blason armee du salutL'Armée du Salut est l'une des plus anciennes organisations humanitaires. D'origine anglaise et protestante, elle combine mission spirituelle et mission sociale. Son originalité réside dans son mode d'organisation, qui s'inspire du modèle militaire. Elle intervient partout où la nécessité l’exige et où son aide est acceptée. Son quartier général international est basé à Londres, placé sous l’autorité d’un général qui coordonne l’action au niveau mondial et fixe les grandes orientations. Chaque territoire possède un quartier général national. En 2014, c’est une structure internationale, dans plus de 120 pays, qui rassemble 2,5 millions de salutistes à travers le monde.

 

Une armée de paix

L’Armée du Salut naît en pleine révolution industrielle, à la fin du XIXe siècle. Elle est fondée le 5 juillet 1865 par le pasteur méthodiste britannique William Booth (1829- 1912), choqué par le spectacle des foules ouvrières qui s’entassent dans les quartiers pauvres de l’est londonien. Elle s’appelle, dans un premier temps, la East London Christian Mission (Mission chrétienne de l’est de Londres), pour deve­nir en 1878 The Salvation Army (Armée du Salut).

soupe de nuit 1925Sa devise d’origine « Soup. Soap. Salvation » (Soupe. Savon. Salut) est le reflet de la pensée profonde de ce pasteur pragmatique. Né dans une famille pauvre, Booth tra­vaille dès l’âge de 13 ans, après des études sommaires. Autodidacte, il lit beaucoup et se forme seul à l’écriture, il est alors persuadé que le changement ne s’opère pas au niveau des masses, mais en chaque individu. Le progrès social, politique et économique, doit découler d’une pro­fonde transformation de l’Homme par lui-même, « grâce à la puissance de l’Evangile ». Néanmoins, il sait qu’avant de parler du Royaume des Cieux, il faut pouvoir lui pro­poser des conditions de vie décentes sur Terre.

Les activités de la mission se développèrent rapidement et, en 1878, elle fut réorganisée selon une hiérarchie paramilitaire qu'elle a conservée jusqu'à nos jours. On attribua à Booth, son fondateur, le grade de général, et à ses différents membres des grades correspondant à leurs fonctions.L'organisation fut divisée par la suite en territoires correspondant à un pays ou à une région définie.

L'armée du Salut s'internationalise

L'internationalisation de l'Armée du Salut commença en 1880, lorsqu'un groupe de membres partis aux États-Unis établirent la branche américaine à New York. Le mouvement se répandit dès lors dans le monde entier. L'Armée du Salut fut particulièrement active pendant les deux guerres mondiales auprès des soldats alliés. Après la Seconde Guerre mondiale, elle organisa un grand projet nommé Marching Forward (« Marche en avant »), pour secourir les sans-abri en leur offrant un couvert et un lit pour la nuit, promouvoir l'évangélisme, prévenir la délinquance juvénile, assister les anciens combattants et leurs familles, intervenir auprès des tribunaux et dans les prisons, en particulier dans les pays ravagés par la guerre.

armee du salut 12En 1993, l'Armée du Salut était présente dans quatre-vint-dix-neuf pays et ses officiers prêchaient l'Évangile en cent vingt-cinq langues et dialectes. Elle comptait plus de trois millions de membres par le monde, dont vingt-cinq mille officiers formés dans l'une de ses trente écoles. Elle gère des écoles, des maternités, des foyers d'enfants et des hôtels où l'hébergement et les repas sont gratuits. Les membres de l'Armée du Salut prêchent, chantent des cantiques et jouent de la musique sur les trottoirs des villes ; ils tiennent chaque année des centaines de meetings dans les rues. La doctrine du groupe est fondée sur les enseignements de la Bible et demeure fondamentalement chrétienne. Cependant, les services sociaux sont offerts sans aucune discrimination de race ni de religion.

Les activités de l'Armée du Salut sont financées par des contributions volontaires. Son organe officiel est The War Cry (Le cri de guerre) et son siège international est installé à Londres.

 

Pour aller plus loin

- L'Armée du salut, de Raymond Delcourt. PUF, 1992.

- L'Armée du salut en France.