Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

histoire du tarot couvertureL' histoire du tarot est fort méconnue. Toute personne prêtant attention à ces cartes simples et mystérieuses se pose naturellement quelques questions : sait-on d'où vient le tarot ? Dans quel but fut-il constitué ? S' il est un modeste jeu de cartes, pourquoi est-il devenu un des piliers de l'ésotérisme cotemporain ? Depuis le berceau antique, où jeu et divination s'entremèlent, au Moyen-Age dans lequel s'ancre aussi la symbolique des couleurs et figures, des oeuvres de la Renaissance Italienne au mouvement occultiste français du XIXe siècle, l'histoire est invitée pour expliquer le tarot.

 

Apparition et développement des jeux de cartes en Europe

Les cartes sont sans doute arrivées en France entre 1369 et 1380. La plus ancienne date des cartes à jouer se situe en 1299, mais cette date serait contestée. Les premiers jeux de cartes portaient le nom de 'naibbe'. A cet égard on trouve dans un livre de compte de Charles VI un règlement dû à un certain Jacquemin Gringonneur pour un jeu de cartes désigné pendant longtemps pour le plus ancien appelé ''tarot de Charles VI".

L'hypothèse que les cartes soient d'origine orientales est la plus répandue parmi les auteurs contemporains. Pour le confirmer est cîté un superbe jeu de cartes enluminé du XV e siècle provenant de L'Egypte des Mamelouks conservé à Istanboul. Ce jeu est composé de coupes, d'épées, de bâtons et de deniers. Peut-être sont elles venues de Perse. Au XV e siècle la passion des jeux de cartes a envahit l'Europe, à tel point que le prêtre Jean de Capistran en fera brûler des milliers ! (La législation romaine considèrait les jeux de hasard et d'argent comme un délit ce qui perdurera dans la société chrétienne).

Les cartes Francaises, Allemandes et Italiennes

le bateleur 1Les cartes Francaises étaient élaborées pour servir de modèle : de courage avec les preux, d'honneur de dévouement, de beauté, de piété. Mais qu'elles soient allemandes, françaises ou italiennes, elles sont toujours d'usage aujourd'hui. Au départ ces cartes étaient peintes à la main composées pour de riches acheteurs puis les moules à cartes se sont développés engendrant une normalisation des signes. En Allemagne cela a donné les couleurs ou enseignes germaniques : feuilles glands, grelots, coeurs. En Italie et en Espagne on trouve les cartes à couleurs ou enseignes latines ou Italiennes : épées, bâton deniers, coupes, tandis que les enseignes francaises sont : pique trèfles, carreaux, coeurs.

Les couleurs les plus importantes du Moyen-Age étaient pour les blasons, le blanc rouge et noir, auxquelles se sont ajoutées plus tard le bleu, le jaune et le vert, autres couleurs de base aussi bien dans la création artistique que pour les représentations sociales de cette époque.

La vie quotidienne des cartiers Français sous l'ancien régime

On peut dire que c'était un métier qui jouissait de peu de considération. En 1581 un édit d'Henri III avait institué la constitution des métiers en corps et communautés afin d'en percevoir équitablement les taxes. Les métiers étaient divisés en cinq catégories des meilleurs à ceux considérés comme médiocres. Le faiseur de cartes de tarot (métier très règlementé et lourdement taxé) se situe au troisième rang dans les ''mestiers médiocres' entouré du charcutier, du cordonnier et du tailleur d'habit. On y trouve également le papetier, le joueur d'instruments, le peintre, le sculpteur. Ces métiers d'artistes jouissent aujourd'hui d'une grande considération.

Le siècle des tarots de Marseille

tarot1Le tarot de Jean-Pierre Payen est connu pour être l'un des plus anciens tarots. Au début du XVIII e siècle les tarots étaient fabriqués à Avignon, Marseille Lyon et Dijon. Le tarot de Dodal vient de Lyon, resté célèbre car il serait le deuxième plus ancien tarot de Marseille connu (mais pas daté !) fabriqué à Lyon par Jean Dodal qui exerca de 1701 à 1715. Ces deux tarots présentent des similitudes que l'on ne retrouvera pas dans la version plus "aboutie" du jeu le plus répandu aujourd'hui.

Le tarot de Pierre Madenié est le plus ancien exemplaire connu qui inspira aussi les maître cartiers Nicolas Conver, Grimaud ou Camoin, devenant le préféré des occultistes et des tarologues. C'est le plus ancien tarot de Marseille connu et daté fabriqué à Lyon. On peut considérer que l'auteur du tarot de Marseille est sans doute un cartier Français du temps du règne de Louis VIV (les plus anciens jeux de ce modèle connu sont de cette période) les rares jeux antérieurs sont différents.

L'histoire du Tarot s'inscrit aussi dans l'art de la divination

Les sources et les historiens se contredisent sur l'apparition de la divination par les cartes. Autour des années 1450 Fernando de la Torre parlait des cartes nommées "naîpes" pour exprimer la bonne aventure mais il est difficile d'y voir les premières références à la cartomancie. Un tableau de Lucas de Leyde intitulé ''la tireuse de cartes'' datant de 1508 indique que le procédé existait déja.

Pendant tout le XIX e siècle, le tarot suivra un autre chemin que celui de la cartomancie car les occultistes vont s'en emparer le transformant en livre sacré détenteur d'une vérité cachée revenant ensuite vers les pratiques divinatoires.

L'abondance éditoriale française depuis les années 1980

tarot3La France est devenue le ''conservatoire'' du tarot de Maseille depuis la publication du jeu de Paul Marteau en 1930 directeur de la maison Grimaud. Plus tard, d'autres auteurs tels qu'Alejandro Jodorowsky qui créa en 1997 un jeu par ordinateur à partir de dizaines de modèles de tarots anciens, puis Georges Colleuil qui publie le ''référentiel de naissance'' à partir de 1984 et le tarot de Marrakech libérant complètement la pratique de ce jeu.

Le tarot deviendra un outil de développement personnel. Il existe pas moins de cinq cents soixante six ouvrages répertoriés par la bibliothèque nationale sous les mots-clé Tarots Divination. Chaque année entre dix et vingt nouveaux titres consacrés au tarot apparaissent et nous ne parlons que de la France.

Les arcanes n'ont pas toujours porté le même numéro, il existe des dizaines et des dizaines de jeux : si un tarot de Marseille archétypal existe qui sous-entend tout le système, quel est-il et où est-til ? Il en existe des centaines.

Chaque personne qui pratique le tarot sait qu'elle peut vivre des expériences intéressantes sans forcément passer par une initiation élaboréee ni un occultisme pointu, car nul maître n'a enseigné un savoir primordial à ce jeu étrange et passionnant qui a marqué l'histoire !

Histoire du Tarot : Origines, Iconographies, Symbolisme. d'Isabelle Nadoly. Edition Trajectoire, 2018.