Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

homme-feuLongtemps on a pensé que le feu était apparu à l'époque d' Homo erectus il y a 500.000 ans et que son usage s’était développé sous Homo sapiens. Des recherches récentes en Afrique ont mis en évidence les traces d’une utilisation du feu bien plus ancienne. Les circonstances de sa découverte restent difficiles à déterminer : est-il récupéré d'un incendie naturel puis entretenu, ou est-il le résultat de la friction de matériaux ? La question reste sans réponse. Utilisé comme moyen d’éclairage, de chauffage ou de cuisson, le feu va prendre une importance vitale dans le développement de l’humanité.

 

Les plus anciennes traces archéologiques

Dater la découverte de la domestication du feu par l'homme n'est pas chose aisée. Les plus anciens restes archéologiques, situés en Afrique, ont plus d'un million d'année, et se composent d’os brûlés et de sédiments chauffés avec du feu d’origine naturelle. Le site de Gesher Benot Ya'aqov en Israël, vieux de 800.000 ans, semble être la plus ancienne preuve de domestication du feu. On y a trouvé des traces de foyers composés de bois consummé et de silex taillés ainsi que des reliefs de repas qui suggèrent la présence de feux allumés et contrôlés par l’homme.

Les foyers aménagés, qui prouvent la réelle domestication du feu par l’homme, datent d’environ 400.000 ans. En Europe, plusieurs foyers sont aménagés dans de petites fosses ou sur des dalles de galets, parfois protégés des vents par des murets. A cette époque encore, difficile de déterminer comment les hommes se procuraient du feu. Peut être du fait du frottement de deux morceaux morceaux de bois. Le “briquet” originel a environ 35.000 ans. Il s’agissait de nodules de sulfure de fer qui, percutés sur une roche dure, produisaient des étincelles permettant d’allumer un foyer.

Le feu à l’origine de l’homme moderne

Avec l'invention de l’outil, la maîtrise du feu a probablement joué un rôle essentiel dans l’évolution de l’humanité, favorisant l’émergence de l’homme moderne. Cette nouvelle source d’énergie, en tant que mode d’éclairage artificiel, a libéré l’homme des contraintes naturelles que sont le rythme du soleil et des écarts de température. Il peut désormais se déplacer en milieu nocturne et partir à la conquête de zones plus froides. Utilisé comme mode de cuisson des aliments, le feu modifie considérablement l’alimentation de l’homme en la diversifiant et en la stérilisant. Le séchage et le fumage de la viande permettent pour leur part le stockage et une meilleure conservation de la nourriture carnée, ce qui facilitera les déplacements de l’homme vers de nouveaux horizons.

outils neolithiqueLa domestication du feu a aussi permis de nombreux progrès techniques. Ainsi la chaleur du feu permet de rendre le bois végétal plus dur et plus résistant pour sa transformation en outils de chasse, ou pour préparer des résines et des colles pour assembler des outils. Plus tard, le feu permettra le développement de la poterie, de la métallurgie, et même de l’agriculture ( écobuage).

Les foyers ont aussi joué un rôle social essentiel, en tant qu’espace de convivialité et d’activité communes. Autour du feu on se rassemble pour la cuisson du repas commun, on échange et on se transmet le savoir, et en premier lieu celui de la maîtrise du feu, bien entendu...

Pour aller plus loin

- La Domestication du feu aux temps paléolithiques, d' Henry de Lumley. Odile jacob, 2017.

La fabuleuse histoire des inventions - De la maîtrise du feu à l'immortalité. Dunod, 2018.