Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Le document d'origine, qui permit à las Cases de publier le Mémorial de Sainte-Hélène avec le succès que l'on sait, avait disparu. Le voici retrouvé et édité chez Perrin dans son intrégralité pour la première fois. Un événement éditorial et culturel.

 

memorial-las-casesEmmanuel de Las Cases accompagna Napoléon dans son exil en 1815, mais dut le quitter seize mois plus tard. Ce n'est qu'en 1 823 que parut son Mémorial, devenu la bible des nostalgiques de l'Empire, fondé sur ses conversations avec l'Empereur, réelles ou supposées, car il apparut vite que ce document était parfois trop beau pour être tout à fait vrai. Pour en juger, il aurait fallu disposer du manuscrit original, rédigé à Sainte-Hélène presque sous la dictée de Napoléon. Or les Anglais l'avaient confisqué en expulsant Las Cases. Les quatre historiens qui le publient aujourd'hui l'ont retrouvé récemment à la British Library, où il sommeillait incognito depuis deux siècles. Cette aventure éditoriale apporte un éclairage précieux et souvent inattendu sur ce que Napoléon a vraiment dit, et que Las Cases a enrichi et enjolivé. Ainsi la voix de l'Empereur se fait plus proche et plus authentique.

Mémorial de Sainte-Hélène. Le manuscrit retrouvé, d'Emmanuel de Las Cases. Editions Perrin,  octobre 2017.

acheter-sur-amazon

 

Commentaires sur cet article