Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

ulm-gravureL'École normale supérieure est créée à Paris en 1794 pendant la Révolution française. Le 9 brumaire an III, la Convention décrète qu'il « sera établi à Paris une École normale, où seraient appelés, de toutes les parties de la République, des citoyens déjà instruits dans les sciences utiles, pour apprendre, sous les professeurs les plus habiles, l'art d'enseigner».

 

Une école en phase avec son temps

En 1847, l'École s'installe rue d'Ulm, sur la montagne Sainte-Geneviève, à quelques pas de la Sorbonne et du Collège de France. Très tôt, l'École nor­male supérieure abrite une recherche d'élite. Au milieu du XIXe siècle, Louis Pasteur conduit ses travaux en ses murs. Elle est pendant des décennies le haut lieu de la vie intellectuelle et scientifique française. Elle participe à tous les grands débats d'idées qu'a connus la France moderne, de l'affaire Dreyfus aux mouvements des années 1930, de la fondation des sciences humaines à l'avant-garde des années 1970.

L'excellence au service de l'Etat 

promo-1878-ulm Elle forme des générations entières de serviteurs de l'État, ministres et hauts fonc­tionnaires, tels Victor Duruy, Jean Jaurès, Léon Blum ou Georges Pompidou. En 1985, elle fusionne avec l'École normale supérieure de jeunes filles, installée d'abord à Sèvres, puis à Paris boulevard Jourdan à partir de 1940. Cette dernière a été créée en 1881, un an après la loi Sée (1880) ouvrant l'enseignement secondaire aux jeunes filles, et trois ans avant la création d'une agrégation féminine de sciences (1884). En 2013, l'École normale supérieure est répartie sur quatre sites et accueille plus de 2700 élèves et étudiants. Soixante masters sont proposés et de nombreux partenariats avec des centres de recherche sont mis en place. Parmi ses anciens élèves, professeurs ou chercheurs, elle compte des prix Nobel en physique, chimie, littérature et économie, des médailles Fields et des médailles d'or du CNRS.

Pour aller plus loin

- Pour une histoire de l'École normale supérieure : sources d'archives (1794-1993), de Pascale Hummel. Archives nationales–Presses de l'École normale supérieure, 1995.

L'École normale supérieure : les chemins de la liberté, de Nicole masson. Gallimard, 1994.

 

Commentaires sur cet article