Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

ghetto-varsovieLe 19 avril 1943, la révolte du ghetto de Varsovie entre dans son ultime et plus cruelle phase. Depuis Janvier l'« Union Militaire Juive » et l'« Organisation juive de combat » sporadiquement soutenues par l'« Armée Intérieure » polonaise s'opposent par la force aux déportations, qui ont déjà concernés plus de 300 000 personnes. Les allemands à l'origine dépassées par la situation, se décident à réagir et à écraser l'insurrection, ce par tous les moyens possibles.

Sous le commandement du général SS Jürgen Stroop, ce sont plusieurs milliers d'hommes qui sont rassemblés: Policiers, SS, Waffen SS, membres du SD (service de renseignement) auxiliaires ukrainiens et baltes, de l'artillerie... Ces unités disparates doivent s'emparer du Ghetto et liquider toute résistance en 3 jours. Face à eux moins de 500 combattants juifs, très faiblement équipés et tenaillés par la faim...ils tiendront pourtant plus d'un mois face aux forces allemandes.

Un mois d'une résistance acharnée et sans espoir, à laquelle les dirigeants nazis répondent par une politique de terreur absolue. Le ghetto sera finalement complètement rasé, plusieurs milliers de ses habitants brulés vifs ou asphyxiés par les fumées toxiques des incendies. Le reste sera déporté et connaitra un sort abominable dans les camps de travail et d'extermination.

Seuls une poignée (40 peut être un peu plus) d'habitants du ghetto et de résistants parviendront à s'échapper à l'instar du fameux Marek Edelman décédé en 2009.

 

Commentaires sur cet article