Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

libertador filmSimon Bolivar est une figure majeure de l'histoire sud-américaine. Avec l'essor du cinéma sud-américain et le coup de projecteur grâce au mouvement et à la politique d'Hugo Chavez, il était prévisible qu'un nouveau biopic s'intéresse à ce monument mémoriel. Libertador de Alberto Arvelo avec Édgar Ramírez dans le rôle principal ainsi qu'Erich Wildpret, María Valverde, Iwan Rheon ou encore Danny Huston propose de découvrir ou de redécouvrir le combat difficile du libérateur de l'Amérique du Sud espagnol.

 


Libertador - Film (2013)

Pompei-2014« Vivez la plus grande catastrophe de l'histoire » nous informe l'affiche du film Pompéi ! Et elle n'a pas tord, malheureusement pas nécessairement dans le sens où nous aurions aimé l'entendre. Car Paul W.S. Anderson, réalisateur de génie dans le massacre d'adaptations, fait une nouvelle fois preuve de son indéniable talent en signant un film d'une rare et affligeante médiocrité où tout sonne affreusement faux. La catastrophe est bien devant nos yeux.

 


Pompéi – film (2014)

Monuments Men  affichePour son cinquième film, George Clooney s'est attaqué à un sujet véritablement passionnant, inspiré d'une histoire vraie, celle des Monuments Men, ces hommes issus des métiers de l'art et ne connaissant rien à la guerre, qui regroupés en commandos pendant la Seconde Guerre Mondiale traquèrent et récupérèrent les œuvres d'art volées et spoliées par le régime nazi. Une excellente idée de prime abord gâchée par une médiocre réalisation et un discours insipide.

 


Monuments Men – film (2014)

La-legende-d-hercule Le 19 mars dernier est sorti en 3D sur nos écrans un néo-péplum s'attaquant à la mythologie grecque à travers la légende d'Hercule. Après en ce début d'année déjà deux médiocres productions du même genre – Pompéi et 300 : la naissance d'un empire –, La légende d'Hercule réussit l'exploit de les dépasser pour signer très certainement l'un des pires films de l'année ou l'un de ses plus grands nanars !

 


La légende d'Hercule – film (2014)

Noé 2Darren Aronofsky confie à Russell Crowe un rôle gigantisme : Noé ! Noé, celui qui sauva la Création du Déluge, le patriarche au cœur des religions Juive, Chrétienne et Islamique ! Un sujet qui touche la majorité des croyants, mais qui est aussi au cœur même des tensions entre Créationnistes et Evolutionnistes. Comment parler de Noé en 2014 ? Se contenter d'adapter le plus précisément possible les Écritures au cinéma ? Au contraire, extirper le personnage de Noé pour en faire le héros charismatique d'une histoire totalement inédite ? Parce qu'il touche au patrimoine mondial et à la croyance, le personnage de Noé ne peut pas être manipulé à sa guise sans s'exposer à de vives contestations. Comment Darren Aronofsky a-t-il utilisé le second ancêtre commun par excellence ?

 


Noé – Film (2014)

300 afficheEntre cinéma et histoire, 300 a trouvé ses fans mais aussi ses détracteurs. Mais qu'en est-il réellement de cette énorme production qui a tant fait parler d'elle ? Petit décryptage. 

 


300, quand le cinéma refait l'histoire

destin7L’association Objectiva Memoria vient de sortir un documentaire-fiction sur la Seconde Guerre mondiale : « Le Choix du Destin ». Mêlant images d’époque, témoignages et reconstitutions, ce documentaire nous plonge dans les heures sombres de l’occupation, au cœur des réseaux de résistance qui œuvrent dans l’ombre du gouvernement de Vichy installé dans la région, et jusqu’en Alsace aux côtés des troupes de Libération. L’aboutissement d’un projet audiovisuel qui dépasse nos attentes.

