Mme de Montespan transformait les salons de Versailles en ménagerie. Le duc de Noailles, dans ses Mémoires disait : « elle attelait 6 souris à un carrosse de filigrane et s’en laissait mordre ses belles mains, elle élevait également des petits cochons et des chèvres sous les lambris peints et dorés de son appartement de Versailles ».

Nos autres articles sur le même thème