Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)


dresde10Entre le 13 et le 15 février 1945, la ville de Dresde alors surnommée la "Florence de l'Elbe" est bombardée par les forces aériennes britanniques et américaines. En quatre raids rassemblant prés de 1300 bombardiers lourds, 3900 tonnes d'explosifs et de bombes incendiaires furent largués sur la ville. Les effets en auront été dévastateurs, l'essentiel de la ville est réduit en cendres par un typhon de feu, on compte (selon les estimations les plus récentes), plus de 25 000 morts.
 

Un centre artistique jusque la épargné

Dresde, en allemand Dresden, est une ville de l’est de l’Allemagne, sur l’Elbe, capitale de la Saxe, à proximité de la frontière avec la République tchèque. La ville, grandement endommagée par la Guerre de Sept Ans, est en partie reconstruite et surnommée la « Florence de l’Elbe » pour sa beauté architecturale et ses nombreux musées. Napoléon y remporte son dernier grand succès militaire en 1813. Dresde devient un important centre industriel à la fin du XIXe siècle. Début 1945, la ville, qui a été épargnée jusque là par les bombardements alliés, dispose encore de ses installations ferroviaires, toujours utilisables par l'armée allemande en déroute...

Le bombardement de Dresde

dresde mars1945Dans la nuit du 13 au 14 février 1945, dans l'ultime phase de la Seconde Guerre mondiale, l'aviation alliée lance un bombardement massif contre Dresde : 800 bombardiers, appartenant pour la plupart à la Royal Air Force britannique (RAF), lâchent 650 000 bombes incendiaires sur la ville allemande où des centaines de milliers de civils ont trouvé refuge. L'attaque, menée sous le prétexte de détruire des bases militaires, des usines d'armement et un nœud de communication, fait environ 25 000 victimes et réduit en cendres l'un des plus grands centres artistiques d'Allemagne.

Officiellement, il s'agissait de briser le moral de la population allemande et de hâter la capitulation du IIIe Reich. L'opération a probablement aussi pour but de rappeler à Staline de ne pas chercher à pousser trop loin à l'Ouest son avantage, en lui montrant ce qu'est capable de réaliser l'aviation anglo-saxonne.

Depuis cet évènement aura fait beaucoup d'encre. Qualifié de crime de guerre allié par la droite nationaliste et l'extrème droite allemande, sa commémoration donne chaque année lieu à des débordements outre-rhin. Au delà de la polémique, cet évènement posa la question de l'efficacité et de la légitimité de la campagne de bombardements stratégiques alliés sur l'Allemagne.

Pour aller plus loin

- La Destruction de Dresde : La nuit du châtiment pour l'Allemagne nazie, de David John Cawdell Irving. A & H, 1987.

Le bombardement de Dresde, documentaire en DVD.