vercors paysageLe Parc du Vercors est un territoire grandiose situé au cœur du Dauphiné, vertige de falaises, respiration de plaines altières, forêts sombres et clairières de lumière. Six régions naturelles composent ce pays magnifique et unique. Au nord les Quatre Montagnes, au nord-ouest les Coulmes, à l’ouest le Royans, à l’est le Trièves, au sud le Diois, au centre le Vercors Historique. Le massif du Vercors, véritable forteresse naturelle, abrita de nombreux maquisards au cours de la seconde guerre mondiale et constitua un haut lieu de la Résistance en France. Encerclé et attaqué de tous côtés par l'ennemi en juillet 1944, il fut un piège mortel pour nombre de combattants et de civils.

  

Géographie du Vercors

Située dans les Préalpes du Nord, entre l'Isère et la Drôme, dans la région Rhône-Alpes, cette partie montagneuse du Dauphiné culmine à 2 341 m au Grand Veymont. Comprise entre Valence, Die et Grenoble, elle est limitée au nord par l'Isère, à l'est par le Drac, au sud par la Drôme et à l'ouest par la vallée du Rhône. C'est un haut plateau calcaire, entaillé par les affluents de l'Isère (notamment la Bourne), parsemé de gouffres (notamment le gouffre Berger, à - 1 141 m), de grottes et de rivières résurgentes, comme la Vernaison souterraine, longue de 20 km.

Le Vercors est très largement recouvert de forêts (hêtres, résineux). L'exploitation forestière et l'élevage sont les principales activités, complétées par le tourisme (spéléologie, tourisme vert et historique, ski de fond, randonnée), notamment autour de Villard-de-Lans. Créé en 1970, le parc naturel régional du Vercors couvre 135 000 ha, sur l'ensemble du massif du Vercors ainsi que dans le Royans, le Trièves et le Diois.

C’est l'aspect de citadelle naturelle qui a fait germer dans l’esprit des initiateurs du plan «Montagnards» l’idée d’en faire un bastion de la Résistance française et une base avancée pour la reconquête du pays occupé. Les accès à cette forteresse sont rares, les routes n’ont été taillées dans les falaises ou au fond des gorges qu’à la fin du 19ème siècle, et les «pas» qui permettent de franchir les barrières rocheuses d’une vallée à l’autre sont étroits et faciles à garder.

Le Vercors, forteresse de la Résistance

combattants vercorsDès 1942, le Vercors accueillit les premiers résistants, bientôt rejoints par de nombreux réfractaires au STO. La situation du massif et son relief se prêtèrent à l'installation d'un maquis organisé, qui comptait environ quatre cents personnes en mars 1944. Cependant, ce sont près de quatre mille volontaires qui se rassemblèrent après le débarquement allié du 6 juin pour empêcher les troupes allemandes du sud de rejoindre la Normandie. Une première avancée allemande fut bloquée le 15 juin. Le 14 Juillet, le Vercors fut ravitaillé en matériel par une importante opération de parachutage.

Cependant, quinze mille soldats allemands commencèrent alors l'encerclement du massif. Le 21 juillet, des commandos allemands largués par planeurs à Vaissieux commencèrent le massacre des résistants et leur dispersion. L'hôpital de Saint-Martin fut évacué dans la grotte de la Luire à laquelle les Allemands donnèrent l'assaut le 27 juillet. Un seul blessé en réchappa et les infirmières furent déportées à Ravensbrück. Les représailles durèrent jusqu'au 19 août. Au total, près de huit cents habitants et maquisards y perdirent la vie. Un monument fut élevé à la mémoire des résistants du Vercors au col de la Chau. À Vaissieux-en-Vercors, un musée de la Résistance retrace l'histoire du maquis. 

Les chemins de la liberté - Site National Historique de la Résistance en Vercors

Ce parcours présente :
- Le Mémorial de la Résistance du Vercors
- Les Nécropoles de Vassieux en Vercors et de St Nizier du Moucherotte (où Jean Prévost est enterré avec ses combattants)
- Le Jardin de la Mémoire à Vassieux
- Le Porche de la Grotte de la Luire à Saint Agnan en Vercors
- Les villages de Malleval et de Valchevrière
- Le Pas de l’Aiguille et le Musée de la Résistance à Vassieux

vercors 4 resistantsCrée en 1994, il regroupe 10 sites historiques et 60 lieux de mémoire présents sur le Plateau du Vercors. 

Le Mémorial de la Résistance à vassieux en Vercors

Elément central du Site National Historique de la Résistance en Vercors, le Mémorial de la Résistance, situé au Col de la Chau est une réalisation destinée à faire mémoire des événements tragiques du Vercors. A l’écart de toute construction, et situé en bordure de falaise sur la commune de Vassieux en Vercors, le site choisi offre une vue imprenable sur l’ensemble du massif et sur le champ de bataille. Le Mémorial n’est pas un musée d’objets. La muséographie a recours à la mise en scène, à l’image et au son.

Ouverture :
- Ouvert tous les jours. Horaires : se renseigner.
- Fermeture du 12 Novembre au début des vacances de Noël (fermé le 25 Décembre et le 1er Janvier).

Mémorial de la Résistance - Tél. 04 75 48 26 00
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.memorial-vercors.fr 

Le Hameau de Valchevrière

Mémorial de Vassieux - Photo: S.C. / Histoire-pour-Tous.frA 8 km de Villard de Lans, sur la route de Bois Barbu, surgit Valchevrière. Durant la dernière guerre, ce petit hameau était un verrou important de résistance bloquant le passage vers le Vercors Central. Le 23 juillet 1944, les nazis s’en emparèrent. Du village, ne demeurent aujourd’hui que quelques ruines envahies par les arbres. Seule la chapelle reste érigée, dernière station d’un pèlerinage rassemblant chaque année les paroissiens le premier dimanche de septembre.

Accès : Départ de Villard, pont de l'Essarton. Prendre la route de Bois Barbu direction Herbouilly. En hiver, cette route se transforme en piste de ski de fond à partir de Bois Barbu. 

La Grotte de la Luire – St Agnan-en-Vercors

La mémoire des hommes...
Curiosité depuis longtemps, c’est sous un vaste porche d’entrée que l’hôpital du maquis vient se réfugier le 22 juillet 1944. Sous cet abri inhospitalier et humide, environ 130 blessés viendront se faire panser. Grâce à la bienveillance des infirmières et des médecins, une grande partie des malades quitteront le porche de la grotte avant que les troupes nazies ne l’investissent. Un guide vous fera découvrir l’histoire de ces lieux, de ces femmes, de ces hommes, qui ont résisté en cet endroit.

Grotte de la Luire - Tél. 04 75 48 25 83
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.grotte-luire-vercors.com

Pour aller plus loin

Résistance dans le Vercors: Histoire et lieux de mémoire, de Gilles Vergnont. Glénat poche, mai 2012.

Vercors, les sentiers de la Résistance, de Jean Daumas, Glénat, avril 2017