Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

martin_luther_kingMartin Luther King était un pasteur américain engagé pour l’égalité des droits civiques des noirs. Partisan de la lutte non-violente, il a organisé une marche sur Washington au cours de laquelle il prononce un discours qui deviendra célèbre : I have a dream. Depuis 1986 les Etats-Unis commémorent chaque année sa mémoire à l’occasion du Martin Luther King Day, preuve incontestable de l’impact historique du personnage. 

 

Martin Luther King, un pasteur engagé

Né à Atlanta en 1929, au cœur du vieux sud ségrégationniste, il est le fils d’une famille de pasteurs baptistes. il fit ses études à l’université de Boston et obtint son doctorat en philosophie en 1955. Etudiant brillant, diplômé en théologie, il choisit la voie paternelle. Ordonné ministre dans l’Église baptiste dès 1947, il fut nommé dans une paroisse noire de Montgomery (Alabama).

luther king bus montgomeryLe sud des Etats-Unis connaît alors une vague de violences raciales à l’encontre des Noirs. De 1955 à 1956, Luther King s’engage dans la lutte contre les ségrégationnistes à l’occasion du boycott des bus de Montgomery, organisé suite à l’arrestation de Rosa Parks, une femme noire qui s’était assise à la place d’un blanc dans un bus.

Leader des noirs américains

Physiquement menacé par des terroristes ségrégationnistes et un temps emprisonné, le pasteur devient peu à peu d’une figure du mouvement des droits civiques. Orateur brillant il se fait à la fois remarquer par les milieux libéraux mais aussi par le FBI qui le soupçonne de sympathies En appelant les Noirs à boycotter les autobus municipaux, il remporta en 1956 une première victoire contre la ségrégation raciale dans les moyens de transports.

En 1957, il fonda la Conférence des leaders chrétiens du Sud (S.C.L.C.), qui organisa des boycottages, des «marches de la liberté», des sit-in et combattit contre la ségrégation dans les écoles et les habitations. Il rallia à lui une jeunesse universitaire enthousiaste, rassemblée dans le Comité de coordination des étudiants non violents. Son action atteignit son apogée au début des années 60, et, le 25 août 1963, Martin Luther King menait à Washington une spectaculaire marche de la liberté de 250 000 personnes.

Luther King : I have a dream

Activiste non-violent, il connaîtra son jour de gloire à l'issue de la marche vers Washington avec son fameux discours : « I Have a Dream », le 28 août 1963. « Je fais ce rêve qu’un jour mes quatre enfants vivront dans un pays où ils ne seront plus jugés sur la couleur de leur peau, mais sur leurs capacités... »

discours luther king washingtonSoutenu (après quelques réticences initiales) par le président Kennedy, il est reconnu comme une figure d’ampleur internationale et reçoit même le prix Nobel de la Paix en 1964. La fin des années 60 sera pour lui l’occasion de s’élever contre la guerre du Viêt Nam et de décrier les dérives du capitalisme, ce qui lui vaudra une fois de plus d’être soupçonné de sympathies pro communistes.

Prix Nobel de la paix (1964), il allait se voir dépassé par des mouvements noirs extrémistes tels que les Black Muslims de Malcolm X et le Black Power de Carmichael. Les actions non violentes qu’il lança à partir de 1965 dans tout le pays, aboutissent toutes à des échecs, et souvent à des heurts sanglants. En avril 1968, à Memphis dans le Tennessee, alors qu’une manifestation organisée par lui va dégénérer en actes de pillages et de vandalisme, Martin Luther King Junior est assassiné sur le balcon d'un hôtel . Ce meurtre, dont les circonstances sont encore aujourd’hui entourées de mystère, achèveront de faire de lui un des grandes mythes politiques américains du XXe siècle.

Bibliographie sur Martin Luther King

Martin Luther King, biographie d'Alain Foix. Folio, 2012.

- Autobiographie, de Martin Luther King. Bayard, 2015.