 


Le Choix du Destin : Du Bourbonnais à l’Alsace – DVD

Hannah-Arendt_filmPhilosophe juive allemande ayant émigré aux États-Unis au début des années 1940, Hannah Arendt marqua sa discipline par ses réflexions sur le totalitarisme, la révolution, la culture ou encore sur les notions de bien et de mal avec son Étude sur la banalité du mal, qui fut rédigée suite au procès du dignitaire SS Adolf Eichmann en 1961 à Jérusalem et qui suscita une grande controverse. C’est à cette partie de la vie de la philosophe et de sa pensée que s’intéresse la réalisatrice allemande Margarethe von Trotta nous livrant un film très intéressant tant sur le plan historique que philosophique.

 


Hannah Arendt - Film (2013)

Logo_de_la_franchise_James_Bond_007__1962_Danjaq_LLC_and_United_Artists_Corp._All_Rights_ReservedSon nom est Bond, James Bond ! Et il fêtait le 5 octobre dernier ses cinquante ans au cinéma. Devenu sur grand écran un véritable phénomène culturel de masse, symbolisé par son Aston Martin, son smoking, ses femmes sublimes et ses gadgets en tout genre, il apparaît comme un homme plus faillible et complexe sous la plume de son créateur, Ian Fleming (avec Casino Royale en 1953). À l’occasion de la sortie du dernier film de la saga Skyfall, Histoire-pour-tous vous propose de revenir sur la place de l’agent secret le plus célèbre de sa Majesté dans l’histoire.

 


James Bond et l’Histoire

LCDD5Le vrombissement d’un moteur sur les routes bourbonnaises, à l’intérieur des hommes de la garde du Maréchal Pétain qui transfèrent des armes pour le maquis. Un coup de feu éclate, le chauffeur s’écroule sur le volant, les soldats allemands surgissent des fourrés… Bienvenue sur le tournage du documentaire « Le Choix du Destin » consacré à la Seconde Guerre mondiale et réalisé par Pierre Bonnet ! Après le tournage de séquences en Alsace, nous retrouvons ce dernier en Auvergne pour reconstituer les heures héroïques et dramatiques des résistants locaux. Il a accepté d’évoquer avec nous ce projet osé réunissant plus de 150 figurants et 300 contacts associatifs œuvrant de concert vers un but commun : assurer le devoir de mémoire auprès des jeunes générations.

 


Le Choix du Destin : entretien avec Pierre Bonnet, réalisateur

reineLe nouveau film de Benoît Jacquot, Les Adieux à la reine, présenté au festival de Berlin 2012, est très attendu. Adapté d’un roman historique à succès de Chantal Thomas (Seuil, 2002), il raconte les journées entre le 14 et 17 juillet 1789 vues à travers le prisme de Versailles, et plus particulièrement le regard de la liseuse de la reine Marie-Antoinette. A cela s’ajoute l’attirance de la jeune femme pour sa souveraine, et la passion de celle-ci pour la duchesse de Polignac. A l’occasion d’une avant-première organisée par L’Histoire et la BNF, Benoît Jacquot a expliqué à Antoine de Baecque son approche et ses choix d’adaptation et de mise en scène.

 


Les Adieux à la reine (B. Jacquot)

cheval_de_guerre_3Actuellement à l’affiche « Cheval de Guerre » nous plonge au cœur de la Première Guerre Mondiale pour suivre le destin de Joey, demi-sang employé sur la ligne de front, et Albert son jeune propriétaire perdu dans l’enfer des tranchées qui garde espoir de retrouver son fidèle compagnon. Sur un fond historique Steven Spielberg (réalisateur) relit l’ouvrage de Michael Morpurgo et nous offre une fresque romanesque de qualité adaptée à un large public pour satisfaire les amateurs hippiques de tout poil.

