Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

appareil_photoL'invention de la photographie au XIXe siècle va révolutionner le rapport à l'image et annoncer l'avènement d'une nouvelle civilisation : celle des médias. Jusqu'alors, la conservation du souvenir d'un événement, d'une scène ou d'un visage relevait du seul talent des artistes peintres ou sculpteurs. D'abord réservée à des professionnels, la photographie rendue portative et simple d'utilisation, devient accessible au plus grand nombre.

 

Histoire de la photographie

DaguerreotypeParmi les nombreuses découvertes et inventions du monde arabe vers le Xe siècle, il convient de noter celle de la chambre noire, élément indispensable à l'invention de la photographie. Malgré l'idée précoce de Léonard de Vinci de fixer l'image projetée dans cette chambre noire, il faut attendre l'année 1826 pour que le Français Nicéphore Niépce la concrétise grâce à une plaque d' étain recouverte d'une solution de bitume de Judée et d'essence de lavande, qu'il expose huit heures durant. L'invention est rapidement perfectionnée par Jacques Daguerre dont les premiers daguerréotypes sont réalisés en 1837. En 1839, Daguerre fixe une épreuve positive directe et le procédé est présenté en 1839 à l' Académie des sciences par le savant et député François d'Arago et suscite l'enthousiasme. Les droits du daguerréotype devenus libres, l'invention se répand rapidement en France et dans le monde.

En 1841, le britannique William Henry Fox Talbot invente le négatif positif, qui permet la multiplication des tirages. Ces deux découvertes constituent l'aboutissement de recherches optiques commencées à la Renaissance italienne (caméra obscura, ou « chambre noire ») et d'études chimiques sur la sensibilité à la lumière des sels d'argent. Un appareil photographique est constitué d'une chambre noire et d'un objectif dont le fonctionnement est inspiré de celui de l'œil humain : le diaphragme se règle en fonction de l'éclairage extérieur. Une pellicule photosensible est introduite dans l'appareil, à partir de laquelle le photographe obtient les négatifs (les valeurs sont inversées par rapport à la réalité) qui seront tirés ensuite sur papier, en couleurs ou en noir et blanc.

Des portraits de famille à la photographie pour tous

En dépit des progrès réalisés, l'usage de la photographie est restreinte par le temps de pose de plusieurs dizaines de minutes. Ce sont les portraits de famille, réalisés en studio, qui contribuent au succès de la photographie. Des photographes itinérants permettent à tout un chacun d'exposer fièrement son portrait sur la cheminée, donnant naissance à un nouveau métier. Le processus technique est en effet complexe et fastidieux : il faut installer l'appareil, le régler, contrôler l'exposition et fixer la plaque de verre servant de négatif puis fixer l' image photographique.

appareil kodak n1A la fin du XIXe siècle, l'industriel américain Georges Eastman démocratise le procédé avec l'a mise au point de la photographie argentique. Un film en celluloïd remplace la plaque de verre, permettant de prendre plusieurs clichés. En 1888, le Kodak, doté d'une pellicule, permet de prendre jusqu'à une centaine de photos. L'appareil portatif est alors retourné au fabricant qui développe les clichés qui les retournent avec l'appareil rechargé. La photographie amateur est née.

La photographie est depuis utilisée dans de multiples domaines, de la science aux médias et également en art. De nombreux photographes ont marqué l'histoire, de Nadar à Doisneau, en passant par les grands reporters tels que Capa et Cartier-Bresson, et tous ceux dont les clichés constituent une mémoire sociale : Brassai', Boubat... Après 1930, la photographie, devenue un art à part entière, explore ses propres spécificités, avec notamment les oeuvres de Strand, Weston, Moholy-Nagy, Man Ray, Rodchenko.

Pour aller plus loin

- La photographie : Histoire et contre-histoire, de François Brunet. PUF, 2017.

La fabuleuse histoire des inventions - De la maîtrise du feu à l'immortalité. Dunod, 2018. 

- Le musée français de la photographie (Bièvres, 91).