poste radio annees 30L' invention de la radio est le résultat d'un travail collectif, qui part de la découverte des ondes électromagnétiques, de l'invention de la télégraphie sans fil, et aboutit aux premiers matériels utilisables pour communiquer par ondes radio. Le physicien italien Guglielmo Marconi est considéré comme le père de la transmission sans fil ou TSF, bien que ses inventions se soient inspirées des découvertes de nombreux prédécesseurs (Hertz, Popov, Branly et Lodge). Cette technologie va mettre rapidement la culture, l’information et le divertissement à la portée de tous. Rythmant la journée, c'est un nouveau mode de vie qui s’invente.

 

Petite histoire de la radio

Lorsque la télégraphie filaire conquiert le monde à partir de la seconde moitié du XIXe siècle grâce à la pose de câbles sous-marins, les recherches de Guglielmo Marconi viennent déstabiliser cette première mondialisation des télécommunications en inaugurant la possibilité de faire transiter l’information grâce aux ondes hertziennes. Parti en Angleterre pour concrétiser son invention, il la perfectionne en utilisant un émetteur et un récepteur accordés sur une longueur d'onde particulière en faisant varier les caractéristiques électriques des antennes et des circuits. En décembre 1901 est reçu le premier signal radio transatlantique sur l'île de Terre-Neuve. D'autres innovations ultérieures permettent d'amplifier les signaux électroniques et diffuser des transmission radio à longue distance.

guglielmo marconiLes expériences réussies de transmission réalisées par l’Italien durant la décennie 1890 synthétisent plusieurs percées antérieures qui viennent une fois de plus montrer que l’inventeur ne réussit pas seul. Citons sans volonté d’exhaustivité les travaux de l’Écossais James Clerk Maxwell, de l’Allemand Heinrich Hertz sur les ondes qui portent son nom, du Français Edouard Branly ou encore du Russe Aleksandr Stepanovitch Popov. À son tour, la réussite de Marconi engendre une série d’innovations, dont la triode de l’Américain Lee De Forest, qui permet à partir de 1907 d’amplifier un signal électronique et d’augmenter la portée des communications.

Cette capacité nouvelle à communiquer sans fil à la patte trouve rapidement des applications dans le domaine maritime, où les transmissions sont rendues obligatoires en 1914 après le naufrage du Titanic en 1912. Durant la Première Guerre Mondiale, des applications militaires de grande ampleur montrent l’intérêt opérationnel qu’une communication instantanée revêt pour une armée moderne. Après la guerre, la reconversion des moyens militaires ouvre la voie à  une exploitation commerciale de la radio, qui va commencer à s'inviter dans les foyers.

Des auditeurs pour un spectacle à domicile

C’est après le cataclysme de la Grande Guerre que les radiocommunications se transforment en radiodiffusion et que les ondes entrent dans les foyers pour se muer en technologie du quotidien. Quelques pionniers, initiés aux communications militaires, bricolent déjà des postes durant leurs loisirs. Il faut attendre les années 1920 pour voir apparaître les premières stations aux États-Unis et en Europe.

interieur ancien transistorEn Pennsylvanie, la Westinghouse Electric 8c Manufacturing Company crée KDKA le 2 novembre 1920. Restée dans les mémoires comme la première station commerciale de l’histoire, elle émet une heure tous les soirs pour soutenir les ventes de postes récepteurs. En France, c’est également l’enjeu de la sortie de guerre et de la reconversion des moyens militaires qui explique l’apparition d’une offre radiophonique civile. Le 24 décembre 1921, le poste de la tour Eiffel émet pour la première fois. L’auditeur apparaît, l’amateur sans-filiste se marginalise; sempiternelle victoire de la massification et du grand public sur les rares passionnés des premiers jours.

Avec la structuration d’une offre plus adaptée au grand public qui ne souhaite pas « bricoler » son poste, mais simplement écouter ce qu’il reçoit, les années 1930 voient se mettre en place une offre de programmes qui s’enrichit et se stabilise. La musique, les retransmissions sportives et les soap operas font leur apparition. Ces derniers, sponsorisés aux États-Unis par des marques en quête de notoriété où les marchands de produits d’entretien se taillent la part du lion, créent une habitude d’écoute qui donne la sensation à l’auditeur d’avoir rendez-vous avec son programme, d’être devenu un fidèle des aventures d’Amos et Andy ou, en France, de la famille Duraton, feuilleton diffusé sur Radio Cité à partir de 1937.

orson wells radio

Aux Etats Unis, la radio connait son heure de gloire en 1938 avec le célèbre canular radiodiffusé d' Orson Welles, qui met l'Amérique en émoi. Avec le transistor et la modulation de fréquence (FM), le succès de la radio devient planétaire. Malgré l'arrivée du numérique, la radio reste populaire, particulièrement en France, ou elle est une source d'information privilégiée.

Bibliographie

- Précis d'histoire de la radio et de la télévision de Robert Prot. L'Harmattan, 2007.

- Histoire de la radio-télévision, de Pierre Albert. PUF, 1996.

Pour aller plus loin

- Le site de l'institut National de l'audiovisuel.