Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)
Femmes et Hommes célèbres - Biographies
chuchill_avec_stalineIls ont dirigé de grandes nations et marqué le monde de leur emprunte. Dirigeants éclairés ou criminels totalitaires, ces hommes d'état ont influé le cours de l'Histoire.
 
 
Effectuez une recherche parmi nos centaines d'articles, ou bien parcourez notre sélection ci-dessous !




Joseph_FouchBalzac voyait en lui un « singulier génie ». Joseph Fouché, le caméléon, l'homme de tous les paradoxes, craint par Robespierre, l'ami et l'ennemi, redouté mais admiré par le consul puis empereur Napoléon. Si les exécrations et les imprécations dont il fut l'objet furent pléthoriques, toutefois resta-t-il très longtemps proche du pouvoir, en maniant avec habileté ruses et perfidie. Traversant, non sans coup férir, la Révolution et l'Empire, résistant quand les plus grands tombaient, ce fut comme il avait aimé vivre, dans l'ombre, qu'il mourut, oublié de tous, lui, le ministre de la Police de Napoléon, le fusilleur de Lyon et l'un des tombeurs de « l'Incorruptible » d'Arras.

leon blum portraitLéon Blum était un homme politique et figure du socialisme français de l’entre-deux-guerres. Après la scission du congrès de Tours de 1920, il incarne le socialisme démocratique et légaliste. Suite à la victoire du Front Populaire aux élections législatives de 1936, il devient président du conseil et lance un vaste programme de réformes sociales. Confronté à un contexte international incertain et à des difficultés financières, il est contraint à la démission un an plus tard. Emprisonné par le régime de Vichy, on lui imputera la responsabilité de la défaite de 1940 lors du procès de Riom, sur fond d’antisémitisme.

MazarinLe cardinal de Mazarin a été le principal ministre de la régente Anne d’autriche durant les premières années du règne de Louis XIV. Il a, de fait, gouverné le royaume de France de 1643 à sa mort, en mars 1661. On a coutume de marquer de ce jour le début du règne personnel du Roi Soleil, c'est dire l'importance du prélat italien. Malgré les années de troubles de la Fronde durant la minorité du roi, il a contribué au renforcement de l’absolutisme. Il y eut bien un avant et un après Mazarin.

georges clemenceau nbGrande figure de la IIIe république, Georges Clemenceau a connu une carrière politique d’une longévité exceptionnelle. Maniant avec talent la rhétorique et non dénué d’humour, il défendait avec fougue sa vision de la société, combinaison de justice sociale et d’ordre républicain. A la tête du gouvernement dans la dernière phase de la Première Guerre Mondiale, il conduit avec intransigeance une politique visant à « gagner la guerre pour gagner la paix »...

Jules_Cesar_1968Jules César, ou plutôt Caius Julius Caesar est sans doute le personnage le plus célèbre de toute l'histoire romaine, qui a laissé les fameux commentaires sur la guerre des Gaules dans laquelle on retient la plupart du temps son affrontement final avec Vercingétorix. César a été le plus flamboyant des grands imperatores de la fin de la République et également sans doute celui qui a connu le plus de succès. A un moment où l'aristocratie sénatoriale se livrait une guerre à mort pour la suprématie sur le monde romain et où des figures aussi considérables que Pompée, Crassus ou Cicéron occupaient l'espace public. 

Jean Jaurès1911Fondateur avec Jules Guesde du Parti socialiste SFIO en 1905, Jean Jaurès incarne jusqu’à la veille de la première Guerre Mondiale le pacifisme socialiste. Grande figure morale de la gauche auréolée par l’idéal du socialisme humaniste, il deviendra, avec Léon Blum et Pierre Mendès-France une source d’inspiration pour plusieurs générations d’hommes politiques. Devenu président, François Mitterrand ira s'incliner devant sa tombe et inaugurera le musée Jean Jaurès de Castres.

