Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)


electriciteL'invention de l'électricité, ou plutôt l'élaboration de la science des phénomènes d'électrisation, a été matérialisée par la loi de Coulomb (1785), permettant à Volta de créer la première pile électrique (1800) puis à Thomas Edison d'éclairer usines et foyers (1879). Si les phénomènes électriques ont toujours existé et ont été observé dès l'antiquité, il aura fallu attendre la fin du XVIIIe pour les théoriser, et le XIXe siècle pour les maîtriser.

 

La découverte de l'électricité

La découverte de l'électricité, par l'observation des phénomènes d'électrisation, est attribuée au philosophe et savant grec Thaïes de Milet, au VIe siècle av. J.-C. : il avait observé qu'un morceau d'ambre frotté énergiquement acquérait la propriété d'attirer à lui de petits corps légers, telles des billes de moelle de sureau.

Par la suite, on découvrit d'autres substances présentant des propriétés analogues, et la force mystérieuse qui se manifestait ainsi fut nommée electricitas dans le latin scientifique du XVIIe siècle (d'après le mot grec êlektron, « ambre ») et « électricité » en français, vers 1733. Et en 1752 Benjamin Franklin met en évidence l'origine électrique d'une seconde manifestation jusque là restée bien mystérieuse: la foudre et ses impressionnants éclairs.

Ces différentes observations et expérimentations ont ainsi mis en évidence que l'électrisation d'un corps peut être obtenue de trois manières : par frottement, par contact avec un corps déjà électrisé, ou enfin par influence, en l'approchant suffisamment d'un corps déjà électrisé.

Mais si la découverte des phénomènes électriques est une chose, leur maitrise et leur conversion en énergie en est une autre !

Qui a inventé l'électricité ?

Entre 1785 et 1791, le physicien français Charles de Coulomb établit les lois quantitatives d’attractions électrostatiques et magnétiques. Il invente la balance à torsion, qui permet de mesurer avec précision les forces exercées par les charges électriques et magnétiques. Grâce à sa balance, il formule la loi d’attraction et de répulsion des charges électriques. Sur ce principe, Volta construit la première pile électrique en 1800. Pour cela, il empile des disques de cuivre et de zinc en alternance. Chaque paire est séparée de sa voisine par un tissu imbibé d'eau salée. Grâce à cet assemblage, il obtient un courant électrique continu. Puis Peter Barlow, mathématicien et physicien britannique, construit le premier moteur électrique (roue de Barlow, 1822). Mais il faudra attendre encore un peu avant que l'électricité n’arrive dans les foyers.

pile voltaC’est ainsi l’américain Tho­mas Edison qui s’en charge avec la mise au point en 1879 d'une ampoule «sûre et bon marché» et construit la première centrale électrique à Manhattan (une turbine au charbon faisant tourner un alternateur), puis à Paris  («Ville lumière»), Londres et Berlin. Grâce à ces deux inventions majeures, Edison est ainsi considéré par beaucoup comme "l'inventeur" de l'électricité, bien qu'il serait en réalité plus approprié de citer Volta.

Peu après, le courant remplace la vapeur pour faire tourner des machines plus sophis­tiquées dans les usines. C’est la seconde révolu­tion industrielle qui commence, avec entre autres déclinaisons les moteurs électriques modernes et les piles électriques.

Pour aller plus loin sur l'histoire de l'électricité

La fabuleuse histoire des inventions - De la maîtrise du feu à l'immortalité. Dunod, 2018.

Histoire de l'électricité : De l'ambre à l'électron, de Gérard Borvon. Vuibert, 2009.