Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

the-hindenburg-disaster-posters6 Mai 1937, Lakehurst, New-Jersey. En ce début de soirée, et sous l'œil des photographes, le majestueux dirigeable LZ 129 Hindenburg, le plus grand au monde (245 mètres de long) termine son voyage transatlantique, entamé 3 jours plus tôt à Francfort. La procédure d'amarrage qui a longuement été retardée par un orage, est exécutée avec empressement par un équipage sous pression...

Alors qu'à terre on s'affaire pour ramener l'engin vers le sol, le Hindenburg prend soudainement feu. En quelques secondes à peine il est dévoré par des flammes que rien ne semble pouvoir arrêter. Sous l'œil des cameras, le géant des airs transformé en torche s'écrase sur le sol. En moins d'une minute, la fierté du régime nazi vient d'être d'être anéantie et avec elle périssent 36 personnes (sur 97 passagers).

Cet évènement extrêmement spectaculaire et qui fut l'objet d'une médiatisation importante pour l'époque (notamment à la radio avec le célèbre reportage d'Herbert Morrison, présent lors des faits), contribua pour une bonne part à la fin de l'exploitation commerciale des dirigeables rigides. Le désastre de Lakehurst a fait depuis l'objet de toute une littérature, le débat faisant encore rage sur ses causes.

Le Hindenburg a t-il pris feu en raison de l'hydrogène qu'il utilisait, ou est-ce la peinture qui recouvrait son enveloppe qui était inflammable? A t-on saboté, ce qui était un des symboles de la propagande technologique nazie? Quoi qu'il en soit, à de nombreux égards cette catastrophe marqua pour beaucoup la fin d'une époque, et un tournant dans l'histoire du transport aérien.