Kemal 1923Mustafa Kemal Atatürk, est le fondateur et le premier président de la République de Turquie de 1923 à 1938. Au lendemain de l'humiliante défaite de l'Empire ottoman lors de la Première Guerre mondiale, Mustafa Kemal créa un État moderne et laïque, se servant de son prestige et de son charisme pour appliquer un vaste programme de réformes dans le cadre d'un régime autoritaire. Le surnom d' Atatürk (qui signifie père des Turcs) lui fut donné en 1934 par le parlement turc en hommage à son oeuvre politique en Turquie.

franco portraitLe dictateur Francisco Franco (1892-1975) a été un général et homme d’Etat espagnol. A la tête d’une junte militaire, il s’engage en 1936 dans une guerre contre le gouvernement républicain, la guerre civile espagnole, qui a fait des centaines de milliers de victimes. Après la victoire des Nationalistes en 1939, Franco a pris le titre de Caudillo (« le guide ») et a dirigé l'Espagne d'une main de fer jusqu'à sa mort en 1975. Dès l’année suivante, le régime franquiste qu’il avait mis en place - autoritaire, conservateur et catholique - fait place à une monarchie parlementaire.

elisabethii portrait nbElisabeth II (Elizabeth II en anglais), reine de Grande-Bretagne et d’Irlande du nord depuis 1952, est aussi le chef d’Etat en titre de quinze autres pays issus de l’ancien Empire britannique, comme le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Au cours de son long règne, elle a vu défiler au palais de Buckingham quinze premiers ministres, dont Winston Churchill, Margaret Thatcher et Tony Blair. Contrainte par la tradition à une stricte neutralité politique, elle a essentiellement un rôle de représentation et parcourt le monde lors de voyages officiels. Héritière d’une longue tradition, elle a dû s’adapter (de plus ou moins de bon gré) aux contingences de la modernité pour maintenir l’adhésion de son peuple à la monarchie britannique.

augusteAuguste, Octave ou Octavien, est l'un des plus célèbres empereurs romains et aussi l'un des moins connus. Homme politique redoutable et bien entouré, le fondateur de l'empire romain n'est pas seulement l'héritier de Jules César et le vainqueur d'Antoine et Cléopâtre. Habile réformateur et administrateur, il a imposé le modèole de la "pax romana" et a été pris en modèle par de lointains successeurs comme Charlemagne, louis XIV ou Napoléon. Son règne marquera un tournant décisif dans l'histoire de Rome.

PresidentJFK-portraitDe tous les présidents américains du XXe siècle, le 35e, John Fitzgerald Kennedy se démarque par le statut quasi mythique que lui conféra une mort tout aussi précoce que brutale. L'assassinat de Dallas, choquera profondément les Etats-Unis, conférant à sa principale victime le statut d'un symbole, celui d'une ère de prospérité et d'optimisme, manière d'âge d'or précédant les années noires de la guerre du Vietnam. Cependant, 50 ans après les faits, le portrait que l'on peut dresser de JFK est nuancé. L'homme, tout comme le président, ne départirent jamais d'une part d'ombre et le bilan de ses actions ne peut-être considéré comme triomphant.

Nikita KhrouchtchevDe Nikita Khrouchtchev, l’histoire retiendra son fameux son coup d’éclat à la tribune de l’ONU en 1960 et son bras de fer avec Kennedy lors de la crise des missiles de Cuba deux ans plus tard. Le successeur de Staline dénoncera les excès du tyran rouge lors du XXe congrès du Parti communiste de l’Union soviétique et engagera une "normalisation" et une pacification du régime soviétique. Ses réformes économiques resteront par contre sans lendemain.

abraham lincoln portraitHomme politique américain et 16e président des Etats-Unis de 1861 à 1865, Abraham Lincoln est le premier représentant du parti républicain à être élu à ce poste. Profondément religieux et abolitionniste convaincu, bien que modéré, son élection déclenchera la guerre de Sécession : les États esclavagistes du Sud quitteront l'Union. Sous son mandat, il abolit l'esclavage, et le Nord sortira victorieux du conflit à l'issue d'une mobilisation humaine et industrielle sans précédent. Il meurt assassiné en 1865, au moment où la guerre se termine, et ne verra pas la réunification complète du pays. 

