Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

arthur_rimbaudBiographie courte d'Arthur Rimbaud -  Poète français au génie précoce, Rimbaud aura marqué la littérature autant par sa vie, dont s’est emparé le mythe, que par son œuvre sans précédent, au fondement de la révolution poétique moderne. Sa relation passionnée et tumultueuse avec Verlaine deviendra légendaire. A 20 ans seulement, il avait déjà achevé une oeuvre révolutionnaire, suscité par la passion et le soif de sensations fortes.

 

 

BIOGRAPHIE D'ARTHUR RIMBAUD (complète) :

Une jeunesse de poète

Arthur Rimbaud est né le 20 octobre 1854 à Charleville, dans les Ardennes. Son père était un capitaine d’infanterie, rarement présent au domicile familial, qu’il finit par quitter définitivement en 1860. Sa mère, d’origine paysanne et très pieuse, élève alors seule ses cinq enfants, leur imposant une discipline stricte. Entré au collège en 1865, le jeune Arthur se distingue en enseignement religieux. Il excelle aussi à composer des vers en latin et adresse en secret un poème au prince impérial, fils de Napoléon III. Sur l'ordre de sa mère, il prend des leçons particulières. Un enseignant à un jugement prémonitoire le concernant “Intelligent tant que vous voudrez; mais finira mal”...

rimbaud enfantRimbaud lit beaucoup, essentiellement de la poésie, avec une prédilection pour le romantisme : de lamartine à Vigny, de Victor Hugo à Musset et Baudelaire. Le “Parnasse contemporain”, un ouvrage collectif publié en 1866 lui fait connaître de nouveaux poètes comme Théophile Gautier, banville et … Verlaine. Inscrit dans une célèbre institution de Charleville, Rimbaud y mène une brillante scolarité, remportant un concours académique, tout en glissant vers l’anticléricalisme. Il attire l’attention de l’un des ses professeurs, George Izambard, qui lui enseigne la rhétorique. Ce dernier incite le jeune élève à développer ses talents de poète. Le Dormeur du Val ressemblera les nombreux poèmes écrits par Rimbaud à cette époque la.

Adolescent rebelle et révolté (il a lu Zola), Rimbaud fait de nombreuses fugues vers la capitale, où il cherche à entrer en contact avec le cercle du Parnasse, animé par Banville. Il arrive à Paris en pleine guerre franco-prussienne de 1870 et tente sans succès de s’engager dans la Garde Nationale (il n’est pas majeur). Contraint de rentrer à Charleville, Rimbaud refuse de reprendre sa scolarité et de passer son baccalauréat, et retourne à Paris, assiégée par les prussiens. Il y est attendu par Théodore de Banville et surtout Paul Verlaine, déjà convaincus par les quelques poèmes que Rimbaud leur a fait parvenir. Muni entre autres du célèbre « Bateau ivre », Rimbaud commence à fréquenter la communauté littéraire parisienne, où il choque tout autant qu’il fascine.

 

Le couple Rimbaud-Verlaine

verlaine .rimbaudRapidement isolé en raison de son insolence et des jalousies que suscitent son talent, Rimbaud se raccroche à Verlaine qui le recueille. Durant leur liaison, devenue de notoriété publique, il écrit de nombreux poèmes évoquant le voyage intérieur du Voyant emporté par des hallucinations (long et immense et raisonné dérèglement), lui permettant d'atteindre des sensations "surhumaines" (Le Bateau ivre, Les Illuminations). En février 1872, Rimbaud, lassé du conflit avec la belle-famille de son compagnon et déçu par le milieu des lettres, met fin à son séjour parisien et s’installe à Charleville. En juillet 1872, il convainc Verlaine d’abandonner sa femme et de quitter Paris pour Bruxelles. Il y fréquente le milieu des communards en exil et y compose des poèmes sur la thématique du voyage.

Le 22 juillet, Verlaine est rejoint par son épouse qui tente de le convaincre de reprendre la vie conjugale. Verlaine y feint d’y consentir mais la quitte pour retrouver Rimbaud. En août 1873, un rapport de police indiquera : “On a vu les deux amants à bruxelles, pratiquer ouvertement leurs amours….” Leur liaison sera pourtant tumultueuse et entrecoupée de nombreuses séparations et retrouvailles.

Le 10 juillet 1873, lassé par l’inconséquence de Verlaine, Rimbaud annonce à son amant son intention de le quitter définitivement. Verlaine achète un revolver et, après alcools et autres discussions orageuses, tire sur son compagnon, le blessant au poignet gauche. Soigné, Rimbaud persiste dans sa décision de partir. Sur le trajet vers la gare, redoutant de nouvelles menaces de Verlaine, il alerte un agent de police. Verlaine est arrêté puis incarcéré à la prison le 11 juillet pour tentative d’assassinat. Avant de quitter Bruxelles, Rimbaud renonce le 19 juillet à toute action criminelle, correctionnelle et civile envers Verlaine. Rimbaud s’installe à Roche chez sa mère pour y finir son dernier recueil, Une saison en enfer.

Arthur Rimbaud : l'homme aux semelles de vent

Rimbaud renonce définitivement à l’écriture en atteignant l’âge adulte, d’une façon soudaine, presque incompréhensible. En 1874, il est à Londres comme répétiteur. L’année suivante, il voyage en Italie et en Allemagne, se consacrant à l’étude intensive de langues étrangères (allemand, italien, russe, arabe). Après un séjour à Vienne où il est dépouillé de son argent, Rimbaud s’engage dans l’armée hollandaise pour 300 florins et part pour Java. Il déserte aussitôt arrivé et regagne la France et Charleville sur un navire écossais.

rimbaud adenIl multiplie les aventures, qui le mène en Scandinavie, en Egypte, puis à Chypre, où il devient surveillant de chantier. En désaccord avec ses employeurs, il part pour les rives africaines de la mer Rouge “trouver quelque chose à faire en Abyssinie". A Aden, il est engagé par la compagnie Vianney, qui fait du commerce des peaux, du café et de l’ivoire. Dans ce port d’Arabie, il côtoie des milieux divers et interlopes. Il se lancera même dans le trafic d'armes, dans l'espoir de faire fortune.

Il finit par s’établir en Ethiopie, où il va mener durant le reste de ses jours, une vie étrange de négociant aventurier. En novembre 1891, une blessure suspecte à la  jambe l’oblige à rentrer en France. Amputé dès son arrivée, il meurt à trente-sept ans, des suites de sa maladie (un cancer ?), laissant derrière lui une des œuvres les plus originales et les plus riches de la littérature française.

Bibliographie

- Rimbaud de Jean-Baptiste Baronian. Folio biographie, 2009.

- Arthur Rimbaud : Le voleur de feu de Sarah Cohen-Scali. Poche, 2007.

Pour aller plus loin

- Arthur Rimbaud : une biographie. Documentaire, DVD, Arte Video, 2005.