 


Cheval de guerre – Film (2012)

blackdeath_afficheSorti directement en dvd le 1er avril 2011 sans passer par la case cinéma en France, Black Death (en VF : Peste Noire) réalisé par Christopher Smith (Creep, Severance) n’est pas sans rappeler Le Derniers des Templiers, projeté sur nos écrans en janvier de la même année : une histoire de chasse à la sorcière dans une Angleterre en proie à la terrifiante peste noire. Alors que les films traitant de la période médiévale sont bien rarement de qualité, qu’en est-il de cette petite production restée bien anonyme dans l’hexagone ? Surprise, surprise…

 


Black Death (Peste Noire) – Film 2011

affiche_9eme_legionAdapté d’un roman jeune à succès de l’écrivaine britannique Rosemary Sutcliffe, publié en 1954, L’aigle de la neuvième légion nous entraine dans la quête d’un centurion romain et de son esclave dans l’Angleterre du IIe siècle de notre ère. Privilégiant les rapports humains et la beauté des décors naturels à l’action brute, le réalisateur Kevin Macdonald (Le dernier roi d’Écosse) livre un étonnant film avant tout porteur d’une réflexion politique. Brillant par moments, décevant à d’autres.

 


L’Aigle de la Neuvième Légion – Film (2011)

John-Rabe_afficheLors des tragiques évènements de Nankin (1937), un allemand, John Rabe, joua un rôle majeur en s’efforçant de protéger quelques 200 000 Chinois des exactions japonaises. Le réalisateur allemand Florian Gallenberger – oscar du meilleur court métrage en 2001 - nous livre un précieux témoignage sur la vie de cet homme, inconnu en Europe mais célébré comme un héros en Chine. Un homme qui fut également membre du parti nazi.

 


John Rabe, le juste de Nankin – Film (2011)

affiche-city-of-life-and-death

Dans son troisième film, City of Life and Death, le réalisateur chinois Lu Chuan nous livre une reconstitution impressionnante et profondément humaniste sur le massacre perpétré par l’armée impériale japonaise à Nankin en 1937. Plus qu’un témoignage historique et un important rappel de mémoire, c’est également une tentative d’apaisement entre deux pays qui sont loin de tourner la page sur ces tragiques événements.

 


City of life and death – Film (2010)

Affiche_Le_Dernier_des_TempliersNous savons les films hollywoodiens généralement peu respectueux de la véracité historique tout particulièrement lorsqu’ils abordent des périodes comme le Moyen Âge. Le Dernier des Templiers réalisé par Dominic Sena n’y fait pas exception. Bien au contraire, il nous embarque dans un film fantastique oscillant entre horreur et heroic fantasy dépourvu du moindre templier.

 


Le dernier des templiers - Film (2011)

h1Après « Indigènes », Rachid Bouchareb revient avec un film encore plus polémique, « Hors-la-loi ». Alors qu’il y avait eu débat pour son précédent, sur le film lui-même mais aussi sur les déclarations de l’équipe durant la promotion, il semblerait que pour « Hors-la-loi » le malaise soit encore plus profond. Il fallait donc attendre sa sortie pour juger sur pièce : « Hors-la-loi » est-il un film historique, dans tous les sens du terme ?

 


Hors-la-loi, un film historique ?

s21Le 26 juillet 2010, le tortionnaire khmer rouge Douch était condamné par la justice internationale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité pour les exactions qui se déroulèrent au Cambodge dans la seconde moitié des années soixante-dix. Le film documentaire franco-cambodgien, S21 - La Machine de mort Khmère rouge, réalisé par Rithy Panh en 2003, se propose de revenir sur le sinistre lieu d’extermination systématique des opposants au régime et qui conserve aujourd’hui encore, toute sa souffrance et son histoire.coup-de-coeur

 