Staline1Joseph Staline (1879-1953), fut un dirigeant de l'union soviétique, dont l'histoire personnelle se confondit, pendant plus de trente ans, avec celle de l'URSS. Par son poids politique et militaire, il fit de l'URSS la seconde puissance mondiale et son action eut une influence déterminante sur l'expansion territoriale du modèle communiste, en particulier en Europe de l'Est. « L'homme de fer » fascine aujourd'hui autant qu'il inspirait hier la peur, le mépris...et l'idolâtrie. Personnage incontournable de l'histoire contemporaine, qui est vraiment le « tyran rouge » ?

Maximilien_de_RobespierreRobespierre est l’un des révolutionnaires français les plus controversés, et il continue à provoquer nombre de débats, chez les historiens comme chez les politiques. Les polémiques à son sujet montrent que s’il continue à déchainer les passions, il est également un personnage incontournable, non seulement de l’histoire de la Révolution française, mais plus largement de l’histoire de France, à laquelle il a contribué à bien plus d’autres choses que la Terreur et à la violence auxquelles il est sans cesse ramené.

Alexandre_le_grandAlexandre le grand reste l’un des plus grands conquérants de tous les temps. Huit ans à peine après son accession au trône de Macédoine, il avait soumis la totalité de l’empire perse et atteint la porte de l’Inde, réalisant de façon éphémère l’union entre l’orient et l’occident.  Stratège génial mais piètre administrateur, son vaste empire ne lui survécut pas, à la différence de l'héritage culturel qu'il avait diffusé jusqu'à l'orient.

nelson_mandelaNelson mandela était un homme politique sud-africain, figure symbolique de la lutte contre l’apartheid et premier président noir de la république d’Afrique du Sud (1994-1999). Après la publication de ses Mémoires sous le titre Un long chemin vers la liberté, il est devenu en 2005 ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco et, en 2006, ambassadeur de la conscience pour Amnesty international. Il a reçu le prix Nobel de la paix en 1993.

philippe_petainPassé à la postérité comme le vainqueur de Verdun durant la Première Guerre mondiale, Philippe Pétain est devenu, après la défaite de 1940, le chef de l’« État français » de Vichy, à la tête duquel il a tenté de promouvoir une  "révolution nationale" tout en laissant son gouvernement mener une politique de collaboration avec l’Allemagne nazie. Son destin, qui est associé aux heures de gloire comme aux épisodes les plus sombres de l’histoire du XXe siècle, explique que, près de cinquante ans après sa disparition, son action continue de faire l’objet de vives controverses.

loloLes princes italiens de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance s’illustrent par leur politique de mécénat. Parmi eux, Laurent de Médicis, dit « le Magnifique », qui s’est imposé à Florence dans la deuxième moitié du XVe siècle, par son habileté politique et sa « propagande » basée, entre autre, sur les arts. Avec d’autres, comme le duc d’Urbino Federico da Montefeltro, il représente bien le type du prince italien intéressé par les arts, et qui a permis – avec les artistes eux mêmes- l’explosion artistique qui a mené à la Renaissance.

winston chuchillWinston Churchill fait partie, avec Roosevelt et de Gaulle, de ces hommes politiques de l’histoire du XXe siècle passés à la postérité lors de la seconde Guerre Mondiale. Figure atypique de la vie politique britannique, Churchill a connu une carrière d’une exceptionnelle longévité. Premier ministre entre 1940 et 1945, il a été l'un des principaux artisans de la résistance du Royaume-Uni et de la victoire des Alliés contre l'Axe.

hitler_discoursNuit du 29 au 30 Avril 1945. Berlin la capitale du Reich nazi est prise d’assaut par les armées soviétiques. Dans son bunker de la chancellerie, Adolf Hitler définitivement revenu de ses illusions de mégalomane, se suicide d’une balle dans la tête. L'artiste raté et complexé devenu l'un des plus grands criminels de l'histoire de l'humanité échappe ainsi à la justice des vainqueurs et laisse derrière lui une Europe en ruines.

portrait_Catherine_IICatherine II de Russie, surnommée Catherine La Grande disait un jour «Je laisse à la postérité de juger impartialement ce que j'ai fait ».  Pendant le plus long règne de l’histoire de la Russie (trente quatre ans), elle a réussi à développer le commerce et l’industrie, à établir un système d’éducation des jeunes gens, à développer les hôpitaux, à fonder des nouvelles villes, à constituer une importante bibliothèque impériale, à favoriser les arts et surtout à tenir tête à tous les envahisseurs voisins ou lointains.

