêve sacrée pendant laquelle personne n’a le droit de faire la guerre. Les jeux Olympiques grecs ont connu leur âge d’or aux Ve et IVe siècles av. J.-C, avant d'être interdits en 391 apr. J.-C., sur ordre de l’empereur romain Théodose Ier.


Jeux Olympiques antiques

buste hadrienL'empereur romain Hadrien est l'un des souverains romains les plus connus au monde. Représentant emblématique du siècle des Antonins, il a réformé et transformé radicalement l'Empire romain, tout en mettant un terme à la politique d'expansion. Amoureux des arts et des lettres, les ruines de son palais à Tivoli évoquent au visiteur l'apogée de Rome. Pourtant, si des images ou des portraits de cet empereur viennent rapidement à l'esprit, les sources le concernant sont peu nombreuses et problématiques. En effet, Hadrien n'était pas un empereur populaire dans les couches sénatoriales et son apothéose difficile montre que son action et sa personnalité n'ont pas fait l'unanimité au sein des couches dirigeantes.


Hadrien, l'empereur philhellène (117-138)

annee_quatre_empereurs2La première grande crise du régime impérial instauré par le premier empereur, Auguste, que l'on connait sous le nom d'année des quatre empereurs, marqua fortement les esprits puisqu'il apparu qu'un prince pouvait être fait hors de Rome, par les grandes armées provinciales. Le gouvernement de Néron, tout en provocations, fastes et excentricités fini par déclencher contre lui de vives oppositions qui naquirent tout d'abord en Gaule avec le gouverneur de la Gaule Lyonnaise, Vindex qui, après s'être entendu avec nombre de ses homologues entra en rébellion contre Néron. Dénoncé par la majeur partie de ses complices, son armée fut écrasée par des détachements de l'armée de Germanie. Mais il en était un qui persista dans la révolte, le gouverneur de Tarraconaise, Servius Sulpicius Galba. La révolte ne serait donc pas aussi simple à étouffer pour Néron.


L'année des quatre empereurs (Rome, 69)

table negociations brest litvoskLe traité de Brest-Litovsk est une paix séparée de la Première Guerre mondiale signé le 3 mars 1918 entre le gouvernement de Russie et les Empires centraux (Allemagne, Autriche-Hongrie et Turquie) à Brest-Litovsk (aujourd'hui Brest, en Biélorussie). En pleine guerre civile provoquée par la Révolution russe, Lénine doit accepter le «honteux traité de paix» qui enlevait à la Russie non seulement 800 000 km2 de territoires, mais aussi une part importante de ses ressources agricoles et industrielles concentrées en Finlande, en Pologne, dans les pays Baltes, en Ukraine, dans une partie de la Biélorussie; de plus, la Russie devait livrer les villes d'Ardahan, Batoumi et Kars à la Turquie et également payer des indemnités de guerre. 


Traité de paix de Brest-Litvosk (3 mars 1918)

plage GallipoliLa bataille des Dardanelles est une opération combinée franco-britannique d'importance menée au cours de la Première Guerre mondiale, entre février 1915 et février 1916. Elle avait pour objectif de forcer la Turquie à la paix et d'établir une liaison avec la Russie, via la mer Noire, en s'emparant du détroit des Dardanelles. L'établissement d'une tête de pont dans la presqu'île de Gallipoli coûta la vie à de nombreux soldats et les Alliés se heurtèrent à une résistance farouche de la part des Turcs commandés notament par Mustafa Kemal, futur Atatürk. Réalisée avec de trop faibles moyens, l'expédition des Dardanelles se soldait par 144 000 tués ou blessés (dont 27 000 Français). En Grande-Bretagne, cet échec poussa Churchill à la démission.


Bataille des Dardanelles (Gallipoli, 1915)

1gm attaqueOcculté par les noms des grandes batailles de 14-18 telles que Verdun, la Champagne ou encore l’Artois, le Vieil-Armand ou Hartmannswillerkopf demeure largement méconnu, bien que l’intensité des combats qui s’y déroulèrent en font l’un des champs de bataille les plus meurtriers de la guerre, compte tenu de la petitesse du terrain. L’aspirant Martin, soldat ayant servi au Hartmannswillerkopf, écrivit notamment dans un témoignage : « Je n’ai jamais vu pareil charnier et durant les années suivantes je ne verrai pas, même à Verdun, pareil entassement de cadavres en un terrain aussi chaotique sur un si petit espace ».


Hartmannswillerkopf, une bataille meurtrière (14-18)

chemindesdamesBaptisé en l'honneur d'Adélaïde et Victoire, filles de Louis XV, le « Chemin des Dames », encore appelé « bataille de l'Aisne » ou « offensive Nivelle », fut avant tout une immense bataille de la Première Guerre mondiale. C'est sur ce plateau calcaire que le général Nivelle, commandant en chef des armées françaises, a choisi de faire porter son effort, mobilisant un million d'hommes pour percer les lignes allemandes. Le généralissime se veut confiant : « l'heure est venue, confiance, courage et Vive la France ! » L'offensive du Chemin des Dames tournera pourtant au fiasco et coûtera son commandement à Nivelle, remplacé par Pétain. Elle sera pour une bonne part responsable des mutineries de l’année 1917.


Bataille du Chemin des Dames (avril - octobre 1917)

Armistice rethondes trainL'armistice du 11 novembre 1918 a mis fin à la Première Guerre mondiale. Signé à Rethondes dans un wagon du général Foch, il sonne l’arrêt des combats entre les alliés et l’Allemagne qui durent depuis quatre ans. En dépit du souvenir des morts, le cessez-le-feu est accueilli en France par un déferlement de joie. Il met fin à la bataille sur le front ouest, de la Suisse aux Pays-Bas. Les principales clauses de l’accord prévoient la livraison de matériel militaire, l’évacuation de l’Alsace-Lorraine et de la rive gauche du Rhin ; elles préparent à la conférence de la paix de Paris (janvier 1919) et à la signature du traité de Versailles le 28 juin 1919. Le 11 novembre deviendra officiellement jour de commémoration nationale en 1922 pour célébrer la mémoire des anciens combattants.


Armistice du 11 novembre 1918 : de la paix au souvenir

char anglais markivDurant la Première Guerre mondiale et pour la première fois de l’Histoire, 49 chars ou « tanks » sont engagés dans le cadre de la bataille de la Somme, l15 septembre 1916. Ces « engins blindés à chenille » devaient bientôt devenir des chars capables de franchir les cours d’eau et les massifs forestiers. Si le concept du char d'assaut remonte loin dans l'histoire, le développement d’un véhicule blindé opérationnel ne deviendra possible qu’au début du XXe siècle, après l’invention du moteur à combustion interne et des chenilles. Des chars capables de mettre un terme à la guerre de position et décidant de l’issue de deux guerres mondiales, révolutionnant par là même l’art de la guerre.


Chars et tanks de la Première Guerre mondiale

Conference paix Versailles 1919Le traité de Versailles, signé le 28 juin 1919 dans la galerie des Glaces du palais de Versailles entre les Alliés et l'Allemagne, a mis fin à la Première Guerre mondiale. Parce qu’il règle un conflit mondial, inédit et meurtrier, entre plusieurs dizaines de pays sur plusieurs continents, il est un moment essentiel dans l’histoire du XXe siècle. Exclus des discussions, les vaincus subissent de lourdes sanctions. Le traité de Versailles, qui marque l’humiliation allemande et la montée en puissance des États-Unis d’Amérique, déclenchera une nouvelle flambée des nationalismes et contribuera à provoquer une nouvelle guerre mondiale vingt ans plus tard.


Traité de Versailles (1919) : La paix manquée

attentat sarajevo 1914Lors de l’attentat de Sarajevo le 28 juin 1914, l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône de l'Empire austro-hongrois, et sa femme Sophie sont assassinés par l'étudiant bosniaque Gavrilo Princip. Ce double meurtre intervient dans un contexte de fortes tensions entre les grandes puissances européennes sur fond de montée des nationalismes. Imputé à la Serbie par le gouvernement austro-hongrois, l'assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo est à l'origine du déclenchement de la Première Guerre mondiale.


Attentat de Sarajevo (28 juin 1914)

quatorze points wilson 1Les quatorze points de Wilson sont des propositions faites par le président des États-Unis Thomas Woodrow Wilson dans la perspective de la victoire des Alliés lors de la Première Guerre mondiale. L’objectif de ces propositions était de définir les buts de guerre des Alliés et d’établir les fondements d’une paix juste et durable. Formulés par le président américain dans un discours adressé au Congrès des États-Unis, le 8 janvier 1918, les principes contenus dans les « quatorze points » furent largement repris dans la charte constitutive de la Société des Nations.


Les Quatorze points de Wilson (1918)
ligne maginot.revueLa ligne Maginot était un système de fortifications construit de 1928 à 1938, situé sur la frontière nord-est de la France. Elle porte le nom du ministre de la Guerre de l'époque, André Maginot, qui fit adopter ce projet de défense par le Parlement en 1930. Après le traumatisme de la Première guerre mondiale, le but recherché était de rendre impossible une nouvelle invasion allemande et de rendre inviolable le territoire français. La ligne Maginot sera associée au douloureux souvenir de la défaite de 1940 : dans la mémoire collective, elle en porte une lourde part de responsabilité, symbolisant l’immobilisme, la sclérose et l’archaïsme de l’armée française, strictement cantonnée dans une stratégie défensive inadaptée à la réalité de la guerre moderne, rapide et mobile. 

La ligne Maginot, symbole de la défaite de 40

DunkerqueDynamoL'évacuation de Dunkerque est une opération militaire connue sous le nom d’opération Dynamo, menée du 27 mai au 4 juin 1940, au début de la Seconde Guerre mondiale, pour évacuer vers l’Angleterre les troupes britanniques et françaises prises en tenailles dans la poche de Dunkerque par les divisions blindées allemandes. En un temps record, la Royal Navy réquisitionne et réunit à Douvres autant de navires que possible, destroyers et dragueurs de mines, mais aussi navires de commerce, de pêche et de plaisance. Grâce au soutien d’unités britanniques, et françaises surtout, défendant avec ténacité un périmètre autour de Dunkerque, de nombreux soldats, regroupés sur les jetées et les plages, réussissent à être évacués.


Opération Dynamo (1940) : l'évacuation de Dunkerque

Katyn massacre 1En 1940, la forêt de Katyn, située près de Smolensk, fut le théâtre du massacre des officiers polonais par des agents du NKVD, la police politique de Staline. Le 12 avril 1943, l'armée allemande découvre un charnier d'environ 4 000 cadavres d'officiers polonais abattus chacun d'une balle dans la tête. Les Allemands affirmèrent aussitôt que ces officiers polonais avaient été massacrés par les Soviétiques, au moment de l'entrée de l'Armée rouge en Pologne orientale en 1939. Accusation que ces derniers rejettent avec vigueur sur les Allemands... En 1990, Mikhaïl Gorbatchev reconnait publiquement l’implication de l’Union soviétique dans cette tuerie et autorise l’ouverture des archives secrètes. Ces dernières apporteront les preuves de la planification par Staline du massacre de Katyn.


Le massacre de Katyn, symbole de la barbarie soviétique

scharnorst gneisenauSi le cuirassé de poche Graf Spee a vécu une courte mais glorieuse vie, si le Bismarck s’est illustré en détruisant le navire fétiche de la marine britannique et en mobilisant la moitié de ses effectifs pour sa destruction, d’autres bâtiments allemands se sont faits remarquer, en particulier dans la course contre les convois alliés en Atlantique et en mer du Nord. Parmi eux, le Scharnhorst et le Gneisenau, qui donnèrent de nombreuses sueurs froides à la Home Fleet…


Le Scharnhorst et le Gneisenau, corsaires en mer du Nord

pencihe dieppeLe 19 août 1942, un commando allié composé d’environ 5 000 Canadiens, 2 000 Britanniques et de petits détachements de soldats américains et de Français de la zone libre débarquent à Dieppe. Le premier grand débarquement allié en Europe occidentale vient de commencer. Il a pour objectif d’obtenir des informations pour un projet de débarquement en Europe. Souvent oubliée ou reléguée au rang des erreurs stratégiques couteuses, l’opération Jubilee n’en fut pas moins un événement important du processus qui devenait mener au débarquement du 6 juin 1944. C’est par le sang abondamment versé sur les plages de galets de la Seine Maritime, que les états-majors anglo-saxons tirèrent les indispensables leçons qui firent le succès d’Overlord.