S21 - la machine de mort khmère rouge
 

lsp-Affiche2.0

1954, dans la chaleur moite et étouffante de ce mois de mars, une poignée de soldats français exténués remonte une rivière tonkinoise. Une explosion ! Le mitrailleur s’écroule, l’eau rougie… Les balles soulèvent des gerbes d’eau, la riposte est immédiate, l’élément de tête ouvre le feu en direction du tireur embusqué, la jungle devient muette. Tout va très vite, le Doc est déjà sur le mitrailleur et constate sa mort, impuissant. On récupère le fusil mitrailleur, les munitions, la mort dans l’âme le corps est piégé et la course folle reprend. Une course à la vie, la mort aux trousses, dans cette jungle hostile où chaque racine peut cacher un piège, chaque arbre un ennemi… Essuyant d’un revers de manche la sueur qui dégouline sur leur front, les rescapés remontent les pentes escarpées du talweg, au loin une explosion résonne : un Vietminh a certainement sauté avec le cadavre piégé de leur camarade. « Coupez ! » Les caméramans reprennent leur souffle, le preneur de son repose sa perche : Bienvenue sur le tournage de « La section perdue ».

 


La section perdue - Tournage

Le-Guerrier-Silencieux_afficheVoici un film pour le moins singulier, aussi troublant que subtil, ayant suscité autant l'adhésion que le rejet de la part du public. Sans en révéler l'intrigue et le message, nous allons essayer de présenter cette œuvre si particulière qui redéfinie quelques notions du cinéma, enfermé actuellement dans une certaine monotonie imposée par la rentabilité. Le guerrier silencieux, Valhalla Rising, selon son titre original est en tout les cas un choc pour le spectateur.coup-de-coeur

 

titans

Reprenant le « péplum fantastique » du même nom réalisé en 1981 par Desmond Davis, « Le Choc des Titans » plonge le spectateur dans 2h de grand spectacle hollywoodien en 3D ! Mais derrière cette production à gros budget et cette récupération du héros Persée ne voit-on pas un besoin de notre société, à l’instar des anciens, d’utiliser le mythe pour extérioriser ses interrogations les plus profondes ?

 

robin_des_bois_scottLe dernier film du réalisateur de « Gladiator » et de « Kingdom of Heaven » donne une nouvelle version de la légende de celui qu’on appelle en France de façon erronée « Robin des Bois », en remontant à la source et en essayant de l’intégrer à une « réalité » historique. Amusons-nous alors à étudier sa façon d’aborder enjeux et personnages de cette époque…

 

Affiche Kingdom of heaven

Réalisateur réputé, auteur entre autres de classiques comme « Alien » ou « Blade Runner », Ridley Scott a aussi relancé la mode du film historique, et du péplum en particulier, avec « Gladiator » (2000). Un succès et des critiques plutôt positives qui ont entrainés un certain nombre d’ersatz plus ou moins réussis comme « Troie » (Wolfang Petersen, 2004). C’est le 11 septembre qui aurait donné envie à Scott de s’attaquer au sujet des Croisades, avec une volonté de donner une autre vision des musulmans que celle qui commençait à se faire jour aux Etats-Unis ; ainsi, il s’agissait de démontrer que même dans une période de conflit et de tensions, il pouvait y avoir des échanges entre hommes de bonne volonté et, surtout, que les « méchants » n’étaient pas forcément ceux que l’on croit.

 

affiche-agora

Hypatia était une Alexandrine du IVe siècle après J-C. Mathématicienne et philosophe, c'était une femme brillante et cultivée, et c'est aussi l'heroïne choisie par le réalisateur Alejandro Amenabar pour son dernier film : Agora. Malgré quelques défauts, Agora est un film réaliste et réussi, dans un genre plutôt malmené ces dernières années par les dernières productions holywoodiennes et bodybuildées peu inspirées (Troie, Gladiator, Alexandre).

 

la_chute_de_lempire_romainRécemment (2000) Gladiator nous a rappelé aux bons souvenirs d’un genre quelque peux oublié, quand on pense à sa gloire passée. Le peplum, dont l’ancienneté est presque égale à celle du cinéma lui-même, a subi une longue traversée du désert depuis les années soixante dix, alors que Ben Hur (1959) était le film de tous les superlatifs. Or, Gladiator marche sur les traces d’un illustre prédécesseur, tombé dans l’oubli depuis ; La chute de l’Empire romain, un film pourtant servi par un casting impressionnant et une réalisation très réussie.