Au moyen-âge, les impôts appelés "taille des gens de guerre" étaient ponctuels. En 1451, Jacques Coeur, grand argentier du royaume, instaure l'impôt permanent, sans qu'il serve forcément à l'entretien de l'armée. C'est l'impôt moderne en vigueur de nos jours.