Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)
Patrimoine et Tourisme

Découvrez les sites touristiques du Nord-Est avec Histoire pour Tous

Effectuez une recherche parmi nos centaines d'articles, ou bien parcourez notre sélection ci-dessous !




vaux le viconte vue jardinjpgModèle de classicisme français, le château de Vaux-le-Vicomte (près de Melun, en Seine-et-Marne) fut construit à partir de 1656 pour Nicolas Fouquet suivant un plan conçu en partie par Louis Le Vau. Muni d'une vaste terrasse devant laquelle s'étendent des jardins créés par Le Nôtre, il fut le lieu de fêtes somptueuses, notamment celle du 17 août 1661 qui précipita la disgrâce du surintendant des Finances. D'un style nouveau, le château fut le véritable précurseur de Versailles. Depuis 1965, le château de Vaux-le-Vicomte est classé monument historique.

chateau de chenonceauLes châteaux de la Loire, demeures royales d'une élégance inouïe, représentent le faste d'une époque, celle de la Renaissance. Les guerres d'Italie ont permis aux souverains français de découvrir le raffinement architectural italien. Ils décident alors de donner une allure « royale » à leurs demeures et transforment leurs châteaux ou en font construire de nouveaux. Au total, on considère que le Val de Loire compte, en dehors des châteaux royaux, près de 1 200 châteaux, manoirs et autres édifices de caractère, dont Chambord, Blois, Amboise, Chaumont et Chenonceaux.

decouverte tombe vixLa tombe de Vix a été découverte en 1953 en Bourgogne, au pied du Mont Lassois, lieu d’une des grandes résidences princières de la civilisation (ou culture) de Hallstatt. Le trésor de la tombe de Vix appartenait à une princesse celte qui vécut dans l'oppidum du mont Lassois au Ve siècle avant notre ère, une région prospère grâce au passage de l'étain de la Cornouaille vers la Méditerranée. La pièce maîtresse de cette vaisselle est un cratère à volutes en bronze haut de 1,64 m, le plus grand que l'Antiquité nous ait légué.

Arriere_de_la_Basilique_Marie_Madeleine_-_VezelayHaut lieu de l’histoire et de la chrétienté médiévale, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, l'abbaye et la basilique sainte Marie Madeleine de Vézelay s’impose aujourd’hui comme un chef d’œuvre de l’architecture romane et un site incontournable du département de l’Yonne (Bourgogne). Incontournable, l’église abbatiale de Vézelay l’était dès le XIe siècle en devenant un lieu de pèlerinage renommé à travers tout l’Occident médiéval grâce aux reliques de Marie Madeleine.

Chateau de Saint HubertTous nos rois ont construits, embellis, agrandis et modifiés de nombreux châteaux. Les grands noms tel que Fontainebleau, Versailles, Marly, Bellevue nous viennent à l’esprit. Et chaque roi avait son château préféré, son refuge comme Louis XIV et Marly. Pour Louis XV ce fut le château de Saint-Hubert.

SaintRiquierAbbatialeSaint-Riquier, autrefois appelé Centula – la ville aux cent tours- est une commune du nord de la France, située en Picardie à 35 km à l'ouest d'Amiens et à 160 km au nord de Paris. Son abbaye royale a récemment accueilli l'exposition intitulée : « L'Europe avant l'Europe - les Carolingiens ».

cimetiere_2_vieil_armandLe Vieil-Armand ou Hartmannswillerkopf, est un champ de bataille de la Grand Guerre quasi intact. Le Vieil-Armand est le nom d’une colline des Vosges de la vallée de Cernay (68) où se déroulèrent de violents combats en 1915. Surnommé Hartmannswillerkopf par les Allemands, ce champ de bataille demeure largement méconnu car occulté par les grands noms de la guerre, tels que Verdun, l’Artois ou le Chemin des Dames. Cependant, il joua un rôle non négligeable et il fut le théâtre des combats comptant parmi les plus meurtriers de la guerre. Non pas par le nombre des victimes –que l’on estime à environ 30 000- mais par l’intensité des combats menés sur un véritable « mouchoir de poche ».

CG39

À l’instar de la Bourgogne ducale, véritable terre du monachisme médiéval occidental, la Bourgogne transjurane se présente également comme une terre de prédilection où se développèrent de nombreuses fondations monastiques dès l’époque du royaume burgonde. C’est aussi dans ces terres qu’il faut chercher les sources historiques de Cluny « phare de l’Occident médiéval » avec son premier abbé Bernon emmenant au début du Xe siècle un petit groupe de moines provenant de deux abbayes du Jura. Les célébrations des 1100 ans de la fondation de Cluny nous donnent l’occasion de revenir aux sources avec un tour d’horizon non exhaustif du riche et important patrimoine clunisien du Jura.

RIQ_-_Tour_du_DolderRiquewihr, ancienne cité médiévale, est une petite ville située entre les Vosges et l’Alsace, au cœur du vignoble, classé parmi les « plus beaux villages de France ». Fleurie en été avec le traditionnel géranium, elle se pare de ses décorations pendant la période de Noël pour accueillir les deux millions de visiteurs annuels. La ville qui s’étend sur un rectangle de deux cent sur trois cent mètres, compte une dizaine de sites et monuments classés parmi les Monuments Historiques, ainsi qu’une quarantaine de maisons et bâtiments inscrits sur l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. En 1898 la Société d'Archéologie de Riquewihr est fondée afin de préserver son patrimoine, c'est-à-dire d’empêcher la destruction des maisons anciennes et de les restaurer.

Pont_Jacques_V_Gabriel_-_photo_GIRAUD_PatrickBlois. Lorsque nous l’évoquons, nous pensons avant tout à son château royal, magnifique exemple de l’évolution de l’architecture française du Moyen Âge au XIXe siècle. Néanmoins, Blois est également une vieille ville qui a vu s’écouler plus de 1000 ans de l’histoire de France et dont le riche patrimoine bâti reflète également cette évolution de l’architecture française. Blois présente ainsi un panorama de styles architecturaux aujourd’hui mis en valeur par son label « ville d’art et d’histoire » et les animations qui en découlent.

musensemb2Le musée de la bataille de Woerth-Frœschwiller présente au visiteur une collection unique d’uniformes, de coiffes, de munitions, d’armes ou encore de gravures sur la guerre de 1870. Les 1300 objets exposés ont été ramassés sur le lieu même de la bataille du 6 août, et témoignent ainsi de l’âpreté des combats qui opposèrent les Français de Mac Mahon aux Allemands de Frédéric-Guillaume de Prusse.

Ossuaire de Douaumont - © S.C. / HpTLa Grande Guerre a vu se succéder les batailles toutes plus meurtrières les unes que les autres : la Marne, la Somme, le Chemin des Dames... Cependant, le nom de Verdun garde une résonnance particulière.  La Bataille de Verdun, c'est l'enfer, une lutte sans fin, qui déboucha sur une victoire acquise au prix de sacrifices inimaginables. La visite de ce lieu et plus précisément du champ de bataille, qui, à la grande surprise du visiteur, tient en réalité dans un mouchoir de poche, ne peut pas laisser indifférent: un siècle plus tard, l'un des plus grand drame humain de l'histoire de la guerre marque encore ce lieu d'une telle force, que la blessure, encore béante à même le sol, semble éternelle...