Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)


falklandsAu matin du 2 Avril 1982 débute la Guerre des Malouines, opposant le Royaume Uni et l'Argentine. 84 commandos des forces d'infanterie navale argentines, juste débarqués du destroyer Santisima Trinidad, lancent leur assaut sur Stanley Harbour... Étrange conflit que celui là, en total décalage avec la problématique de la guerre froide. Cette guerre résulte de la volonté du gouvernement argentin, à savoir une dictature militaire dirigée par le général Galtieri, de trouver dans une aventure nationale une échappatoire aux défis qui se posaient à l'Argentine...

 

A l'origine de la guerre des Malouines

Les origines du conflit remontent à un différend anglo-espagnol du XVIIIe siècle, au terme duquel le Royaume-Uni établit ses droits à la possession de ces territoires. L’Argentine tente une première fois, en 1829, de coloniser les Malouines. En 1832-1833, le Royaume-Uni réaffirme sa souveraineté sur l’archipel des Malouines, ainsi que sur la Géorgie du Sud et les îles Sandwich du Sud qui en dépendent, et expulse les colons argentins.

general galtieri 1981En 1978, l’Argentine rompt ses relations diplomatiques avec le Royaume-Uni pour exprimer ses revendications territoriales sur les Malouines. En 1981, à la veille du 150e anniversaire de l’expulsion des Argentins, la nouvelle junte militaire au pouvoir à Buenos Aires fait de la restitution des îles une priorité. En effet le pays est alors plongé dans une crise économique grave (une inflation à trois chiffres) et la junte est isolée sur le plan diplomatique. Les Etats-Unis ont pris leurs distances avec Buenos Aires et le soutien de Moscou est tout au plus hypothétique. 

Les militaires argentins entreprennent dés 1980-1981 de poser des revendications sur l'archipel des Malouines, situés à 500 km des côtes, que les Britanniques avaient ravi aux Argentins en 1833. L'archipel dont les principales ressources sont alors l'agriculture et la pêche, est habité par moins de 2000 sujets britanniques et ne présente guère d'intérêt stratégique. Cependant il constitue une vieille revendication nationale, qui a l'avantage de fédérer derrière elle une grande partie de la population argentine (même la gauche) souvent acquise aux thèses antibritanniques.

Tout en négociant sur le plan diplomatique avec Londres, le gouvernement argentin conçoit une opération combinée pour s'emparer de l'archipel rapidement. Selon toute vraisemblance la garnison de 67 Royal Marines ne devait pas pouvoir opposer beaucoup de résistance. Galtieri escomptait ensuite placer le Royaume-Uni devant le fait accompli et négocier un accord favorable aux Nations-Unies. Rien ne porte à penser que le gouvernement britannique tient à garder le contrôle de la colonie, peuplée de moins de 2 000 personnes, et dont l’économie locale, principalement fondée sur l’exportation de la laine, décline. 

Thatcher contre la junte argentine

margaret thatcher 1982C'était sans compter sur la personnalité de Margaret Thatcher, le Premier Ministre du Royaume-Uni. Cette chimiste de formation, leader du parti conservateur est au pouvoir de 1979. Chantre du libéralisme économique elle s'est juré de réformer en profondeur son pays confronté depuis plusieurs années à la faillite du système keynésien des précédents gouvernements travaillistes. Son inflexibilité et sa détermination lui vaudront le surnom de "Dame de Fer". Férocement anti-communiste elle est un allié proche du Président américain Ronald Reagan.

Lorsque les troupes argentines débarquent aux Malouines (et en Géorgie du Sud), Thatcher que ses réformes drastiques ont rendues extrêmement impopulaire décide de répliquer militairement. Elle va donc embarquer le Royaume-Uni dans une aventure militaire, qui elle l'espère sauvera la face de son pays mais aussi son gouvernement. Le Royaume-Uni obtient du Conseil de sécurité des Nations unies le vote d’une résolution réclamant le retrait des troupes argentines et l’ouverture de négociations.

Margaret Thatcher mobilise alors un corps expéditionnaire composé de 28 000 soldats. Pendant que ce dernier fait route vers l’Atlantique Sud, le gouvernement argentin organise la défense des îles en rassemblant une force de 10 000 hommes.

La guerre des malouines 

Le 5 Avril 1982, la force d'intervention britannique quitte Portsmouth pour les Malouines. Malgré les efforts de médiation de l'ONU et des Etats-Unis (qui il faut le rappeler sont à la fois des alliés du Royaume-Uni et de l'Argentine), la confrontation semble inévitable. Devant la résolution de Thatcher, Washington fini par se déclarer en faveur de sanctions à l'encontre de l'Argentine.

Guerre-des-malouinesAprès une reconquête de la Géorgie du Sud, le 25 Avril par les SAS, les troupes britanniques lancent les opérations contre les Malouines le 1er mai. C'est le début d'une bataille aéronavale et aéroterrestre de haute intensité qui en 72 jours va coûter la vie à prés de 1000 soldats britanniques et argentins. Malgré quelques succès (comme la destruction du destroyer HMS Sheffield) , les forces armées argentines ne peuvent empêcher Londres de récupérer l'archipel par la force, le 20 juin.

Ce conflit eut pour conséquence la chute de la dictature militaire argentine (Octobre 1983), tandis qu'il assura la pérennité du gouvernement Thatcher à Londres. Bien que cette guerra aura coûté prés de 3 Milliards de Livres (et 34 avions) aux Britanniques, elle leur aura aussi permis de tester divers systèmes d'armes et de tirer nombre d'enseignements pour l'évolution ultérieure de leurs forces armées.

Pour aller plus loin

La Guerre des Malouines, de Charles Maisonneuve et Pierre Razoux. Lariviere, 2002.

La guerre du bout du monde, de Roger Planchar. Denoel, 1988.