Débarquement de Dieppe : l'opération Jubilee (août 1942)

jean b10En mai-juin 1940, la débâcle française sur terre a été rapide, et pratiquement sans contestation. En revanche, la marine française reste puissante, et à la veille de l’armistice, ce sont autant les Anglais que les Allemands qui lorgnent vers ses fleurons. Parmi eux, le cuirassé Jean Bart, frère jumeau du Richelieu, pas encore achevé en ce mois de juin 1940. Il va pourtant être le héros d’une remarquable évasion. Ce petit miracle sera vite oublié après le désastre de Mers-El-Kébir et le sabordage de la flotte de Toulon en 1942.


L'évasion du cuirassé Jean Bart (20 juin 1940)

ghetto-varsovieLe 19 avril 1943, la révolte du ghetto de Varsovie entre dans son ultime et plus cruelle phase. Depuis Janvier l'« Union Militaire Juive » et l'« Organisation juive de combat » sporadiquement soutenues par l'« Armée Intérieure » polonaise s'opposent par la force aux déportations, qui ont déjà concernés plus de 300 000 personnes. Les allemands à l'origine dépassées par la situation, se décident à réagir et à écraser l'insurrection, ce par tous les moyens possibles.


19 avril 1943 : le soulèvement du ghetto de Varsovie

resistance 1945 05 08aLe 8 mai 1945 est signé à Berlin l'acte de capitulation de l'Allemagne, qui met fin à la seconde Guerre Mondiale en Europe, après six années d'un conflit qui a ravagé le continent et fait des millions de morts. Cet acte de reddition inconditionnelle de toutes les forces armées allemandes avait été signé une première fois le 7 mai au quartier général d’Eisenhower à Reims, mais un second texte fut signé le lendemain au quartier général soviétique dans la capitale du Reich, à la demande express de Staline. La commémoration du 8 mai est un jour férié dans de nombreux pays. Chaque année en France la flamme de la tombe du soldat inconnu de l'Arc de Triomphe est ranimée lors des cérémonies officielles.


8 mai 1945 : la capitulation allemande

270px-hms_repulse_1920sLe 10 décembre 1941, avec la perte du HMS Répulse et du Prince of Wales dans le pacifique, la marine britannique connait un désastre sans précédent. Pourtant, au lendemain de Pearl Harbor qui voit l’essentiel de la flotte américaine (porte-avions exceptés) hors de combat, seuls les Britanniques étaient encore en mesure de tenir tête à la marine impériale japonaise. Mais la guerre en Europe mobilise une partie importante de leur flotte, alors que l’ennemi japonais a pour lui un grand nombre de navires modernes, et surtout a totalement adopté l’utilisation de l’arme aérienne dans la guerre navale. Les Britanniques vont l’apprendre à leurs dépens…


La fin du Repulse et du Prince of Wales (décembre 1941)

hornetLe désastre de Pearl Harbor est encore dans toutes les têtes quand le général Arnold propose au président Roosevelt un bombardement sur Tokyo: le raid Doolittle. Un raid que l’on savait avant tout symbolique, mais qui devait aider à soutenir le moral de toutes les troupes alliées victimes des Japonais depuis ce funeste 7 décembre 1941. Roosevelt donne donc carte blanche à son état-major pour trouver les moyens d’organiser ce raid. C’est le lieutenant-colonel Doolittle, spécialiste de l’aviation de bombardement, qui est chargé de mener l’opération.


Le raid Doolittle et le bombardement de Tokyo (1942)

Emma Alban, Paris-Théâtre, 23 juillet 1874Entre les années 1840 et 1880, le recours à la photographie comme illustration de journal est indirect et lent à cause de la mauvaise qualité des tirages. Les évolutions techniques et la similigravure vont permettre le passage du dessin à l’intégration de la photographie dans le processus d’impression. Cette illustration de presse est appréciée pour ses nombreuses qualités : son esthétisme, son rôle informatif et explicatif. Les clichés qui créent une relation de proximité avec le lecteur, servent de témoins de la réalité.  Au début du XXème siècle, les premières agences photographiques voient le jour, preuve du succès de la photographie et du besoin croissant en images. C’est dans un contexte d’âge d’or de la presse, d’une diffusion plus importante de journaux et de progrès techniques que la photographie deviendra une illustration convoitée.


Les débuts de la photographie de presse (XIXe)

peche au boeuf gravureÀ l’époque moderne, de la fin du XVe à la fin du XVIIIe siècle, l’activité de la pêche représente un enjeu fondamental pour les populations littorales. Il peut s’agir, comme dans le cadre de la pêche sur le rivage, d’assurer sa propre subsistance au moyen d’une économie de cueillette. Mais il s’agit également, par le biais de pêches plus importantes, de gagner de l’argent, et de se constituer des capitaux importants qui peuvent ensuite être réinvestis dans d’autres activités, comme c’est le cas pour les malouins avec la course. En cela, à l’époque moderne, la pêche est un bon moyen, pour les populations côtières, de préserver son statut, voire de se développer et de s’enrichir.


Histoire de la pêche à l’époque moderne

charles darwin nbNaturaliste britannique, Charles Darwin n’est certes pas l’inventeur de la théorie de l’évolution mais son ouvrage sur l'origine des espèces et sa théorie de la sélection naturelle a donné une nouvelle mesure à l’évolutionnisme. Il devient l’avatar de cette théorie scientifique qui considére que les espèces évoluent dans le temps et engendrent progressivement de nouvelles espèces ou disparaissent. Le cas le plus emblématique étant évidemment l’ancêtre commun entre l’Homme et les singes. Entre progrès scientifique, remise en cause spirituelle et récupération idéologique découvrez la genèse de la théorie la plus bouleversante du XIXe siècle.


Charles Darwin - Biographie

mdecine_lgaleTout commence par la disparition d’un individu, de manière naturelle ou par fatalité ou cas extrême une mort non naturelle. Dans ce dernier cas, il y a lieu de découvrir l’auteur de ce forfait, de lui attribuer la « bonne peine » lors d’un procès et il est donc nécessaire de connaitre les lésions corporelles subies par le défunt. La « médecine légale » est l’outil indispensable à l’enquête judiciaire et à la manifestation de la vérité.


Histoire de la médecine légale

Al-RaziInGerardusCremonensis1250L’Espagne médiévale, que ce soit Al Andalus ou celle des royaumes chrétiens, est considérée comme le lieu privilégié (avec la Sicile) de la transmission des savoirs grecs à l’Occident latin. La polémique autour de l’ouvrage de S. Gouguenheim, Aristote au Mont Saint-Michel (2008), a toutefois montré que cette question provoquait encore des débats houleux. Entre ceux qui nient ou minimisent l’apport arabe à ce transferts des savoirs, et ceux qui ont d’Al Andalus une vision romantique, où des échanges culturels se faisaient en toute harmonie, il y a peut-être un juste milieu. En effet, la science et la philosophie grecques sont bien passées en Occident par le biais des Arabes, mais ces derniers ont été traduits. Par qui ?


Les traductions dans l'Espagne médiévale

voiture_ancienne

De l'invention de la roue en 3500 avant J.-C. à l'avènement de l'automobile à la fin du 19° siècle, six inventions ont révolutionné le transport terrestre et contribué de manière extraordinaire au développement agricole, industriel et touristique de nos sociétés. Surtout, ces inventions ont entraîné de profonds changements sociaux, en particulier dans le rapport des individus à l'espace.


Histoire des inventions: les transports terrestres

drapeau europeen bruxellesRésultat d’une longue et patiente construction, l’Union européenne rassemble aujourd’hui 27 pays d’Europe qui coopèrent sur les plans économique, monétaire et politique, et qui partagent des valeurs communes comme la démocratie, le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Unir les pays européens est une idée très ancienne. Elle est d’abord formulée au XVIIe siècle, puis au XIXe siècle des philosophes et des écrivains, comme Victor Hugo, évoquent la nécessité d’unifier l’Europe afin qu’elle vive en paix. Cette ambition ne se concrétise qu’après la Seconde Guerre mondiale, avec l’espoir que grâce à la construction européenne un conflit aussi meurtrier ne pourra plus jamais se reproduire...


La construction européenne, de 1947 à nos jours

fr allLe traité de l’Elysée, signé le 22 janvier 1963 entre De Gaulle et Konrad Adenauer est le socle de l’amitié franco-allemande. Que ce soit pour la signature de traité de coopération, des programmes d’échanges ou des commémorations, la France et l'Allemagne ne manquent pas depuis d’occasions de renouveler cette promesse d’entente pacifiée. Le « couple franco-allemand » constitue depuis la « colonne vertébrale » de l' Union Européenne. Pourtant cette amitié forte entre ces deux pays n'avait rien de naturel. Au contraire, la route de ces deux nations ne laissait en aucun cas présager la paix.


L'amitié franco-allemande : un lien tracé par l'histoire

DRAPEAU CEE 12 étoiles Le 1er Janvier 1973, la Communauté Economique Européenne s’élargit de six à neuf pays avec l’adhésion du Danemark, de l’Irlande et du Royaume-Uni. Pour adhérer à la CEE, ces pays ont du réunir deux critères : appartenir au continent européen et obtenir l’accord de tous les pays membres. Or, Charles de Gaulle qui perçoit le Royaume-Uni comme le « cheval de Troie des Etats-Unis » a refusé son adhésion et a retardé le processus. Ce premier élargissement témoigne d'une certaine impopularité de la construction européenne mais aussi d'une volonté de renforcer la cohésion de la CEE.

 


1er élargissement et entrée du Royaume-Uni dans la CEE (1973)

drapeau-europeen_1Le 25 mars 1957 les représentants de la République Fédérale Allemande, de la France, de l'Italie, de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg signent le traité de Rome qui institue la Communauté économique européenne (CEE). Épisode symbolique phare de la construction européenne ce traité est notamment issu des efforts déjà réalisés dans le cadre de la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier, créée en 1951).


Naissance de la CEE - Traité de Rome (1957)

passage mer rougeMoïse est un personnage de la Bible, reconnu par les juifs, les chrétiens et les musulmans. Prophète de l'Ancien Testament, il fait sortir les Hébreux d'Égypte et les emmène vers la Terre promise et reçoit de Yavhé les Dix Commandements, base de la Loi divine des Hébreux. Mis à part les textes bibliques, on dispose de peu de données sur la vie réelle de Moïse. A tel point que l’historien Édouard Meyer a pu déclarer, en 1906, que Moïse n’est pas un personnage historique. Ecartant les eaux de la Mer Rouge et brandissant les Tables de la Loi dans un célèbre film péplum sous les traits de Charlton Heston, Moïse, qui nous est principalement connu par la Bible, et plus précisément le Pentateuque, a eu pourtant une importance décisive dans l’histoire du peuple juif.


Moïse et la traversée de la mer rouge
mohammed receiving revelation from the angel gabrielCommu en occident sous le nom de Mahomet, Mohammed (ou Muhammad) était un chef de guerre originaire de la péninsule arabique, ainsi que le fondateur d'une nouvelle religion : l'islam. Selon la tradition musulmane, Mahomet a reçu plusieurs révélations divines au cours de sa vie; ce sont ces révélations qui ont été retranscrites et qui composent le Coran. A sa mort le 8 juin 632, ce personnage à la fois mystérieux et hors du commun laisse derrière lui non seulement une famille, un peuple, mais aussi une religion et un Etat en construction.

