Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

1885-Congr-s-de-Berlin-caricature-frseLe 26 février 1885 prit fin la Conférence de Berlin qui avait réuni les représentants des principales puissances coloniales et européennes (au premier rang desquelles l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France et le Portugal, sans oublier la Belgique). Cette conférence permettra d'aboutir à une entente entre ces différentes puissances sur les principes devant présider au partage colonial de l'Afrique, question brûlante de l'époque.

En effet les années 1880 voient la colonisation européenne, jusque là principalement confinée aux régions côtières, s’étendre à l’intérieur des terres. Les progrès de la technologie et de la médecine, combinés à la soif de matières premières engendrée par l’industrialisation vont pousser les européens à mettre la main sur de vastes territoires, notamment en Afrique subsaharienne. De telles entreprises, dans le contexte de ferveur nationaliste de l’époque ne pouvaient qu’attiser les tensions entre les puissances européennes rivales. Ce sont ces tensions que la conférence de Berlin se proposait d’apaiser.

Afrique_Occupation_colonialLors de cette conférence furent ainsi délimitées les zones d'influences des différentes puissances, réglés certains différents commerciaux et navals, décidé la création de l'Etat indépendant du Congo: propriété personnelle du roi Léopold II de Belgique. Initiative Bismarckienne la conférence de Berlin (et son traité), parois comparée à celle de Yalta, constitue pour certains l'apogée de l'influence diplomatique du chancelier de fer, qui a su s'imposer comme un médiateur efficace. Néanmoins les règles édictées par le traité de Berlin, n'empêcheront pas les rivalités coloniales de subsister et tendront à prouver que le succès Bismarckien ne fut que temporaire.