Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)


Dans ce numéro, les Cahiers Science et Vie nous propose de pénétrer dans l'intimité et le quotidien des grecs de l'âge d'or. Merveilles architecturales, naissance de la démocratie et de la philosophie, guerres incessantes, culte de la beauté..., pénétront au coeur de la Grèce antique du Ve siècle. Une riche iconographie et de superbes illustrations (issues de la série Odysseus et du film 300) redonnent vie à ce miracle grec.

 

Après les guerres mediques, vers le milieu du Ve siècle avant notre ère, s'est amorcé ce qui est encore aujourd'hui assimilé à un miracle. Pendant près d'un siècle, la prééminence de la civilisation grecque fut absolue tant sur le plan intellectuel qu'artistique. Une ville, en particulier, se distingue : Athènes, l'autre cité aux sept collines. Sous la conduite de Périclès, elle connaît un véritable âge d'or; et cette expression, trop souvent galvaudée, prend ici tout son sens.

csv 022014La Grèce de la Grèce, comme on la surnommait alors, invente la démocratie participative, accouche historiquement de la philosophie sur le sol en terre battue de l'Agora, loge ses dieux dans d'inégalables palais érigés sur l'Acropole, régale ses foules d'émouvantes pièces de théâtre. De ses mains et de son esprit jaillit un patrimoine sans précédent dont notre propre culture revendique encore l'héritage. Mais à quoi ressemblait ce miracle grec vu de l'intérieur ? Avant de prendre le temps à rebours, une fois le curseur réglé sur l'époque, reste à choisir le lieu précis. Or, si le monde grec antique est une communauté de langue, de religion, de culture, de mœurs, il n'a rien pour autant d'un État uni.

On ne vit pas de la même manière selon qu'on est Spartiate, thébain ou athénien. De toutes les destinations possibles, Athènes s'impose par l'abondance des données historiques et archéologiques disponibles. Mais voilà qu'un nouvel écueil se présente : s'immerger dans la vie quotidienne de ses habitants à l'époque classique, n'est-ce pas masquer le sublime par le banal ? À vrai dire, s'il fut d'usage de le penser à partir de la Renaissance, plus personne ne croit aujourd'hui que tous les Grecs étaient des esthètes, des penseurs, des orateurs et des philanthropes de génie. Qu'ils irradiaient de leur personne comme un Apollon sculpté dans le plus pur des marbres, que leur vie se coulait dans les vers d'une tragédie d'Euripide. 

Vivre dans la Grèce antique, les Cahiers Science et Vie, février 2014. En kiosque et sur abonnement.