Mahomet, fondateur et prophète de l'islam

icone byzantine 1Jésus de Nazareth, qui deviendra Jésus Christ, est certainement la personalité qui a le plus marqué l’Histoire de l'humanité. Agitateur pour les Juifs, prophète 'Issa chez les Musulmans, Fils de Dieu pour les Chrétiens, la religion dont il est à l’origine s’est diffusée dans le monde entier et, dans de nombreux pays, les fêtes liturgiques qui retracent sa vie rythment la vie des sociétés. Figure centrale de la foi chrétienne, le message pacifiste et charitable qu’il apporte imprègne durablement les mentalités. Pourtant la suprématie de son enseignement a tellement retenu l’attention des scribes qu’elle en a éclipsé la vie de Jésus, personnage historique, dont de nombreux passages nous restent obscurs.


Jésus Christ : vie et histoire de Jésus de Nazareth

 icone nativite 2Pour les Chrétiens du Monde entier, la fête de Noël est célébrée le 25 décembre. A l'origine, c'est le jour où l’on fête la Nativité, l’Incarnation du divin dans Jésus, né de la Vierge Marie dans une modeste étable de Bethléem. Avec Pâques, c'est la fête la plus importante du calendrier chrétien. Dans une société qui traque les symboles religieux au nom de la laïcité, le sens de Noël s’est pour beaucoup perdu au profit d’un rite profane entretenu par des intérêts économiques. C’est pourquoi il n’est peut-être pas inutile de rappeler le sens premier de Noël en revenant sur l’événement fondateur qu’est la naissance de Jésus de Nazareth (avec les problèmes historiques que cela peut poser), puis en s’intéressant à l’apparition et à l’évolution de cette fête dans la communauté des croyants, depuis les premières célébrations jusqu’aux crèches et aux étoiles au sommet des sapins.


Origine de Noël, fête de la nativité

odinnOdin (Óđinn) est le roi des dieux dans la mythologie scandinave. D’après la légende, il est le fils du tout premier des hommes et de la fille d’un géant. Il vit comme tous les autres dieux, les Ases (les maîtres du monde), dont il est le souverain, à l’intérieur d’un territoire nommé Asgard. Odin est l'un des derniers personnages principaux des deux films Thor, inspirés de l'univers Marvel, sortis au cinéma en 2011 et 2013. Il y est interprété par l'acteur Anthony Hopkins. Dans ces films, il est présenté comme le souverain du monde des dieux, Ásgarđr, le père naturel de Thor et le père adoptif de Loki. Il y apparaît comme un vieillard borgne, plutôt autoritaire, désireux de faire de Thor son successeur et en but à l'animosité de Loki, une fois que celui-ci a découvert être en fait le fils de Laufey, roi des géants de glace de Jotünheimr. Mais, qui donc est véritablement Odin dans la mythologie scandinave ?


Odin, le roi des dieux nordiques

Hercule combattant lHydre de Lerne Cramique VIe sicle av.J.CHercule, appelé aussi Héraclès, est un héros de la mythologie gréco-romaine, célèbre pour avoir accompli une série de tâches extrêmement difficiles : les « douze travaux d'Hercule ». Ces « douze travaux », qu'il réalise en expiation d'une crise de folie au cours de laquelle il a tué sa femme et ses enfants, lui ont été ordonnés par son cousin Eurysthée. Demi-dieu, fils de Zeus et d’Alcmène, symbole de courage et de force, il combattra sans relâche des créatures fantastiques et subira tout au long de sa vie le couroux de sa belle-mère : Héra. C’est ce que l’on retient principalement de lui mais qu’en est-il de sa part d’ombre ? Avidité, violence, intelligence modeste, accès de folie… Hercule possède aussi les pires défauts.


Les 12 travaux d'Hercule

Le Jour des MortsA ne pas confondre avec Haloween et la Toussaint, la fête des morts qui a lieu le 2 novembre est une occasion pour les catholiques d'honorer les défunts. Ce jour la et sous un ciel généralement gris qui annonce le début de l'Hiver, les allées des cimetières balayées par les vents se remplissent de vivants et les tombes se couvrent de chrysanthèmes... Si toutes les religions ont un rapport particulier à la mort, la croyance chrétienne en l'immortalité de l'âme et en la communion des saints fut en son temps une véritable révolution spirituelle. Cette fête est l'occasion de revenir sur ces notions clefs du Christianisme et sur cet office des morts qui plonge ses racines dans le Haut Moyen-âge.


La fête des Morts (2 novembre)

fra angelico saintsLa Toussaint est une fête catholique célébrée le 1er novembre par l'Église catholique, en l'honneur de Dieu et de tous ses saints. La mémoire des saints martyrs a été célébrée dès les origines de l'Église. Elle est connue de tous, au moins par les vacances scolaires qui lui sont associées. Dans les faits, et bien que son nom soit des plus clairs, la Toussaint est très fréquemment amalgamée avec la fête des Morts du lendemain, voire plus marginalement avec la fête d’Halloween de la veille. Quelques petits rappels s’imposent donc sur cette fête de tous les saints.


Fête de la Toussaint et origine du culte des saints

Odin SleipnirSleipnir, « celui qui glisse », est le cheval du dieu Odin, l'Ase suprême. Sa robe est grise ; huit pattes le soutiennent. Des runes sont gravées sur ses dents. Nul autre cheval n'est plus rapide que lui. Il peut chevaucher dans les airs et par-dessus les mers. Sleipnir est tout d'abord une créature chamanique qui permet à l'Ase suprême de voyager entre les différents mondes.


Sleipnir, le cheval du dieu Odin

citrouille halloweenD'où vient le mot Halloween ? Il s'agit de la contraction de l’expression anglaise « All Hallows Eve » qui signifie « La veille de tous les saints ». Son origine remonte à plus de 2500 ans sous le nom de la fête de Samain. Cette fête celte et gauloise était célébrée pour accueillir la nouvelle année mais aussi les esprits des défunts. Festin abondant, partage de l’hydromel, sacrifices rituels, et entretien du feu nouveau par les druides rythmaient cette semaine de festivité. Comment Halloween était-il pratiqué chez les celtes ? Quel conte irlandais  a-t-il inspiré les Américains, qui partagent aussi avec ferveur les festivités de la Saint Patrick ? Voici un petit aperçu historique et géographique de cette tradition automnale.


Halloween - Origine et histoire de la fête

youri gagarine 1Le cosmonaute Iouri Gagarine est le premier homme à voler dans l’espace, le 12 avril 1961. Lancé en orbite à bord du vaisseau Vostok 1, il fait une fois le tour de la Terre et atterrit après un vol de 108 minutes. Cinq siècles après Christophe Colomb, entre 1961 et 1981, l'homme se lance dans une nouvelle conquête, la plus grande jamais entreprise: celle de l'Espace. Mystérieux, froid et encore de nos jours bien méconnu, l'Espace fascine. De la première mise en orbite d'une capsule habitée jusqu'au lancement du premier véritable vaisseau spatial, 20 ans d'exploits ont fait rêver toute une génération.


Premier homme dans l'espace - Youri Gagarine (1961)

apollo11 aldrinLe 20 juillet 1969 à 21h56 heure de Houston, un équipage composé de Neil Armstrong (commandant de Mission) et de Edwin « Buzz » Aldrin (pilote du module lunaire)  se pose sur la Lune après un voyage de 3 jours, tandis que Michael Collins est resté en orbite dans le module de commande en prévision du voyage retour. Quelques heures plus tard, le 21 juillet 1969, le temps d'enfiler sa combinaison spatiale intégrant un système autonome de survie, et Armstrong devient le premier homme à marcher sur la Lune. Il  réalise ainsi la folle promesse faite huit ans plus tôt par le président John F. Kennedy lors de son discours du 25 mai 1961 devant le congrès des Etats-Unis. 


Premier homme sur la Lune - Neil Armstrong (1969)

algerie indpendanceL'indépendance de l'Algérie a été proclamée le 5 juillet 1962, au terme d’un conflit très violent de presque huit ans, et surtout de plus d’un siècle d’occupation coloniale. Le 19 mars 1962, les accords d’Évian avaient mis fin aux combats et le 1er juillet, un référendum permit à l’Algérie de choisir l’indépendance, la plupart des Européens quittant alors le pays. La guerre d’Algérie, qui n’a longtemps jamais porté ce nom, a laissé de profondes séquelles au sein des populations concernées, de part et d’autre de la Méditerranée, aux conséquences encore sensibles aujourd’hui. L’indépendance elle-même, et les conditions dans lesquelles elle a été obtenue, ont elles aussi eu un impact sur l’Algérie d’aujourd’hui.


Indépendance de l'Algérie (5 juillet 1962)

embleme ciaLa CIA (Central Intelligence Agency) est la principale agence de renseignements des États-Unis, créée en 1947, en même temps que le Conseil de sécurité (National Security Council). Elle est chargée de la collecte du renseignement à l’étranger, du contre-espionnage à l’extérieur du territoire américain, du développement et de la recherche en matière de moyens de collecte de l’information. Arme redoutable pendant la guerre froide, tantôt mythifiée ou décriée, la CIA sera incapable de prévenir les attentats du 11 septembre 2001, ce qui constituera son plus grave échec.


La CIA, de sa création au 11 septembre 2001

attentats wtc 11092001Le 11 septembre 2001, les Etats-Unis ont été frappés par une attaque terroriste, sous les yeux du monde entier. Les conséquences ont été immédiates avec, dès le mois d’octobre 2001, l’attaque de l’Afghanistan par les Etats-Unis et leurs alliés, sous mandat de l’ONU. Si troupes occidentales sont toujours prészentes là-bas, le cerveau des attentats, Oussama Ben Laden, a été tué par les forces spéciales américaines. Il est nécessaire de connaître Al Qaida avant de revenir sur les faits et d’en détailler les conséquences les plus importantes. On pourra alors se demander quel est le statut du 11 septembre 2001 en tant qu’objet d’histoire : date-clé pour le basculement dans un nouveau monde, aboutissement spectaculaire mais non décisif d’un processus plus long ?...


Attentats du 11 septembre 2001

allende onuSalvador Allende (1908-1973) est un homme d’État chilien, qui a été président de la République du Chili de 1970 à 1973. Le 11 septembre 1973, le gouvernement socialiste de Salvador Allende est la cible d’un coup d’État militaire dirigé par le général Augusto Pinochet. Celui qui avait représenté l’espoir de la gauche de tout un continent, se donne la mort peu avant que les putschistes ne s’emparent de lui. Pour le Chili c’est le début d’une dictature militaire qui se maintiendra près de 15 ans, sous la férule de Pinochet. Symbole de la vague d’autoritarisme anticommuniste que connut l’Amérique latine durant les années 70, le coup d’état du 11 septembre 1973 mêle thématique intérieure chilienne et enjeux internationaux de la guerre froide.


Salvador Allende et le coup d'Etat du 11 septembre 1973

aldo moro9 mai 1978, l’Italie est sous le choc. On vient de retrouver le corps sans vie d’Aldo Moro dans le coffre d’une voiture en plein Rome. Le chef de la démocratie chrétienne Italienne, cinq fois président du conseil, avait été enlevé le 16 mars précédent par les Brigades Rouges, groupe terroriste d’extrême gauche. Les Brigades affirmèrent qu’elles l’épargneraient si le gouvernement Italien s’engageait à libérer un certain nombre de ses membres emprisonnés. Moro eut l’occasion d’écrire plusieurs lettres enjoignant les autorités à accepter les exigences des terroristes, mais ses demandes restèrent lettre morte, avec les conséquences que l’on sait.


Assassinat d'Aldo Moro (9 mai 1978)

khmer rougeLe terme Khmers rouges désigne communément le parti communiste cambodgien, parvenu au pouvoir en 1975 après la chute république du Cambodge du dictateur Lon Nol. Son chef Pol Pot va édifier dans les mois qui suivent un état totalitaire en éliminant systématiquement toute opposition. Prenant prétexte des bombardements américains sur les grandes villes, il va organiser la déportation des populations urbaines dans les campagnes afin de mieux les contrôler. Les Khmers rouges isolent le Cambodge, qui se transforme en un gigantesque camp de travail forcé. Leur brutalité a entraîné la mort de sans doute plus de deux millions de personnes.


