Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

FabiiRome est assaillie par ses voisins italiens. Parmi les grandes familles romaines, les Fabii vont monopoliser les consulats et repousser un à un les ennemis de la cité. Mais en -477, face aux difficultés du Sénat à financer la défense, les Fabii prêtent le serment de défendre à eux seuls la ville aux sept collines contre la puissante cité étrusque de Véies. L’histoire épique et tragique d’une famille haïe puis adulée par les Romains, toujours victorieuse et finalement exterminée sur le champ de bataille lors de la bataille de Crémère où 306 Fabii s’illustrèrent dans une défense vaine, mais héroïque… Une histoire atypique que chroniquèrent Tite-Live comme Denys d’Halicarnasse.

 


Les 306 Fabiens à la bataille de Crémère (477 av. J-C)

HannibalFrescoCapitolinec1510Le 2 août 216 av J.C. se déroula la sanglante bataille de Cannes opposant Rome à Carthage dans le cadre de la deuxième guerre punique. Terrible défaite pour l’armée romaine pourtant numériquement supérieure, cette bataille consacra le général carthaginois, Hannibal Barca, parmi les plus grands stratèges militaires, sa tactique étant encore enseignée dans certaines écoles militaires.

 


La bataille de Cannes (Italie, 216 av J.C.)

GermanicWarrior210Durant le IVe siècle de notre ère, les Romains connaissent une époque de tranquillité relative sur leurs frontières, en particulier grâce à des campagnes militaires victorieuses qui replacent l'armée romaine sur son piédestal. La bataille de Strasbourg en 357, où l'empereur Julien l'Apostat se signale, en est un vibrant exemple.

 


La bataille de Strasbourg (357)

actiumLe paroxysme de la crise qui secoue la République romaine trouve son aboutissement sur la cote d'Epire, lors de la bataille d'Actium (31 av. J.-C.) qui voit s'opposer les armées de l'Occident romain, aux ordres d'Octave, le futur empereur Auguste, et d'Agrippa, son génie militaire aux armées orientales commandées par Marc Antoine et la célèbre Cléopâtre. De cette confrontation, rien de moins que l'Empire romain devait naitre et enterrer dans les faits le régime républicain.

 


La bataille d'Actium (-31 av.Jc)