Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! Cette célèbre phrase fait référence au massacre de Béziers en 1209, le légat du pape donnant l’ordre de mettre à mort tous les habitants de la ville, ne pouvant reconnaitre les cathares hérétiques des fidèles chrétiens. Ainsi fréquemment employée pour stigmatiser la violence médiévale et l'obscurantisme religieux de l'époque, cette phrase provient en réalité de l'imagination débordante d'un moine allemand Césaire de Heisterbach et de son ouvrage : Le Livre des Miracles. Cette célèbre phrase ne recoupe donc aucune réalité historique.