Les Khmers rouges au Cambodge (1975-1979)

Olof_PalmeLe 28 février 1986, Olof Palme premier ministre socialiste de la Suède est assassiné de plusieurs balles en plein Stockholm. Sa femme Lisbet blessée lors du meurtre lui survivra et permettra par la suite d'identifier un suspect potentiel (Christer Peterson) qui sera condamné puis acquitté l'année suivante... Cette affaire et ses suites, ont logiquement suscité un grand émoi en Suède, que l'on pourrait comparer au traumatisme engendré aux Etats-Unis par l'assassinat de Kennedy. Au-delà de l'abondance de théories (plus ou moins conspirationnistes) sur l'identité réelle du(des) tireur(s), les deux affaires concernent deux personnalités phares de la politique de leurs Etats respectifs.


L'assassinat d' Olof Palme (28 février 1986)

yougoslavie pays disparuLa Yougoslavie, royaume créé en 1918, est devenue un État fédéral au lendemain de la Seconde guerre mondiale. Elle comprenait alors six Républiques : Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Serbie et Macédoine et deux États autonomes : Voïvodine et Kosovo. De 1991 à 2001, la désintégration de la Yougoslavie a provoqué une série de guerres particulièrement meurtrières sur fond de nationalisme exarcerbé. Les dix années de guerre en Ex-Yougoslavie ont fait plus de 100.000 victimes et déplacées 4 millions de réfugiés. La communauté internationale s'est révélée impuissante à juguler cette crise en raison de la diversité ethnique, religieuse et de spécificités géopolitiques inextricables dans les Balkans.


Yougoslavie, de la guerre à la désintégration

mur01Construit au mois d'août 1961, le mur de Berlin est l’évocation la plus symbolique de la Guerre froide. Long de 45 km, hérissé de barbelés et surveillé par de nombreux miradors, il était avant tout destiné à empêcher les Allemands de l'Est de fuir le régime communiste. Entre 1961 et 1989, au moins soixante-dix personnes trouvent la mort en essayant de « passer le mur », à pied, en voiture-bélier, par les airs… La chute du mur dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989 provoque une vague d’enthousiasme et d’espoir dans le monde et surtout en Allemagne, qui peut enfin espérer une réunification attendue depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. 


Mur de Berlin, de la construction à la chute (1961-1989)

mikhail gorbatchev discoursHomme politique russe, Mikhaïl Gorbatchev a été le dernier dirigeant de l'URSS de 1985 à 1991 et à l'origine d'une tentative de libéralisation du régime (la perestroïka et la glasnost).  Figure montante du Parti Communiste d'Union Soviétique, il devient secrétaire général du parti et prend en main les destinées de la deuxième superpuissance de l'époque. Gorbatchev tranche fortement avec ses prédécesseurs : jeune (54 ans), d'allure moderne, il passe pour un modéré partisan d'une réduction des tensions avec les Etats-Unis. Remaniant profondément l'appareil soviétique, il lança des réformes qui bouleversèrent le paysage politique à l'Est. Impuissant devant la montée de la contestation sociale et politique, trop attaché au sauvetage du système soviétique et à la réforme interne du socialisme, il ne survivra pas à l'éclatement de l’URSS et est contraint à la démission le 25 décembre 1991.


Gorbatchev, dernier dirigeant de l'URSS (1985-1991)

amour courtoisLe mariage est une des institutions sociales les plus anciennes, habituellement entérinée par la loi, unissant un homme et une femme dans une forme spéciale de dépendance mutuelle, souvent en vue de fonder et d'entretenir une famille. Dès le milieu du Moyen Age, l'Eglise s'est employée à régir très strictement l'union des époux avec l'instauration dès 1181 du sacrement du mariage, codifiant la vie conjugale depuis la publication des bans jusqu'à l'acte charnel. Mais que se passait-il en réalité dans les coulisses du dit mariage ?


Le mariage au Moyen Age

normands sicileAprès avoir été un temps sous domination musulmane, la Sicile a été durant plus d'un siècle un royaume normand, original à plus d’un titre : comment des pèlerins, descendants des terribles Vikings, venus du jeune duché de Normandie ont pu devenir des mercenaires, puis des conquérants, de la Sicile à la Terre Sainte, avant de fonder des Etats aux caractéristiques inédites, mélangeant les influences latines et orientales ? Avant de se demander comment les Normands se sont retrouvés en Méditerranée, il faut faire un retour rapide sur leurs origines. Le IXè siècle voit les bandes vikings ravager le Nord de l’Europe (quelques-unes iront même, déjà, jusqu’en Méditerranée). 


Sicile normande : les Normands en Méditerranée

sicile1Objet de nombreuses convoitises, la Sicile a été pendant plus de 150 ans le siège d'une culture arabo-byzantine unique en Europe après sa conquête par les musulmans au IXe siècle. Carrefour de la Méditerranée, la plus grande île de la méditérannée a accueilli les Phéniciens, les Grecs, les Carthaginois et les Romains. Avec la chute de l’Empire romain d’Occident, elle voit les Vandales fouler son sol avant que les Byzantins, avec à leur tête Bélisaire, général de l’empereur Justinien, ne conquièrent l’île à leur tour. La Sicile est donc à nouveau grecque au moment où se profile la menace musulmane...


La Sicile musulmane (IXe-XIe siècle)

tournoi chevaliersProgressivement organisée en tournois, la joute était un combat médiéval d'hommes à cheval qui luttaient au moyen d'une lance. Occupation préférée des nobles au Moyen Âge, les tournois connaissent dès le XIIe siècle une vogue extraordinaire en France avant de se propager en Allemagne et en Angleterre. Jeux de guerre à l'origine et parfois mortels, ils se transforment en spectacle. Il s'agit de simulacres ritualisés de combats violents entre deux équipes en rase campagne et plus tard de joutes opposant les chevaliers se mesurant par paires au cours de fêtes chevaleresques, donnés au XIVe siècle « en l'honneur des dames », au cours de cérémonies, mariages princiers et autres réceptions...


Combat de joute et tournois de chevaliers au Moyen Âge

remedes moyen age01Pendant mille ans, la médecine du Moyen Âge s'est peu à peu enrichie de connaissances et de découvertes, avec des phases contrastées d'essor et de stagnation. Innombrables et extrêmement variées, certaines préparations médicinales tentantes par leur douceur et leur efficacité sont encore utilisées de nos jours. D'autres remèdes sont pleins de paradoxes car science, religion, magie et cruauté se conjuguent pour ceux qui souffrent, causant parfois l'aggravation de leurs maux. Les hôpitaux apparaissent au Moyen Âge, à l’intérieur même des monastères. En fait, les monastères sont les lieux principaux où existe une activité de soins aux malades, qui côtoie une tradition de collecte, d’organisation et de copie de textes anciens, ainsi qu’une pratique de culture des plantes médicinales.


La médecine au Moyen Âge

accouchementL'enfance semble être absente des représentations du Moyen Age. Et pourtant. L'iconographie médiévale est riche en enseignements. Il suffit presque d'ouvrir un manuscrit médiéval dans n'importe quelle région, de regarder attentivement une fresque ou encore de contempler des sculptures pour se rendre compte que l'enfant est partout. Simple spectateur, on le retrouve également au centre de nombreuses compositions. Les auteurs de l'époque médiévale en sont conscients. Contrairement à ce qu'écrivait Philippe Ariès, le Moyen Âge est une époque où l'enfant est au centre des attentions.


L'enfance au Moyen Âge

crmonieL'hommage féodal est un rituel qui consacre par une cérémonie la vassalité, comme c’est aussi le cas pour la chevalerie. Seigneur et vassal sont deux hommes libres qui s’unissent par des liens personnels et privés : le contrat vassalique leur donne des obligations et des droits l’un envers l’autre. Le vassal doit à son seigneur le conseil, qui consiste essentiellement en obligation de participer aux assemblées seigneuriales et, en particulier, de rendre la justice en son nom, et en aide militaire et éventuellement financière. Le vassal doit donc contribuer à l’administration de la justice et à l’armée seigneuriale. En contrepartie, le seigneur doit protection à son vassal.


L'hommage féodal

papesse1A la fin du Moyen Age, une curieuse rumeur circule en Europe : une femme (la papesse jeanne ?) aurait occupé le trône pontifical entre l’an 855 et l’an 858 sous le nom de Jean VIII l’Angélique. Après être rentrée dans les ordres, elle serait devenue cardinal puis fut élue pape. Elle serait morte en couches au cours d'une procession. Jusqu'au XVIe siècle, l’Église n’y apportera aucun démenti, avant de se raviser et de réfuter l’existence de cette encombrante et bien peu apostolique papesse.


La Papesse Jeanne : sous la légende une réalité ?

Templiers livres au bucher British Library Royal 20 C. VII f.48r fin du XIVe siecleL'Inquisition est une institution judiciaire créée au Moyen Âge par la papauté, afin de rechercher, juger et condamner les individus soupçonnés d’hérésie, c’est-à-dire de toute croyance s’écartant du dogme officiel de l’Église. Considérée comme l’un des traits les plus choquants du Moyen Âge, l'Inquisition a souvent été définie comme un outil de régression mentale réprimant le progrès intellectuel. Perçue comme le symbole de l’obscurantisme religieux et de tous ses excès, persécutant sans relâche les cathares, cette institution apparaît être l’objet d’une véritable légende noire notamment en raison d’un amalgame avec l’Inquisition espagnole de l’époque moderne. 


Inquisition médiévale en France

pelerins ma« Tous les vrais chrétiens devraient avoir grand dépit de ce que Jésus-Christ était ainsi déshérité par leur abandon, et son pays livré à ses ennemis ». Lorsque Urbain II s'exprime le 27 novembre 1095 au Concile de Clermont en faveur d'une action militaire en Orient, son but est de libérer la terre du Christ et secourir les « frères d'Orient ». Le pape déplore les guerres que se livrent les chrétiens et se montre extrêmement critique envers la chevalerie. Il insiste sur le fait qu'elle doit, dés à présent, se mettre au service du Christ. La mentalité occidentale de l'époque, très fortement empreinte de religion voit la Terre sainte, le lieu où Jésus vécut et mourut, comme une région chrétienne par nature. La croisade apparaît donc comme une « reconquête » d'un espace géographique borné par les pas du Christ.


La Terre sainte, entre pèlerinages et croisades

tordesillasEn 1492, Christophe Colomb réussit, grâce à l’appui des souverains espagnols, la première traversée de l’océan Atlantique et (re)découvre l'Amérique. Il succède aux navigateurs portugais qui avaient atteint l'océan indien et l'Orient en cette fin du XVe siècle. Ces explorations européennes provoquent un grand désenclavement, une sorte de première "mondialisation" qui met en relation les quatres grandes civilisations (chinoise, européenne, musulmane et hindoue) de l'époque. Un monde qui ne se limite pas à un « concert des nations européennes » mais qui succède à une période ou l'humanité vivait cloisonnée. L’année 1492 devient ce que l’historien Bernard Vincent appelle « l’année du monde ». 


L'Europe et le monde en 1492

camp du drap or 1Le Camp du Drap d’or, surnommé le Bivouac de Luxe, est le théâtre de la rencontre de deux rois, le 7 juin 1520 : François Ier et Henri VIII. Le roi de France espérait y obtenir la signature d'un traité d'alliance avec l'ombrageux roi d'Angleterre, afin de contrebalancer la nouvelle situation politique née de l'élection de Charles Quint à la tête du Saint Empire romain germanique un an auparavent. Le Camp du drap d'Or aura couté la bagatelle de deux cent mille livres à l’Etat en festivités, mais aucun traité d’alliance n’est signé et c'est le habsbourg qui gagne encore la partie…


Camp du Drap d'Or (7 juin 1520)

borgia serie tv 1La mythique famille Borgia, originaire de Borja en Espagne, a défrayé la chronique dans l'Italie de la Renaissance et jouit d'une une réputation sulfureuse. Parmi les figures emblématiques de l’accession au pouvoir par tous les moyens possibles, nous avons Rodrigue le père, Lucrèce la fille, la palme d’or revenant à César le fils qui a servi de modèle à Machiavel pour son ouvrage « Le Prince », un des plus grands criminels de la Renaissance. Tout est bon pour parvenir à ses fins, par tous les moyens, sans scrupules aucuns. Enfin, François qui relève le niveau chrétien de la famille et qui fut béatifié.