Charles QuintMaître d’un immense empire sur lequel « le soleil ne se couchait jamais », l’histoire de Charles Quint ne ressemble à aucune autre. Non seulement il fut le premier souverain d’un empire colonial situé sur le nouveau continent amérindien, mais il fut également l’heureux bénéficiaire d’une cascade d’héritages qui le plaça à la tête d’un  immense domaine en Europe. Grande sera pour cette figure de la renaissance la tentation de vouloir ressusciter la vieille idée carolingienne d’un empire chrétien, cette fois-ci non plus limitée à l’Europe mais à l’univers connu.

richelieuAu sein du panthéon des grands hommes d’état français, le cardinal de Richelieu occupe une place éminente. Il aura présidé, aux côtés du roi avec lequel il formera un duo politique mémorable, au grand retour de la France sur la scène internationale après les saignées des guerres de Religion. Souvent perçu comme un apôtre de la raison d’état, il aura incarné avec talent le projet de renforcement de l’autorité monarchique des Bourbons.

elisabeth1Fille d’Henri VIII et d’Anne Boleyn, Élisabeth Ire est reine d’Angleterre de 1558 à 1603. Elle succède à Marie Tudor. Surnommée parfois la « reine vierge », elle a longtemps bénéficié d’une image très positive, étant considérée comme la plus grande reine de l’histoire de l’Angleterre, et l’un de ses plus grands souverains. Elle a régné à une période charnière, tant sur le plan politique que religieux, ce qui la rend passionnante, au-delà même de son mythe.

Henri-VIIIRoi d'Angleterre de 1509 à 1547, Henri VIII est surtout connu pour ses rapports compliqués avec ses femmes, puisqu’il en a fait exécuter deux, et que l’annulation de son premier mariage est à l’origine du schisme avec Rome ! Néanmoins, Henri VIII fut aussi le roi d’une Angleterre ayant eu la volonté de se poser en arbitre dans la lutte entre Charles Quint et François Ier dans le contexte, décisif pour l’Europe, de la Réforme. Enfin, la crise avec Rome allait amener à la création de l’anglicanisme, entériné sous le règne de la fille d’Henri VIII, Elisabeth Ire.

vercingetorixS’il est un personnage qui incarne un mythe national, c’est bien Vercingétorix ! Le chef gaulois, vaincu par César, incarne presqu’à lui tout seul une identité nationale remontant aux « Gaulois », un symbole de résistance et de caractère face à l’occupant. Mais mythe est bien le mot, puisque Vercingétorix a en partie été « construit » depuis deux siècles par les politiques et certains historiens pour servir de base à un roman national. En effet, on sait finalement peu de choses sur lui, et faire sa biographie a longtemps été une gageure pour les spécialistes.

mussoliniLe 28 Avril 1945, Mussolini et sa maitresse Clara Petacci sont fusillés par des partisans italiens après avoir été capturés. Leurs dépouilles seront par la suite exposées à Milan, pendues par les pieds à une balustrade pour y être conspuées par la foule. Ainsi s’achevait la destinée d’un homme qui s’était rêvé le guide omnipotent d’un nouvel empire romain.

Colbert1666Plus illustre des grands commis de l'Etat, Colbert a non seulement marqué son temps sous Louis XIV, mais aussi laissé une empreinte durable sur la politique française, au point de donner son nom à une doctrine : le colbertisme, mélange de protectionnisme et d'intervention de l'Etat dans l'économie.

1_Jefferson_DavisLes grandes figures de l’histoire se voient souvent opposer un antagoniste – parfois aussi célèbre qu’elles, et parfois condamné à une relative obscurité. Celui d’Abraham Lincoln fut Jefferson Davis, unique président des États Confédérés d’Amérique de 1861 à 1865. À leur naissance, les deux futurs dirigeants majeurs de la guerre de Sécession auraient pu avoir des destins similaires. Et pourtant, leurs existences allaient être diamétralement opposées.