Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

lettre cComme son pendant masculin, Clémence est, de par son étymologie latine, « indulgente ». Porté dès le Moyen Age, ce prénom est devenu très rare au XIXe siècle. Il est de nouveau en faveur depuis les années 90 dans les milieux sensibles aux grands classiques venus de l'antiquité. Fête le 21 mars.

 

Origine et étymologie du prénom Clémence

ClementiaDérivé de l'adjectif clemens (bon, indulgent), Clementia était la déesse romaine du pardon et de la merci, représentée une main tendue en avant. Elle fut célèbrée par Jules César, qui lui édifia un temple à l'issue de la guerre civile qui l'opposa à Pompée, pour signifier ses sentiments à l'égard de ses anciens ennemis.

Sainte Clémence, dont on sait peu de choses, fut la veuve d'un comte allemand du XIIe siècle qui termina sa vie en dévotion dans un couvent.

Usage et popularité du prénom Clémence

Comme tous les prénoms à la signification morale, Clémence fut relativement courante au Moyen Age dans toute l'Europe, et davantage que son masculin Clément. Délaissé à partir du XIXe, il a été redécouvert depuis une vingtaine d'année, essentiellement dans les familles «éduquées». Parmi les rares célébrités à avoir porté ce prénom, on peut citer Clémence de Hongrie, qui comme son nom ne l'indique pas fut brièvement reine de France de 1315 à 1316. Signalons aussi l'anarchiste Louise Michel, qui se prénommait en réalité Clémence Louise, et plus près de nous, la chanteuse Clémence Saint-Preux, fille du compositeur du même nom.