liberte guidant le peuple delacroix 1830Peinture à l'huile sur toile, la Liberté guidant le peuple est une peinture d'histoire du Français Eugène Delacroix. Pour ce tableau, l'artiste s'est inspiré des trois journées révolutionnaires de juillet 1830, qui ont abouti à la chute des Bourbons et à l'arrivée au pouvoir de Louis-Philippe d'Orléans. Glorification semi-allégorique, La Liberté guidant le peuple est achevée en 1830, et est conservée au musée du Louvre, à Paris. Avec la réalisation de cette œuvre, Delacroix se présente comme un artiste citoyen qui a accomplit son devoir envers la Patrie.

 

 

Le peintre Eugène Delacroix

Eugène Delacroix (1798-1863) est un peintre français, membre du mouvement romantique. Eugène Delacroix se forme auprès de Théodore Géricault, grand maître de la peinture romantique. Comme lui, il traite les sujets avec beaucoup de passion et n’hésite pas à exprimer une certaine violence dans ses toiles. Deux de ses tableaux les plus connus sont les Scènes des massacres de Scio (1824) et la Mort de Sardanapale (1827) qui choquent le public de l’époque par l’audace de leurs couleurs et de leur composition. En 1830, Eugène Delacroix réalise un autre chef-d’œuvre : la Liberté guidant le peuple.

eugene delacroix PortraitEn 1832, il découvre le Maroc lors d’un voyage. Cette découverte de la culture orientale exerce une grande influence sur son art et lui inspire de nombreux tableaux et aquarelles orientalistes (comme Femmes d’Alger dans leur appartement, 1834). Grand maître de la couleur, Eugène Delacroix est l’auteur de nombreuses commandes officielles (décorations pour le musée du Louvre, à Paris). Ami de l’écrivain Stendhal et du musicien Frédéric Chopin, il a laissé un Journal qui offre un témoignage précieux sur l’art et la vie de son époque.

Considéré comme le chef de file du mouvement romantique, passionné de liberté, apprécié de Charles X, ami de la duchesse de Berry et des d’Orléans, il aimait pourtant frapper l’opinion. Il écrivit à son frère le 28 octobre 1830 « j’ai entrepris un sujet moderne, une barricade, et si je n’ai pas vaincu pour la patrie, au moins peindrai-je pour elle. Cela m’a remis de belle humeur ».

La liberté guidant le peuple

Le tableau de belle dimension, deux mètres soixante sur trois mètres vingt cinq, fut réalisé en l’espace de trois mois et achevé en décembre 1830. Présenté au Salon de 1831, Louis Philippe l’achète pour trois mille francs afin de l’exposer au Palais du Luxembourg. Il est finalement transféré au Louvre en 1874. Cette peinture romantique et révolutionnaire s’inscrit dans le cadre de la peinture historique du XVIII è siècle. Après l’Ancien Régime, c’est le renouveau avec l’avènement de Louis Philippe. Le peuple explose de colère dans les rues de Paris, la foule franchit les barricades pour son assaut final dans le camp adverse, emmené par la Liberté !

La Liberté, personnage central et principal au milieu de la fumée des canons, est cette jeune femme coiffée du bonnet phrygien, révoltée, le drapeau bleu-blanc-rouge dans la main droite, le fusil dans la main gauche, qui entraine le peuple et le stimule pour la victoire. Le bas du tableau, jonché de cadavres, des soldats morts lors de la bataille, forme un piédestal sur lequel s’élève le vainqueur. Au pied de la Liberté, un homme au couleur du drapeau - gilet bleu, écharpe rouge et chemise blanche – atteint et en sang, se redresse à la vue de la jeune fille.

A droite, le gamin de Paris, « un Gavroche » symbolisant la jeunesse révoltée, pistolet en main, bras levé, exhorte les insurgés au combat. Tout à gauche, on aperçoit un manufacturier avec béret, cocarde blanche des monarchistes et nœud rouge des libéraux. L’homme au chapeau haut de forme semble être un artisan, bourgeois ou citadin portant un fusil de chasse. La présence de ce personnage est étonnante dans ce tableau, il se pourrait que Delacroix se soit peint ici comme pour approuver cette révolution.

Dans la fumée et la pénombre du soleil couchant, on voit au fond certains éléments urbains : les barricades et Notre Dame…mais tout semble lointain par rapport cette bataille et cette victoire !

 

la-liberte-guidant-le-peuple

La liberté guidant le peuple, d'Eugène Delacroix, musée du Louvre.

Pour aller plus loin

Eugene Delacroix, d'Edwart Vignot. Place des victoires, 2017.

Récits d'historien : La liberté guidant le peuple, de Francis Démier. Hatier, 2014.