Les Borgia, une sulfureuse famille de la Renaissance

ptolemee cosmographie carte 1482A la veille de ce que l’historiographie a appelé « les Grandes Découvertes », l’Occident chrétien a une vision géographique du monde où se mêlent influences grecque, religieuse et empirique, avec une pointe de mystères, bien loin de ce que les explorations et conquêtes des XVIe et XVIIe siècles vont permettre, changeant de manière décisive la façon d’appréhender le monde, pour entrer dans la modernité. Les premiers explorateurs, tel Christophe Colomb, sont ainsi encore des hommes du Moyen Âge.


Le monde vu par les Européens avant 1492

florenceLa Toscane est une destination touristique très prisée des amateurs d'art. Berceau de la Renaissance, Florence attire chaque année plusieurs millions de visiteurs qui viennent découvrir les œuvres de Botticelli ou de Michel-Ange. Lorsqu'on évoque les Médicis, c'est le mécène Laurent le Magnifique qui vient immédiatement à l'esprit. Pourtant, Florence et la Toscane actuelles doivent beaucoup aux grands-ducs du XVIe-XVIIIe siècle. Loin d'être des descendants peu glorieux de Cosme l'Ancien et de Laurent le Magnifique, ils ont régné sur un duché qui eut une place particulière en Europe. S'intéresser à ce grand-duché, c'est s'intéresser au passage d'une république au principat à l'époque moderne et à la construction de l'État moderne.


Le grand-duché de Toscane au temps des Médicis

monument-des-decouvertes_940x705bDurant la période que les historiens ont longtemps appelé « Les Grandes Découvertes », les navigateurs et explorateurs Portugais font figure de pionniers, tels Bartolomeu Dias, Vasco da Gama ou Fernand de Magellan. Dès la première décennie du XVe siècle, les navires lusitaniens commencent par longer les côtes occidentales de l’Afrique, continent qu’ils vont finalement contourner à la fin du siècle pour entrer dans l’océan Indien et s’y installer durablement. Parallèlement, dans le contexte de la rivalité avec l’Espagne, le Portugal découvre son Amérique, avec ce qui deviendra le Brésil, et échoue en Chine au début du XVIe siècle.


Navigateurs et explorateurs portugais (XVe-XVIe)

aztquesC’est à partir du IIIe siècle après J.-C., et plus encore à partir du Xe siècle, que naissent les grandes civilisations précolombiennes (avant l’arrivée de Christophe Colomb). Les plus connues sont les Mayas, les Toltèques, les Aztèques et les Incas. Tirant leur puissance de l’agriculture et dotées de structures politiques et religieuses développées, ces civilisations ont chacune à leur façon instauré de grands empires. Les traces archéologiques qu’elles ont laissées sont importantes : Palenque, Tikal et Chichén Itzá, Monte Albán ou encore Machu Picchu. Aussi brillant que soit leur art, ces civilisations précolombiennes se révèlent fragiles, faute de connaissances techniques et d’une véritable métallurgie. Elles ne résistent pas aux assauts des Européens qui débarquent sur le continent à partir du XVIe siècle.


Civilisations précolombiennes : l’Amérique avant Colomb

La création dAdam Michel Ange 1La Renaissance est le nom donné au vaste mouvement culturel et artistique qu’a connu l’Europe du XIVe siècle à la fin du XVIe siècle, suite à la redécouverte du patrimoine culturel, intellectuel et scientifique de l'Antiquité. Né en Italie, le mouvement de la Renaissance va bousculer tout le continent. Les grandes familles, telles que les Médicis, vont mettre à contribution les artistes et les érudits pour construire des cités riches, puissantes et lettrées, à l'image de Florence. Durant cette période, artistes et intellectuels expriment le souhait de se libérer des carcans issus du Moyen Age pour privilégier le pratique, le beau et accéder à la connaissance.


La Renaissance : l'Europe à la redécouverte de l'Antiquité

reproduction traité tordesillasSigné le 7 juin 1494, le traité de Tordesillas établit une ligne de démarcation imaginaire traversant l'Atlantique à l'ouest des îles du Cap-Vert et délimite les possessions outre-mer de l'Espagne et du Portugal. Par ce traité, qui sera ratifié par une bulle papale,  les Rois catholiques et Jean II de Portugal se partagent le Nouveau Monde encore inexploré. Les autres puissances maritimes européennes se voient refuser tout droit sur ces nouvelles terres. Le roi de France François Ier demandera à voir « la clause du testament d'Adam qui l'exclut de ce partage ». Les populations amérindiennes, africaines et asiatiques ne sont quant à elles pas consultées lors de la négociation de Tordesillas...


Traité de Tordesillas (1494) : le partage du monde

CharlesV FranoisILa Paix des Dames est un traité signé à Cambrai le 3 août 1529 et qui met fin à la seconde guerre d'Italie qui oppose deux cousins ennemis : François Ier et Charles Quint. La mère du premier, Louise de Savoie, et la tante du second, Marguerite d'Autriche, se rencontrèrent à Cambrai le 5 juillet 1528 et signèrent la paix, dite de ce fait « des Dames », le 3 août. François renonçait à l'Italie, Charles à la Bourgogne en échange d'une rançon de 2,5 millions d'écus versée par François, qui épousa la sœur de Charles, Éléonore. Ce traité confirma, par le retour de la Bourgogne, l'intégrité du territoire français et éloigna encore un peu le mirage italien des perspectives royales.


Paix des Dames : le traité de Cambrai (3 août 1529)

rackham_bandannaRackham le Rouge, connu des fans de Tintin comme héros du « Secret de la Licorne », n’est pas un personnage totalement fictif ! Ce pirate que l’on appela Jack Rackham écuma les mers de Jamaïque à bord du Revenge en compagnie des deux pirates les plus sulfureuses de l’histoire de la flibuste : Anne Bonny et Mary Read ! Une légende épique qui n’a rien à envier à la quadrilogie « Pirates des Caraïbes » qui utilise d’ailleurs l’étendard de Rackham (deux sabres surmontés d’une tête de mort) pour flotter au grand mât du Black Pearl


Rackham le Rouge, la véritable histoire !

Sigisbee CicisbeoAu XVIIe siècle, apparaissait une coutume italienne de « sortie dans le monde à trois personnes » : le mari, la femme et le sigisbée, que certains appellent « le mariage à trois ». Ces personnages particuliers qu'étaient les sigisbées, pouvaient être assimilés au « chevalier servant » de la dame noble, dans l'Italie du XVIIIe siècle. Il avait un rôle et une fonction spécifique parfaitement définis : tenir compagnie, accompagner la dame dans ses sorties, mais toujours avec l'accord du mari et avec des limites bien précises.


Le sigisbée : quand l'Italie inventa le mariage à trois

john law 1John Law de Lauriston fut un visionnaire au XVIIIe siècle, en créant des billets de banque, pour remplacer les pièces de monnaies trop encombrantes et peu pratique dans les échanges commerciaux, en instaurant des crédits, des comptes courants, en poussant le peuple à acheter des actions. La banqueroute survient en 1720 lorsque les adversaires du financier convertissent en masse leurs billets. Law, promu surintendant des Finances la même année, dut fuir la France et gagna Venise où il mourut dans la misère. Le monde entier de la finance repose sur le système de Law, les bases en sont les mêmes : achats et reventes d’actions, spéculations, investissements, intérêts, renflouement d’argent : rien n’a vraiment changé depuis …


Le système de Law et la banqueroute de 1720

secret du chevalier d eonConsidérée au départ comme une puissance barbare par les Bourbons, la Russie n'arrive sur la scène internationale que dans les années 1600 avec l'installation à peu près stable des Romanov. Puis grâce à Pierre Ier, les relations entre la Russie et l'Europe vont changer. Pierre le Grand va propulser la Russie grâce à ses succès en matière de politique étrangère. Cela ne va pas sans la modernisation du pays et la révolution culturelle qui furent certainement brutales et rapides (moins de 25 ans). 


Les relations franco-russes au XVIIIe siècle
Nouvelle franceOn a souvent tendance à l’oublier, mais l’Amérique du nord n’a pas toujours été anglo-saxonne. Ce fut même, avec l’Inde, le premier empire colonial français, de Québec à la Nouvelle-Orléans. Dès le début du XVIe siècle, de courageux et intrépides explorateurs arpentèrent le nouveau monde, de l’embouchure du St Laurent au delta marécageux du Mississippi en passant par la région des grands lacs, en quête d’un hypothétique passage vers l’orient. Bientôt suivis par des colons venus de l’ouest de la France et par des missionnaires, ils fondèrent la Nouvelle-France, une immense colonie qui couvrait alors plus de la moitié du continent nord-américain.
 
L’histoire de la Nouvelle-France commence en 1524. Le roi François 1er décide qu’il est grand temps de taquiner son rival Charles Quint outre-mer, et commandite une expédition qui est confié à l’italien Verrazano. Celui-ci remonte la cote atlantique depuis la Floride, à la recherche d’un passage vers la Chine, découvrant chemin faisant l’Acadie, à l’est du Canada. Quelques années plus tard, François 1er confie à Jacques Cartier la mission de poursuivre l’exploration de cette région et d’y fonder une colonie. Cartier explore l’embouchure du St Laurent puis remonte le fleuve, mais son expédition est emportée par les maladies, et il ne parvient pas à implanter une colonie.
 
Empêtrée dans les guerres de religion, la royauté française se désintéresse rapidement de cette contrée hostile ou il n’y a été trouvé aucun or. Les quelques tentatives d’implantation qui suivront durent la seconde moitié du XVIe ne seront guère plus fructueuses, mais seront riches d’enseignements pour les expéditions qui reprennent plus sérieusement sous le règne d’Henri IV. Des comptoirs sont créés en Acadie, qui sera plus tard l’objet d’une lutte féroce entre Anglais et Français, et Samuel de Champlain fonde la ville de Québec en 1608. Pour conforter une position précaire et protéger le commerce de la fourrure, Champlain passe une alliance avec des tribus indiennes dont les hurons, s’attirant l’animosité de leurs rivaux iroquois.
 
Coincé au milieu des rivalités entre indiens, cet embryon de colonisation, dont l’économie repose sur la pêche, l’agriculture et le commerce de la fourrure, peine à se développer, faute de colons en nombre suffisant. On en compte alors que quelques centaines lorsque Champlain meure en 1635 alors que les anglais, fuyant les persécutions religieuses, s’implantent par milliers sur la cote est des Etats-Unis. Une nouvelle dynamique est impulsée par une compagnie de missionnaires qui fondent la ville de Montréal en 1639 qui renforce la présence française en lui ajoutant une vocation religieuse et sociale.
 
L’essor de la Nouvelle-France commence réellement en 1663 sous Louis XIV qui transforme la colonie en un établissement royal sous son contrôle direct et celui de Colbert. Un gouverneur et un intendant sont nommés par le roi pour administrer la colonie, désormais défendue contre les indiens et les anglais par un régiment royal. La population locale essentiellement masculine est renforcée par l’envoi des « filles du roi », un contingent de jeunes orphelines dotées par le souverain et expédiées dans le nouveau monde. Venus essentiellement de l’ouest de la France, les candidats au départ restent peu nombreux. Le paysan français est guère enthousiaste à l’idée de traverser les mers pour retrouver dans ces rudes contrées un seigneur et un curé, au milieu d’indiens plus ou moins avenants
 
Ainsi, malgré ces tentatives d’immigrations plus ou moins volontaires, la Nouvelle-France reste une immensité sous-peuplée, constituée essentiellement de comptoirs et de forts militaires, et sous la constante menace des anglais et des iroquois. Une rivalité qui s’envenime dès 1670 avec le développement fulgurant des colonies anglaises installées sur la cote et qui progresse vers l’intérieur du continent, essayant de capter le fructueux trafic des fourrures. Une tension qui s’envenime lorsque la colonisation française progresse en direction du sud-ouest avec la découverte et la prise de possession des territoires du Mississippi et la fondation de la Louisiane par Cavelier de la salle en 1682, qui bloque l’expansion des colons anglais vers l’ouest.
 
