gustave flaubertGustave Flaubert (1821-1880) est un écrivain français, considéré comme l’un des maîtres de la littérature réaliste, en opposition au romantisme du XIXe. Son œuvre s’impose par le scandale que provoque la publication en 1857 de Madame Bovary (1857). Dans ce roman réaliste aux multiples points de vue, Flaubert dénonce le conformisme de la société de son époque qui, ne supportant pas la critique, lui intente un procès dont il sort acquitté. Il se distingue par sa conception du métier d’écrivain (il ne laisse aucune place au hasard et fait des recherches très documentées) et par la modernité de son écriture.

 

Biographie courte de Gustave Flaubert

Né à Rouen (en Normandie), Gustave Flaubert commence à écrire dès son plus jeune âge, persuadé que c’est là sa vocation. Après des études de droit à Paris, qu’il interrompt à cause de graves crises d’épilepsie, il s’installe à Croisset, une petite bourgade près de Rouen, et décide de se consacrer entièrement à sa carrière d’écrivain.

Il faut cinq ans à Gustave Flaubert pour achever son premier roman, Madame Bovary, dont la parution en 1857 provoque un scandale. Accusé d’immoralité, il est finalement acquitté par la justice. Le succès de l’œuvre est assuré.

george sand gustave flaubertÀ Croisset, il reçoit la visite fréquente de George Sand et apprend le métier d’écrivain au jeune Guy de Maupassant. Il continue d’écrire, mais à un rythme lent et appliqué. Il publie notamment Salammbô (1862), un roman historique, l’Éducation sentimentale (1869), un roman en grande partie autobiographique, et Bouvard et Pécuchet (posthume, 1881), une œuvre inachevée qui décrit la bêtise humaine à travers la soif de connaissance et les idées reçues de deux hommes, qu’il qualifie de « cloportes ». Il meurt à cinquante-huit ans, épuisé, à sa table de travail.

La méthode de travail de Flaubert

Pour Gustave Flaubert, l’écriture ne naît pas de l’inspiration, mais du travail. Avant de rédiger une œuvre, il réunit une documentation abondante et procède à des recherches minutieuses. Il remanie sans cesse ses textes, passant parfois plusieurs jours à écrire une phrase. Il soumet enfin ses écrits à l’épreuve du « gueuloir » : il les hurle pour vérifier qu’ils sonnent juste.

La méthode quasi scientifique avec laquelle Flaubert crée ses récits et sa recherche constante de la perfection ont influencé toute la littérature réaliste de la fin du xixe siècle, et en particulier l’école naturaliste.

Principales œuvres de Flaubert

1839 : Smarh (récit)
1842 : Novembre (écrit autobiographique)
1857 : Madame Bovary (récit)
1862 : Salammbô (récit)
1869 : L'Éducation sentimentale (2e version) (récit)
1874 : La Tentation de saint Antoine (récit)
1874 : Le Candidat (théâtre)
1877 : Trois Contes (récit) posth.
1881 : Bouvard et Pécuchet (récit) posth.
1900 : Mémoires d'un fou (récit) posth.
1911 : Dictionnaire des idées reçues posth.
1914 : L'Éducation sentimentale (1re version) (récit)

Pour aller plus loin

Gustave Flaubert, une manière spéciale de vivre, biographie, de Pierre-Marc de Biasi. Poche, 2011.

Flaubert, biographie, de Bernard Fauconnier. Folio, 2012.