Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

aigleIssu de la grande famille patricienne romaine des Fabii, Quintus est considéré comme l'un des premiers historiens romains et qualifié par Polybe de « scriptorum antiquissimus » (le plus ancien des auteurs). Aristocrate amoureux de sa patrie, Quintus Fabius Pictor fut un acteur des guerres puniques et une source primordiale pour les générations d'historiens qui lui succédèrent !

 


Quintus Fabius Pictor, premier historien romain (v. 254 – v.201 av. J.-C.)

plutarquePhilosophe, médecin, mathématicien, biographe d’origine grecque, Plutarque est né vers 46 ap. J-C en Béotie. Grand homme respecté de son époque, il a fait le lien entre la Grèce et Rome –dont il est devenu citoyen - et s’est illustré entre autres avec ses Vies parallèles, des biographies comparées d’hommes célèbres. Il est mort à Thèbes en 120 ap. J-C, et devenu une source importante pour l’histoire ancienne.

 


Plutarque, penseur grec (46 ap. J-C – 120 ap. J-C)

220px-titus_liviusSi ses origines sont peu connues, l’œuvre de Tite-Live, né à Padoue entre 64 et 59 av. J-C, est devenue un classique de l’histoire romaine. Contemporain d’Auguste, il est l’hagiographe de Rome, sous l’influence du fils adoptif de César, mais critique la dictature de ce dernier. Son Histoire romaine sera reprise par nombre de ses successeurs. Il meurt en 17 ap. J-C, trois ans après l’empereur.

 


Tite-Live, historien romain (64/59 av. J-C – 17 ap. J-C)

polybe04Historien grec, Polybe est pris en otage par Rome et exilé de sa terre natale. Il devient toutefois un proche de Paul-Emile et Scipion Emilien, et effectue une grande carrière. On lui doit des textes majeurs sur le fonctionnement de la République et la Guerre Punique, et il constitue donc une source incontournable pour l’histoire romaine. Il meurt d’une chute de cheval à plus de quatre-vingts ans, et laisse derrière lui une œuvre considérable.

 


Polybe, historien grec (- 203, - 126 av. J-C)

taciteParmi les auteurs latins de l’Antiquité, Tacite est probablement l’un des plus célèbres. Pourtant, sa vie est peu connue. Il naît vers 55 ap. J-C, en Gaule, et exerce des fonctions relativement importantes dans l’Empire, jusqu’à devenir sénateur. Tacite s’inscrit ainsi dans la lignée d’un Salluste, sénateur historien du Ier siècle av. J-C. L’œuvre de Tacite est précieuse, tant comme source pour l’histoire romaine, que pour sa prose remarquable. Il meurt vers 120 ap. J-C, sous le règne d’Hadrien.

 


Tacite, historien romain (55-120 ap. J-C)

diderotNé en 1713 à Langres, et mort à Paris en 1784, Diderot n’est pas le plus connu des grands esprits français, son nom n’étant le plus souvent que rattaché à L’Encyclopédie. En effet, parmi les grands penseurs et philosophes des Lumières, il n’est pas forcément le premier nom qui vient à l’esprit, en tout cas par rapport à Voltaire ou Rousseau. Pourtant, cette « tête universelle », comme disait justement Rousseau pour louer son éclectisme, a laissé une œuvre et une pensée fondamentales, qui n’ont rien à envier à ses illustres contemporains.

 


Diderot (1713-1784) - Biographie courte

ibn_khaldoun-kassusParmi les grands érudits et savants musulmans reviennent souvent les noms d’Avicenne et d’Averroès. Pourtant, la personnalité d’Ibn Khaldûn ou Ibn Khaldoun (1332-1406), tout comme sa vie mouvementée et son œuvre monumentale méritent peut-être plus encore l’intérêt. Historien, géographe, homme politique, et même sociologue avant l’heure, Ibn Khaldûn se place tout simplement comme l’un des plus grands hommes de savoir du Moyen Âge…et au-delà.

 


Ibn Khaldoun (1332-1406) - historien de l'Islam médiéval

Apocalypse_de_Saint_SeverLa vie de Raoul Glaber (Rodulfus Glaber dit le Chauve), moine bourguignon né à la fin du Xe siècle, demeure peu connue. Son nom et sa personnalité n’en restent pas moins un sujet de controverse auprès des historiens. Associé par l’historiographie romantique et par Michelet aux dites « terreurs de l’An Mil », il a par ailleurs été présenté comme un moine jovial et peu discipliné mais également comme un fin lettré, auteur de poésies et théologien, très attaché la réforme monastique dont Cluny se veut le fer de lance.

 


Raoul Glaber, l’historien de l’an mil

machiavelLe célèbre florentin est associé aujourd’hui à l’adjectif péjoratif tiré de son nom, « machiavélique », et son œuvre réduite à un manuel de manipulation et de cynisme politique encore utilisé par nos gouvernants. Pourtant, Machiavel est d’abord un homme de son temps, celui des guerres d’Italie et de la Florence secouée par les Médicis et leurs ennemis. Et son œuvre la plus célèbre, Le Prince, devenue rapidement un classique, une formidable source pour comprendre l’Italie de la Renaissance. Une biographie de Machiavel doit donc s’inscrire dans l’histoire politique de son époque.

 


Nicolas Machiavel (1469-1527) - Biographie

ptrarqueOn a souvent tendance à lier humanisme et Renaissance, celle-ci étant associée en France aux débuts du XVIè siècle, avec François Ier ; or, l’humanisme est né au Moyen Age, en tout cas si on définit celui-ci selon ses bornes classiques (fin XVè siècle), et en Italie. Surtout, les premiers humanistes sont bien des hommes du Moyen Age, de par leur formation et leurs références. Le personnage de Pétrarque en est l’exemple parfait, c’est pour cela que nous avons choisi de faire sa courte biographie, moyen de faire connaissance pour aller plus loin ensuite.

 


Pétrarque, un humaniste (1304-1374) - Biographie

portraits_Jules_MicheletConsidéré comme l’un des maîtres du romantisme français et européen, Jules Michelet (1798-1874) est avant tout présenté à la fois comme le « père » de l’histoire de France mais également comme l’ « instituteur » de cette nation. Homme du peuple, voué au peuple, l’historien a toujours pensé que sa mission était de l’éclairer, de doter les institutions républicaines encore naissantes d’une histoire nationale. Jules Michelet s’est ainsi fait prophète de la France, lui offrant une histoire idéalisée et personnifiée. Son œuvre prolifique demeure aujourd’hui plus que jamais incontournable, mais elle n’en reste pas moins fort controversée. La relecture de ce panthéon de notre histoire mérite ainsi tout autant prudence et vigilance que plaisir et passion.

 


Jules Michelet, père de l'histoire de France - Biographie

legionnaires_romainsAprès une éclipse assez sensible au IIIe siècle, l’art de l’écrit chez les Romains trouve une nouvelle heure de gloire au moment où renaît l’Empire, dès le règne de Dioclétien (284-305). En effet, l’Antiquité tardive recèle de très grands auteurs qui portent haut le savoir faire romain en matière littéraire. Ainsi, Aurelius Victor produit autour de 360 un abrégé d’Histoire romaine, Macrobe écrit Les Saturnales et Saint Augustin rédige La cité de Dieu. Ammien Marcellin tient une place assez atypique parmi eux, et nous allons essayer de retranscrire au mieux quelles furent les spécificités de son style et comment son œuvre s‘insère dans la production littéraire latine.

 


Ammien Marcellin : le militaire historien.