En 1690 les hostilités se généralisent en liaison avec les conflits européens. Les français stoppent de justesse les anglais devant Québec, mais les français doivent céder l’Acadie, Terre-neuve et la baie d’Hudson après les traités de Ryswick (1697) et d’Utrecht (1713). L’étau se resserre autour de la Nouvelle-France, qui pourtant pendant la première moitié du XVIIIe, connaît une relative période de paix et de prospérité. Mais le niveau de vie local presque supérieur à celui de la métropole ne parvient toujours pas à attirer des migrants en nombre suffisant pour contrer l’expansion anglaise (2 millions d’anglais et hollandais face à 100.000 colons français et esclaves venus d’Afrique).
 
Devant l’imminence d’un conflit, les anglais procèdent en 1754 à l’expulsion massive des colons français d’Acadie, une région passée sous leur contrôle quarante ans plus tôt. Cet épisode tragique est connu sous le nom pudique de « grand dérangement ». Une fois la région passée aux pillages et aux massacres, la population locale fut déportée vers les colonies anglaises du sud. Mal acceptés, décimés, leurs familles démembrées, leurs enfants enlevés pour en faire de bons sujets de sa majesté, les survivants s’enfuient vers la Louisiane ou ils iront fonder une colonie. Dans leur errance, beaucoup mourront de chagrin et de misère. Un nettoyage ethnique en bonne et due forme reconnu par l’Angleterre en … 2003.
 
La guerre éclate en 1755. Malgré une résistance française héroïque sous la conduite de Montcalm, le canada est rapidement submergée par les troupes anglaises, d’autant plus que la métropole n’y envoya aucun renfort. Louis XV, le « roi débile » selon le bon mot de Jean-Claude Barreau dans « les racines de la France », préférait s’empêtrer dans l’incertaine guerre de 7 ans, négligeant son empire colonial. Québec et Montréal ayant été prises, la colonie aux mains des anglais attendait l’issue du conflit sur le théâtre européen. Ce fut le catastrophique « traité de Paris » de 1763. En plus de l’Inde, la France céda à l’Angleterre la quasi-totalité de ses possessions nord-américaines.
 
Pourtant la France, première puissance européenne et disposant d’une aussi bonne marine que la « perfide Albion» aurait eu les moyens de défendre son empire colonial. Mais à la différence de l’Angleterre pour qui la domination des mers était vitale, la France était restée viscéralement ancrée dans une vision continentale des enjeux de l’époque, considérant avec mépris « les arpents de neige » du Canada. Partiellement récupérée en 1800 pour être aussitôt revendue 3 ans plus tard aux Etats-Unis par un Napoléon guère plus inspiré que le 15eme des bourbon, la Nouvelle-France et sa population passèrent aux pertes et profits de l’histoire de France. Il en reste le Québec bien sûr, noyé dans un océan aglo-saxon, des noms de famille et des noms de ville le long du missippi qui résonnent de façon familière dans nos oreilles.

fort nouvelle franceLa Nouvelle-France désigne l'ensemble des possessions françaises en Amérique du nord, jusqu’à leur cession à l’Angleterre en 1763. Ce fut, avec l’Inde, l'emplacement du premier empire colonial français. Dès le début du XVIe siècle, de courageux et intrépides explorateurs arpentèrent le nouveau monde, de l’embouchure du St Laurent au delta marécageux du Mississippi en passant par la région des grands lacs, en quête d’un hypothétique passage vers l’orient. Bientôt suivis par des colons venus de l’ouest de la France et par des missionnaires, ils fondèrent la Nouvelle-France, une immense colonie qui couvrait alors presque la moitié du continent nord-américain.

 


Nouvelle-France : quand l'Amérique était française

hommebetailLe commerce triangulaire désigne le processus de la traite des Noirs de la fin du XVIIe siècle au milieu du XIXe siècle entre l'Europe, l'Afrique et l'Amérique (principalement les Antilles).  La traite d'esclaves noirs a représenté une source de profit considérable pour plusieurs puissances européennes (en particulier l'Angleterre, la France et le Portugal) et constitué la base du développement économique des colonies américaines, puis des États-Unis. Embarqués sur des navires négriers en provenance d'Europe, les esclaves étaient destinés à être revendus en Amérique et aux Antilles, où ils étaient ensuite utilisés comme main-d'œuvre dans les plantations.


Commerce triangulaire et traite atlantique (XVIIe-XIXe)

declaration independance texte originalAdoptée par le Congrès continental le 4 juillet 1776, la déclaration d’Indépendance est un document qui proclame l'indépendance des treize colonies britanniques en Amérique. Signée à Philadelphie, elle ouvre la voie à la fondation d'une nouvelle nation : les Etats-Unis. Cette déclaration a bouleversé le monde de la fin du XVIIIe siècle : par certains côtés, elle est l’aboutissement et la concrétisation de l’esprit des Lumières. Pour autant, elle reste profondément « américaine ». Avec d'autres documents historiques américains, cette déclaration est aujourd'hui conservée au National Archives Exhibition Hall de Washington dans un boîtier scellé de verre et de bronze rempli d'hélium inerte. Le 4 juillet est devenu la fête du Jour de l'Indépendance aux États-Unis.


4 juillet 1776 - Déclaration d'indépendance des États-Unis

bunker hillRésumé : La Révolution américaine (1775-1783) est un conflit qui a opposé le Royaume-Uni de Grande-Bretagne à ses treize colonies de la côte est de l’Amérique du Nord. À l’issue de sa victoire sur la France, en 1763, la Grande-Bretagne était devenue la première puissance coloniale au monde. Dans le Nouveau monde, une fois la menace d’une invasion française éloignée, la loyauté des treizes colonies américaines à la Couronne britannique se trouva fortement ébranlée. L’institution de taxes de et de restrictions sur le commerce outre-mer déclencha un mouvement de rébellion envers la puissance européenne. En 1776, les treize colonies proclamaient leur indépendance. Il s’ensuivit une guerre qui en 1783 se solda par la naissance des Etats-Unis d’Amérique.


Révolution américaine et naissance des Etats-Unis

siecle des lumieres europeSouvent appelé siècle des Lumières, le XVIIIe siècle fut marquée par le mouvement culturel du même nom, qui s’épanouit en partie en réaction aux conflits religieux du siècle précédent. L’expression « siècle des Lumières » est fréquemment employée par les écrivains de l’époque, convaincus qu’ils viennent d’émerger d’une longue période d’obscurité et d’ignorance et d’entrer dans un nouvel âge illuminé par la raison, la science et le respect de l’humanité. Rationalistes et humanistes, les philosophes des lumières n'étaient cependant pas des démocrates, pronant plutôt le "déspotisme éclairé". En France, ce mouvement est porté par les écrits de Montesquieu, Voltaire et Rousseau et par l'encyclopédie de Diderot et d’Alembert.


Le siècle des Lumières, en France et en Europe

Nostradamus

Taccola_Vitruvian_manA l’époque moderne, le prince exige la même chose des arts et des sciences, par le biais du mécénat et de l’académisme. Il entretient des savants et des artistes, les protège et leur offre un espace de liberté pour dans le même temps contrôler et normer la science sous une orthodoxie. De plus, l’aspect utilitaire n’est pas négligé et le prince cherche à tirer profit de ses rapports avec les savants. La période qui nous intéresse est aussi celle de la « révolution scientifique », et on peut donc se demander en quoi le prince, par ses rapports avec les sciences, est un acteur de cette révolution.


Le prince, les sciences et les techniques (XVe-XVIIIe siècles)

abolition esclavage EUL’abolition de l’esclavage en France a été votée une première fois en 1794 durant la Révolution, et devient définitive par le décret du 27 avril 1848 initié par Victor Schoelcher. Le mouvement abolitionniste a commencé dès le XVIIIe siècle, et il est rapidement international, même s’il touche d’abord les pays européens qui sont les leaders de la traite atlantique. Ainsi la Grande-Bretagne qui a aboli l'esclavage la première dès 1807. Obéissant à des logiques idéologiques, religieuses, politiques et –on l’oublie souvent- économiques, le mouvement abolitionniste connaît des soubresauts, des réussites et des reculs, avant d’aboutir progressivement à des abolitions concrètes et définitives tout au long du XIXe siècle. Depuis 2006, l’abolition de l’esclavage est commémorée en France le 10 mai.


Abolition de l'esclavage en France

David LivingstoneMédecin écossais et missionnaire en Afrique du Sud, David Livingstone entreprend, à partir de 1849, diverses expéditions en Afrique centrale et australe, au cours desquelles il reconnaît le cours du Zambèze et de son affluent, découvre plusieurs lacs et contribue à résoudre l’énigme de la source du Congo.Contourné ou délaissé jusqu'au XIXe siècle par les européens (hormis pour le traffic d'esclave), le continent africain suscite l'intérêt des puissances coloniales occidentales et la curiosité d'intrépides explorateurs et cartographes, tel le célèbre docteur Livingstone, qui espérait découvrir les sources du Nil.  Il est probablement ainsi le premier Européen à avoir traversé le continent africain d’Est en Ouest.


David Livingstone, explorateur du continent africain

buffalo billD’abord éclaireur dans l’armée américaine, chasseur de bisons et d’Indiens, William Cody, alias Buffalo Bill, devient célèbre grâce à ses aventures racontées dans les journaux. Comprenant qu’il peut en tirer profit, il devient l’ami des Peaux-Rouges tout en acceptant que soit éditée une collection de fascicules « seule édition originale autorisée par le Col. W. F. Cody, dit Buffalo Bill », publiée dans le monde entier en plusieurs langues. Filmé en 1894, puis en 1902, cette figure mythique de la conquête de l'ouest publie ses Mémoires sous le titre « Ma vie » et devient le héros de plusieurs westerns. Afin de faire la part entre la réalité et la légende, William Cody a collaboré à des ouvrages sérieux, contresignés par le colonel Henry Inman.


Buffalo Bill, héros du Far West devenu ami des indiens

commodore perry bateau noir japonLe 8 juillet 1853, une flotte américaine commandée par l'amiral Matthew Perry entre dans la baie d’Edo (aujourd'hui Tokyo) et demande officiellement l’ouverture du Japon au commerce international. Le Japon, archipel, jusque là isolé de l'Asie Orientale s'apprête à connaitre un des tournants de sa longue histoire. Quatre vapeurs américains, quatre "vaisseaux noirs" comme les surnomment les Japonais, commandés par le commodore Perry vont mettre fin à plus de deux siècles d'isolement. Les Shoguns, qui jusque là avaient protégé le pays des ingérences étrangères, n'auront bientôt plus qu'à céder la place à un Empire régénéré et puissance industrielle en devenir...


Le commodore Perry et l'ouverture du Japon (1853)

Congres de vienneLe congrès de Vienne est une conférence internationale qui s’est tenue du 1er septembre 1814 au 9 juin 1815 pour fixer le cadre du nouvel ordre européen après les guerres napoléoniennes. Cette rencontre diplomatique, à laquelle participaient notamment Metternich et Talleyrand, fut un événement majeur dans l'histoire des relations internationales. Ayant pour ambition de réorganiser l'Europe après les bouleversements engendrés par la Révolution française et les guerres napoléoniennes, elle privilégie les intérêts des vieilles monarchies autoritaires et fait l'impasse sur les aspirations nationales et les principes consacrés à la suite des conquêtes révolutionnaires. Le congrès de Vienne fut à l'origine de plusieurs des conflits apparus au XIXe siècle, voire au XXe siècle.


Congrès de Vienne (1814-1815) : l'Europe après Napoléon

Ameriques-napoleonLa plupart des études consacrées à l'époque de Napoléon s'en tiennent à l'Europe. Pourtant, les conflits qui opposèrent alors la France aux autres puissances européennes dépassèrent largement ce cadre. Ils sont dominés par la rivalité entre deux puissances coloniales, la France et l'Angleterre. De plus, la France avait alors dans sa mouvance d'autres pays coloniaux, l'Espagne et la Hollande. Il était donc naturel de s'attendre à ce que ces conflits débordent la sphère européenne et s'étendent aux autres continents dont des territoires importants se trouvaient sous la domination de ces pays.


