Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)


les gaulois et l or pdt 52119« Il n'y a pratiquement pas de gisement d'argent sur la terre de Gaule, mais de l'or en abondance que les habitants ramassent... » (Diodore de Sicile, V, 27, 1, d'après Posidonius). Les gaulois étaient associés à l’or dans l’Antiquité. Bien que ce lien soit moins fort aujourd’hui, des œuvres gauloises conservées dans les musées nous rappellent que l’or gaulois était bien une réalité. Les archéologues et les historiens, grâce à leurs travaux, éclairent un peu plus la place de l’or pour cette société. Le numéro 399 des Dossiers d’Archéologie propose un nouveau bilan de ces découvertes qui permettent d’inscrire ce peuple dans l’histoire.

 

L'or des gaulois

Franck Perrin propose dans une première contribution de dresser un panorama sur les sources antiques mais aussi les significations de l’or pour les Gaulois. Pierre Moret approfondit la question des sources antiques et en particulier des écrits Posidonius. Il y évoque les enjeux politiques, les discours moraux romains sur « l’austérité gauloise » face à la convoitise et la rapacité romaine incarnée par les actes de Caepio et de son armée dans la guerre des Cimbres. Les focus qui parsèment le numéro approfondissent certains points et permettent au lecteur d’avoir un panorama plus large sur le sujet.

L’exploitation minière est abordée à travers trois contributions. Les exploitations lémovices tiennent une place de choix car elles étaient situées dans la plus grande région aurifère de la Gaule indépendante. Les fouilles des années 1985-1990 et du début des années 2000 ont contribué à mieux comprendre le fonctionnement de ces sites. Béatrice Cauuet dans ses deux contributions retracent les procédés d’exploitations mais aussi les conséquences et les implications sociales de cette industrie. Frédéric Trément traite des mines Arvernes et du programme de recherche qui a permis de les retrouver et de mieux comprendre leur impact sur le paysage.

Les contributions suivantes s’intéressent sur la fabrication d’objets en or tels que les torques (Hélène Hautenauve-Juchs), les trésors en or (Jean-Marc Doyen - Anne Cahen-Delhaye), les monnaies à partir de l’exemple de la Normandie (Pierre-Marie Guihard) et le célèbre casque d’Argis (José Gomez de Soto - Stéphane Verger).  L’utilisation de l’or dans les contextes funéraires est également évoquée dans deux articles, l’un consacré aux dorures de la tombe à char de Warcq (Émilie Millet - Renaud Bernardet - Floriane Helias) et l’autre sur l’or dans la tombe de Lavau (Émilie Millet - Bastien Dubuis). La contribution de Marie Tracol conclut le dossier en dressant un panorama des objets gallo-romains retrouvés dans des trésors et traitent de l’évolution de la valeur et de la signification des objets en or dans cet espace.

Outre les dernières actualités de la recherche et les dernières parutions, le numéro aborde dans une contribution de Sacha Kacki et Dominique Castex la question de la gestion des épidémies de peste. Enfin, un colloque a été organisé sur la sidérurgie à la suite de l’exposition « Frapper le fer. L'art des forgerons africains » au musée du quai Branly apporte de nombreux éclairages sur la sidérurgie africaine mais aussi européenne à l’époque protohistorique. Au final, ce numéro très réussi et toujours richement illustré des Dossiers d’Archéologie constitue une synthèse réussie sur les Gaulois et leurs rapports avec l’or.

Les gaulois et l'or. Dossiers d'archéologie n° 399. En kiosque et sur abonnement.