L’Angleterre fut franco-normande en 1066, lorsque Guillaume le Conquérant s'en empara. Pendant les 300 ans qui suivirent, 3 langues coexistèrent dans le pays : le Français parlé par l’aristocratie, le peuple parlant l’anglais et le latin utilisé par le clergé.