Napoléon et l’Amérique

british empire 1897La victoire sur Napoléon à Waterloo, le 18 juin 1815, ouvre la voie à la suprématie mondiale de l'Empire britannique. En effet, ce n’est pas vers l’Europe que la Grande-Bretagne va désormais tourner ses efforts, mais vers le reste du monde. C’est la construction de l’Empire colonial, certes déjà entamée le siècle précédent, mais qui va se confirmer tout au long du XIXe siècle, pour contribuer à la première mondialisation. Une puissance britannique qui dépasse les domaines militaire et économique, agrégeant sur tous les continents un ensemble de territoires, réunis jusqu’en 1931 par leur allégeance à la Couronne britannique.


Empire britannique : une hégémonie mondiale (1815-1919)

blason armee du salutL'Armée du Salut est l'une des plus anciennes organisations humanitaires. D'origine anglaise et protestante, elle combine mission spirituelle et mission sociale. Son originalité réside dans son mode d'organisation, qui s'inspire du modèle militaire. Elle intervient partout où la nécessité l’exige et où son aide est acceptée. Son quartier général international est basé à Londres, placé sous l’autorité d’un général qui coordonne l’action au niveau mondial et fixe les grandes orientations. Chaque territoire possède un quartier général national. En 2014, c’est une structure internationale, dans plus de 120 pays, qui rassemble 2,5 millions de salutistes à travers le monde.


L'Armée du Salut, une organisation humanitaire originale

simon bolivarFigure mythique de l'Amérique Latine, Simon Bolivar est le libérateur d'une grande partie du continent sud-américain du joug espagnol, ce qui lui a valu le surnom de « El Libertador ». Par la suite, il a notamment été président de la Grande-Colombie (Venezuela, Colombie et Équateur actuels) et a donné son nom à un nouvel État, la Bolivie. Espérant la création d'une confédération panaméricaine, il voit son projet politique échouer lors de la conférence de Panama de 1826. Par les exploits militaires qu'il a accomplis face aux armées espagnoles et les fonctions politiques importantes qu'il a occupées dans plusieurs pays sud-américains, il a cependant laissé une trace indélébile sur ce continent, à tel point qu'il a acquis le statut de héros.


Simon Bolivar, libérateur de l'Amérique Latine

crane dinosaureA la fin du XIXe, l’Ouest américain est le théâtre de nombreuses découvertes fortuites de grands gisements de fossiles de dinosaures ! Le public se passionne, les Musées se concurrencent pour obtenir toujours plus de spécimens et dans ce contexte unique deux hommes, deux paléontologues, deux anciens amis, vont se livrer une lutte sans merci pour trouver et décrire le plus grand nombre  de dinosaures possibles. A coup de dynamite, sous les pelles, les pioches, les marteaux et les burins réapparaissent Coelophysis, Allosaurus, Diplodocus, Stégosaurus, Tricératops… Cope et Marsh n’hésiteront pas à s’espionner, à saboter les découvertes de l’autre, à soudoyer les ouvriers, à détourner le ravitaillement… Le pinceau dans une main, la carabine dans l’autre, ils pousseront leurs recherches jusqu’en territoire indien, menant ce que l’histoire retient sous le nom de « guerre des os ».


La « Guerre des Os » de dinosaures (XIXe)

Plan MarshallElaboré par le secrétaire d'État américain George Marshall en 1947, le plan Marshall était un programme d'aide économique et financière qui avait pour but de contibuer à la reconstruction de l'Europe, dévastée par la Seconde Guerre mondiale. C’est tout autant la crainte de voir une Europe ruinée par la guerre cesser de s’approvisionner en produits américains, que la perspective de voir le communisme progresser sur le Vieux continent, qui incite les autorités américaines à proposer ce plan d’assistance économique aux pays européens. Entre avril 1948 et juin 1952, plus de 13 milliards de dollars seront consacrés au financement de ce plan, la plupart de ces fonds étant accordés à titre de dons.


Le plan Marshall : redresser l'Europe (1947-1952)

gnocide_armnienLe 24 avril 1915, à Istanbul les autorités Ottomanes procèdent à l’arrestation des principaux notables et intellectuels arméniens de la ville. C’est le début du génocide arménien : Dans les semaines qui suivent ces derniers seront méthodiquement éliminés. Entre 600 000 et 1,5 million d’Arméniens ont alors été déportés et tués. Ce génocide, que la Turquie a systématiquement réfuté jusqu'à aujourd'hui, prit fin lors du rattachement de l'Arménie à l'URSS. 


Le génocide arménien (1915-1923)

colonels grecsLe 21 Avril 1967, un groupe de colonels grecs, avec Georgios Papadopoulos à leur tête, organise un coup d'État contre le gouvernement intérimaire de Panayote Canellopoulos. La junte militaire instaure un régime de terreur, publie une série de décrets abolissant la plupart des libertés civiles, imposant la censure aux médias, supprimant les partis politiques et de nombreuses organisations. Le nouveau pouvoir est soutenu par les États-Unis, en raison de la situation stratégique de la Grèce dans l'équilibre géopolitique méditerranéen au moment de la guerre froide. La dérive ultra nationaliste de la dictature des colonels, provoquera cependant sa chute à l'occasion de la Crise Chypriote.


La dictature des colonels (Grèce, 1967-1974)

empereur meijiDurant l'ère Meiji et en à peine trente ans (1868-1912), le Japon s'ouvre vers l'Occident et entame une modernisation rapide, devenant rapidement une puissance de rang mondial. L’équilibre des forces en Extrême-Orient subit alors des changements radicaux. Pour la Chine c’est le début d’une longue période de décadence et de déclin sous la dynastie Qing, tandis que le Japon émerge de son côté de deux siècles d’isolement pour s’imposer comme la première puissance industrielle du continent asiatique. Parallèlement, sa puissance militaire s’affirme et le Japon entre en guerre contre la Russie et la Chine. Cette expansion finit par représenter une menace pour les intérêts américains et la seconde guerre mondiale s’étendra au pacifique.


Le Japon, de l'ère Meiji à la Seconde Guerre mondiale

drapeau-ligue-arabeLa Ligue arabe est une organisation régionale née au Caire le 22 mars 1945. Dédiée à l'affirmation de l'unité de la nation arabe, son but est de renforcer les liens entre les États membres, de coordonner leurs politiques et promouvoir leurs intérêts communs. Constituée de sept membres fondateurs: l'Égypte, l'Irak (alors tous deux des royaumes), le Liban, l'Arabie Saoudite, la Syrie, la Transjordanie (aujourd'hui Jordanie) et le Yémen (du nord) la Ligue jouera un rôle certain dans la crise qui aboutira à la première guerre israëlo-arabe. Elle n'en reste pas moins une structure divisée bien à l'image de l'ensemble arabo-musulman qu'elle représente.


La Ligue arabe, de sa fondation à nos jours

lenine armee rougeFragilisée par la Première Guerre mondiale, la Russie subit deux révolutions en 1917, douze ans après celle de 1905. La Révolution de février renverse le tsar Nicolas II tandis que celle d’octobre, dite Révolution bolchévique, fait basculer la Russie dans un nouveau régime économique, politique et sociale. Une guerre civile éclate entre le nouveau pouvoir révolutionnaire et les contre-révolutionnaires, c’est-à-dire entre l’Armée rouge et l’Armée blanche tsariste. Les bolcheviques instaurent la dictature du parti, qui prend alors le nom de Parti communiste. Avec la prise de pouvoir complète de ce parti sur un nouvel État, l'Union soviétique, la révolution russe tourna durablement le dos à la démocratie et à l'occident.


Révolution russe de février-octobre 1917

Discours rooseveltLe New Deal est un vaste programme de relance économique mis en œuvre entre 1933 et 1938 par le président des États-Unis Franklin D. Roosevelt pour contrecarrer les effets de la grande dépression due au krach boursier de 1929. Au-delà de la reprise rapide de la consommation et de l’investissement, cette "Nouvelle Donne" vise à réformer en profondeur le système économique américain pour prévenir de nouvelles crises. Le New Deal transforma profondément la société américaine, jusqu'alors opposée à tout interventionnisme de l'État fédéral dans l'économie. Il inspira aussi de nombreux économistes dont John Maynard Keynes qui publie en 1936 sa "Théorie générale", ouvrage qui préconise l'intervention de l'État voir le déficit budgétaire pour assurer le plein emploi.


Le New Deal de Roosevelt (1933-1938)

chomeurs 1929 usaLe Krach boursier de Wall Street se déroula entre le 24 octobre (le jeudi noir) et le 29 octobre 1929. Il plongea les États-Unis dans une grave dépression économique qui s'étendit rapidement au monde entier. De nombreuses banques et usines firent faillite, provoquant une montée vertigineuse du chômage (sept millions de chômeurs en deux ans aux États-Unis). L'économie américaine se redressa progressivement à partir de 1933, sous la présidence de Franklin D. Roosevelt, dans le cadre du programme économique et social du New Deal. La crise de 1929 a été la première à l'échelle mondiale et la plus dramatique crise économique du XXe siècle. Ses conséquences tragiques se feront ressentir durant toute une décennie et seront en grande partie à l'origine de la Seconde Guerre mondiale.


Krach boursier de 1929, première crise économique mondiale

arno brekerLe culte du chef consiste, dans les régimes totalitaires, à susciter une communion et une adulation excessive du dirigeant  par une mise en scène et large diffusion médiatique. Ainsi, dans le but d’obtenir le consentement des masses, Mussolini, Staline et Hitler vont imposer leur politique grâce à la propagande mais aussi grâce à l’art. Les différentes représentations de ces trois dictateurs témoignent de la mise en place d’un véritable culte de la personnalité à travers le Duce, le Petit Père des peuples et le Führer. Cette forme moderne du culte du chef subsiste de nos jours, notamment en Chine ou en Corée du Nord.


Culte du chef : Mussolini, Staline et Hitler

article-2455171-027C5011000004B0-168 634x461Nombre d'aristocrates anglais furent séduits par Hitler et Mussolini avant la guerre. La famille royale britannique était liée par le sang aux Hohenzollern, les nurses étaient allemandes, Hitler était anglophile alors qu'il méprisait les Français. Hitler fit de la séduction de l'aristocratie anglaise un pilier de sa diplomatie, espérant que le clan pacifiste anglais emmené par le roi Edouard VIII et Halifax l'emporterait sur celui belliciste animé par Winston Churchill.


L'aristocratie anglaise et Hitler, une séduction mutuelle

archipel moluquesLe commerce des épices a acquis dès l’Antiquité une valeur considérable (cannelier, cassier, poivre). Pendant des siècles, les marchands arabes contrôlèrent les routes terrestres de ce commerce vers l'Inde. Du XIIIe au XVe siècle, c'est Venise qui exerça le monopole du commerce des épices avec le Moyen-Orient. Mais les prix exigés par la Sérénissime étaient si élevés que le Portugal et l'Espagne envisagèrent de se rendre aux Moluques par l'est en contournant le cap de Bonne-Espérance, puis poussèrent leur exploration vers l'ouest, avec les voyages de Christophe Colomb. Bien que nombre de ces premiers explorateurs aient surtout compté trouver de l'or, leurs expéditions furent essentiellement financées par le commerce des épices.


La route des épices : histoire d’un commerce florissant

histoire du tarot couvertureL' histoire du tarot est fort méconnue. Toute personne prêtant attention à ces cartes simples et mystérieuses se pose naturellement quelques questions : sait-on d'où vient le tarot ? Dans quel but fut-il constitué ? S' il est un modeste jeu de cartes, pourquoi est-il devenu un des piliers de l'ésotérisme cotemporain ? Depuis le berceau antique, où jeu et divination s'entremèlent, au Moyen-Age dans lequel s'ancre aussi la symbolique des couleurs et figures, des oeuvres de la Renaissance Italienne au mouvement occultiste français du XIXe siècle, l'histoire est invitée pour expliquer le tarot.


