Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Gorbatchev11 mars 1985, Mikhail Gorbatchev jeune (54 ans) figure montante du Parti Communiste d'Union Soviétique devient secrétaire général du parti et prend donc en main les destinées de la 2ème superpuissance. Gorbatchev tranche fortement avec ses prédécesseurs. Jeune, d'allure moderne, il passe pour un modéré partisan d'une réduction des tensions avec les Etats-Unis.

Bien conscient des difficultés de la situation économique de son pays (productivité en berne, déclin agricole, poids exorbitant du complexe militaro-industriel, retard scientifique sur les Etats-Unis, problèmes sanitaire etc...) il se propose de mettre en place un ambitieux plan de réforme, destiné ni plus ou moins à sauver l'Union Soviétique de ses propres démons.

En six ans cet état va considérablement se libéraliser, tant sur le plan économique que politique (surtout à partir de 1988). Sur le plan extérieur la détente avec les Etats-Unis se concrétise par des gestes spectaculaires: du retrait d'Afghanistan à la réduction des armements nucléaires en passant par l'abandon des régimes de démocraties populaires .

Pourtant fin décembre 1991 l'Union Soviétique, devenue guère plus qu'une fiction juridique s'effondre totalement. Gorbatchev qui aura favorisé la liberté d'expression et mis fin au monopole sur le pouvoir du PCUS, aura ainsi permis à une opposition (nationaliste et libérale) de s'exprimer et de remporter le soutien d'une population déboussolée par les réformes.

Entre les partisans d'un retour à un socialisme autoritaire et ceux du démantèlement de l'empire rouge, la voie moyenne de Gorbatchev n'aura jamais séduit les masses.