Origines et histoire du Tarot

jo hiverLes premiers jeux Olympiques d’hiver se déroulent en France, à Chamonix, en 1924. Seize nations et plus de 250 athlètes y participent et disputent cinq épreuves. Cette compétition de sports de neige et de glace est désormais organisée tous les quatre ans et forme un cycle distinct des jeux Olympiques. Ils ont une notoriété moindre que les Jeux Olympiques d'été, faisant moitié moins de recettes, étant beaucoup plus difficiles à organiser en raison de la géographie et des aléas météorologiques. Ils restent l'un des événements culturels les plus importants de notre histoire, touchant des milliards de personnes sur terre avec toujours la même pensée « toujours plus grand, toujours plus fort ».


Histoire des Jeux olympiques d'hiver

empoisonneuse palermePendant des millénaires, le crime parfait a eu son arme idéale : le poison. Bien maîtrisé il tue à coup sûr et donne l'illusion d'une mort naturelle. Depuis longtemps l'homme a pris conscience qu'une même substance pouvait être à la fois remède et toxique, guérir ou tuer. De la mort de Cléopatre à la sufureuse affaire des poisons sous Louis XIV, plogeons nous dans l'univers fascinant «des herbes à sorcières » telles la funeste mandragore, la mortelle belladone, des minéraux toxiques (mercure, cyanure arsenic)...


Poisons, empoisonneurs et empoisonnés célèbres

naissance agricultureLa naissance de l'agriculture il y a plus de 10.000 ans représente l'événement le plus important de l'histoire de l'homme. Elle a ouvert la voie à de nouvelles compétences et techniques, ainsi qu'à une nouvelle organisation sociale. Pourquoi les Homo sapiens se sont-ils mis à cultiver la terre ? Nul ne le sait précisément. Mais l’apparition de l’agriculture a constitué un préalable au développement des villes puis de l’écriture, et donc de la civilisation. De la cueillette et de la chasse, l’homme passe, dès le néolithique, à un mode de subsistance totalement différent, reposant sur l’agriculture et l’élevage. Cette transition a d’abord lieu au Proche-Orient, au Xe millénaire avant J.-C, ainsi que dans d’autres foyers de population du monde. Elle s’explique alors par la croissance avérée d’une population devenue sédentaire et réclamant de plus grands besoins alimentaires.


Naissance et histoire de l’agriculture

f1 ferrariLe sport automobile, qui regroupe l’ensemble des compétitions ou épreuves de vitesse pour véhicules automobiles disputées sur circuit, route ou piste, a débuté très rapidement après l'invention de la première voiture. De nos jours encore, le Championnat du Monde de Formule 1, épreuve reine dans le sport automobile, suscite l’engouement des spectateurs qui ont la chance d’être en direct et téléspectateurs qui se contentent d’être devant leur poste. Mais que sait-on de ces voitures ? Comment sont-elles devenues des bolides ? Quels sont les grands noms qui ont marqué l’Histoire de la Course Automobile ?


Histoire du sport automobile

saint louis toucher ecrouellesC’est sous le règne de Louis VI le Gros (1108-1137) qu’un document écrit relate pour la première fois la cérémonie du toucher des écrouelles. La guérison des écrouelles apparaît progressivement comme l’apanage des grands rois de France et d’Angleterre : Robert le Pieux a peut-être eu ce pouvoir, Philippe Ier et Louis VI, plus sûrement, mais celui-ci n’est attesté par de nombreux témoignages qu’à partir de Saint Louis. En Angleterre, Henri II Plantagenêt est le premier à exercer le toucher des écrouelles. Cette pratique, fondée sur l’attribution au roi chrétien d’un pouvoir guérisseur, se perpétue en France jusqu’au sacre de Charles X, en 1824.


Écrouelles et rois guérisseurs

relais de posteDans les temps anciens, les chemins étant bien souvent épouvantables, des haltes étaient nécessaires pour changer les chevaux, se restaurer et se reposer. Les souverains et grands seigneurs se reposaient dans les châteaux ; les hospices et couvents accueillaient les pèlerins. Les relais de poste, les cabarets, puis les auberges, très importants pour les voyageurs firent leur apparition, mais tous étaient soumis à des règlementations car chaque établissement portait « Hostellerie, Cabaret, Taverne par la permission du Roi » en gros caractères.


Relais de poste et auberges sous l'Ancien Régime

SOULIERS LOUIS XIV REGENCE NAPOLEON EMPIRELe pied et sa chaussure ont toujours eu une place capitale chez l’humain, depuis la nuit des temps. Système de mesure utilisé pendant longtemps, on en parle dans l’histoire, la littérature, les proverbes, comme celui-ci « il n'est pas indispensable de vivre sur un grand pied, mais en nous efforçant de vivre sur un pied raisonnable, en tâchant de trouver chaussure à notre pied, nous ne serons jamais des va-nu-pieds ». Et souvenez-vous dans votre enfance lorsque vos parents vous contaient l’histoire du Petit Poucet, du Chat Botté ou encore de Cendrillon et sa pantoufle de vair ! Comment est née la chaussure, comment a-t-elle évolué dans le temps ?


Histoire de la chaussure

révolution industrielleLa lithosphère, la biosphère et même l'atmosphère n'ont jamais été autant sollicitées que depuis le XIXe siècle jusqu'à nos jours. La révolution industrielle, qui débute dans l'espace anglo-saxon à la fin du XVIIIe, a bouleversé en profondeur les modes de vie des hommes. Le XXe siècle accélère cette mutation. Au terme de la seconde guerre mondiale, l'espace anglo-saxon parvient à imposer son mode de vie et une idéologie dominante servant ses intérêts. Le capitalisme est roi, les frontières économiques sont mises à bas, le libre-échange brasse les monnaies et pousse à la consommation sans se soucier des effets sur le long terme. Dans ce contexte nouveau, de nombreuses voix s'élèvent et tirent la sonnette d'alarme. L'environnement – plus largement – trouve aussi ses historiens. Ainsi, on voit apparaître, depuis les années 1970, une critique de la croissance, de plus en plus étayée par des travaux de recherches historiques et scientifiques


Croissance illimitée et crise environnementale
lecture proclamation emancipationPromulguée le 1er janvier 1863 en pleine guerre de Sécession par le président Abraham Lincoln, la proclamation d'émancipation des esclaves visait les États esclavagistes du Sud. Elle avait été précédée le 22 septembre 1862 par une proclamation préliminaire annonçant qu'à partir du 1er janvier suivant les esclaves des États ou fractions d'États insurgés seraient « désormais et à jamais libres ». La proclamation eut un fort retentissement dans le monde entier. Ce ne fut qu'avec l'adoption par le Congrès du fameux 13e amendement à la Constitution des États-Unis, le 18 décembre 1865, que l'abolition de l'esclavage prit son caractère universel.

Proclamation d'émancipation des esclaves aux Etats-Unis
 

Scott-anacondaDès le 19 avril 1861, le président Lincoln décréta le blocus des côtes des États ayant fait sécession. Ce décret autorisait les navires nordistes à arraisonner tout vaisseau entrant ou sortant d’un port rebelle. Initialement, il s’agissait d’une réaction à une décision du gouvernement confédéré, qui menaçait d'accorder des lettres de marque à des corsaires, les autorisant à attaquer les navires de l’Union. Au cours de l’été 1861, le blocus s’intégra à merveille au « plan Anaconda » du général Scott. Dès le mois d’août, les premières opérations visant à le renforcer furent entreprises.


Le début du blocus de l'Union
robert-e-lee.jpg-5911En août 1861, la situation militaire s’annonce particulièrement morose pour les Nordistes. La défaite de Bull Run (21 juillet) a envoyé une onde de choc qui a ébranlé l’Union tout en coupant court aux espoirs de victoire rapide des Fédéraux sur le théâtre d’opérations principal, en Virginie. Celle de Wilson’s Creek (10 août), si elle n’a pas été aussi cuisante, n’en a pas moins coûté la vie au général Lyon, mettant ainsi un coup d’arrêt à la progression nordiste dans le Missouri. Avec la neutralité du Kentucky, scrupuleusement respectée, le Nord a tout simplement perdu l’initiative. La balle, à ce moment, est dans le camp du Sud, et celui-ci va s’efforcer d’en profiter pour reconquérir le terrain perdu en Virginie.

Les débuts difficiles du général Lee

bataille antietamLa bataille d'Antietam eut lieu dans le Maryland, le 17 septembre 1862, lors de la guerre de Sécession. Elle opposa le général confédéré Robert E. Lee au général unioniste George B. McClellan. Cette bataille est l'une des plus sanglantes de la guerre de Sécession : 24 000 morts en un seul jour.


La bataille d'Antietam, 17 septembre 1862

Richard-HawesLe 4 octobre 1862, alors que les fantassins texans de l’armée de Van Dorn se font tuer par dizaines en tentant de planter leur drapeau sur le parapet de la batterie Robinett, c’est une scène toute différente qui se joue, près de 500 kilomètres au nord-est de Corinth. Frankfort, la capitale du Kentucky, résonne des flonflons de la musique militaire. Une fanfare confédérée y joue des airs patriotiques sudistes populaires, tels que Dixie’s Land et Bonnie Blue Flag.


La bataille de Perryville (octobre 1862)

oliver1aaLe 29 septembre, l’armée confédérée se met en route vers le nord. La progression est rapide, et ses avant-gardes atteignent Pocahontas, dans le Tennessee, le soir même. Van Dorn subit toutefois un premier revers lorsque des patrouilles de cavalerie nordiste, après avoir tenu en respect leurs homologues confédérés, font brûler les ponts sur la rivière Hatchie, que les Sudistes doivent impérativement franchir pour continuer leur progression. Lorsque le génie confédéré commence à les réparer le lendemain, après que les cavaliers gris aient pris le contrôle de la rive orientale, le commandement nordiste réalise que l’objectif de Van Dorn est probablement Corinth.


La seconde bataille de Corinth (octobre 1862)

price1qTandis que les armées manœuvraient sans parvenir, ni même chercher réellement, à se livrer un affrontement majeur, la campagne du Kentucky allait connaître des ramifications à l’ampleur inattendue à plusieurs centaines de kilomètres de là, dans le Mississippi. Début septembre, les troupes sudistes basées dans cet État entamèrent les opérations de diversion que leur avaient confiées Bragg dans le cadre de son plan. Sterling Price, qui commandait une force de 8.000 hommes détachée de l’armée de Van Dorn, attaqua le premier en direction de Nashville, afin d’empêcher Grant de faire parvenir des renforts à Buell.


La bataille de Luka (septembre 1862)

Seal_of_Kentucky_Confederate_shadow_governmentL’occupation, le 30 mai 1862, de Corinth, évacuée la veille par les Confédérés, laissait l’Union dans une avantageuse position stratégique. Si l’armée sudiste de Beauregard, forte de 56.000 hommes, barrait aux Fédéraux la route directe du sud en se retranchant à Tupelo, d’autres options demeuraient ouvertes grâce aux voies ferrées qui rayonnaient depuis Corinth. Devenus indéfendables, le Tennessee occidental et la ville de Memphis ne demandaient qu’à tomber comme des fruits mûrs – la seconde, du reste, fut occupée dès le 6 juin par les canonnières nordistes, une fois la flottille fluviale confédérée détruite.


L’invasion sudiste du Kentucky (été 1862)

jacksontj1oLes combats acharnés des « Sept Jours » (25 juin – 1er juillet 1862) avaient mis un terme au blocus de Richmond par l’armée nordiste du Potomac, mais n’avaient pas fait cesser toute activité dans la Péninsule. Le mois de juillet fut marqué par une série de reconnaissances et d’accrochages mineurs autour de Harrison’s Landing, où les hommes de McClellan s’étaient retranchés après leur retraite.


Retour sur le Bull Run (Juillet - août 1862)

UnionCampBatonRouge1862crop02À la fin de juillet 1862, le retrait des flottes nordistes de Vicksburg et l’évacuation de Natchez avaient laissé à la Confédération le contrôle d’une portion non négligeable du cours du Mississippi, alors que le fleuve était sur le point d’être entièrement entre les mains des Nordistes à peine un mois plus tôt. De surcroît, l’épicentre des opérations dans l’Ouest s’était déplacé vers l’habituelle lubie politico-militaire du président Lincoln, le Tennessee oriental.


L'attaque sudiste à Baton Rouge (été 1862)